IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'Ukraine démantèle une présumée ferme de bots russes qui utilisaient des milliers de cartes SIM,
Et plusieurs ordinateurs portables pour gérer 18 000 faux comptes de médias sociaux

Le , par Bill Fassinou

807PARTAGES

6  0 
Le Service de sécurité de l'Ukraine (SBU) a annoncé mardi que ses cyberexperts avaient "trouvé et démantelé" deux fermes de bots dans la ville de Lviv, dans l'ouest du pays. La capacité totale des deux fermes était de 18 000 faux comptes. Les équipements saisis dans les locaux comprenaient deux jeux de passerelles GSM respectivement avec 92 et 375 canaux en ligne, 3 000 cartes SIM, ainsi que des ordinateurs portables et des documents comptables. La ferme de bots était utilisée pour semer la panique sur les médias sociaux, notamment en envoyant des alertes à la bombe.

L'Ukraine serait actuellement touchée par une vague de fausses alertes à la bombe, déclenchée juste après le Nouvel An. Les enquêtes ont récemment permis au SBU d'identifier et de fermer deux fermes de bots dans la ville de Liv. Dans un communiqué publié sur son site Web mardi, le SBU allègue que les fermes de bots sont liées à Russie. « Les cyberspécialistes du SSU ont découvert et démantelé deux fermes de bots à Lviv avec une capacité totale de 18 000 faux comptes. Selon les informations préliminaires, des organisateurs de Russie supervisaient les administrateurs des fermes de bots », indique le communiqué.



Selon le SBU, les deux fermes de bots fonctionnaient principalement sur les médias sociaux. Elles diffusaient notamment de fausses histoires pour semer la panique. Les enquêteurs ont également révélé que les faux comptes gérés par les fermes de bots étaient utilisés pour publier de fausses informations sur des mines posées dans diverses installations, notamment des infrastructures sociales et critiques. Le SBU a ajouté qu'au cours des perquisitions, les agents des forces de l'ordre ont trouvé et saisi :

  • deux ensembles de passerelles GSM avec respectivement 92 et 375 canaux en ligne ;
  • 3 000 cartes SIM d'opérateurs mobiles ;
  • des ordinateurs portables contenant des "preuves d'activité illégale" ;
  • des projets de notes comptables.


Les passerelles GSM sont des équipements qui permettent aux gens d'utiliser des cartes SIM pour se connecter à des réseaux autres que le réseau par défaut auquel ils sont censés être connectés. Ce sont des outils populaires dans le rang des pirates informatiques et autres cybercriminels, qui peuvent les utiliser pour gérer plusieurs numéros de téléphone et se connecter à des réseaux de voix sur IP, ou VoIP. Les photos de la saisie montrent des dizaines de passerelles GSM remplies de cartes SIM.

Le SBU aurait appréhendé trois suspects. Deux suspects auraient fourni leurs appartements pour héberger les équipements utilisés pour faire fonctionner les fermes de bots, tandis que le troisième s'occupait de la maintenance des fermes. L'agence dit également avoir engagé une procédure pénale en vertu de l'article 259 du Code pénal ukrainien : "informations délibérément fausses sur la menace pour la sécurité publique, la destruction ou l'endommagement de biens". L'article prévoit une peine de deux à huit ans d'emprisonnement en fonction des circonstances et des ramifications de l'infraction.



Par ailleurs, l'Ukraine et d'autres pays situés le long de la frontière russe seraient confrontés depuis longtemps à la cybercriminalité et aux attaques provenant du pays voisin. En janvier, des pirates informatiques non identifiés auraient désactivé plusieurs sites Web du gouvernement ukrainien. Kiev a accusé le Kremlin, qui a nié son implication. Mais le 4 février passé, le SBU a déclaré avoir démantelé une "usine de faux comptes pour des opérations d'information russes" à Zhytomyr, une capitale régionale du nord de l'Ukraine.

Selon l'agence, deux résidents de Zhytomyr ont utilisé un logiciel spécial développé en Russie pour enregistrer en masse de faux comptes de médias sociaux. Le logiciel leur aurait permis de créer des comptes sans utiliser les services de communication mobile. Les suspects vendaient les faux comptes produits en masse à des clients russes, qui les payaient à l'aide de "systèmes de paiement non bancaires interdits en Ukraine" - apparemment WebMoney, YooMoney (appartement à Yandex), ou un autre système de paiement en ligne basé en Russie.

« Par le biais de ces comptes, l'État agresseur (la Russie) a diffusé des contenus anti-ukrainiens destructeurs, y compris des récits manipulateurs, et mené des opérations d'influence malveillantes contre notre pays », a indiqué le SBU, ajoutant que ces comptes étaient utilisés pour "diffuser des désinformations et des documents provocateurs dans le but de déstabiliser la situation politique intérieure en Ukraine".

Source : Communiqué du SBU

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

L'IA, les robots et les "fermes verticales" intègrent l'agriculture pour produire 400 fois plus de rendement, en utilisant 95 % moins d'eau et 99 % moins d'espace

Des chercheurs disent avoir découvert une énorme ferme de bots Facebook dans le cadre des élections US de 2020, diffusant des messages sur Trump, Biden et le covid

Elon Musk offre 5 000 dollars à un adolescent pour qu'il ferme son compte Twitter qui retrace ses vols privés, le jeune de 19 ans juge que 5 000 $ ce n'est vraiment pas assez

Un ancien travailleur de Google craint que des « robots tueurs » ne provoquent des atrocités massives, l'ingénieur logiciel prévient que l'IA pourrait aussi déclencher accidentellement une guerre

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de daerlnaxe
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 29/03/2022 à 18:04
C'est peut être moi mais.. la ferme qui veut balancer de l'intox pro Russe, serait plutôt en Russie on est d'accord ? Pourquoi la Russie foutrait des fermes de désinformation en Ukraine ? Au pire un proxy à la con suffit pour duper 99% des gens.
10  0 
Avatar de _toma_
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 29/03/2022 à 19:45
C'est peut être moi mais.. la ferme qui veut balancer de l'intox pro Russe, serait plutôt en Russie on est d'accord ? Pourquoi la Russie foutrait des fermes de désinformation en Ukraine ? Au pire un proxy à la con suffit pour duper 99% des gens.
Si ça peut te rassurer je me suis fait exactement les mêmes réflexions en lisant l'article. Et j'ai envie de rajouter que j'ai pas l'impression d'avoir entendu parler de propagande ukrainienne jusqu'ici alors qu'on nous parle très souvent de propagande russe. Enfin j'observe tout ça de très loin.
10  0 
Avatar de marsupial
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 10/02/2022 à 15:31
Dans la lignée de Cambridge Analytica. Ou du KGB.
3  1 
Avatar de FMJ
Membre averti https://www.developpez.com
Le 18/02/2022 à 14:43
Oui. Sans compter que ce brave Poutine est sur les rangs pour le projet prix Nobel de la paix ......
2  0 
Avatar de marc.collin
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 10/02/2022 à 15:53
est-ce vrai? difficile à savoir

on l'a vue avec tous ce que manning, assange et snowden ont dévoilé

est-ce l'ukraine qui a monté le coup ?
5  5 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 10/02/2022 à 17:41
Citation Envoyé par marc.collin Voir le message
est-ce vrai? difficile à savoir

on l'a vue avec tous ce que manning, assange et snowden ont dévoilé

est-ce l'ukraine qui a monté le coup ?
Considérer que ce que Manning, Assange ou Snowden ont pu dévoiler est conforme à la (une) réalité est la première des inepties.
2  11