IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Facebook passe derrière Nvidia en matière de capitalisation boursière et est désormais la huitième entreprise américaine la plus valorisée,
Sa valeur est tombée en dessous de 600 Mds$ mardi

Le , par Bill Fassinou

360PARTAGES

9  0 
Les actions de Meta, la société mère de Facebook, sont en perte de vitesse depuis le début de l'année 2022. La société a déjà chuté de presque 35 %, clôturant la journée du mardi avec une capitalisation boursière inférieure à 600 milliards de dollars pour la première fois depuis mai 2020. La majeure partie de cette chute fait suite au rapport décevant de Meta sur les bénéfices de la semaine dernière et à la chute du nombre d'utilisateurs de Facebook. Meta vaut maintenant moins que le fabricant de processeurs graphiques (GPU) Nvidia, qui était évalué à un peu plus de 627 milliards de dollars mardi.

Meta ne semble jamais être à court de titres négatifs. Avec les nombreuses audiences du Congrès, les rapports accablants des dénonciateurs et maintenant les craintes d'une baisse de la croissance des utilisateurs, l'action de l'entreprise a eu sa part d'impacts. Meta a poursuivi sa chute mardi et l'action a tellement plongé au cours de la semaine dernière que la société vaut maintenant moins que le fabricant de puces Nvidia. Notons que l'action de Nvidia a connu une légère baisse dernièrement après que l'équipementier a annoncé qu'il se retirait officiellement des négociations en vue de racheter ARM pour 40 milliards de dollars.



Nvidia a annoncé lundi qu'il mettait fin à ses efforts pour racheter la société de technologie des puces ARM et qu'il paierait une indemnité de rupture de 1,26 milliard de dollars au japonais SoftBank, la société mère d'ARM. Nvidia a renoncé à l'opération en raison de défis réglementaires importants, notamment une enquête au Royaume-Uni et une action en justice de la Federal Trade Commission (FTC) des États-Unis. En outre, de nombreux clients d'ARM ont également protesté contre ce rachat, alléguant qu'à la fin de l'opération, Nvidia pourrait potentiellement devenir à la fois un fournisseur et un concurrent des détenteurs de licences ARM.

Mardi, l'action Meta a chuté de 2,1 % pour clôturer à 220,18 dollars. L'action a perdu 35 % cette année et se négocie à son plus bas niveau depuis juillet 2020. Ainsi, la capitalisation boursière de Meta était de 599 milliards de dollars mardi, tandis que Nvidia a clôturé à 627 milliards de dollars. Le groupe Visa était le suivant, à 478 milliards de dollars. Nvidia a progressé de 1,5 % mardi, à 251,08 dollars, et a connu une envolée au cours des deux dernières années, dépassant les 300 % depuis le début de 2020. L'entreprise a perdu environ 15 % de sa valeur depuis le début de l'année, les investisseurs ayant vendu les valeurs risquées.

Nvidia, qui devrait publier ses résultats du quatrième trimestre la semaine prochaine, a été stimulé par de fortes ventes de puces, ses processeurs graphiques étant très demandés pour les applications d'intelligence artificielle et les jeux vidéo avancés. Meta, en revanche, est en baisse depuis l'annonce de ses résultats du Q4 2021 jeudi dernier. La société a enregistré une baisse du nombre d'utilisateurs et a mis en garde contre les défis à venir liés aux changements apportés par Apple en matière de confidentialité. Les prévisions de Meta pour le premier trimestre ont manqué les estimations, ce qui a fait chuter l'action de 26 %.

Cependant, certains analystes pensent que la chute brutale de la capitalisation boursière de Meta pourrait avoir un avantage pour le géant de la technologie : la possibilité de contourner la nouvelle responsabilité antitrust. Le chiffre de 600 milliards de dollars de capitalisation boursière se trouve également être le nombre que les législateurs de la Chambre ont choisi comme seuil pour une "plateforme couverte" dans le cadre d'un ensemble de projets de loi aux États-Unis sur la concurrence conçus spécifiquement pour cibler Big Tech. Si Meta devait rester sous ce seuil, il pourrait éviter d'être frappé par dispositions des projets de loi.

Il pourrait s'écouler un certain temps avant que l'un des projets de loi ne devienne une loi, si tant est que cela se produise. Le texte pourrait encore être modifié et, même dans leur version initiale, les projets de loi continueraient de s'appliquer aux plateformes pendant un certain temps après qu'elles soient passées sous le seuil de capitalisation boursière. Un projet de loi du Sénat américain qui a récemment été adopté par la commission judiciaire utilise en fait un seuil de capitalisation boursière inférieur à celui de son homologue de la Chambre, à 550 milliards de dollars.

Cette étape importante met néanmoins en évidence l'un des défis que représente l'élaboration de lois visant le secteur des technologies. En plus de s'assurer que les projets de loi ne résolvent pas des problèmes dépassés au moment où ils sont adoptés, les législateurs doivent essayer d'englober un groupe restreint d'entreprises.

Un projet de loi qui pourrait avoir un impact significatif sur Meta, s'il est considéré comme une "plateforme couverte" au moment de son adoption, est le "Platform Competition and Opportunity Act". Ce projet de loi, présenté à l'origine par le représentant Hakeem Jeffries, D-N.Y., et son homologue présenté par la sénatrice Amy Klobuchar, D-Minn, rendrait plus difficile l'acquisition de jeunes rivaux potentiels par les "plateformes couvertes".

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

Facebook perd des utilisateurs pour la première fois de son histoire, ce qui a fait plonger son action de près de 20 %

La FTC poursuit Nvidia pour bloquer le rachat d'Arm de 40 Mds de dollars dans l'optique de protéger son statut de « Suisse » des semi-conducteurs

Proposition d'acquisition d'Arm par NVIDIA : le gouvernement britannique intervient en invoquant la sécurité nationale, une enquête évaluera les considérations spécifiques relatives à la concurrence

L'accord de 66 milliards de dollars pour le rachat d'Arm par Nvidia s'effondre, la transaction a fait l'objet d'un examen minutieux de la part des régulateurs et a été contestée par les rivaux

Facebook et ses annonceurs paniquent alors que la majorité des utilisateurs d'iPhone choisissent de ne pas être suivis, seuls 25 % des utilisateurs acceptent le suivi

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de DevTroglodyte
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/02/2022 à 14:03
Citation Envoyé par Karshick Voir le message
(qui devrait s'appeler GAMAM vu que Facebook a changé de nom) ?
MAGMA, du coup
2  0 
Avatar de Karshick
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 11/02/2022 à 9:40
Est-ce que Facebook va par conséquent perdre sa place parmi les GAFAM (qui devrait s'appeler GAMAM vu que Facebook a changé de nom) ?
0  0 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 11/02/2022 à 14:16
MAGMA, c'est ça :

0  0 
Avatar de darklinux
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/02/2022 à 0:53
Nvidia à quand même une très bonne réputation : elle innove , communique , a des communautés différentes et complémentaires . AMD , elle est bêtement agressive . L ' autre chance pour Nvidia : le grand public ne les connais pas
0  1