IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La Chine va créer sa propre industrie NFT basée sur une infrastructure blockchain soutenue par l'État,
Selon Red Date Technology, le développeur principal du projet

Le , par Bill Fassinou

28PARTAGES

3  0 
La société Blockchain Services Network (BSN), soutenue par l'État chinois, prévoit de lancer une infrastructure à la fin du mois pour soutenir le déploiement des jetons non fongibles (NFT), une étape majeure dans la création d'une industrie chinoise des NFT indépendante des cryptomonnaies. L'infrastructure est appelée "BSN-Distributed Digital Certificate" (BSN-DDC). Il dissocie les NFT des cryptomonnaies et offrira des interfaces de programmation d'applications pour les entreprises ou les particuliers afin qu'ils puissent créer leurs propres portails d'utilisateurs ou applications pour gérer les NFT.

L'année dernière, les jetons non fongibles, ou NFT ont fait leur entrée dans le grand public, l'engouement pour le marché volatil des clefs numériques d'œuvres d'art pixélisées ayant fait grimper les ventes à plusieurs milliards. Si l'investissement spéculatif dans des images de singes et d'œuvres de valeur artistique variable a retenu l'attention, les observateurs du secteur estiment que la technologie sous-jacente pourrait peut-être offrir une valeur à long terme si les entreprises cherchent à apporter des solutions à un plus grand nombre de problèmes pratiques. Un NFT est un élément de données unique suivi sur un registre numérique.



Une fois créé, il est immuable et ne nécessite aucune autre preuve d'authenticité ou d'historique de propriété. Jusqu'à présent, l'utilisation la plus médiatisée de cette technologie est celle d'un certificat de propriété d'un actif numérique tel qu'une œuvre d'art. Mais en Chine, les régulateurs s'apprêtent à lancer une plateforme appelée BSN-DDC (BSN-Distributed Digital Certificate) pour soutenir le marché florissant des NFT dans le pays, ce qui pourrait fournir un cadre pour l'innovation et ainsi que la commercialisation plus large de la technologie. BSN a annoncé que le lancement de BSN-DDC est prévu pour la fin de ce mois.

Bien que Pékin ait interdit les cryptomonnaies, BSN estime que les NFT n'ont aucun problème juridique en Chine tant qu'ils se distancient des cryptomonnaies comme le bitcoin. « Les NFT en Chine verront leur volume annuel se chiffrer en milliards à l'avenir », a déclaré He Yifan, directeur général de Red Date Technology, qui fournit le support technique au BSN, dans une interview sur les ambitions de Pékin avec la plateforme BSN-DDC. Sur le plan mondial, DappRadar - qui suit l'évolution du marché - a rapporté que le volume des ventes de NFT est passé de 94,9 millions de dollars en 2020 à environ 25 milliards de dollars en 2021.

À l'heure actuelle, les NFT sont lancés et échangés sur des blockchains publiques, qui sont des plateformes décentralisées donnant accès à toute personne souhaitant écrire et lire des données. Cela dit, les blockchains publiques "sont illégales en Chine", car l'État exige que tous les systèmes Internet vérifient l'identité des utilisateurs et permettent au régulateur d'intervenir en cas d'"activités illégales". Red Date s'est donc tourné vers une solution appelée "open permissioned chain" (chaîne ouverte à autorisation), une version adaptée qui peut être régie par un groupe désigné, dans le cadre du développement de BSN-DDC.

BSN-DDC permettra aux entreprises et aux particuliers de développer des solutions de support des NFT qui ne reposent pas sur les cryptomonnaies. En effet, forte du succès de son projet de yuan numérique, la Chine, qui est hostile au bitcoin, cherche maintenant à rejoindre le train des NFT, sans s'impliquer dans les cryptomonnaies. Ainsi, BSN-DDC ne prendra en charge que les paiements en yuan chinois pour les transactions NFT et permettra aux particuliers en Chine de créer des applications supportant les NFT qui ne dépendent pas des cryptomonnaies publiques telles que l'ether (ETH) et le bitcoin (BTC) pour les paiements.

Le test initial de BSN a été réalisé en octobre 2019 et le réseau a été officiellement lancé en avril 2020. Depuis lors, l'équipe BSN a créé les versions autorisées de plus de 20 blockchains publiques, dont Ethereum et Cosmos. L'équipe a notamment laissé entendre que l'infrastructure BSN-DDC prendrait en charge 10 des blockchains localisées existantes en Chine, dont Ethereum et Corda, ainsi que d'autres réseaux autorisés tels que Fisco Bcos, qui est contrôlé par WeBank, une société fintech soutenue par Tencent et basée en Chine. Le projet BSN-DDC pourrait également potentiellement perturber l'écosystème NFT de la Chine.

Selon l'équipe, car il a déjà attiré plus de 20 partenaires, dont Baiwang, un fabricant chinois de reçus numériques, Cosmos et le fournisseur de services de technologie vidéo Sumavision, grâce à son interopérabilité interchaînes et à ses frais de frappe de NFT très avantageux. Yifan a déclaré que BSN-DDC est moins cher et que l'émission d'un NFT peut être aussi bon marché que 0,05 yuan (0,7 centime d'euros). Il a déclaré que le projet serait rentable cette année s'il pouvait contribuer à générer 10 millions de NFT. « Et la production réelle dépassera ce chiffre sur la base de nos prédictions », a-t-il déclaré.

Le NFT est principalement utilisé pour les œuvres d'art numériques, mais Yifan a déclaré que le plus grand marché est la gestion des certificats, notamment les plaques d'immatriculation des véhicules et les diplômes scolaires, car il s'agit d'une "technologie de base de données révolutionnaire" qui peut distinguer l'accès des différentes parties aux données. « Dans la gestion des plaques d'immatriculation basée sur la technologie NFT, le propriétaire de la voiture, le gouvernement et l'assureur ont chacun accès à des données telles que le kilométrage, le numéro de moteur et l'historique des réparations, et chacun est conscient des droits des autres », a-t-il précisé.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de l'infrastructure BSN-DDC de la Chine ?

Voir aussi

« Il est difficile pour une personne moyenne de concevoir à quel point les NFT sont inutiles », selon Holden Shearer, un concepteur de jeux vidéo

Les NFT (jetons non fongibles) sont-ils une escroquerie ? Oui, selon Stephen Diehl, un ingénieur logiciel

Le volume des ventes de NFT a atteint 2,5 milliards de dollars au premier semestre 2021, le marché rebondit après un effondrement en mai

Environ 90 % des NFT n'auront plus de valeur dans 3 à 5 ans, prévient Fred Ehrsam, le cofondateur de Coinbase

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de sylsau
Membre averti https://www.developpez.com
Le 15/01/2022 à 17:57
Attention toutefois, seuls les NFTs à l'effigie de Xi Jinping ou du parti communiste Chinois pourront être vendus sur cette plateforme ...
1  1 
Avatar de vanskjære
Membre averti https://www.developpez.com
Le 18/01/2022 à 10:07
Citation Envoyé par sylsau Voir le message
Attention toutefois, seuls les NFTs à l'effigie de Xi Jinping ou du parti communiste Chinois pourront être vendus sur cette plateforme ...
Et uniquement si on leur donne une note de 5 étoiles sur 5
0  0