IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La Fed des États-Unis aurait conçu un dollar numérique capable de traiter 1,7 million de transactions par seconde,
Qui se base sur un logiciel de recherche libre appelé "OpenCBDC"

Le , par Bill Fassinou

2.6KPARTAGES

9  0 
La Réserve fédérale américaine (Fed) a annoncé la semaine dernière avoir testé une conception pour un dollar américain numérique qui a réussi à gérer 1,7 million de transactions par seconde. Baptisé "Hamilton", le projet décrit un processeur de transaction théorique à haute performance et résilient pour une CBDC (central bank digital currency), développé à l'aide d'un logiciel de recherche libre appelé "OpenCBDC". Le projet est conduit par la Fed et le Massachusetts Institute of Technology (MIT).

Alors que la répression des cryptomonnaies grandit dans le monde, les projets de monnaies numériques de banques centrales (central bank digital currency - CBDC) occupent de plus en plus les débats aux États-Unis, en Chine et dans l'Union européenne (UE). La Chine travaille activement sur son projet de yuan numérique, qui est déjà expérimental dans certaines régions du pays. De son côté, la Banque centrale européenne (BCE) pense que l'euro numérique pourrait stimuler l'utilisation internationale de la monnaie unique, mais également représenter un moyen sûr pour les citoyens d'accéder aux services publics et privés en ligne.



Outre-Atlantique, un récent rapport de la Fed semble indiquer que les États-Unis envisagent avec prudence l'adoption d'une version numérique de leur monnaie, mieux adaptée au monde actuel, de plus en plus dépourvu de numéraires. Ce qui marquerait le début de ce qui pourrait être l'une des transformations les plus fondamentales du dollar américain. Dans ce scénario, les États-Unis ne se contenteraient pas de frapper les pièces et d'imprimer les billets de banque, mais ils émettraient également des CBDC qui seraient stockées dans des applications ou des "portefeuilles numériques" sur les smartphones des Américains.

Ils pourront alors les utiliser pour payer des choses, tout comme ils le font avec Venmo ou Apple Pay, et aucun argent physique ne changerait de mains. Les recherches n'offrent pas de recommandations quant à l'opportunité pour la Fed de créer sa propre monnaie numérique. Les dirigeants de la banque centrale à Washington sont en train de recueillir les réactions du public sur cette question maintenant, et le président de la Fed, Jerome H. Powell, a déclaré qu'il ne procéderait qu'avec l'autorisation du Congrès. Mais en attendant, l'équipe a déclaré qu'elle avait résolu les défis techniques qu'un tel produit devrait relever.

Les chercheurs ont dit avoir conçu "un moteur de traitement de base pour une hypothétique CBDC à usage général" capable de régler la grande majorité des paiements en moins de deux secondes. Il serait en effet capable de traiter plus de 1,7 million de transactions par seconde et de fonctionner 24 heures sur 24 sans interruption de service en cas de perturbation de son réseau. « Il est essentiel de comprendre comment les technologies émergentes pourraient soutenir une CBDC et quels sont les défis à relever », a déclaré Jim Cunha, vice-président exécutif et chef des opérations par intérim de la Fed de Boston.

« Cette collaboration entre le MIT et nos technologues a créé un modèle de recherche CBDC évolutif qui nous permet d'en apprendre davantage sur ces technologies et sur les choix à envisager lors de la conception d'une CBDC », a-t-il ajouté. En plus d'un article décrivant le travail de l'équipe à ce jour, les chercheurs ont publié au début du mois sur GitHub le code source de la plateforme qui supporterait la monnaie numérique. Interrogé sur le choix de la Fed de rendre le projet open source, Cunha a déclaré qu'il s'agissait d'une première pour la banque centrale, destinée à encourager la contribution du public pour améliorer la technologie.

Pour la deuxième étape de ce que les chercheurs considèrent comme un projet pluriannuel, l'équipe prévoit de se concentrer sur l'amélioration des protections de la vie privée du système et de son échange avec d'autres monnaies, entre autres objectifs. « Il reste encore de nombreux défis à relever pour déterminer si ou comment adopter un système de paiement de banque centrale pour les États-Unis. Ce qui est clair, c'est que les logiciels libres offrent un moyen important de collaborer, d'expérimenter et de mettre en œuvre », a déclaré Neha Narula, directrice de l'initiative "Digital Currency" au MIT.

« En plus de soutenir la collaboration, les systèmes monétaires bénéficient de la transparence et de la vérifiabilité, ce qu'offre le logiciel libre », a-t-elle ajouté. Selon elle, le produit final pourrait contribuer à étendre les services financiers aux personnes qui n'ont pas un compte bancaire et à rendre plus sûrs et plus faciles les paiements transfrontaliers tels que les envois de fonds. Lors d'une conférence téléphonique avec les journalistes, Narula a souligné que les chercheurs de Boston "ne sont pas ceux qui prennent les décisions politiques sur la façon dont un tel système pourrait fonctionner".

Elle a ajouté que l'équipe a juste cherché à "créer un système flexible qui peut fonctionner avec une variété de modèles". En outre, ces travaux font suite à la publication d'un document du Conseil des gouverneurs de la Fed qui pesait le pour et le contre de l'adoption d'une monnaie numérique de banque centrale. Il a soigneusement évité de privilégier un résultat. Mais la Fed a semblé écarter la possibilité de permettre aux Américains de créer des comptes bancaires de consommation directement auprès de la banque centrale, une option vantée par certains libéraux, mais à laquelle s'oppose agressivement le secteur bancaire.

Sources : La Fed des États-Unis (1, 2), Référentiel GitHub du projet

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous d'une potentielle mise sur le marché d'un dollar numérique par les États-Unis ?
Pensez-vous que les banques centrales doivent émettre des monnaies numériques ?
Les projets de monnaies numériques de banques centrales ne comportent-ils pas des risques pour le climat ?

Voir aussi

Dollar numérique, une cryptomonnaie des États-Unis pour faire face au confinement et stimuler l'économie, selon un projet de loi US

L'euro numérique pourrait stimuler l'utilisation internationale de la monnaie unique, selon la Banque centrale européenne

La Chine crée sa propre monnaie numérique, une première pour une grande économie, elle permet à Pékin de disposer d'une monnaie qui ne soit pas liée au système financier mondial

La Chine expulse plus de la moitié des mineurs de bitcoins du monde et un grand nombre d'entre eux pourraient migrer vers le Texas

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de seedbarrett
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 09/02/2022 à 17:49
Citation Envoyé par Cpt Anderson Voir le message
A quoi ça sert de traiter 1.7 millions de transactions par seconde ?
Acheter et vendre plus vite tes actions, pour spéculer toujours plus.
6  0 
Avatar de mith06
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 16/11/2022 à 11:31
Rendre l'argent centralisé (il l'est déjà) et programmable (il ne l'est pas encore)... je ne vois que des scenarios dystopiques
5  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 09/02/2022 à 17:13
J'avoue que le concept de CBDC décrit dans l'article me parait assez nébuleux. Je ne vois pas trop ce que ça change par rapport aux monnaies actuelles qui sont déjà en très grande majorité utilisées de manière dématérialisée dans les opérations bancaires.
4  0 
Avatar de robertledoux
Membre averti https://www.developpez.com
Le 09/02/2022 à 17:21
Citation Envoyé par Uther Voir le message
J'avoue que le concept de CBDC décrit dans l'article me parait assez nébuleux. Je ne vois pas trop ce que ça change par rapport aux monnaies actuelles qui sont déjà en très grande majorité utilisées de manière dématérialisée dans les opérations bancaires.
Le concept en lui même oui, il est utilisé un peu partout. Mais la structure de traitement, elle est complètement différente. L'article du MIT (https://dci.mit.edu/opencbdc) est très intéressante. C'est très prometteur comme architecture pour une monnaie centralisée. Je ne pense pas que le système actuel (que ce soit pour le dollar, l'euro ou autre) soit capable de traiter 1.7 million de transactions par seconde.
1  0 
Avatar de Cpt Anderson
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 09/02/2022 à 17:32
Citation Envoyé par robertledoux Voir le message
Le concept en lui même oui, il est utilisé un peu partout. Mais la structure de traitement, elle est complètement différente. L'article du MIT (https://dci.mit.edu/opencbdc) est très intéressante. C'est très prometteur comme architecture pour une monnaie centralisée. Je ne pense pas que le système actuel (que ce soit pour le dollar, l'euro ou autre) soit capable de traiter 1.7 million de transactions par seconde.
A quoi ça sert de traiter 1.7 millions de transactions par seconde ?
4  3 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 09/02/2022 à 17:51
Citation Envoyé par Cpt Anderson Voir le message
A quoi ça sert de traiter 1.7 millions de transactions par seconde ?
Pour un marché classique, pas grand chose. Pour un marché de type bourse, ça peut clairement servir.
1  0 
Avatar de mith06
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 16/11/2022 à 11:42
Compte restreint, ou désactivé. Avant c'était chiant, fallait contacter plein de banque, faire de la paperasse, et en plus on était pas sûr que le gars n'avait pas du liquide. Une sombre époque où les mafias et autres terroristes régnaient! Vivement que l'on passe sur ces technologies pour enfin avoir une vie bien tranquille
Ces scenarios sont évitables, si les monnaies associées sont décentralisées
1  0 
Avatar de robertledoux
Membre averti https://www.developpez.com
Le 09/02/2022 à 17:51
Citation Envoyé par Cpt Anderson Voir le message
A quoi ça sert de traiter 1.7 millions de transactions par seconde ?
A titre, d'exemple, la bourse de Londre enregistre en moyenne 33 millions de transactions chaque seconde. Compte 400 transaction par Carte bancaire en FR par seconde (négligeable par rapport à la bourse, je te l'accorde), etc... Plus le système les traitera vite, plus rapidement il sera "au repos" et donc consommera moins d'énergie. On peut imaginer que si le système de manière générale est plus rapide, le nombre de serveurs nécessaires sera également revu à la baisse.
0  0 
Avatar de Cpt Anderson
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 14/02/2022 à 10:37
C'est ce que je pensais, c'est la course au profit en achetant et vendant plus vite que son voisin en bourse. C'est chouette les nouvelles technos quand ca sert pour ces progrès là.
1  2 
Avatar de yannickt
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 09/02/2022 à 18:07
Citation Envoyé par seedbarrett Voir le message
Acheter et vendre plus vite tes actions, pour spéculer toujours plus.
Euh spéculer sur quoi ? Tu veux parier sur la hausse du dollar par rapport au dollar ? Ou à la hausse de l'euro par rapport à l'euro ? Là on parle juste de l'argent du quotidien. Pour boursicoter (en classique ou crypto), c'est sur des plateformes spécifiques...
0  2