IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les cryptomonnaies entraînent une augmentation des escroqueries en ligne,
Selon un rapport de la FTC

Le , par Bill Fassinou

306PARTAGES

4  0 
La Federal Trade Commission (FTC) des États-Unis a rendu cette semaine un nouveau rapport accablant sur les cryptomonnaies. Elle rapporte que les consommateurs américains ont perdu 770 millions de dollars dans des escroqueries sur les médias sociaux en 2021. Selon le régulateur américain, les escroqueries les plus populaires étaient celles liées à la romance, à l'investissement et aux achats en ligne. Et une grande majorité des escroqueries à l'investissement concernent désormais les cryptomonnaies. Les cryptomonnaies sont une cible facile, car malgré leur popularité croissante, leur fonctionnement reste très confus.

L'opinion publique sur la cryptomonnaie est divisée entre ceux qui la considèrent comme la monnaie du futur et ceux qui la considèrent comme une escroquerie. Selon la FTC, de nouveaux types d'escroqueries impliquant des cryptomonnaies et des achats en ligne sont devenus plus populaires. Dans un rapport publié jeudi, et qui se concentre le marché américain, la FTC a déclaré que les escroqueries en lien avec les cryptomonnaies ont connu une nette augmentation sur les médias sociaux. « Les escrocs ont clairement constaté que les médias sociaux sont l'un des endroits les plus rentables pour commettre une fraude », a écrit la FTC.



Selon le document, plus de 95 000 Américains victimes de fraude ont déclaré avoir été contactés pour la première fois sur les médias sociaux - soit plus du double du nombre de 2020, et 19 fois plus qu'en 2017. De nombreux jeunes consommateurs se sont fait escroquer, car désormais les adultes âgés de 18 à 39 ans ont signalé des pertes dues à la fraude à un taux 2,4 fois plus élevé que les adultes de 40 ans et plus. Plus d'une personne sur quatre ayant signalé avoir été victime d'une fraude l'année dernière a déclaré avoir vu pour la première fois un post, un message ou une annonce sur les médias sociaux qui avait suscité l'escroquerie.

En excluant les rapports qui n'indiquaient pas de méthode de contact, les escroqueries sur les médias sociaux ont représenté 26 % des pertes attribuées à la fraude en 2021 (770 millions de dollars), suivies par les sites Web et les applications à 19 % (554 millions de dollars), puis par les appels téléphoniques à 18 % (546 millions de dollars). Toutefois, la FTC note que les pertes individuelles médianes étaient les plus élevées avec la fraude téléphonique à 1 110 dollars, contre 468 dollars pour la fraude sur les médias sociaux. Les données indiquent que c'est sur Facebook et Instagram que la plupart de ces escroqueries sur les médias sociaux ont eu lieu.

En ce qui concerne les escroqueries à la romance en ligne, plus d'un tiers des utilisateurs ont déclaré que la première prise de contact avec l'escroc s'était faite sur Facebook ou Instagram. Plus précisément, 23 % des escroqueries à la romance ont eu lieu sur Facebook et 13 % sur Instagram. Le rapport note que ces escroqueries commençaient par une demande d'ami apparemment innocente, suivie d'une conversation douce, puis d'une demande d'argent. Pendant ce temps, plus de la moitié, soit environ 54 %, des escroqueries à l'investissement en 2021 ont commencé par les plateformes de médias sociaux.

Sur les réseaux sociaux, les escrocs promouvaient de fausses opportunités d'investissement ou se connectaient directement avec les gens pour les encourager à investir. Instagram a été populaire auprès des escrocs ici, représentant 36 % des escroqueries à l'investissement, suivi par Facebook à 28 %, puis les applications de messagerie WhatsApp et Telegram à 9 % et 7 %, respectivement. Selon la FTC, les cryptomonnaies constituent désormais un terrain de jeu très lucratif pour les escrocs. L'enquête a en effet révélé qu'une grande majorité des escroqueries à l'investissement concernent désormais les cryptomonnaies.

En 2021, les cryptomonnaies étaient le mode de paiement dans 64 % des escroqueries à l'investissement sur les médias sociaux signalées à la FTC. Les applications et services de paiement étaient les méthodes de paiement utilisées dans 13 % des cas, suivies des virements ou paiements bancaires dans 9 % des cas. Bien que les escroqueries à la romance et à l'investissement continuent de représenter les pertes les plus importantes en matière de montant, les escroqueries les plus signalées à la FTC impliquent des consommateurs qui tentent d'acheter quelque chose qu'ils ont vu pour la première fois sur les médias sociaux.

Dans la plupart des cas, les gens essayaient d'acheter quelque chose qu'ils ont vu commercialiser sur Facebook ou Instagram. En 2021, 45 % des rapports envoyés à la FTC au sujet de l'argent perdu dans des escroqueries sur les médias sociaux étaient liés à des achats en ligne. Près de 70 % d'entre eux concernaient des personnes qui avaient passé une commande, généralement après avoir vu une publicité sur les médias sociaux, mais qui n'ont ensuite jamais reçu la marchandise. Certains ont également noté que les annonces les dirigeaient vers des sites Web "sosies", conçus pour leur faire croire qu'ils achetaient auprès d'un véritable détaillant en ligne.



Le rapport ajoute que Facebook et Instagram ont servi de plateformes de choix pour neuf de ces escroqueries sur dix. L'augmentation des escroqueries en ligne n'est pas seulement un problème pour les consommateurs qui perdent de l'argent - elle est néfaste pour l'ensemble de l'écosystème du commerce électronique et les activités des entreprises de médias sociaux. Ces dernières années, Facebook et Instagram ont investi massivement pour faire des achats en ligne un élément central de leurs services, promettant de mettre en relation les annonceurs avec des clients ciblés.

Les applications appartenant à Meta comprennent également désormais leurs propres sections "Shop", où les consommateurs peuvent parcourir les marchandises et passer directement à la caisse - sans avoir à se rendre sur un site Web externe. Mais si les consommateurs commencent à se méfier de la légitimité des détaillants en ligne présentés sur ces plateformes, ils pourraient à l'avenir hésiter à faire leurs achats à partir des médias sociaux. Pour Meta, un changement dans le comportement d'achat des consommateurs aurait plus d'importance aujourd'hui qu'au cours des années passées.

En effet, l'activité publicitaire plus importante de l'entreprise a été affectée par les changements de confidentialité d'Apple sur iOS qui permettent aux consommateurs de refuser le suivi. Anticipant le changement de marché qui résulterait de cette capacité réduite à personnaliser les publicités, Meta a diversifié ses revenus en créant des boutiques in-app où elle peut capturer davantage de données de première partie basées sur les achats des consommateurs au sein de sa propre plateforme. Elle exploite également de nouvelles sources de revenus issues de l'économie des créateurs, comme les abonnements et les pourboires.

La FTC a indiqué que les escroqueries liées à l'investissement, à la romance et au commerce électronique représentaient ensemble 70 % des escroqueries sur les médias sociaux en 2021, mais que d'autres types de fraudes étaient également associés aux plateformes sociales. Le rapport ne les a toutefois pas ventilés par catégorie.

Source : Le rapport de la FTC

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous du rôle des cryptomonnaies dans l'augmentation des escroqueries en ligne ?
Selon vous, qu'est-ce qui explique la hausse des cas d'escroqueries sur les médias sociaux ? Les utilisateurs peuvent-ils s'en préserver ?

Voir aussi

Les escroqueries liées aux cryptomonnaies ont augmenté de 81 % en 2021, les "rug pulls" étant une forme très courante et extrêmement préjudiciable de cybercriminalité, rapporte Chainalysis

Avast alerte sur une nouvelle escroquerie à la cryptomonnaie pour inciter les victimes à acheter une cryptomonnaie fictive d'Amazon appelée « Amazon Tokens »

Cette escroquerie à la cryptomonnaie a coûté 11 millions de dollars aux investisseurs, et a permis de payer la star de cinéma Steven Seagal pour en faire la promotion

Norton installe un mineur de cryptomonnaie appelé Norton Crypto, ce qui fait penser que l'ensemble de l'industrie des antivirus est en grande partie une arnaque

Les cryptomonnaies sont-elles une gigantesque chaîne de Ponzi ? Elles ne seraient pas seulement un mauvais investissement, « c'est pire que cela », selon certains analystes

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de grint54
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 30/01/2022 à 19:40
Et que fait Facebook pour tenter d'enrayer ce problème d'escroquerie récurrentes ?Rien.Pourquoi Rien ?Parce que Facebook ne voit que le gain à travers les sponsoring. C'est à dire qu'une multitude de faux sites internet se créent juste pour pouvoir arnaquer la population, ces sites paient le mastodonte Facebook pour être archi diffusés sur les murs des abonnés.
1  0 
Avatar de weed
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 23/03/2022 à 8:32
Les personnes qui ont acheté au plus haut leur BTC s'en morde les doigts. Ils ont perdu énormément d'argent et ne le retrouveront peut être jamais. La crypto-monaie est un produit financier extrèmement volatile, spéculatif.

L'épargne existe bien avant la crypto-monaie. Les USA qui n'ont pas de système de retraite par répartition, investissent énormément dans des produits financiers en bourse (etf, actions, ...). La part des particuliers, des petits porteurs est bien important la-bas aux USA. La culture de l'épargne n'est pas du tout la même.
Et la bourse existait bien avant les crypto-monaie pour l'épagne.
0  0 
Avatar de hal-code
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 22/03/2022 à 8:15
Les utilisateurs des cryptomonnaies ne sont plus des consommateurs. La déflation extrême (modèle qui correspond bien à la modélisation du prix des cryptomonnaies) détruit totalement la cnsommation. Les gens ne dépensent plus pour les choses non essentielles, ils épargnent. Si on vous a dit que l'inflation était bonne, c'est parce qu'elle vous fait acheter tout un tas de trucs inutiles. Mais les utilisateurs de cryptomonnaies ont vite compris qu'il est dans leur intérêt de mettre de côté le plus d'argent possible. Personnellement j'ai réduit de 95% mes dépenses non essentielles.
4  7