IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

États-Unis : un cadre de TikTok n'a pas voulu dire si la Chine peut accéder aux données des utilisateurs américains,
Lors d'une audition du Congrès

Le , par Bill Fassinou

124PARTAGES

9  0 
Michael Beckerman, le responsable de la politique publique de TikTok pour les Amériques, a répondu à des questions difficiles mardi lors d'une audition du Congrès américain. Le cadre de TikTok a esquivé les questions répétées du sénateur Ted Cruz (R., Texas) sur la façon dont les liens étroits de l'entreprise de médias sociaux avec Pékin affectent les utilisateurs américains. Au milieu de la guerre commerciale entre les deux pays, les autorités américaines se disent inquiètes de la politique de confidentialité de TikTok, qui indique que la société peut partager toutes les données des utilisateurs avec ses "sociétés affiliées".

Le conflit technologique entre la Chine et les États-Unis a pris une nouvelle tournure sous l'ex-administration Trump lorsque cette dernière a commencé à placer certaines entreprises chinoises sur liste noire, notamment Huawei et TikTok en 2019, pour des raisons de sécurité nationale. Les relations sont devenues encore plus tendues après que Donald Trump a tenté de forcer la vente des opérations américaines de TikTok à un acteur local. En devenant en 2020 l'application la plus téléchargée au monde, les autorités américaines craignaient que TikTok, filiale du chinois ByteDance, partage les données des utilisateurs avec le gouvernement chinois.



À l'époque, la Chine a déclaré qu'elle n'autorisera pas cette vente qu'elle considère comme une intimidation. Bien que les choses se soient relativement apaisées depuis l'arrivée en janvier 2021 du nouveau président américain Joe Biden, les inquiétudes demeurent. Mardi, Michael Beckerman, le responsable de la politique publique de TikTok pour les Amériques, a été auditionné par un sous-comité de la commission du commerce du Sénat américain sur le traitement et l'utilisation des données personnelles des Américains. Les républicains, en particulier, ont interrogé Beckerman au sujet du partage de données personnelles entre TikTok et ses partenaires.

La sénatrice Marsha Blackburn, principale républicaine de la commission, a déclaré mardi qu'elle était préoccupée par la collecte de données par TikTok, y compris les données audio et la localisation de l'utilisateur, et par la possibilité pour le gouvernement chinois d'avoir accès à ces informations. En fait, la politique de confidentialité de TikTok indique que la société peut partager toutes les données des utilisateurs avec ses "sociétés affiliées". Et Beckerman a donné le nom de quelques entreprises basées en Chine, notamment ByteDance, la société mère de TikTok, comme faisant partie de leur "groupe d'entreprises".

Alors, Blackburn a demandé à Beckerman si TikTok pourrait résister à l'envie de donner des données au gouvernement chinois si des documents étaient exigés. « Nous ne partageons pas d'informations avec le gouvernement chinois », a-t-il répondu. Bien que TikTok nie être contrôlé par des entités chinoises, il a fortement censuré les contenus critiques à l'égard du Parti communiste chinois, notamment les vidéos qui mentionnaient le massacre de la place Tiananmen. En outre, Beckerman n'a pas voulu répondre aux questions répétées de Cruz demandant si Beijing ByteDance Technology fait également partie du "groupe d'entreprises" de TikTok.

Beijing ByteDance Technology est une entité de ByteDance dans laquelle le gouvernement chinois a pris une participation et un siège au conseil d'administration cette année. « Cette entité n'a aucune affiliation avec TikTok. Elle est basée pour les licences domestiques de l'entreprise en Chine qui n'est pas affiliée ou connectée à TikTok », a simplement déclaré Beckerman. Cruz a déclaré que Beckerman a esquivé les questions plus que tout autre témoin qu'il n’ait jamais auditionné. « Je vous ai demandé trois fois de parler de la société sœur qui est manifestement une autre filiale, vous avez refusé trois fois », a déclaré Cruz à Beckerman.

« Cela ne donne pas à ce comité la confiance que TikTok fait autre chose que de participer à la propagande chinoise et à l'espionnage des Américains », a-t-il ajouté. Beckerman a quant à lui défendu son comportement en déclarant que le sénateur le "bombardait" de "questions pièges". D'autres sénateurs ont souligné que la politique de confidentialité de TikTok exige que les utilisateurs acceptent que leurs données biométriques soient collectées. Mais TikTok a nié ces allégations. « Si nous devons collecter des données biométriques, ce que nous ne faisons pas pour identifier les Américains, nous donnerions d'abord le consentement et la possibilité de le faire », a déclaré Beckerman.

Cependant, ByteDance a accepté ce mois-ci de verser 92 millions de dollars aux utilisateurs américains dont les données biométriques ont été partagées avec des tiers. TikTok a également conclu un accord avec la Federal Trade Commission (FTC) pour avoir collecté illégalement des données sur des enfants et a été découvert en train de collecter des données sur les téléphones Google sans l'autorisation des utilisateurs. Beckerman a également déclaré que les données des utilisateurs américains de TikTok sont stockées aux États-Unis, avec des sauvegardes à Singapour. « L'accès à nos données est effectué par nos équipes américaines », a-t-il déclaré.

« Nous avons une équipe de sécurité basée aux États-Unis, de renommée mondiale, qui gère l'accès », a ajouté Beckerman. L'audition de mardi était la première fois qu'un dirigeant de TikTok témoignait devant le Congrès. Les législateurs ont également entendu des dirigeants de Snapchat et de YouTube. C'était également la première fois que les sénateurs interrogeaient publiquement les dirigeants de la société de partage de vidéos et de photos Snapchat. L'audition, organisée par la sous-commission sénatoriale sur la protection des consommateurs, la sécurité des produits et la sécurité des données, portait sur la protection en ligne des enfants.

Le mois dernier, le même organisme de réglementation a interrogé Antigone Davis, cadre de Facebook, sur l'impact d'Instagram sur les jeunes adolescents, après que la dénonciatrice Frances Haugen a présenté au comité des recherches internes indiquant qu'Instagram avait des effets négatifs sur les jeunes filles. Les trois dirigeants ont indiqué qu'ils soutiendraient une législation fédérale qui interdirait de cibler les enfants mineurs avec des publicités. Beckerman a déclaré que TikTok serait prêt à faire un pas de plus et à interdire aux annonceurs de cibler les enfants sur des sujets spécifiques qui sont nuisibles.

Jennifer Stout, vice-présidente de Snapchat chargée de la politique publique mondiale, a déclaré que l'entreprise soutiendrait les chercheurs externes indépendants qui souhaitent analyser l'utilisation des algorithmes par l'entreprise. Beckerman a fait une promesse similaire. Mais Leslie Miller, vice-présidente de YouTube chargée des affaires gouvernementales et de la politique publique, a déclaré que l'accès aux données pour les chercheurs externes "dépendrait des détails" du projet. Le mois dernier, la sous-commission a tenu plusieurs auditions sur l'impact des plateformes de médias sociaux sur les jeunes adultes.

Le sénateur Richard Blumenthal, président de la sous-commission, a également appelé le PDG de Facebook à témoigner de l'impact de sa plateforme sur les jeunes adolescents. Blumenthal a déclaré que les parents américains "ne peuvent pas faire confiance" aux applications de médias sociaux qu'utilisent leurs enfants. « Nous avons besoin de règles solides pour protéger les enfants en ligne, d'une réelle transparence, d'une réelle responsabilité. Je veux un marché où la concurrence vise à protéger les enfants, et non à les exploiter », a déclaré Blumenthal.

Source : Ted Cruz

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

Les États-Unis durcissent les mesures contre Huawei et ajoutent 38 autres filiales de la société à leur liste noire

TikTok vient de s'autoriser à collecter des données biométriques sur les utilisateurs parmi lesquelles des « empreintes faciales et vocales »

La Chine préfère voir TikTok U.S. fermé plutôt qu'une vente forcée, les autorités chinoises craignent qu'une vente ne fasse "apparaître" ByteDance et la Chine comme "faibles"

TikTok est-il en réalité un service de collecte de données déguisé en média social ? C'est l'avis d'un sénateur libéral australien

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de marc.collin
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 28/10/2021 à 20:04
est-ce que le gouvernement américain a accès aux données de facebook, google....?
6  0