IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Bill Gates conclut avec Boris Johnson un accord de 400 millions de livres sterling,
Pour stimuler les technologies vertes

Le , par Bruno

82PARTAGES

7  0 
L’un des plus grands défis que l’homme peine à résoudre reste celui du changement climatique. Les sources d’énergie actuelles les plus utilisées par l’homme contribuent fortement à cette dégradation du climat. Il faudra trouver des moyens de faire en sorte que les énergies propres et renouvelables prennent le dessus sur celles qui ont un impact négatif sur le climat. « Pour éviter une catastrophe climatique, il faudra une nouvelle révolution industrielle », déclare Bill Gates. La moitié des technologies nécessaires pour parvenir à des émissions nulles n'existent pas encore ou sont trop coûteuses pour une grande partie du monde. Dans un communiqué de presse publié le 19 octobre, le gouvernement britannique a annoncé son intention de lancer un programme d'investissement de 400 millions de livres sterling en collaboration avec le philanthrope américain Bill Gates afin de stimuler le développement de nouvelles technologies vertes.

Pour Boris Johnson, l’atteinte des objectifs climatiques du gouvernement britannique passera par le développement rapide de nouvelles technologies dans des domaines tels que l'hydrogène vert, les carburants d'aviation durables. Des technologies qui semblaient impossibles il y a quelques années seulement. « À l'approche de la COP26, ce nouveau partenariat avec Breakthrough Energy Catalyst (Catalyst) donne un coup de pouce à la vision britannique d'une révolution industrielle verte. Il contribuera à la commercialisation des technologies innovantes au niveau mondial, tout en développant de nouvelles compétences et en créant des emplois de qualité dans tout le Royaume-Uni », a déclaré le Premier ministre britannique, Boris Johnson.


Breakthrough Energy Catalyst (Catalyst), un programme du réseau plus large Breakthrough Energy fondé par Bill Gates, est un nouveau modèle de partenariat public-privé pour aider à construire les fondations de l'économie nette zéro. Catalyst réunit des entreprises, des gouvernements, des organismes philanthropiques et des particuliers pour investir dans des technologies climatiques essentielles qui permettront d'atteindre des émissions nettes nulles. Le programme se concentrera initialement sur quatre domaines clefs : le captage direct de l'air, l'hydrogène vert, le stockage d'énergie de longue durée et le carburant d'aviation durable.

Depuis son lancement au début de l'année, Catalyst a déjà annoncé des partenariats à grande échelle avec la Commission européenne, la Banque européenne d'investissement et le ministère de l'Énergie des États-Unis. Le partenariat avec le Royaume-Uni va accélérer le déploiement des solutions climatiques essentielles, en contribuant à les rendre plus abordables et plus accessibles.

« Pour parvenir à des émissions nettes nulles, nous devons réduire les coûts des technologies propres afin qu'elles puissent concurrencer et remplacer les produits à fortes émissions que nous utilisons aujourd'hui, a déclaré Bill Gates. En travaillant avec les leaders des secteurs public et privé, y compris le Royaume-Uni, Catalyst sera un véhicule clef pour construire les industries propres de demain et créer des emplois durables dans les communautés du monde entier. »

Pour Bill Gates, les milliardaires devraient payer la facture de l'augmentation des dépenses en technologies pour lutter contre le changement climatique mondial. « L’accès à des énergies fiables et abordables devrait être une priorité même s’il n’y avait pas de problème climatique. De telles énergies aideraient des millions de personnes supplémentaires à s’affranchir de la pauvreté et à devenir plus autonomes. Elles apaiseraient les tensions internationales, renforceraient la sécurité mondiale et rendraient plus de pays autosuffisants en énergie. Elles ouvriraient de nouveaux débouchés économiques dans un secteur en pleine croissance représentant plusieurs billions de dollars. Elles atténueraient les problèmes associés à l’extraction des combustibles fossiles, opération coûteuse et souvent dangereuse. Elles réduiraient la pollution de l’air, responsable du décès de millions de personnes chaque année. Pour finir, elles stabiliseraient les prix de l’énergie, avec à la clef des retombées encore plus importantes sur l’économie mondiale à l’heure où nous sommes de plus en plus nombreux à dépendre de l’énergie au quotidien », déclare Bill Gates.

Breakthrough Energy Catalyst annonce un partenariat avec de grandes entreprises

Catalyst et ses premiers partenaires investiront dans des technologies intelligentes sur le plan climatique et lanceront une demande d'information publique pour des solutions révolutionnaires. Après le partenariat avec le gouvernement britannique, Breakthrough Energy a annoncé que sept des plus grandes entreprises du monde se sont engagées à être les premiers partenaires d'ancrage de Breakthrough Energy Catalyst, le programme novateur visant à accélérer le développement des technologies intelligentes sur le plan climatique, nécessaires pour atteindre des émissions nettes nulles d'ici 2050. Ces premiers partenaires sont American Airlines (AAL), ArcelorMittal (MT), Bank of America (BAC), The BlackRock Foundation, Boston Consulting Group, General Motors (GM) et Microsoft (MSFT).

General Motors

« Une partie de notre vision chez General Motors est de créer un monde avec zéro émission. Pour réaliser cet avenir, nous devons encourager les technologies vertes innovantes, équitables et inclusives, à l'intérieur et à l'extérieur de notre entreprise, a déclaré Mary Barra, présidente et PDG de General Motors. En nous joignant à certaines des plus grandes entreprises mondiales par le biais de Breakthrough Energy Catalyst, nous serons en mesure d'accélérer les solutions prometteuses en matière d'énergie propre qui aident à construire l'infrastructure dont le monde a besoin pour atteindre nos objectifs climatiques collectifs. »

American Airlines

« Nous voyons une immense promesse dans la mission de Breakthrough Energy Catalyst, et notre investissement est un vote de confiance dans le potentiel de changement de cette approche unique et collaborative, a déclaré Doug Parker, président et PDG d'American Airlines. Nous avons une vision ambitieuse d'un avenir à faible émission de carbone pour notre compagnie aérienne et un plan correspondant, mais nous savons que nos propres efforts ne peuvent pas nous mener plus loin. En travaillant en partenariat avec Catalyst, nous contribuons à accélérer et à mettre à l'échelle les solutions naissantes de notre industrie, comme le carburant d'aviation durable, ainsi que d'autres technologies qui seront nécessaires pour réduire les émissions de l'aviation et de l'ensemble de l'économie. »

Bank of America

« Les leaders du secteur privé travaillent sur un large éventail de capacités pour mobiliser les capitaux nécessaires à la décarbonisation des secteurs critiques et à l'atteinte de nos objectifs, a déclaré Brian Moynihan, PDG de Bank of America. Breakthrough Energy Catalyst peut stimuler les partenariats et l'innovation qui nous aideront à y parvenir. »

Microsoft

« Il est impératif d'accélérer le développement de nouvelles technologies qui nous propulsent vers une économie nette zéro cette décennie, a déclaré Brad Smith, président et vice-président de Microsoft. En jouant tous les rôles que nous pouvons, client, investisseur, et maintenant, donateur à travers notre subvention de 100 millions de dollars dans Breakthrough Energy Catalyst, Microsoft s'engage à travailler à travers les secteurs public et privé pour aider à nourrir et à mettre à l'échelle les innovations climatiques les plus prometteuses. »

« Catalyst est conçu pour fournir un moyen efficace d'investir dans notre avenir technologique propre. En travaillant avec cette communauté croissante de partenaires privés et publics, Catalyst aura une vision globale du paysage de l'innovation énergétique, des technologies clefs, les entreprises de pointe, les partenaires financiers et les politiques essentielles et financera les projets qui auront le plus grand impact positif sur notre planète », Bill Gates.

Le cofondateur de Microsoft a félicité le Royaume-Uni pour ses « immenses progrès » en matière de réduction des émissions de carbone et pour avoir introduit des politiques qui ont contribué à soutenir la science.

Source : Gouvernement britannique

Et vous ?

Que pensez-vous de ce partenariat entre le gouvernement britannique et Bill Gates ?

Quel commentaire faites-vous de ces partenariats public-privé initié par Breakthrough Energy Catalyst ?

Voir aussi :

Bill Gates estime que les milliardaires devraient payer la facture de l'augmentation des dépenses en technologies, pour lutter contre le changement climatique mondial

Microsoft, GitHub, Accenture et la Fondation Linux s'associent pour lancer la Green Software Foundation, une association chargée de placer le développement durable au cœur de l'ingénierie logicielle

Microsoft annonce qu'il veut être négatif en émission de carbone d'ici 2030 et éliminer autant de carbone qu'il en a émis au cours de son histoire d'ici 2050

Bill Gates devient le premier à s'acheter un super yacht à 500 millions de livres sterling propulsé à l'hydrogène liquéfié : le signe le plus récent de son intérêt pour les énergies alternatives

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de ChemOuRoussOuJadot
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 28/10/2021 à 19:35
Ça fait beaucoup pour lire, les anglais ont tout prévu pour éviter la penurie à Noël.

Après si ce sont des livres wokisés ça leur fera du combustible pour leurs cheminées.
0  2