IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le bitcoin est largement contrôlé par un petit groupe d'investisseurs et de mineurs,
Selon une étude du National Bureau of Economic Research

Le , par Bill Fassinou

167PARTAGES

5  0 
Le bitcoin, la cryptomonnaie la plus populaire et cela ayant la plus forte valeur, serait majoritairement détenu par un petit groupe d'individus. C'est la conclusion d'une étude menée récemment par le National Bureau of Economic Research (NBER), un organisme privé américain, sans but lucratif. Le NBER rapporte que les 10 000 premiers investisseurs individuels en bitcoins contrôlent environ un tiers de la cryptomonnaie en circulation. Mieux, parmi les mineurs les plus importants, 10 % contrôlent 90 % de la capacité d'extraction du bitcoin, et seulement 0,1 % (environ 50 mineurs) contrôlent 50 % de la capacité d'extraction.

La popularité croissante du bitcoin n'a pas modifié l'une de ses caractéristiques initiales. Sa propriété est en effet toujours concentrée entre quelques mains seulement. Les amateurs de cryptomonnaies se demandent depuis longtemps qui sont les plus grands propriétaires de bitcoins depuis les premiers jours de son existence. Il peut être particulièrement difficile de déterminer la concentration de la propriété, car bon nombre des plus grandes adresses ne représentent pas souvent des particuliers, mais des bourses et d'autres entités qui détiennent des bitcoins pour le compte d'autres investisseurs. Le NBER s'est penché sur la question dernièrement.



Son enquête a révélé que les 10 000 premiers investisseurs individuels en bitcoins contrôlent environ un tiers des cryptomonnaies en circulation. Toutefois, en utilisant une méthode de collecte de données qui fait la distinction entre les adresses appartenant à des intermédiaires et à des particuliers, les chercheurs du NBER ont pu constater que les premières contrôlaient environ 5,5 millions de bitcoins à la fin de l'année dernière, tandis que les secondes en contrôlaient environ 8,5 millions. En outre, les 1 000 premiers investisseurs individuels contrôlaient environ 3 millions, et la concentration pourrait être encore plus importante.

« Cette mesure de la concentration est très probablement un euphémisme, car nous ne pouvons pas exclure que certaines des plus grandes adresses soient contrôlées par la même entité », ont écrit les chercheurs Igor Makarov et Antoinette Schoar. Par exemple, les données de recherche n'ont pas attribué la propriété des premiers bitcoins détenus dans environ 20 000 adresses à une seule personne (Satoshi Nakamoto) et ont considéré qu'ils appartenaient à 20 000 individus différents. Le NBER a constaté que les 10 % des opérations minières les plus importantes contrôlent environ 90 % de la capacité minière du bitcoin.

De plus, seulement 0,1 % des mineurs (soit environ 50 mineurs) sont responsables de la moitié de la production minière mondiale de bitcoins. Ces observations ont amené le NBER à conclure que, malgré l'attention portée au bitcoin ces dernières années, l'écosystème est toujours dominé par une concentration d'acteurs clefs, ce qui le rend vulnérable à un risque systémique tel qu'une attaque de 51 %, où un groupe de mineurs en collusion ou un seul mineur est capable de prendre le contrôle de la majorité du réseau. Le NBER a constaté que la concentration diminue également à la suite de fortes augmentations du prix du bitcoin.

Cela signifie que la probabilité que le réseau soit vulnérable à une attaque à 51 % est plus élevée lorsque le prix du bitcoin chute brusquement. « Notre enquête révèle que l'écosystème du bitcoin est toujours dominé par des acteurs importants et concentrés, qu'il s'agit de grands mineurs, de détenteurs de bitcoins ou d'échanges. Cette concentration inhérente rend le bitcoin sensible au risque systémique et implique également que la majorité des gains résultant d'une adoption plus poussée sont susceptibles de tomber de manière disproportionnée sur un petit ensemble de participants », ont conclu les auteurs de l'étude.

Le bitcoin se négocie actuellement juste au-dessous de 58 000 dollars après avoir atteint un record de près de 67 000 dollars la semaine dernière. D'autres pièces de monnaie ont également connu une forte hausse ces derniers temps. Shiba Inu, une monnaie mimétique inspirée de Dogecoin, a augmenté de plus de 64 % depuis la fin de la semaine dernière. À ce propos, Jon Cunliffe, le gouverneur adjoint de la Banque d'Angleterre chargé de la stabilité financière, a comparé la croissance rapide du marché des cryptomonnaies à la spirale de la valeur des prêts hypothécaires à risque américains avant le krach financier de 2008.



Il a déclaré qu'il y avait un risque que les marchés financiers soient secoués dans quelques années par un événement d'une ampleur similaire. La valeur du bitcoin et de son plus proche rival, l'Ethereum, a chuté au début de l'année, mais a repris du terrain pour atteindre des sommets historiques. En effet, il y a seulement cinq ans, un bitcoin valait environ 700 dollars, contre environ 59 000 dollars à l'heure où nous écrivons ces lignes. L'Ethereum a passé la barre des 4 000 dollars la semaine dernière. Cunliffe a noté qu'il y avait des preuves que les spéculateurs commençaient à emprunter de l'argent pour acheter des monnaies numériques.

Les enquêtes suggèrent pour l'instant que les dépenses en cryptomonnaies ne sont soutenues que par environ 40 milliards de dollars de fonds empruntés. Cela dit, il semble que les opérateurs spéculent de plus en plus sur la valeur future des monnaies numériques. En outre, la valeur des cryptomonnaies est sensible à une variété de déclencheurs externes, des commentaires du PDG de Tesla, Elon Musk, aux mesures de répression réglementaires du gouvernement chinois. « La majeure partie de ces actifs n'a pas de valeur intrinsèque et est vulnérable aux grandes corrections de prix », a déclaré le banquier britannique.

« Le monde de la cryptomonnaie commence à se connecter au système financier traditionnel et nous assistons à l'émergence d'acteurs à effet de levier. Et, de manière cruciale, cela se passe dans un espace largement non réglementé », a précisé Cunliffe. Mais il a ajouté que les risques pour la stabilité financière restent relativement limités pour l'instant. Cependant, il a déclaré qu'ils pourraient croître très rapidement si ce secteur continue à se développer et à s'étendre à un rythme soutenu. La portée de ces risques dépendra en grande partie de la nature et de la rapidité de la réponse des autorités de réglementation et de surveillance.

« La technologie et l'innovation ont permis d'améliorer la finance tout au long de l'histoire. La technologie des cryptomonnaies offre de grandes possibilités. Comme l'a dit [Ralph Waldo] Emerson : "si vous construisez une meilleure souricière, le monde se précipitera à votre porte". Mais il doit s'agir d'une souricière vraiment meilleure et non pas d'une souricière qui fonctionne simplement selon des normes inférieures - ou sans normes du tout », a-t-il conclu.

Source : Rapport de l'étude (PDF)

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de la concentration de la propriété du bitcoin ?
Est-ce une bonne chose pour les marchés financiers sur lesquels le bitcoin est présent ?
Cette concentration pourrait-elle conduire à un krach financier comme le prévient Jon Cunliffe ?

Voir aussi

La Banque d'Angleterre avertit que le bitcoin pourrait déclencher un effondrement financier comparable à celui causé par la crise financière de 2008

Le taux de hachage du minage du bitcoin chute avec l'instauration de coupures de courant en Chine, entraînant la plus importante cryptomonnaie du monde dans une chute de 14 % dimanche

Tesla : l'investissement de 1,5 milliard de dollars dans le bitcoin est-il pure spéculation ou une tactique d'Elon Musk pour booster la confiance en la cryptomonnaie dont il pourrait être le créateur ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de AoCannaille
Membre expert https://www.developpez.com
Le 27/10/2021 à 18:21
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message


Son enquête a révélé que les 10 000 premiers investisseurs individuels en bitcoins contrôlent environ un tiers des cryptomonnaies en circulation.
Sur ces 10 000 premiers investisseurs, combien ont juste été là dans les tous premier moments du bitcoin, miné des centaines de millier de bitcoin sur une clé usb perdue depuis 10 ans? ^^
0  0 
Avatar de ChemOuRoussOuJadot
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 28/10/2021 à 19:41
Vive l'enfoncement de portes ouvertes.

La finance mondiale est aussi contrôlée par peu de personnes, mais ça étrangement ça pose moins de problèmes.
1  1