IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Avec Mesh for Microsoft Teams, Microsoft voudrait rendre la collaboration dans le métavers amusante.
L'entreprise voudrait apporter des espaces de travail 3D aux télétravailleurs en 2022

Le , par Stéphane le calme

159PARTAGES

10  0 
Microsoft a annoncé son intention de créer une plateforme 3D immersive appelée « Mesh for Teams » pour les réunions virtuelles. Comme son nom l'indique, Mesh for Teams s'appuie sur la plateforme de collaboration Teams existante de l'entreprise et implémente les fonctionnalités de réalité mixte de Microsoft Mesh. Annoncé plus tôt cette année, Mesh est une plateforme pour les réunions virtuelles et autres rassemblements collaboratifs en réalité mixte (un terme fourre-tout pour la réalité virtuelle, la réalité augmentée ou toute combinaison des deux) utilisant une variété d'appareils comme les produits HoloLens de l'entreprise et les casques Windows Mixed Reality, entre autres. Les utilisateurs auraient des avatars persistants qui reflètent avec précision leur langage corporel et leurs expressions faciales et pourraient se promener dans un lieu de travail virtuel.

Si le métavers n'a pas été inventé par Facebook, l'entreprise s'est érigée en ambassadeur. Son PDG y voit d'ailleurs la prochaine évolution de l'internet mobile et a décidé de changer le nom de la maison-mère en Meta, pour refléter l'accent mis sur la nouvelle direction empruntée par l'entreprise.

Aussi, son projet Horizon Workrooms est, selon le vice-président du groupe Reality Labs de Facebook, Andrew "Boz" Bosworth, « l'une des étapes fondamentales dans cette direction ». La société a montré comment les utilisateurs de Workrooms peuvent concevoir des versions avatars d'eux-mêmes pour se réunir dans des salles de conférence en réalité virtuelle et collaborer sur des tableaux blancs ou des documents partagés, tout en interagissant avec leur propre bureau physique et leur clavier d'ordinateur. L'application, disponible sur Oculus Quest 2 en bêta, permet de réunir jusqu'à 16 personnes dans la RV et jusqu'à 50 au total, y compris les participants à la vidéoconférence. Bosworth a déclaré que Facebook utilisait désormais régulièrement les salles de travail pour ses réunions internes.


Le métavers évoqué par Facebook est loin d'être une idée nouvelle et on l'a vu sur des plateformes comme Second Life (qui existe toujours). Mais les investisseurs et les chefs d'entreprise pensent qu'une combinaison des effets sociaux et culturels de la pandémie, des améliorations à venir de la technologie et de l'accessibilité VR et AR, des processeurs mobiles de plus en plus efficaces, de l'expansion du travail à distance et de nouvelles applications d'apprentissage automatique ouvrent la voie pour une couche 3D alternative immersive, persistante et en réseau sur le lieu de travail qui serait suffisamment naturelle pour être attrayante pour les travailleurs et les employeurs.

Microsoft réagit et sort Mesh for Teams

Peut-être soucieux de ne pas rater le prochain virage informatique comme il l'a fait avec le mobile, il n'a pas fallu longtemps à Microsoft pour réagir et proposer Mesh for Teams en prenant le soin de bien utiliser le mot tendance du moment : métavers.

Mesh for Teams serait utilisé pour inviter les employés à se connecter à des espaces de travail collaboratifs 3D ou 2D. Dans le cas de Microsoft cependant, cela ne semble pas limité à un appareil en particulier. Assis autour d'une table de conférence virtuelle, les travailleurs pourraient faire des choses qui ne sont pas possibles dans le monde réel. Par exemple, une présentatrice pourrait voir ses notes dans un espace 3D près d'un tableau blanc virtuel tandis que ceux qui regardent la présentation ne voient que ce qu'elle écrit sur le tableau.

Le service sera livré avec des espaces de travail prédéfinis, mais les entreprises pourront créer et personnaliser les leurs, tout comme les employés peuvent créer des avatars. Rien de tout cela ne nécessitera initialement un casque VR ; les travailleurs pourraient se connecter avec des smartphones et des ordinateurs portables et voir les espaces sur leurs écrans.

Selon le billet de blog de Microsoft sur le sujet, la plateforme n'animera initialement que les visages des avatars en fonction d'indices audio lorsque les utilisateurs parlent. Toutefois, Microsoft prévoit d'apporter à ces avatars une mise en miroir basique des expressions faciales des utilisateurs grâce à l'utilisation de webcams.

Microsoft explique que le développement de Mesh for Teams est circonstanciel ; pandémie oblige, les interactions humaines ont été modifiées pendant une certaine période. Suffisamment longtemps pour que naissent de nouvelles tendances :

« Plus d'un an et demi après le début d'une pandémie mondiale qui a forcé les travailleurs du monde entier à abandonner leurs bureaux et à apprendre à collaborer en ligne, les experts en productivité de Microsoft ont observé deux tendances : les travailleurs à distance sont bien plus efficaces que la plupart des chefs d'entreprise ne l'avaient jamais imaginé, et ils se manquer. Ils manquent les moments de couloir, les rattrapages de cuisine et les rencontres fortuites. Ils manquent le langage corporel de l'autre côté de la table de la salle de conférence qui dit des choses qui ne peuvent pas être dites.

En d'autres termes, la possibilité de travailler de n'importe où et de se connecter avec des collègues en ligne est géniale, mais les réunions à distance peuvent sembler impersonnelles et manquer de petits moments qui construisent des relations et des carrières. Des études en cours dans l'organisme de recherche de Microsoft le prouvent : les gens se sentent plus présents et engagés dans les réunions lorsque tout le monde allume sa caméra vidéo, par exemple. Mais l'option vidéo peut être maladroite et binaire - activée ou désactivée. Trop de gens, trop souvent, sont une image statique ou une bulle avec des initiales.

Microsoft a dévoilé aujourd'hui une solution à ce problème qui va être déployée en 2022 : Mesh for Microsoft Teams. La fonctionnalité combine les capacités de réalité mixte de Microsoft Mesh, qui permet aux personnes situées dans différents emplacements physiques de rejoindre des expériences holographiques collaboratives et partagées, avec les outils de productivité de Microsoft Teams, où les personnes peuvent rejoindre des réunions virtuelles, envoyer des chats, collaborer sur des documents partagés et plus encore ».


En savoir plus sur Mesh For Teams

« Mesh s'appuie sur des fonctionnalités Teams existantes telles que le mode "Ensemble" et le mode "Présentateur" qui rendent les réunions à distance et hybrides plus collaboratives et immersives, selon Jeff Teper, vice-président de l'entreprise Microsoft dont les responsabilités incluent les outils de productivité Microsoft 365 Teams, SharePoint et OneDrive.

Ces outils sont tous des moyens "de signaler que nous sommes dans le même espace virtuel, nous sommes une équipe, nous sommes un groupe, et aident à réduire la formalité et l'engagement à augmenter", a déclaré Teper. "Nous avons vu que ces outils ont atteint les deux objectifs d'aider une équipe à être plus efficace et aussi d'aider les individus à être plus engagés."

Mesh for Teams, auquel tout le monde pourra accéder, des smartphones et ordinateurs portables standard aux casques de réalité mixte, est conçu pour rendre les réunions en ligne plus personnelles, engageantes et amusantes. C'est aussi une passerelle vers le métavers - un monde numérique persistant qui est habité par des jumeaux numériques de personnes, de lieux et de choses. Considérez le métavers comme une nouvelle version – ou une nouvelle vision – d'internet, une version où les gens se rassemblent pour communiquer, collaborer et partager avec une présence virtuelle personnelle sur n'importe quel appareil.

La première étape que la plupart des utilisateurs de Mesh for Teams suivront consiste à rejoindre une réunion Teams standard en tant qu'avatar personnalisé d'eux-mêmes au lieu d'une image statique ou d'une vidéo. Les organisations peuvent également créer des espaces immersifs – des métavers – au sein des équipes. Les utilisateurs de Mesh for Teams peuvent emmener leurs avatars dans ces espaces pour se mélanger, collaborer sur des projets et vivre ces rencontres fortuites qui suscitent l'innovation. »


« Mesh for Teams sera déployé avec un ensemble d'espaces immersifs préconstruits pour prendre en charge une variété de contextes, des réunions aux mixeurs sociaux. Au fil du temps, les organisations pourront créer des espaces immersifs personnalisés avec Mesh et les déployer dans Teams, a noté Teper de Microsoft. Il envisage que les espaces immersifs deviennent l'une des nombreuses façons dont les gens communiquent et collaborent en plus des réunions en face à face, des chats, des e-mails et des appels vidéo. »

« Nous passons par un éventail de types d'engagement en fonction de la situation et tous sont importants », a-t-il déclaré. « Nous sommes sérieux quand il est temps d'être sérieux. Nous sommes en fête quand il est temps d'être en fête. On s'amuse et on rigole. Et des équipes efficaces, un engagement humain efficace, reconnaissent que nous devons nous connecter à un niveau vraiment personnel et parcourir ce spectre pour établir la confiance et l'empathie et un objectif amusant et commun ».

Un espace immersif au sein du canal d'une équipe sur Microsoft Teams, a-t-il déclaré, pourrait servir à renforcer la cohésion et l'objectif commun. Par exemple, une équipe de conception de produits au sein de Microsoft peut créer un espace immersif pour sa réunion de stand-up quotidienne. Sur un mur virtuel, il peut y avoir des photos de clients pour garder l'équipe à la terre, tandis qu'un tableau blanc sur un autre mur affiche des tâches codées par couleur. Des prototypes de produits pourraient être affichés sur une table.


Mesh for Teams offre aux utilisateurs des espaces immersifs comme le hall virtuel présenté ici

Lorsque Mesh for Teams commencera à être déployé en Preview au cours du premier semestre 2022, les utilisateurs auront le choix entre plusieurs options pour créer et rejoindre une réunion Teams en tant qu'avatar unique et personnalisé. D'autres participants peuvent également être représentés par des avatars, se montrer en vidéo ou utiliser une image statique ou une bulle avec des initiales.

« Pour commencer, nous prendrons des signaux audio pour que votre visage s'anime pendant que vous parlez », a déclaré Katie Kelly, principal project manager chez Microsoft qui travaille sur Mesh for Teams. « Vous aurez également des animations qui apporteront une expressivité supplémentaire aux avatars. Vos mains bougeront. Il y aura un sentiment de présence même si c'est aussi simple que de pouvoir prendre votre audio et le manifester sous forme d'expressions faciales. C'est la première version. L'ambition est de suivre de près cela avec la pléthore de technologies d'IA de Microsoft afin que nous puissions utiliser la caméra pour insinuer où se trouve votre bouche et imiter les mouvements de votre tête et de votre visage ».

En savoir plus sur Mesh for Teams

Source : Microsoft

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? Seriez-vous tenté par un avatar personnalisé, un « jumeau numérique » lors des réunions en télétravail, ou êtes-vous plutôt pour des méthodes plus « traditionnelles » dans ce contexte (appels audio, vidéo, chats) ?
Facebook Horizon Workrooms ou Mesh for Microsoft Teams ?

Voir aussi :

Facebook change de nom et s'appelle désormais Méta. Zuckerberg espère qu'un milliard de personnes seront dans le métavers d'ici dix ans
Contrairement à Facebook, Méta ne va pas abandonner son algorithme de reconnaissance faciale. La maison-mère de Facebook compte bien se servir de DeepFace dans son métavers
Facebook annonce qu'il va embaucher 10 000 personnes en Europe pour l'aider à construire un « métavers » qui imitera l'expérience d'interagir en personne grâce à des techno comme l'AR et la VR
Facebook lance Horizon Workrooms, une nouvelle application de télétravail en réalité virtuelle. Les utilisateurs du casque Oculus Quest 2 pourront tenir des réunions en tant que leur version avatar

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 05/11/2021 à 15:59
Je dois devenir vieux , mais j'arrive vraiment pas à comprendre tout ce délire autour du metaverse.
7  0 
Avatar de Mat.M
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 05/11/2021 à 16:19
Citation Envoyé par grunk Voir le message
Je dois devenir vieux , mais j'arrive vraiment pas à comprendre tout ce délire autour du metaverse.
faut pas s'inquiéter je pense que c'est le cas de tout le monde...mettre l'esprit des gens dans la confusion ça fait partie des méthodes du marketing
5  0 
Avatar de GLDavid
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 05/11/2021 à 17:06
Citation Envoyé par grunk Voir le message
Je dois devenir vieux , mais j'arrive vraiment pas à comprendre tout ce délire autour du metaverse.
T'inquiètes, t'es pas tout seul
Comme aurait dit Roger Murtaugh:
3  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/11/2021 à 19:00
Citation Envoyé par grunk Voir le message
Ha mais j'ai bien compris de quoi il retourne , j'arrive juste pas y trouver un quelconque intérêt
Après c'est peut être juste que la technique est pas encore assez avancée. Quand en salle de réunion on aura l'hologramme des personnes en télétravail assisent à coté de nous , là ouais , j'adhère ! (faudra juste penser à s'habiller )
Oui je suppose que ça serait techniquement possible mais ça serait couteux.

La il s'agit simplement de mettre un casque VR et de te retrouver dans un univers virtuel, donc y compris pour le boulot, pas que pour jouer.

Bon quand on voie que déjà les employés sont gavés quand on leur demande d'allumer leur webcam en réunion, alors de leur demander de se mettre un gros machin pesant sur la tête, et dont les images leur donnerons envie de vomir, et des mal de tête, c'est pas gagné.

Bon ça se faisait beaucoup il y a quelques années sous Second life, sans la VR, puis c'est passé de mode.
3  0 
Avatar de calvaire
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 05/11/2021 à 20:05
si je fais du télétravail c'est pour etre pépère tranquille chez moi dans ma maison à la campagne.
pas pour mettre un casque vr et voir la tronche de mes collègues dans un bureau d'entreprise virtuel.

je comprends vraiement pas l'interet de cette technos. Enfin pour MS ou Facebook oui mais pour un client...

ça me fait penser au flop de la maison connecté, a part 2-3 geeks personne n'achetera ce trucs, encore que la meme pas sur que ca intéresse 2-3 geeks.
Ils ont fait une étude de marché avant de se lancer la dedans ? ou bien ils se lancent dedans juste au cas ou ça prendrait ?

A la limite, ce système sera peut etre dévié vers autre chose, style boite de nuit/soirée vr, ou bien monde porno en vr.
en faite à part faire des sex tape a distance je vois pas d'autres intérêt de ce truc.
2  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/11/2021 à 16:57
Citation Envoyé par grunk Voir le message
Je dois devenir vieux , mais j'arrive vraiment pas à comprendre tout ce délire autour du metaverse.
C'est un peu un genre comme Second life, ce qui est un marché niche, mais en VR, ce qui est encore un marché niche, donc double niche. Donc bide.
Depuis des équivalents à Second life en VR genre Sansar se sont lancés, du coup Zuckerberg ne sera pas le premier à se lancer la dedans, mais pour l'instant le succès est faible car il y a encore trop peu de casques VR en circulation et il faut une config très puissante.

Le créateur de Second Life renonce à la VR à cause des faibles ventes
Le créateur de Second Life, Philip Rosedale, vient de décider d’abandonner son application en réalité virtuelle High Fidelity. Les ventes de casques VR sont tout simplement trop faibles pour permettre la rentabilité d’une telle plateforme…

Début 2018, le créateur de Second Life, Philip Rosedale, lançait High Fidelity : une application de Social VR en réalité virtuelle. A l’époque, son intention était de créer une platefome en VR révolutionnaire au sein de laquelle les utilisateurs pourraient organiser des meetings, travailler ou même créer des écoles virtuelles.

Malheureusement, tout ne s’est pas passé comme prévu et High Fidelity est loin d’être suffisamment lucrative pour rentabiliser l’investissement de 73 millions de dollars effectué par l’entreprise éponyme. Par conséquent, au cours d’un meeting organisé directement dans High Fidelity, Philip Rosedale vient d’annoncer que la firme allait mettre un terme à ses efforts pour la version VR de l’application et se focaliser sur les versions Mac et PC.

Selon Rosedale, l’échec de High Fidelity dans la réalité virtuelle est principalement lié aux faibles ventes de casques VR. A ce jour, il n’y a tout simplement pas suffisamment de casques en circulation pour qu’une telle plateforme soit rentable.

Le créateur de Second Life estime que la VR n’est pas assez aboutie pour se démocratiser
1  0 
Avatar de Mat.M
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 05/11/2021 à 15:33
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Facebook Horizon Workrooms ou Mesh for Microsoft Teams ?
pour ce qui est du dilemme Facebook vs Microsoft l'avantage de Microsoft c'est que l'éditeur a une maitrise total de son canal par l’intermédiaire de son système d'exploitation et de ses outils dont Teams.
Ce qui n'est pas le cas de Facebook.
Ma pensée formulée autrement, on ne peut pas accéder à Facebook sans passer par Microsoft,Apple avec son IOS et Google avec son Android.
0  0 
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 05/11/2021 à 17:09
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
C'est un peu un genre comme Second life, ce qui est un marché niche, mais en VR, ce qui est encore un marché niche, donc double niche. Donc bide.
Depuis des équivalents à Second life en VR genre Sansar se sont lancés, du coup Zuckerberg ne sera pas le premier à se lancer la dedans, mais pour l'instant le succès est faible car il y a encore trop peu de casques VR en circulation et il faut une config très puissante.
Ha mais j'ai bien compris de quoi il retourne , j'arrive juste pas y trouver un quelconque intérêt
Après c'est peut être juste que la technique est pas encore assez avancée. Quand en salle de réunion on aura l'hologramme des personnes en télétravail assisent à coté de nous , là ouais , j'adhère ! (faudra juste penser à s'habiller )
0  0