IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Après les allégations portées contre Bill Gates, Microsoft ouvre une révision de ses politiques en matière de harcèlement sexuel
Et prévoit de rendre le rapport public

Le , par Bill Fassinou

289PARTAGES

6  0 
Microsoft a annoncé jeudi une révision de ses politiques en matière de harcèlement sexuel et de discrimination sexuelle après que des actionnaires ont tiré la sonnette d'alarme sur la manière dont Microsoft et Bill Gates, l'un de ses fondateurs, avaient traité les employés, en particulier les femmes. Le cabinet d'avocats Arent Fox sera chargé de l'examen et le rapport final comprendra un résumé des conclusions de plusieurs enquêtes sur le harcèlement sexuel menées contre les hauts dirigeants et le conseil d'administration de l'entreprise, y compris l'ancien PDG Bill Gates.

Les actionnaires ont adopté une résolution lors de l'assemblée annuelle de l'entreprise en novembre 2021 visant à réviser les politiques mises en place par Microsoft pour ses employés afin de les protéger contre les abus et les avances sexuelles non désirées. La résolution a été adoptée avec le soutien de près de 78 % des actionnaires. C'est la seule des cinq propositions sur les questions éthiques présentées à avoir abouti. D'autres, comme l'appel à un rapport sur les écarts de rémunération fondés sur la race et le sexe au sein de l'entreprise et l'interdiction de la vente de la reconnaissance faciale aux entités gouvernementales, ont échoué.



Microsoft a engagé le cabinet d'avocats Arent Fox pour réaliser cet examen. Le conseil d'administration a déclaré qu'Arent Fox, qui a des bureaux à Washington et dans d'autres villes des États-Unis, n'a pas "effectué une quantité importante de travail pour la société dans le passé", ce qui suggère qu'elle est apte à rendre un jugement impartial sur les faits. L'année dernière, le Comité olympique et paralympique des États-Unis a engagé Arent Fox afin qu'il passe en revue les allégations d'abus dans les programmes d'aviron des équipes nationales. L'entraîneur de l'équipe masculine des États-Unis, Mike Teti, a fini par démissionner en octobre.

L'examen portera sur les allégations de discrimination et de harcèlement découlant d'une chaîne de courriels interne de Microsoft datant de 2019. Dans plus de 90 pages de courriels, des employées ont affirmé avoir été harcelées et s'être vu refuser des promotions et des augmentations de salaire, entre autres. Elles se sont en outre plaintes que les dirigeants et le département des ressources humaines de l'entreprise n'ont pris aucune mesure dans de nombreux cas. Microsoft a aussi été accusée de 238 cas de discrimination fondée sur le sexe ou de harcèlement sexuel en 2018. Le cabinet évaluera également les allégations portées contre Gates.

Toutefois, si le conseil d'administration va évaluer l'enquête précédente contre Gates, il ne réexaminera pas l'affaire qui s'est produite en 2000. Gates a démissionné du conseil d'administration de Microsoft au début du mois de mars 2020, apparemment avant que l'enquête ne soit terminée. En 2019, Gates avait été accusé d'avoir eu une liaison avec une employée de la société en l'an 2000. En outre, l'examen comparera la façon dont Microsoft traite le harcèlement avec celle d'autres sociétés dans le but d'identifier des opportunités d'amélioration, ce qui va plus loin que ce qui était demandé dans la proposition initiale soumise par les actionnaires.

« Microsoft fait l'objet d'un examen public intense en raison de plusieurs plaintes pour harcèlement sexuel et de l'incapacité présumée de les traiter de façon adéquate et transparente. Les rapports sur les relations inappropriées et les avances sexuelles de Bill Gates à l'égard des employés de Microsoft n'ont fait qu'exacerber les inquiétudes, remettant en question la culture instaurée par hauts dirigeants et le rôle du conseil d'administration qui demande des comptes aux coupables », indique le texte de la résolution. Le rapport du cabinet sera suivi d'un plan d'action à montrer au conseil d'administration sur la base des recommandations.

Le conseil d'administration prévoit, si nécessaire, de publier ensuite un rapport public sur les changements proposés à la culture de l'entreprise. « Notre culture reste notre priorité numéro un et l'ensemble du conseil d'administration apprécie l'importance cruciale d'un environnement sûr et inclusif pour tous les employés de Microsoft. Nous nous engageons non seulement à examiner le rapport, mais aussi à tirer des enseignements de l'évaluation afin de pouvoir continuer à améliorer les expériences de nos employés. J'embrasse cet examen complet comme une opportunité de continuer à nous améliorer », a déclaré le PDG de Microsoft, Satya Nadella.

Voici un récapitulatif de ce que Microsoft dit que la révision va aborder :

  • il aboutira à la publication d'un rapport de transparence évaluant l'efficacité des politiques de harcèlement sexuel et de discrimination sexuelle sur le lieu de travail, des formations et des politiques connexes de l'entreprise. Cela comprendra un examen des préoccupations soulevées par les employés en 2019 dans le fil de messagerie "In Need of Assistance", les mesures que l'entreprise a prises pour répondre à ces préoccupations et les mesures supplémentaires qui pourraient renforcer davantage ces mesures de protection. L'examen comprendra également une analyse des politiques, des pratiques et des engagements visant à créer un environnement de travail sûr et inclusif ;
  • le rapport résumera les résultats de toutes les enquêtes sur le harcèlement sexuel menées pendant cette même période à l'encontre des membres du conseil d'administration et de l'équipe de direction de l'entreprise, y compris les allégations sur lesquelles un comité du conseil d'administration a enquêté à partir de 2019, impliquant Bill Gates ;
  • il évaluera les mesures qui ont été prises pour tenir les employés, y compris les dirigeants, responsables du harcèlement sexuel ou de la discrimination sexuelle ;
  • le rapport comprendra des données sur le nombre de cas de harcèlement sexuel ayant fait l'objet d'une enquête et sur leur résolution.


Des travailleurs d'autres grandes entreprises technologiques, Apple et Google, ont attiré l'attention sur la manière dont leurs employeurs ont traité les allégations de harcèlement. Par exemple, en 2020, Google a réglé un procès avec ses actionnaires concernant des allégations de mauvaise gestion de l'inconduite des cadres, et l'entreprise a annoncé une série de nouvelles pratiques.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de l'examen commandé par Microsoft ?
Cela permettra-t-il d'améliorer la culture d'entreprise au sein de Microsoft ?

Voir aussi

Les actionnaires d'Alphabet règlent les procès pour harcèlement sexuel chez Google intentés contre la société il y a deux ans

Les employés de Microsoft l'appellent à protéger le référentiel GitHub 996.ICU, qui dénonce les heures de travail illégales dans la tech en Chine

Les employés d'Apple lancent AppleToo, un site Web pour recueillir des témoignages de discrimination et de harcèlement sur le lieu de travail

Confronté à un scandale de harcèlement sexuel, Ubisoft décide de remanier sa direction et se sépare de Serge Hascoët, une figure centrale de l'entreprise que certains estimaient « intouchable »

Le président d'Activision Blizzard, J. Allen Brack, est démis de ses fonctions, après une plainte pour harcèlement sexuel

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de
https://www.developpez.com
Le 18/01/2022 à 21:03
Ils vont avoir du boulot chez Blizzard et Activision.

Mais bon je ne m'en fais pas pour eux, ils sont à fond dans le délire woke.

On va se taper des héroïnes aux cheveux violets et avec zguegue mais bon.

On est en 2022 ils ont gagné faut s'avouer vaincu.
1  4