IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Dans quelle mesure les cryptomonnaies aggravent-elles la pénurie de semiconducteurs ?
Le minage de cryptomonnaies aurait fait perdre une quantité impressionnante de puces à l'industrie

Le , par Bill Fassinou

188PARTAGES

7  0 
La pénurie de semiconducteurs perdure et le monde continue de chercher des solutions pour y remédier. Ainsi, certains cherchent à identifier les causes réelles de cette pénurie et proposer des solutions individuelles à chacune d'elles. Pour sa part, Matt Ranger, expert en science des données, estime que les cryptomonnaies, notamment le bitcoin et l'ether, sont non seulement une des causes de cette pénurie (à travers une demande très importante), mais ont continué à l'aggraver. Les mineurs auraient dépensé énormément d'argent pour détourner les semiconducteurs qui, autrement, auraient pu permettre de soulager la crise.

L'impact du bitcoin et de l'ether sur l'industrie des semiconducteurs

Dans un premier temps, Ranger explique qu'environ 4 % de la capacité de production de haut niveau de TSMC (7nm et 5nm) a servi à l'extraction de bitcoins. « En conclusion, l'exploitation minière du bitcoin absorbe quelque chose comme 4 à 6 % de la capacité de production de TSMC », a-t-il déclaré. Selon lui, cela est conforme aux estimations de 2018 qui avancent que Bitmain, un concepteur de puces basé en Chine, utilise 4 à 5 % de la capacité de TSMC. Avec AMD, Apple, Intel, MediaTek, Nvidia et Qualcomm, Bitmain serait l'une des rares entreprises d'élite à avoir accès au procédé de fabrication en 5 nm de TSMC.



À titre informatif, Bitmain est une entreprise basée en Chine qui conçoit des puces de circuits intégrés spécifiques à des applications pour l'extraction de bitcoins. Ranger a expliqué que le bitcoin est en grande partie extrait à l'aide de circuits intégrés spécifiques fabriqués par Bitmain. « Toutes les autres entreprises utilisent ces puces pour fabriquer les meilleurs processeurs, GPU et puces pour smartphones. Les puces de Bitmain, quant à elles, transforment l'électricité en argent. Il est évident que Bitmain est prêt à payer le prix fort pour la capacité de production de TSMC », a-t-il déclaré dans un billet de blogue sur son site personnel.

« Ne croyez pas les arguments défendant la production de puces Bitmain sur la base que cela "encouragerait l'offre". Les arguments du type "les déchets actuels nous inciteront à être plus efficaces à l'avenir" n'ont pas de sens en général. Les effets de second ordre ne dominent pas les effets de premier ordre. Ces arguments ont encore moins de sens pour l'utilisation des semiconducteurs. Nous sommes en situation de pénurie. Le marché a limité l'offre. Une augmentation artificielle de la demande ne peut que faire grimper le prix du marché », a-t-il ajouté. Dans un second temps, il parle de l'utilisation des GPU par les mineurs.

« La production de GPU est gaspillée pour l'extraction de l'ether », a déclaré Ranger. Selon les données qu'il a fournies, environ 19 % des GPU produites en 2020 ont été utilisées pour le minage de l'ether. « Il est important de noter que le problème du minage de l'ether s'aggrave. Il a encore augmenté, passant de 600THash à 770THash dans la période suivant l'analyse. L'équivalent de 2,5 millions de RTX 3070 a été utilisé pour le minage de l'ether depuis la fin de la période d'analyse. Toutes ces unités auraient pu être consommées dans des utilisations productives comme l'apprentissage profond, la production de vidéos et bien sûr le jeu », a-t-il ajouté.

D'après lui, il est difficile de savoir dans quelle mesure cette production gaspillée se traduit par une augmentation des prix pour les consommateurs. Mais il est certain que cela augmente le prix d'équilibre du marché. Par exemple, en juin, des rapports ont fait état de ce que la répression par la Chine de l'extraction et de l'utilisation des cryptomonnaies a fait chuter le prix des cartes graphiques de 66 % par rapport au mois de mai.

Prof of Work (PoW) : preuve de travail ou preuve de gaspillage ?

La preuve de travail (PoW) est un mécanisme de consensus décentralisé qui exige des membres d'un réseau qu'ils s'efforcent de résoudre une énigme mathématique arbitraire afin d'empêcher quiconque de jouer le système. La preuve de travail est largement utilisée dans l'extraction de cryptomonnaies, pour valider les transactions et extraire de nouveaux jetons. Grâce à la preuve de travail, les transactions en bitcoin et autres cryptomonnaies peuvent être traitées en peer-to-peer de manière sécurisée sans qu'il soit nécessaire de faire appel à un tiers de confiance. La preuve de travail à l'échelle nécessite d'énormes quantités d'énergie.



De plus, elles ne font qu'augmenter à mesure que de nouveaux mineurs rejoignent le réseau. En plus de l'énergie, la preuve de travail consomme également énormément de ressources. Dans le cas du bitcoin, environ toutes les 10 minutes, l'ordinateur qui a résolu l'énigme reçoit des pièces gratuites. Selon Ranger, "60MegaHash/second", signifie simplement que votre GPU peut résoudre l'énigme 60 000 000 fois par seconde. Si davantage d'ordinateurs se connectent au réseau bitcoin pour deviner des nombres aléatoires, cela augmente le "taux de hachage du réseau", de sorte que l'énigme devient plus difficile à résoudre automatiquement.

Selon Ranger, l'ajout de GPU pour extraire de l'ether ne permet pas à la blockchain de traiter plus de transactions. Cela rend juste chaque transaction individuelle plus chère. Pour lui, les mathématiques et les algorithmes utilisés pour concevoir le problème de devinette spécifique n'ont pas d'importance. La preuve de travail est une incitation économique. La principale contrepartie des cryptomonnaies est qu'elles évitent le concept de confiance dans les humains. Les blockchains créent une incitation économique (pièces gratuites !) pour que les gens valident la transaction.

La seule chose qui compte, c'est le montant d'argent que coûte l'extraction, par rapport à la valeur de ce que vous obtenez en retour. La validité de la blockchain est garantie par le coût de l'argent nécessaire pour invalider de force une transaction. La récompense pour le minage est une pièce que vous pouvez vendre au prix du marché actuel de la pièce. La différence entre le coût de l'extraction d'une pièce et la récompense tendra vers zéro au fil du temps. Ce processus d'arbitrage franchira tous les obstacles jusqu'à ce qu'il y ait un goulot d'étranglement financier, où il se concentrera finalement.

À ce stade, Ranger affirme que pour la plupart des protocoles PoW, les goulots d'étranglement sont soit les coûts énergétiques, soit l'approvisionnement en matériel. « La consommation d'énergie et de silicium est un sous-produit gaspillé du système d'incitation monétaire pour sécuriser le réseau. Il y a aussi des conséquences secondaires, comme tout service offrant du temps de calcul gratuit qui est exploité pour extraire de la cryptomonnaie », a-t-il déclaré.

La preuve d'espace (PoC) : une réponse qui aggrave le problème

En raison des nombreux problèmes que pose la preuve de travail, des experts ont proposé la preuve d'espace ou preuve de capacité (PoC - proof of capacity) comme une alternative. PoC est un algorithme de mécanisme de consensus utilisé dans les blockchains qui permet aux dispositifs de minage du réseau d'utiliser leur espace disque dur disponible pour décider des droits de minage et valider les transactions. Cela s'oppose à l'utilisation de la puissance de calcul du dispositif de minage (comme dans l'algorithme de preuve de travail) ou de la participation du mineur aux cryptomonnaies (comme dans l'algorithme de preuve d'enjeu).



L'un des projets les plus populaires reposant sur ce concept est la cryptomonnaie Chia. Les créateurs de la cryptomonnaie Chia estime qu'elle est une alternative verte au bitcoin, mais en réalité, ce n'est pas le cas. Selon Ranger, il n'est pas nécessaire de réfléchir longtemps pour voir le problème de ce système. Si aucun argent n'est utilisé pour payer la facture d'électricité, la condition d'arbitrage financier zéro doit toujours être respectée. Ainsi, tout l'argent de l'exploitation minière servira désormais à acheter des disques durs. Les autres blockchains qui fonctionnent sur la preuve de capacité comprennent Storj, Burst et SpaceMint.

« La planète est-elle détruite plus rapidement en gaspillant 100 dollars d'électricité ou 100 dollars de disques durs ? La réponse dépend de l'endroit où vous obtenez votre électricité. Mais personne ne devrait se réjouir du grand succès écologique que représente le fait de prendre des milliers de tonnes de disques durs et de les mettre à la poubelle », a déclaré Ranger. Selon lui, la seule façon de réduire la consommation est de réduire le prix de change des cryptomonnaies. Les gens détruisent la planète en utilisant la preuve de travail tant qu'ils peuvent pour obtenir des cryptomonnaies de valeur en échange.

Les cryptomonnaies sont conçues pour échapper à l'intervention des gouvernements (et donc à l'application de la loi) par conception. Pour cela, Ranger explique que la seule façon de réduire sérieusement le gaspillage lié au PoW est de réduire le prix du marché du bitcoin et de l'ether. « Parce que la seule façon de réduire l'utilisation de l'énergie est de réduire le prix du marché, beaucoup de gens qui veulent que le prix soit élevé vont essayer de trouver des moyens de défendre le gaspillage des ressources », a-t-il déclaré. « Si vous voulez votre casino en cryptomonnaies, faites-en une preuve d'enjeu », a-t-il ajouté.

Selon Ranger, les gens font beaucoup de vent sur ce que les diverses applications de la blockchain pourraient faire ou feront et la façon dont elles pourraient changer le monde. Cependant, dix ans après sa création, les seuls cas d'utilisation populaires sont la spéculation financière et l'évasion du contrôle des capitaux. Les amateurs de cryptomonnaies le comparent souvent à l'Internet, mais une décennie après l'explosion de la popularité d'Internet, l'on a vu beaucoup d'utilisations réelles entre l'achat de choses (Amazon et eBay), la recherche d'informations (Google et Yahoo), la messagerie personnelle (email, messagerie instantanée), etc.



Les gens n'utilisent pas légalement les cryptomonnaies pour autre chose que pour "investir dedans". Pour Ranger, c'est ce qu'on appelle les jeux d'argent. « Et si vous voulez juste jouer, ça me va ! Mais ne détruisez pas la planète en le faisant. Puisque la validité de la blockchain est de toute façon sécurisée par de l'argent, autant abandonner les leurres et le sécuriser simplement avec de l'argent. C'est ce qu'on appelle le mécanisme de preuve d'enjeu, où l'argent misé valide littéralement les transactions. Plutôt que de sécuriser implicitement par l'argent en gaspillant des ressources, vous le sécurisez en utilisant de l'argent », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, il poursuit en disant que tant que le prix du marché est élevé, le gaspillage des ressources sera équivalent. Ranger explique que cette égalité est valable quel que soit le nombre de transactions sur le réseau ou sur n'importe quelle couche d'échelle supplémentaire malavisée que vous apposez par-dessus. « Tant que vous pourrez vendre un bitcoin pour 65 000 dollars, le réseau continuera à gaspiller 100 TWh/h. Et ce, qu'il traite une transaction par minute ou cent mille », a-t-il conclu.

Source : Matt Ranger

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des arguments de Matt Ranger ? Sont-ils fondés ?
La preuve d'enjeu est-elle une meilleure alternative à la preuve de travail ?

Voir aussi

L'interdiction du bitcoin fait chuter le prix des cartes graphiques de 66 % en Chine, après que la Mongolie- Intérieure, le Xinjiang et le Sichuan ont mis fin aux opérations minières

La Chine expulse plus de la moitié des mineurs de bitcoins du monde et un grand nombre d'entre eux pourraient migrer vers le Texas

NVIDIA annonce des GPU pour les mineurs de cryptomonnaies, réduit de moitié le taux de hachage de la RTX 3060, « Afin de s'assurer que les GPU GeForce finissent dans les mains des joueurs »

Les mineurs de la cryptomonnaie Chia revendent des disques durs SSD usagés comme neufs, abandonnant la cryptomonnaie qui a perdu plus de 85 % de sa valeur

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de ijk-ref
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 16/11/2021 à 15:02
Citation Envoyé par Jules34 Voir le message
Mouais. C'est trop facile de polariser les choses comme ça (...)
Ok tu sais pas si c'est bien ou mal.

Tu conclues pourtant par un "des gens font des trucs dégueulasses alors ça justifie que je puisse en faire"
7  1 
Avatar de intelligide
Membre actif https://www.developpez.com
Le 16/11/2021 à 16:38
Citation Envoyé par Jules34 Voir le message
Mouais. C'est trop facile de polariser les choses comme ça. Méchante crypto gentilles banques fédérales et économie réelle. (EDIT: désolé je sais bien que tu n'a pas voulu dire ça, je grossis le propos )

Je ne mine pas, mais j'accumule quand même des cryptos en ayant pour seul plaisir de voir le tout augmenter alors que RIEN dans la vie réelle ne m'offre cette opportunité.

Après j'avoue que même si je suis crypto enthousiaste j'ai pas l'impression d'avoir toute les cartes en mains pour pouvoir dire que ce truc est bien à 100%, un peu comme tout dans la vie.

De la même manière je trouve ça fort de café qu'on dise ça des cryptos alors que l'économie réelle détruit le monde TOUT LES JOURS et met dans la pauvreté des milliards de gens TOUT les jours. J'ai la trentaine, un salaire que je trouve miséreux dans un monde ou tout est cher, je vois pas pourquoi moi aussi je regarderais pas mon compte crypto monter tranquillement pour que je puisse finir par m'acheter un appart que la VIE REELLE NE M'AURAIT PAS PERMIS D'AVOIR

Désolé pour les majuscules c'est l'émotion
Traduction: "Je m'en fout des autres du moment que moi je gagne de l'argent !"

Ça se plaint du modèle capitaliste tout en encensant un autre modèle encore plus capitaliste. Quand la bulle bitcoin va éclater (parce que rien n'est infini et que le bitcoin ne va pas pouvoir monter indéfiniment), ca va finir comme le bulle internet ! C'est a dire, 5% des gens vont gagner beaucoup plus d'argent que ce qu'ils ont investis et 95% des gens vont perdre tout ce qu'ils ont mis dans ce fantasme d'argent facile.
7  3 
Avatar de cnumy
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 16/11/2021 à 14:35
A quand un article sur le proof of stake, pensé depuis 2015 pour résoudre ca
3  0 
Avatar de spyserver
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 16/11/2021 à 15:08
Le problème c'est pas vraiment les cryptos ou la blockchain mais plutot le consensus Proof Of Work (qui va d'ailleurs être très fragilisé voire obsolète avec les premieres attaques quantique) qui mène a ce genre de rush sur le matos ...

Le mec qui a créé ce truc a complètement été dépassé et n'avait pas anticipé cet aspect donc voila où on en est, et comme c'est impossible à réguler, le seul moyen c'est d'arrêter de mettre des pièces ds la machine Bitcoin et investir dans du PoS à minima (Eth2 par ex)...
2  0 
Avatar de mith06
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 16/11/2021 à 14:44
A quand un article sur le proof of stake, pensé depuis 2015 pour résoudre ca
Il n'a pas que le proof of stake:
1  0 
Avatar de blbird
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 16/11/2021 à 14:25
Une véritable plaie pour la planète en somme. Même mon voisin a acheté une 3070 pour miner du bitcoin : il est tellement mauvais en informatique qu'il a tout perdu après que son disque dur ait crash...
5  5 
Avatar de Jules34
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 16/11/2021 à 14:44
Une véritable plaie pour la planète en somme.
Mouais. C'est trop facile de polariser les choses comme ça. Méchante crypto gentilles banques fédérales et économie réelle. (EDIT: désolé je sais bien que tu n'a pas voulu dire ça, je grossis le propos )

Je ne mine pas, mais j'accumule quand même des cryptos en ayant pour seul plaisir de voir le tout augmenter alors que RIEN dans la vie réelle ne m'offre cette opportunité.

Après j'avoue que même si je suis crypto enthousiaste j'ai pas l'impression d'avoir toute les cartes en mains pour pouvoir dire que ce truc est bien à 100%, un peu comme tout dans la vie.

De la même manière je trouve ça fort de café qu'on dise ça des cryptos alors que l'économie réelle détruit le monde TOUT LES JOURS et met dans la pauvreté des milliards de gens TOUT les jours. J'ai la trentaine, un salaire que je trouve miséreux dans un monde ou tout est cher, je vois pas pourquoi moi aussi je regarderais pas mon compte crypto monter tranquillement pour que je puisse finir par m'acheter un appart que la VIE REELLE NE M'AURAIT PAS PERMIS D'AVOIR

Désolé pour les majuscules c'est l'émotion
5  6