IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Facebook, devenu Meta, vient d'être frappé par son premier procès important depuis qu'une dénonciatrice a révélé une foule de documents internes,
Les plaignants réclament 100 milliards de dollars

Le , par Bill Fassinou

212PARTAGES

6  0 
Le procureur général de l'Ohio, David Yost, a entamé lundi une action en justice contre Meta, la maison mère de Facebook, accusant la société d'avoir violé la loi fédérale sur les valeurs mobilières en omettant de divulguer aux investisseurs des recherches internes sur les effets néfastes de ses plateformes sur les enfants. La plainte a été déposée au nom du système de retraite des employés publics de l'Ohio et des investisseurs de Facebook, qui auraient collectivement perdu plus de 100 milliards de dollars de parts de marché depuis que Frances Haugen, l'employée devenue dénonciatrice, a révélé les agissements de l'entreprise au Wall Street Journal.

Frances Haugen, 37 ans, est une experte en science des données originaire de l'Iowa, diplômée en ingénierie informatique et titulaire d'une maîtrise en commerce de Harvard. Il y a quelques mois, l'ancienne employée de Facebook a divulgué à la presse des documents internes qui ont donné un aperçu peu flatteur et, dans certains cas, inquiétant de l'écart entre la façon dont les dirigeants présentent l'entreprise publiquement et ce que Facebook sait de ses produits grâce à des recherches qu'il a lui-même parrainées. Les propres recherches de Facebook montrent que le réseau social amplifie la haine, la désinformation et les troubles politiques.



Cependant, l'entreprise cache ce qu'elle sait. D'autres données ont révélé qu'Instagram nuit aux adolescentes, principalement aux jeunes filles. Elle a également révélé l'existence d'un programme appelé XCheck qui sélectionnait certains utilisateurs comme étant au-dessus des règles. Depuis les dénonciations d'Haugen, aucune action d'envergure n'a été entreprise contre Meta, ni par les parties civiles, ni par le gouvernement fédéral, mais les choses ont évolué cette semaine. Le procureur général de l'Ohio, David Yost, a décidé de poursuivre Meta, affirmant que la cascade de révélations sur la société a fait perdre des milliards de dollars aux actionnaires.

« Facebook a dit qu'il s'occupait de nos enfants et qu'il éliminait les trolls en ligne, mais en réalité, il créait de la misère et de la discorde pour le profit », a déclaré Yost dans un communiqué de presse lundi. « Nous ne sommes pas des personnes pour Mark Zuckerberg, nous sommes le produit et nous sommes utilisés les uns contre les autres par cupidité », a-t-il ajouté. Yost, qui dirige le procès, a déclaré dans le communiqué de presse qu'il espérait récupérer les pertes du fonds de pension grâce à cette action en justice et s'assurer que l'entreprise "procède à des réformes importantes" pour éviter de tromper à nouveau le public.

L'Ohio Public Employees Retirement System (OPERS), qui gère 125 milliards de dollars pour le compte de 1,1 million d'Ohioans, dit avoir acheté des actions Facebook "à des prix artificiellement gonflés en 2021" et avoir subi des dommages en raison des violations par Facebook des lois fédérales sur les valeurs mobilières. « Les défendeurs étaient conscients que les plateformes de Facebook facilitent la dissension, les activités illégales et l'extrémisme violent, et causent un préjudice important aux utilisateurs, en particulier aux enfants, mais Facebook a refusé de corriger ces problèmes », allègue la poursuite fédérale.

« Au total, ces divulgations ont effacé plus de 100 milliards de dollars de valeur pour les actionnaires et soumis Facebook à un immense préjudice de réputation », lit-on dans le document. L'OPERS a déclaré avoir acheté 139 000 actions entre mai et septembre. Cette action en justice intervient après que Haugen a témoigné devant le Congrès que l'entreprise "faisait passer ses profits astronomiques avant les gens". Après les reportages et les révélations d'Haugen, le cours de l'action Facebook a chuté. Yost prévoit de demander au tribunal de faire d'OPERS le principal plaignant dans l'affaire contre Meta.

« L'action en justice vise à récupérer plus de 100 milliards de dollars en valeur d'investissement perdue et à imposer des réformes importantes à Facebook », a déclaré le bureau du procureur général. L'action en justice vise Facebook et trois dirigeants clefs : le fondateur Mark Zuckerberg, le directeur financier David Wehner et le vice-président des affaires mondiales Nick Clegg. Du côté de Meta, un représentant de la société a déclaré : « Ce procès est sans fondement et nous nous défendrons vigoureusement ». La société a maintenu que les documents ne donnent pas une image complète de Meta et de ses efforts en matière de sécurité.

Le cours de son action a chuté d'environ 9 % depuis que les premiers rapports sur ses agissements ont commencé à être publiés en septembre. Selon des experts, l'action en justice de lundi est également la première d'une série d'actions en justice contre Meta. L'analyste Blair Levin a déclaré au site Web d'information Business Insider en octobre que les recours collectifs - comme la poignée de recours qui ont déjà été déposés - et les enquêtes menées par les procureurs généraux des États comme Yost pourraient être des menaces plus graves que toute nouvelle réglementation fédérale du Congrès.

Source : Le procureur général de l'Ohio

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

Facebook encourage les discours de haine pour gagner de l'argent, selon une lanceuse d'alerte qui a publié des informations qu'elle a pu glaner durant son passage au sein de l'entreprise

Les recherches de Facebook montrent qu'Instagram est nocif pour les adolescents, mais l'entreprise relativise et défend que cela dépend de leur état d'esprit et la manière dont ils l'utilisent

La lanceuse d'alerte Frances Haugen exhorte Mark Zuckerberg à démissionner et à investir davantage sur la « sécurité » au lieu de consacrer des ressources au « métavers »

La dénonciatrice de Facebook demande au Sénat de tenir les réseaux sociaux pour responsables de leurs algorithmes, en modifiant l'article 230 de la Communications Decency Act

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de vanquish
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 16/11/2021 à 15:21
Citation Envoyé par redcurve Voir le message
Facebook n'est pas devenu Meta
Quand même un peu ...

Soit ! Le produit/site/réseau social s'appelait et continue de s'appeler "Facebook".
Mais la société "Facebook Inc." a bien changé de nom en (et est donc devenu) "Meta Platforms, Inc."

Alors ne pas spécifier le "Inc." est peut-être un raccourci de langage, mais on dit "Microsoft", jamais "Microsoft Corp."
On ne peut pas considérer la phrase comme fausse.
7  0 
Avatar de archqt
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 16/11/2021 à 9:16
On s'en doutait que les réseaux sociaux n'étaient pas bons pour la santé. Mais c'est valable aussi pour les téléphones. Les jeunes passent leur temps dessus.
Et encore mes gamins n'ont pas de comptes sur les réseaux sociaux, ils regardent plein de vidéos (tik-tok, youtube, des séries) moins pire. Par contre il est clair que les influenceurs physiques ne peuvent que donner des complexes. Ils prennent des produits, ne mangent pas pour rester "sec", font 4H de muscu par jour, sans compter la chirurgie pour se faire gonfler les seins, blanchir les dents...
Une personne normale ne peut pas lutter.

De toute façon quand c'est gratuit c'est toi le produit.
6  3 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 16/11/2021 à 15:42
Citation Envoyé par archqt Voir le message
Par contre il est clair que les influenceurs physiques ne peuvent que donner des complexes. Ils prennent des produits, ne mangent pas pour rester "sec", font 4H de muscu par jour, sans compter la chirurgie pour se faire gonfler les seins, blanchir les dents...
Une personne normale ne peut pas lutter.
J'aimerai voir la tronche de l'influenceur des frères Bogdanov
3  0 
Avatar de byrautor
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 18/11/2021 à 15:49
L'anarchie numérique n'a pas encore atteint ses limites, on en verra d'autres !
Le procureur général de l'Ohio ? pourquoi pas le grand chaman des Machin-choses !
Le pouvoir judiciaire USA est bien le plus fort ! (de café) du monde.
Pouvons nous perdre notre temps technique ainsi alors que nous sommes désarmés.
0  0 
Avatar de ormond94470
Membre actif https://www.developpez.com
Le 16/11/2021 à 8:46
Il a fait All-in sur une seule action, il a perdu, maintenant il fait un procès parce que oui la bourse ce n'est pas que des hausses à l'infini.
1  2 
Avatar de turban
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 19/11/2021 à 10:21
Bonjour,
Oui, il y a 5 ans que j'ai supprimé mon compte, je le pensais déjà que ces sites réunissaient tout le mauvais pour toute une génération de jeunes et moins jeunes qui bien-sur grandissent et ne savent pas faire la différence entre le bon et le pire.
je suis heureux que les choses prennent un nouveau tournant, il est temps. Bravo Frances Haugen,
et pourtant je suis ouvert à toutes les technologies nouvelles.
Il serait temps aussi que les comptes soient ouvert avec de vrai noms et coordonnées réelles pour éviter ses débordements.
A bon entendeur.
Dominique
0  2 
Avatar de redcurve
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 16/11/2021 à 8:34
Facebook n'est pas devenu Meta
2  5