IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Une enquête révèle que les développeurs ne sont absolument pas intéressés par les cryptomonnaies ou les NFT,
Et se disent "stupéfaits" par l'intérêt pour ces technologies

Le , par Bill Fassinou

338PARTAGES

11  1 
L'enquête préliminaire à l'édition 2022 de la Game Developers Conference (GDC) a révélé qu'un grand nombre de développeurs (72 %) n'étaient pas intéressés par les NFT et les cryptomonnaies, et que leurs studios partageaient le même avis. En plus des fans, qui sont hostiles aux projets d'intégration des NFT dans les jeux, le sondage révèle que malgré la popularité des achats dans les jeux, les développeurs semblent penser qu'il n'est pas nécessaire d'ajouter une autre couche de paiement. Les résultats de l'enquête montrent également que l'industrie du jeu n'a pas encore adopté l'ajout des cryptomonnaies et des NFT à sa structure.

Chaque année, avant la Game Developers Conference, les organisateurs du salon mènent une enquête auprès des créateurs du monde entier sur ce qui se passe et ce qui pourrait se passer dans le secteur des jeux vidéo. Alors que 2022 s'annonce comme une année tumultueuse, les résultats de cette année sont peut-être un peu plus intéressants que la normale. En raison de l'intérêt constant pour les cryptomonnaies et les NFT, l'enquête de cette année sur l'état de l'industrie du jeu en 2022 comportait une section consacrée à l'actif numérique négociable construit sur la blockchain et aux jetons non fongibles qui l'accompagnent.



Lorsqu'on leur a demandé ce qu'ils pensaient de la possibilité d'utiliser des cryptomonnaies ou des NFT dans les jeux, quelques-uns ont dit que c'était "l'avenir du jeu". Cependant, une majorité écrasante des répondants se sont prononcés contre ces deux pratiques - notant leur potentiel d'escroquerie, les préoccupations générales de monétisation et l'impact environnemental. Plus précisément, à la question : "quel est l'intérêt de votre studio pour les cryptomonnaies en tant que moyen de paiement ?", 72 % des développeurs ont répondu "Pas intéressé", 21 % "Assez intéressé", 6 % "Très intéressé" et 1 % ont déclaré qu'ils l'utilisent déjà.

Alors quel est l'intérêt de votre studio pour les jetons non fongibles (NFT) ? Ici, 70 % des répondants ont indiqué que leurs studios n'étaient pas intéressés par les NFT, 21 % ont coché la case "Un peu intéressé", 7 % "Très intéressé" et 1 % ont confirmé qu'ils les utilisent déjà. Les NFT ont été un sujet de controverse dans l'industrie du jeu vidéo ces derniers temps. Les fans n'ont pas bien réagi aux projets de NFT d'Ubisoft, et le tollé suscité par l'ajout des NFT dans "STALKER 2 : Heart of Chernobyl" a été si véhément que les développeurs du jeu ont décidé de les annuler complètement.

Mais les fans de jeux vidéo ne sont pas les seuls à être sceptiques à l'égard de cette nouvelle technologie ; plusieurs développeurs de jeux ont des opinions tout aussi tranchées, avec des affirmations cinglantes. « Le fait que cela n'a pas été identifié comme un système pyramidal me dépasse », a écrit l'un d'eux. « Je préférerais ne pas approuver le fait de brûler une forêt tropicale pour confirmer que quelqu'un 'possède' un JPEG », a déclaré un deuxième. « Brûlez-les jusqu'au sol. Interdisez tous ceux qui y sont impliqués. Je travaille actuellement dans une société NFT et je démissionne pour m'en éloigner », a déclaré un autre.

Un quatrième commentaire est le suivant : « pourquoi avons-nous besoin d'eux ? Quel avantage y a-t-il à intégrer ces systèmes dans nos jeux ? Qui utilise ces choses ? On a l'impression que le public est très restreint. Et puis, ces technologies n'utilisent toujours pas d'énergie durable et sont une cible pour le blanchiment d'argent. En tant que développeur, je me sens profondément mal à l'aise face à la pression exercée sur ces technologies. On a l'impression qu'elle est entièrement alimentée par l'appât du gain, car on lit des histoires de cryptomillionnaires, alors qu'en réalité, tout cela est extrêmement instable et contraire à l'éthique ».



« Ils vont creuser un fossé au cœur même de cette industrie. Les motivations des gens vont devenir très claires, et ce ne sera pas beau à voir », a déclaré un autre répondant à l'enquête. Selon des critiques des cryptomonnaies et des NFT, il s'agit là de signes prometteurs, surtout pour les petits studios et les indépendants. Mais l'important ici n'est pas de savoir ce que les gens pensent de ces technologies maintenant, mais de savoir à quoi ressemblera ce niveau de résistance lorsque les dirigeants de sociétés comme Ubisoft et EA commenceront à demander à leurs développeurs de mettre en œuvre cette technologie dans les jeux qu'ils créent pour gagner leur vie.

La GDC publie l'enquête environ deux mois avant la conférence physique GDC 2022. Malgré une récente recrudescence des cas de Covid-19, l'événement est toujours prévu en personne du 21 au 25 mars au Moscone Center de San Francisco. Par ailleurs, l'enquête a également montré un soutien croissant à la syndicalisation dans le secteur, un sujet qui est passé au premier plan lorsque les travailleurs ont manifesté contre Activision Blizzard, récemment racheté par Microsoft pour environ 69 milliards de dollars, et après que Vodeo Games a organisé le premier syndicat certifié de studio de jeux vidéo en Amérique du Nord.

Cinquante-cinq pour cent des personnes interrogées ont déclaré que les travailleurs de l'industrie du jeu devraient se syndiquer - le chiffre le plus élevé depuis 10 ans que la GDC mène cette enquête et en hausse par rapport aux 51 % de 2021 - et 23 % ont déclaré que des discussions sur la syndicalisation ont eu lieu sur leur lieu de travail. Si seulement 18 % des personnes interrogées pensent que l'industrie du jeu va effectivement se syndiquer, 36 % ont déclaré que leur entreprise soutenait les négociations syndicales. Cependant, selon l'enquête, les studios ont encore beaucoup de travail à faire pour combattre la toxicité.

Seulement 38 % des répondants à l'étude ont déclaré que leur entreprise les avait "contactés pour entamer une conversation sur la façon dont l'inconduite et la toxicité sont traitées dans l'industrie", ce qui signifie que 62 % ne l'ont pas fait. Certaines des affirmations des personnes interrogées étaient très critiques, qualifiant les réponses des entreprises de "timides" et "terriblement inadéquates", entre autres choses. Même si certains avaient des choses positives à dire sur l'action de leur entreprise, les données de l'enquête indiquent que les développeurs pensent qu'il y a encore du travail à faire.

Sources : Game Developers Conference, Le rapport de l'enquête (PDF)

Et vous ?

Quel est votre avis sur le  ?
Que pensez-vous de l'avis des développeurs sur les cryptomonnaies et les NFT ?
Que pensez-vous de l'introduction des cryptomonnaies et des NFT dans les jeux vidéo ?
Quels impacts cela pourrait-il avoir sur l'expérience des joueurs ?
Pensez-vous que les développeurs pourraient résister aux studios et refuser d'intégrer les cryptomonnaies et les NFT aux jeux vidéo ?

Voir aussi

Microsoft confirme qu'il honorera les engagements multiplateformes d'Activision Blizzard, suite à des inquiétudes soulevées par Sony concernant la franchise Call of Duty

Les investisseurs paient des millions de dollars pour des terrains virtuels dans le métavers, alors que le prix des "parcelles" a grimpé de 500 % au cours des derniers mois

Des joueurs de jeux vidéo en colère font pression sur les éditeurs pour qu'ils abandonnent les projets de NFT, qu'ils considèrent comme un outil d'escroquerie

« Il est difficile pour une personne moyenne de concevoir à quel point les NFT sont inutiles », selon Holden Shearer, un concepteur de jeux vidéo

Les cryptomonnaies sont-elles une gigantesque chaîne de Ponzi ? Elles ne seraient pas seulement un mauvais investissement, « c'est pire que cela », selon certains analystes

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !