IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Alphabet, la société mère de Google, a dépassé les 200 milliards de dollars de revenus annuels pour la première fois,
Avec un bond de 41 % de ses revenus par rapport à l'année précédente

Le , par Bill Fassinou

1.8KPARTAGES

3  0 
Alphabet, la société mère de Google, a atteint un nouveau record de revenus annuels en 2021. Pour l'ensemble de l'année, la société a enregistré un bond de 41 % de ses revenus par rapport à l'année précédente, pour atteindre 257 milliards de dollars. Au quatrième trimestre 2021, l'entreprise a enregistré un chiffre d'affaires de 75,3 milliards de dollars, soit une hausse de 32 % par rapport à l'année précédente. Ce chiffre d'affaires est dû à l'essor de son activité de publicité sur Internet, aux consommateurs qui utilisent la recherche Google pour faire leurs achats en ligne et aux annonceurs qui augmentent leurs budgets marketing.

Les entreprises se tournent plus que jamais vers la publicité en ligne

Les revenus annuels et le chiffre d'affaires du dernier trimestre de 2021 d'Alphabet ne souffrent d'aucun effet néfaste de la pandémie persistante de coronavirus ou des problèmes en cours dans la chaîne d'approvisionnement mondiale. « Le quatrième trimestre a vu une forte croissance continue de notre activité publicitaire, qui a aidé des millions d'entreprises à prospérer et à trouver de nouveaux clients, un record de ventes trimestrielles pour nos téléphones Pixel malgré les contraintes d'approvisionnement, et notre activité cloud qui continue de croître fortement », a déclaré Sundar Pichai, PDG d'Alphabet et de Google, dans un communiqué mardi.



Les résultats sont les derniers à confirmer que la tendance mondiale vers une économie plus numérique a rendu les grandes entreprises technologiques résistantes aux chocs des petits marchés. Alors que les inquiétudes en rapport avec la hausse de l'inflation, les variantes de la Covid-19 et les pénuries de la chaîne d'approvisionnement ont ébranlé Wall Street et nui aux ventes de certaines entreprises, les sociétés qui contrôlent les principales passerelles vers le commerce électronique, le travail hybride et le divertissement en continu, comme Google (Alphabet) et Facebook, n'ont pas connu de baisse depuis les premiers jours de la pandémie.

Le chiffre d'affaires d'Alphabet a bondi de 32 % pour atteindre 75,3 milliards de dollars au dernier trimestre, ce qui constitue un troisième record trimestriel consécutif et dépasse l'estimation moyenne de 72 milliards de dollars des analystes financiers suivis par Refinitiv. Lors de la conférence téléphonique sur les résultats mardi, Philipp Schindler, directeur commercial de Google, a déclaré que les consommateurs se sont rués sur Google à la recherche de vêtements et d'articles de loisirs, tandis que les annonceurs du commerce de détail, de la finance, du divertissement et du voyage ont augmenté leurs budgets destinés au marketing.

Les analystes ont déclaré que Google, qui génère plus de revenus à partir des publicités sur Internet que toute autre société, prouve que sa croissance est imparable dans un avenir prévisible. « La pandémie a accéléré la dépendance du monde à la publicité numérique. Rester assis pendant les traditionnelles coupures publicitaires à la télévision ou lire les panneaux d'affichage semble soudain complètement archaïque à l'ère de la diffusion en continu et de l'addiction aux téléphones portables », a déclaré Sophie Lund-Yates, analyste des actions chez Hargreaves Lansdown.

Les actions d'Alphabet ont bondi de plus de 8,6 % dans les échanges après les heures de négociation, à 2 990,10 dollars, effaçant ainsi leurs pertes depuis le début de l'année. Les actions des concurrents dans le domaine des publicités en ligne, notamment Meta Platforms, la société mère de Facebook, Twitter, Trade Desk et Snap ont également augmenté. Alphabet a également annoncé un fractionnement d'actions, à raison de 20 pour 1, qui prendra effet en juillet. Dans le cadre du fractionnement prévu, les investisseurs recevront, à compter du 1er juillet, 19 actions supplémentaires pour chaque action détenue.

Selon les experts, le fractionnement, qui est soumis à l'approbation des actionnaires, rendra l'action plus abordable et potentiellement éligible à l'inclusion dans davantage d'indices de marché. Les actions d'Apple et de Tesla se sont redressées en 2020 après les divisions, mais de plus en plus, des maisons de courtage comme Robinhood Markets autorisent l'achat de fractions d'actions, ce qui diminue certains avantages de cette tactique.

Alphabet franchit la barre des 200 milliards de dollars de revenus annuels

Pour l'ensemble de l'année 2021, le chiffre d'affaires d'Alphabet a augmenté de 41 % pour atteindre un record de 258 milliards de dollars. Le chiffre d'affaires n'avait augmenté que de 13 % en 2020, le taux le plus faible depuis plus de dix ans, après que les annonceurs ont réduit leurs dépenses au cours des premières semaines de la pandémie. En 2021 comme en 2020, l'activité publicitaire de Google, y compris YouTube, a représenté 81 % des revenus d'Alphabet. D'autres entreprises comme Amazon et TikTok, propriété de ByteDance, ont pris de petits morceaux de la part de Google sur le marché mondial de la publicité.



Toutefois, les prévisionnistes du marché ne s'attendent pas à un glissement majeur de la position de leader de Google. Les activités secondaires de Google, y compris cloud (GCP - Google Cloud Platform), ont également contribué à l'augmentation des ventes globales. Google Cloud, qui sert des clients tels que le fabricant de logiciels d'achat en ligne Shopify, a augmenté son chiffre d'affaires trimestriel de 45 % pour atteindre 5,5 milliards de dollars, ce qui dépasse les estimations de 5,4 milliards de dollars. Selon la société, la perte d'exploitation de la division s'est réduite de 45 % à 3,1 milliards de dollars en 2021.

Pichai a déclaré aux analystes que GCP étudiait comment soutenir les clients qui souhaitent utiliser la blockchain, l'une des nombreuses technologies émergentes que les partisans considèrent comme cruciales pour donner le coup d'envoi d'une nouvelle ère d'innovations en ligne. Alphabet a également fait état d'un record trimestriel de ventes pendant les fêtes de fin d'année pour ses smartphones Google Pixel, malgré ce que le PDG a qualifié de contraintes d'approvisionnement "extrêmement difficiles". Le bénéfice trimestriel d'Alphabet s'est élevé à 20,6 milliards de dollars, soit 30,69 dollars par action.

Cela dépasse les attentes de 27,56 dollars par action et marque un quatrième trimestre consécutif de bénéfice record. Le profit a bénéficié des gains non réalisés des investissements d'Alphabet dans les startups, et la société a également obtenu un coup de pouce de 2 milliards de dollars l'année dernière en prolongeant la durée de vie utile de ses serveurs et de son matériel de réseau. Pour l'année 2021, le bénéfice d'Alphabet a augmenté de 89 % pour atteindre 76 milliards de dollars. Les coûts totaux d'Alphabet en 2021 ont augmenté de 27 % pour atteindre 178,9 milliards de dollars.

Cette hausse s'explique par le fait que l'entreprise a commencé à reprendre son rythme prépandémique d'embauche et de construction. La société a également noté une augmentation des frais juridiques, des coûts liés à une prime unique de 1 600 dollars versée à tous les employés, et une hausse des contributions caritatives, car elle s'est alignée sur l'augmentation des dons des employés. En outre, les nombreuses poursuites judiciaires accusant Google de comportement anticoncurrentiel sur les marchés de la publicité et des magasins d'applications mobiles restent l'un des plus grands défis de l'entreprise.

Google a déjà expliqué que ses efforts pour réduire les frais de la boutique d'applications Play afin d'apaiser certaines de ces inquiétudes auront un impact négatif sur ses revenus. Par ailleurs, la trésorerie d'Alphabet a augmenté de près de 3 milliards de dollars en 2021 pour atteindre 139,6 milliards de dollars, 50 milliards de dollars supplémentaires étant consacrés au rachat d'actions.

La perte d'exploitation des autres paris, une unité qui comprend la société de technologie de conduite autonome Waymo et d'autres entreprises non Google, était de 5,3 milliards de dollars en 2021, se creusant par rapport à 4,5 milliards de dollars en 2020. La société n'a offert aucune perspective financière pour 2022 pour l'unité.

Source : Les résultats financiers de 2021 d'Alphabet (PDF)

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de l'augmentation du budget marketing par les entreprises ?
Selon vous, pourquoi les activités d'Alphabet semblent n'avoir pas souffert des effets de la pandémie ni des problèmes dans la chaîne d'approvisionnement ?

Voir aussi

Alphabet : le chiffre d'affaires de la maison-mère de Google triple quasiment au deuxième trimestre, les revenus de YouTube grimpent de 83 % pour dépasser les 7 milliards de dollars

L'activité cloud de Google a perdu plus de 5,5 milliards de dollars l'année dernière, mais elle se développe rapidement doublant presque les revenus de l'année précédente

Apple devient la première entreprise avec une capitalisation à 3 000 milliards de dollars, malgré les problèmes au niveau de sa chaîne d'approvisionnement

Apple a surpassé les objectifs de croissance du chiffre d'affaires de Wall Street de 6 % malgré les contraintes d'approvisionnement, soutenu par les fortes ventes de l'iPhone 13 dans le monde

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Madmac
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/02/2022 à 10:55
Forcément. Ces cons coupent leur service pour un oui ou pour un non. Ou parce que vos opinions politiques ne vont pas dans leur sens. Alors forcément cela n'encourage pas l'usage de leur service. Par exemple, si vous êtes banni de Facebook, vos lunettes Oculus deviennent inutilisables. Mélangez affaire et politique est rarement rentable.
1  0