IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Alphabet, la maison-mère de Google, atteint brièvement une capitalisation boursière de 2 000 milliards de dollars.
Sa capitalisation boursière a presque doublé en valeur depuis janvier 2020

Le , par Stéphane le calme

76PARTAGES

4  0 
Alphabet, la société mère de Google, a brièvement atteint une capitalisation boursière de 2 000 milliards de dollars. La capitalisation boursière du géant de la technologie est actuellement à un confortable 1,98 billion (en français, 1 billion est l'équivalent de 1 000 milliards) de dollars, mais a dépassé la barre des 2 billions de dollars lundi, pour clôturer plus tard à 2 987,03 $ par action. La capitalisation boursière d'Alphabet a presque doublé, passant de 1 000 milliards de dollars depuis janvier 2020.


Dans l'annonce de ses résultats trimestriels le mois dernier, Alphabet, propriétaire de Google, a annoncé des ventes de publicité plus élevées que prévu au troisième trimestre, signe que l'entreprise surmonte les nouvelles limites imposées au suivi des utilisateurs mobiles et que les achats en ligne sont plus que jamais populaires à l'approche des fêtes de fin d'année. Grâce à son moteur de recherche, à son service vidéo YouTube. La demande pour ses services a bondi l'année dernière, la pandémie ayant obligé les gens à passer plus de temps en ligne et leurs nouvelles habitudes ont perduré. Les recettes publicitaires de Google ont augmenté de 41 % pour atteindre 53,1 milliards de dollars au cours du troisième trimestre. Le chiffre d'affaires global d'Alphabet a bondi à 65,1 milliards de dollars, dépassant l'estimation moyenne de 63,3 milliards de dollars parmi les analystes.


Au troisième trimestre 2021, Alphabet a connu un trimestre record, gagnant 65,1 milliards de dollars. La société a indiqué que ses revenus avaient grimpé de 41 %, tandis que ses bénéfices avaient bondi de près de 69 %. La recherche Google a enregistré une légère augmentation de ses bénéfices, atteignant 37,9 milliards de dollars contre 35,8 milliards de dollars au trimestre précédent. YouTube, une autre société d'Alphabet, a gagné 7,2 milliards de dollars au cours du dernier trimestre.

La croissance que nous observons en 2021 est exceptionnellement importante : un énorme bond par rapport à 2020. « Le passage des consommateurs au numérique est réel et se poursuivra même si nous commençons à voir les gens revenir dans les magasins. La conclusion sous-jacente est que les gens veulent plus de choix, ils veulent plus d'informations, plus de flexibilité, et nous ne voyons pas de retour en arrière », a déclaré Philipp Schindler, directeur commercial de Google.

Tout au long de la pandémie, les grandes enseignes technologiques ont multiplié les explosions de record, les consommateurs s'appuyant davantage sur le commerce électronique, le streaming vidéo et d'autres services qu'ils fournissent. Les investisseurs parient que ces sociétés sortiront de la pandémie plus fortes que leurs concurrents plus petits, certains considérant même leurs actions volatiles comme des valeurs refuges. Les entreprises du monde entier étant passées des lieux de travail en personne à des environnements de travail distants basés sur le cloud, Google en a bénéficié sous la forme d'abonnements à ses services clous et ses annonces numériques.

Alphabet a presque rejoint Apple et Microsoft en tant que l'une des trois sociétés basées aux États-Unis faisant partie du club exclusif de capitalisation de 2 000 milliards de dollars. Apple a atteint les 2 000 milliards de dollars de capitalisation boursière l'année dernière, devenant par la même occasion la première entreprise américaine à atteindre ce cap. L'entreprise a atteint ce cap deux ans seulement après qu'elle ait atteint pour la première fois une capitalisation boursière de 1000 milliards de dollars. La situation est particulièrement remarquable parce que la capitalisation boursière d'Apple était inférieure à 1000 milliards de dollars en mars 2020, lorsque les craintes d'une récession induite par le coronavirus ont eu des répercussions sur les actions à tous les niveaux.

Le mois dernier, Microsoft a dépassé Apple en termes de capitalisation boursière, après qu'Apple a manqué ses attentes en matière de bénéfices.

Apple a lancé plusieurs nouveaux produits, dont l'iPhone 13 et 13 Pro, un nouvel iPad mini, un iPad de neuvième génération, l'Apple Watch Series 7, les AirPod de troisième génération et, plus récemment, le très attendu MacBook Pro alimenté par le silicium d'Apple. Les derniers iPhone n'ont été commercialisés qu'à la fin du trimestre, mais l'activité iPhone dans son ensemble a continué à afficher une forte dynamique et a augmenté de 47 % par rapport à l'année dernière. L'iPad a également progressé de 21 % par rapport au même trimestre de l'année précédente. Selon des sources, les iPhone haut de gamme restent difficiles à trouver.

Pour sa part, Microsoft a publié des résultats à nouveau supérieurs aux attentes des analystes, boostés par le cloud, avec un chiffre d'affaires de 45 milliards de dollars, en hausse de 22 % par rapport à la même période de l'année dernière, un résultat opérationnel de 20,2 milliards (en hausse annuelle de 27 %) et un résultat net de 20,5 milliards (en hausse annuelle de 48 %).

« La technologie numérique est une force déflationniste dans une économie inflationniste. Les entreprises, petites et grandes, peuvent améliorer la productivité et l'accessibilité de leurs produits et services en renforçant l'intensité technologique », a déclaré Satya Nadella, président-directeur général de Microsoft. « Le cloud Microsoft fournit les plateformes et les outils de bout en bout dont les organisations ont besoin pour traverser cette période de transition et de changement. »

« Nous avons enregistré un bon début d'exercice avec notre cloud Microsoft générant 20,7 milliards de dollars de revenus pour le trimestre, en hausse de 36 % par rapport à l'année précédente », a déclaré Amy Hood, vice-présidente exécutive et directrice financière de Microsoft.

Les problèmes de chaîne d'approvisionnement affectant une grande partie de l'industrie technologique mondiale ont eu des conséquences mitigées pour Microsoft.

L'activité informatique traditionnelle de Microsoft a atteint un chiffre d'affaires de 13,3 milliards de dollars, contre 11,85 milliards il y a un an, malgré un ralentissement signalé des ventes de PC. Microsoft a présenté Windows 11 cette année et lancé le nouveau système d'exploitation plus tôt ce mois-ci, et compte également les ventes de sa nouvelle Xbox Series X dans le segment « Plus d'informatique personnelle », dont les analystes attendaient en moyenne des ventes de 12,68 milliards de dollars, selon FactSet.

La capitalisation boursière de Microsoft est de 2,53 billions (1 billion est l'équivalent de 1 000 milliards) de dollars tandis que celle d'Apple est de 2,48 billions de dollars.

Source : NASDAQ

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !