IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un petit groupe d'initiés récolte la plupart des gains réalisés sur les NFT,
Selon une étude

Le , par Bill Fassinou

674PARTAGES

10  0 
Une récente analyse du marché des NFT (non-fungible tokens - jetons non fongibles) a révélé que la plupart des bénéfices tirés des la vente de ces biens numériques sont récupérés par un petit groupe d'initiés. L'étude, réalisée par Chainalysis, a également révélé que les investissements fréquents dans un large éventail de collections rapportent le plus de bénéfices. Elle fait aussi la lumière sur l'inscription sur la liste blanche (whitelisting), une pratique répandue dans l'univers des NFT. Les utilisateurs qui vendent leur nouveau NFT à partir d'une liste blanche réalisent un bénéfice dans 75,7 % des cas, contre seulement 20,8 % pour ceux qui ne le font pas.

Bien que beaucoup les considèrent comme une escroquerie, les NFT restent très en vogue. Leur popularité a considérablement augmenté depuis le début de l'année et le volume des ventes de NFT a atteint 2,5 milliards de dollars lors du premier semestre 2021. Le concept est soutenu par des acteurs influents de la Tech, dont le PDG de Twitter, Jack Dorsey, qui a vendu le NFT de son premier tweet pour plus 2,9 millions de dollars, et l'inventeur du « World Wide Web », Tim Berners-Lee, qui a vendu sous la forme d'un NFT le code source d'origine du Web pour 5,4 millions de dollars. D'autres utilisateurs ont également tiré d'énormes bénéfices des ventes de NFT.



Cependant, Chainalysis rapporte que seulement une petite partie des utilisateurs récolte la plupart des profits disponibles dans l'espace NFT. En effet, l'étude a révélé qu'il y a deux façons d'engranger beaucoup de gain sur le marché des NFT. Dans un premier temps, Chainalysis estime qu'investir fréquemment dans un large éventail de collections semble conduire aux profits les plus élevés. Ensuite, entre en jeu la liste blanche. Les utilisateurs qui figurent sur la liste blanche et qui vendent ensuite leur nouveau NFT réalisent un bénéfice dans 75,7 % des cas, contre 20,8 % pour les utilisateurs qui le font sans figurer sur la liste blanche.

Dans le monde des NFT, l'inscription sur une liste blanche signifie généralement qu'une adresse de portefeuille cryptographique (c'est-à-dire une adresse ETH publique) est préapprouvée pour la création de NFT à des dates/heures spécifiques (généralement une fenêtre de date/heure). L'inscription sur la liste blanche permet aux projets NFT de récompenser les premiers partisans en leur garantissant des créneaux pour la frappe d'un NFT (ou de plusieurs NFT, selon les règles de l'inscription sur la liste blanche du projet). La liste blanche permet également aux partisans d'éviter les "guerres de gaz".

On parle de "guerre de gaz" lorsque plusieurs personnes essaient de créer des NFT en même temps, ce qui fait monter le prix des transactions. Les utilisateurs préapprouvés figurant sur la liste blanche sont en mesure de répartir leurs monnaies de manière à ce qu'elles ne soient pas toutes utilisées en même temps, évitant de ce fait une hausse soudaine du prix des transactions. Pour être inscrit sur la liste blanche d'un projet, vous devez généralement rejoindre le groupe Discord du projet pour connaître les critères d'inscription sur la liste blanche. Selon le rapport, l'inscription sur la liste blanche aide ces personnes de manière significative.

« Un très petit groupe d'investisseurs très sophistiqués engrange la plupart des bénéfices de la collecte NFT. C'est particulièrement vrai dans le domaine de la frappe de monnaie, où le processus d'inscription sur la liste blanche permet aux premiers partisans de la collecte d'accéder à des prix plus bas qui se traduisent par des profits plus importants. Nous voyons également des preuves possibles de l'utilisation de bots par les investisseurs qui cherchent à acheter pendant les événements de monnayage, ce qui pourrait exclure les utilisateurs moins sophistiqués, et même entraîner des transactions ratées qui leur coûtent en frais », indique l'étude.

La pratique de la liste blanche semble être similaire au traitement préférentiel de certains initiés et investisseurs qui avait longtemps été pratiqué dans le monde des cryptomonnaies, en particulier avec les prétendues offres initiales de jetons (ICO - initial coin offerings) avant que les ventes ne soient fermées par les régulateurs. Bien que les NFT aient fait irruption dans la conscience populaire cette année, des questions ont également été posées sur ce que l'on obtient exactement en matière de droits de propriété lorsqu'on en achète un, ainsi que des transactions qui semblent n'avoir jamais eu lieu et des baisses brutales des prix de certains NFT.

Par exemple, le marché des NFT qui était en forte croissance depuis le début de l'année s'est brusquement effondré début juin. Les ventes de NFT avaient chuté de près de 90 % par rapport à leur pic au début du mois de mai. Seulement 19,4 millions de dollars de NFT avaient été vendus fin mai, contre 170 millions de dollars début mai. En sus, le nombre de portefeuilles NFT affichant une activité quotidienne avait également baissé de près 70 % depuis mai. Même si le marché a connu un regain de croissance en juillet, Fred Ehrsam, le cofondateur de Coinbase, a mis en garde que la plupart des NFT n'auront pus de valeurs dans 3 à 5 ans.

Ehrsam a établi des parallèles entre la montée des cryptomonnaies et le boom des dotcom des années 1990. « Je vais jusqu'à dire que 90 % des NFT produits auront probablement peu ou pas de valeur dans trois à cinq ans », a déclaré Ehrsam. « On pourrait dire la même chose des premières entreprises Internet à la fin des années 90. Les gens vont essayer toutes sortes de choses. Il y aura des millions et des millions de cryptomonnaies et d'actifs cryptographiques, tout comme il y a eu des millions et des millions de sites Web. La plupart d'entre eux ne fonctionneront pas », a-t-il expliqué.

Pour lui, les NFT ne sont pas différents de n'importe quel autre projet de cryptomonnaie. Il a déclaré que ces projets sont souvent nés de l'engouement du jour au lendemain. Toujours en juin, la Thaïlande a banni les cryptomonnaies basées sur les mèmes et les NFT. La SEC (Securities and Exchange Commission) thaïlandaise a justifié sa décision en déclarant que « les cryptomonnaies basées sur des mèmes n'ont aucun objectif clair, aucune substance sous-jacente et que leur prix dépend largement des tendances des médias sociaux ». C'est également l'une des raisons pour lesquelles beaucoup considèrent les NFT comme une escroquerie.

Par ailleurs, leur popularité continue de grandir. Cette semaine, Ubisoft, l'éditeur derrière Assassin's Creed et Just Dance, a présenté Quartz, une plateforme qui permet aux joueurs de gagner et d'acheter des objets dans le jeu qui sont tokenisés en tant que NFT sur la blockchain Tezos. Quartz sera d'abord lancé dans la version PC de "Tom Clancy's Ghost Recon Breakpoint", le dernier jeu en ligne de la longue série de tireurs tactiques. Quartz sera lancé en version bêta le 9 décembre aux États-Unis, au Canada, en France, en Allemagne, en Espagne, en Italie, en Belgique, au Brésil et en Australie.

Les joueurs de "Ghost Recon Breakpoint" qui ont atteint le niveau 5 de XP dans le jeu pourront bénéficier de distribution de NFT. Le communiqué d'Ubisoft indique que les joueurs doivent avoir au moins 18 ans pour créer un portefeuille Tezos à utiliser avec le jeu. « Les NFT représentent l'un des domaines les plus passionnants et les plus dynamiques du monde des cryptomonnaies et sont devenus particulièrement populaires auprès des investisseurs particuliers », indique le rapport de Chainalysis, qui soutient que ceux qui cherchent à négocier des NFT doivent comprendre le marché concurrentiel.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de la concentration des bénéfices tirés de la vente des NFT chez un petit groupe de personnes ?
Pensez-vous que les NFT sont une escroquerie ? Si oui, comment expliquez-vous le fait que les gens continuent d'y investir de l'argent ?

Voir aussi

Le premier tweet du PDG de Twitter, Jack Dorsey, vendu pour plus de 2,9 millions de dollars sous forme de jeton non fongible (NFT), un actif numérique qui connaît une popularité grandissante

Le marché du NFT (jetons non fongibles) s'est effondré avec une baisse estimée à près de 90 %, le nombre de portefeuilles actifs a également chuté de près de 70 %

Environ 90 % des NFT n'auront plus de valeur dans 3 à 5 ans, prévient Fred Ehrsam le cofondateur de Coinbase

La Thaïlande bannit les cryptomonnaies basées sur des mèmes et les NFT : « aucun objectif clair ou aucune valeur sous-jacente », indique la Securities and Exchange Commission (SEC) du pays

Avec Ubisoft Quartz, l'éditeur éponyme devient le premier acteur majeur du jeu vidéo à intégrer les NFT dans un de ses titres, 95% des votes sur l'annonce YouTube étaient sur "je n'aime pas"

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 14/01/2022 à 11:14
Citation Envoyé par Marco_Folio Voir le message
Par exemple lorsqu'un joueur va gagner un défi et gagner une récompense sous forme de NFT, cette récompense lui appartiendra réellement et il pourra la revendre derrière et faire des bénéfices. Alors que dans un jeu vidéo avec des récompenses "normal", elle ne lui appartiendra jamais et reste en possession de la licence du jeu.
Vu que ta NFT ne représente pas un droit concret mais n'est qu'un lien vers des ressources, qui restent soumises à la licence du jeu, le contenu final ne t'appartiennent pas plus.
Foncièrement ça ne change rien : l'éditeur reste libre de restreindre l'accès à la ressource finale comme il le désire et si c'est le cas, ta NFT ne donnera plus accès a rien.
14  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/02/2022 à 10:18
Où est le problème?

Les NFT sont déjà une escroquerie qui correspond à vendre du vent comme par exemple le "premier sms".

Du moment que le business model est d'escroquer son prochain autant le faire... de manière professionnelle et efficace

Qui a dit qu'il n'y avait que 2 choses qui étaient infinies, l'univers et la connerie humaine, et que pour l'univers, il n'en était pas complètement sûr?
15  1 
Avatar de vanquish
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 14/01/2022 à 16:37
Je vends ce message. Si vous êtes intéressé contactez moi.
Pensez à graisser la pâte aux modérateurs pour qu'ils ne le supprime pas.

Si je suis le nouvel actionnaire majoritaire de Tweeter et que pour des raisons d'espace de stockage ou de droit à l'oubli, je décide de supprimer tous les tweets de plus de 5 ans , la personne qui a acheté le 1er Tweet de Dorsey devient propriétaire de quoi ?
Peut-il transférer ce tweet sur son propre compte ?

Holden Shearer a raison, on a aucun pouvoir sur l'objet possédé et probablement aucun recours puisque contrairement à l'argent (qui peut être virtuel lui aussi), je ne pense pas qu'il y ai la moindre loi ou convention internationale encadrant les NFT.

Et surtout on n'a aucune garantie de pérennité : aujourd'hui quand on tape "altavista.com", le Google de 1995, on tombe sur le site de Yahoo.
Déjà pour un jeu vidéo à 60€ acheté en virtualisé, c'est un peu ennuyeux, mais quand on parle d'un truc à 2,9 millions de $ comme le Tweet de Dorsey, c'est vraiment dommage.

Je serais curieux de savoir si on peut assurer un NFT.
12  0 
Avatar de vanquish
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 17/01/2022 à 18:18
Citation Envoyé par zabibof Voir le message
En fait, il y a deux types de personnes qui sont à fond dans les NFT, ceux qui pensent que c'est totalement stupide mais ils sont juste là pour se faire de l'argent maintenant et tout de suite et les pigeons.
Si tu croies vraiment que ce truc a un semblant d'utilité et que c'est le futur, c'est que t'es dans la deuxième catégorie.
Il y a, probablement, une 3ème catégorie : ceux qui veulent blanchir de l'argent.

On utilise déjà beaucoup l'art moderne, car on peut attribuer la valeur que l'on veut à n'importe qu'elle croute.
Je peux acheter un truc 10 millions en France et le revendre 1 million à l'étranger.
Personne n'a rien à dire, j'ai fait un mauvais investissement .... ou versé 9 millions à un tiers (voir à moi même) à l'étranger.
https://www.lesechos.fr/2014/05/blan...e-lart-1102258

Dans ce domaine, les propriétés dans le métaverse ou les NFT, ça doit être l'eldorado.
11  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 28/04/2022 à 7:49
Je pense que l'article manque complètement le problème du NFT, qui n'est qu'une technologie de jeton. Un NFT n'a pas de valeur en soi, c'est juste une marque de propriété dans un registre. C'est ce qui est enregistré par le NFT qui est censé avoir de la valeur.

Or cet article comme presque partout parle de NFT comme une fin en soi, ce qui est symptomatique du problème : les NFT sont vus comme une technologie magique pour vendre hors de prix des choses dont la valeur intrinsèque est proche du néant, en jouant sur l'effet de mode et sur le fait que beaucoup ne la comprennent pas vraiment. Finalement, ça reste une bulle spéculative, quand l'effet de mode est passé, le rattrapage est logique. C'est déjà bien si ça se dégonfle en douceur plutôt que d'exploser.
11  0 
Avatar de Ehnix
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 15/01/2022 à 12:03

Envoyé par Marc_Folio
Non une fois qu'on te transfère un NFT il t'appartient complétement. Tu possédes un objet virtuelle unique inscrit dans la BlockChain et personne ne peut te le retirer. Même si l'éditeur fait faillite le NFT sera toujours valide sur ton crypto Wallet grace au système décentralisé d'échange des NFT.
Euh... non!
C'est ton jeton qui est unique.
Pas l'objet numérique qui lui est associé, qui est copiable.
Le jeton est adossée à la BlockChain, pas l'objet.
9  0 
Avatar de seedbarrett
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 14/01/2022 à 16:58
En fait tu ne possèdes pas le premier tweet, mais un NFT créé a partir de celui ci. Tu possèdes un jeton prouvant que t'as payé, mais c'est un ticket de caisse à vrai dire. Une fois que tu as mangé ta pomme, malgré le ticket de caisse elle est ne va pas réapparaitre. Donc qu'est ce qu'il se passe ? Tu deviens propriétaire d'un NFT qui est finalement un lien mort. Et vu que tu possèdes un jeton, et non le tweet, tu ne peux pas le transférer.
De même chez ubisoft qui vendent des cosmétiques pour leur jeu en NFT, pourquoi sony accepterai ces NFT dans leurs jeux ? Ca veut dire bosser sur une compatibilité entre moteur de jeux, plateforme et compagnie pour finalement ne rien y gagner ? C'est bien plus rentable de faire comme electronic art qui te vend les mêmes cartes de footballer tous les ans, impossible a transférer entre les jeux, générant des milliards d'euros de bénéfice

Et pour assurer un NFT c'est pas tellement possible, comment l'entreprise d'assurance peut faire pour qu'aucun acteurs du NFT ne ferme jamais ses portes ? Par contre je verrais bien ce genre de service sur une plateforme déjà existante sur leur propre NFT. Comme ça tu payes 2 fois c'est parfait.
8  0 
Avatar de zabibof
Membre averti https://www.developpez.com
Le 15/01/2022 à 10:36
En fait, il y a deux types de personnes qui sont à fond dans les NFT, ceux qui pensent que c'est totalement stupide mais ils sont juste là pour se faire de l'argent maintenant et tout de suite et les pigeons.
Si tu croies vraiment que ce truc a un semblant d'utilité et que c'est le futur, c'est que t'es dans la deuxième catégorie.
8  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 20/01/2022 à 0:20
Citation Envoyé par gangsoleil Voir le message
Mais avec le play-to-earn, en quoi c'est différent ? L'éditeur va me payer pour jouer, mais qu'y gagne-t-il s'il le fait pour 90% des joueurs ?
La différence, c'est que ce n'est plus le même modèle économique.

Quelques un se feront de l'argent en vendant des trucs sans valeur intrinsèque a des personnes plus ou moins naïves ou ambitieuses, qui devront elles même revendre pour rentrer dans leurs frais, a d'autres personne qui devrons revendre, etc... Évidement seul quelques bons vendeurs gagneront de l'argent et communiqueront beaucoup pour faire rêver, ceux en bas de la chaine qui seront leur vache a lait.

Bref, après après avoir intégré le modèle détestable des jeux d'argent avec les loot-box et autres mécanismes de Gatcha, les éditeur de jeux réussissent à faire pire en intégrant la mécanique du commerce pyramidal.
8  1 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/02/2022 à 16:27
La finance non reglementee signifie que toutes les astuces rendues illégales dans le passé peuvent être utilisées à nouveau. Qui, à part les escrocs, pourrait penser que c'est une bonne idée?
9  2