Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Ubuntu 11.10 disponible en version alpha
GNOME 3 et un nouveau gestionnaire d'affichage arrivent dans «Oneiric Ocelot»

Le , par Hinault Romaric

0PARTAGES

9  0 
Mise à jour du 13 août 2011 par Idelways

Avec quelques heures de retard, Canonical a publié aujourd'hui la version finale d'Ubuntu 11.10 « Oneiric Ocelot »

Cette édition de la distribution continue de forger une identité à son environnement de bureau relativement jeune. Unity (par défaut depuis déjà deux versions) s'enrichit, s'affine et sait maintenant offrir une dégradation gracieuse en 2D pour les systèmes qui n'ont pas d'accélération 3D.

Les différences, aussi bien visuelle que fonctionnelle, sont perceptible dès la première utilisation.

Ubuntu 11.10 confirme son virage ARM en prenant en charge deux de ses nouvelles sous-architectures : AC100 (Toshiba Tegra 2 Netbook) et MX5 (Freescale i.MX53 QuickStart).

En outre, Thunderbird prend enfin le dessus sur Evolution en tant que client de messagerie par défaut.

Beaucoup de travail a été fait sur l'interface d'Ubuntu Software Center. La gestionnaire de paquets et d'applications revendique une expérience plus simple et plus agréable pour la navigation, la recherche et la gestion de vos logiciels.

Du moment qu'Oneiric sort à l'épreuve de la production, l'équipe met dès aujourd'hui le cap sur la version 12.04 qui s'appellera Precise Pangolin et sera une LTS (version de support à long terme).

Pour plus de détails sur les nouveautés de cette version, consultez ci-devant les mises à jour de ce dossier.

Les fichiers à télécharger sont désormais disponibles sous format ISO hybride, ce qui permet de les copier directement dans une clé USB, sans avoir à utiliser un logiciel spécifique.



Ubuntu 11.10 est disponible en téléchargement sur cette page

Source : mailing list

Et vous ?

Avez-vous installé Ubuntu 11.10 ?
Que pensez-vous de ces nouveautés ?
Êtes-vous plutôt Gnome classique ou Unity ?

Ubuntu 11.10 : La deuxième bêta est disponible
Intégration de la suite Orchestra et retour de l'hyperviseur Xen

Mise à jour du 23 septembre 2011 par Idelways

La deuxième bêta d'Ubuntu 11.10 Oneiric Ocelot est sortie.

Depuis la première itération détaillée ci-devant, Ubuntu 11.10 bêta 2 pour testeurs et « early adopters » met à jour le noyau Linux modifié d'Ubuntu à la version 3.0.0-11.18 fondée sur le Kernel original stable 3.0.4.

GNOME, qui fournit de nombreux services sur lesquels s'appuie l'environnement de bureau Unity, a été mis à jour à son tour à la version 3.1.92, qui est en fait une version préfinale de GNOME 3.2.

OneConf fait son apparition dans l'Ubuntu Software Centre pour synchroniser les applications entre plusieurs ordinateurs, alors que des améliorations de « Multiarch » optimiseraient encore l'exécution des librairies et packages d'applications 32bits sur les systèmes 64 bits.

Le client de messagerie Thunderbird (qui remplace par défaut Evolution) a été adapté pour la barre de menu global d'Unity. Ce qui n'est pas encore le cas de la suite LibreOffice par souci de stabilité. Les utilisateurs peuvent toutefois activer cette fonctionnalité en installant le paquet « lo-menubar » à partir de l'Ubuntu Software Centre.

L'édition Serveur de la distribution est elle aussi en bêta 2, et intègre depuis la première la suite Orchestra, destinée aux « provisionnement, déploiement, hébergement, gestion et orchestration des services d'infrastructure de data-center ».
Elle inclut aussi le service Juju (autrement appelé Ensemble) et connaît la réapparition de l'hyperviseur Xen.

Dernière ligne droite avant la version finale attendue le 13 octobre.

Plus de détails sur les nouveautés de cette version
Ubuntu 11 bêta 2 est disponible en téléchargement sur cette page

Source : Ubuntu

Ubuntu 11.10 "Oneiric Ocelot" a sa première bêta
Son environnement de bureau Unity s'affine et s'enrichit

Mise à jour du 1er septembre 2011 par Idelways

La première bêta d'Ubuntu 11.10 est disponible, la distribution Linux populaire porte ce semestre le nom de code « Oneiric Ocelot ».

Cette bêta est propulsée par la version 3.0.0-9.15 du noyau Linux optimisé Ubuntu, recalibré sur la version 3.0.3 stable du Kernel historique.

Elle revêt un environnement de bureau Unity amélioré, embarquant des composants de GNOME 3.1.5 et d'autres, issus de la prérelease instable de GNOME 3.2.

Le Dash (ou lanceur d'application) Places, a été renommé Lenses (lentilles) pour refléter les nouvelles possibilités de son utilisation, étendue à différentes « sources » allant de son ordinateur aux réseaux sociaux, galeries d'applications et Cloud Computing.

Ces informations peuvent être filtrées selon différents champs comme les catégories ou les appréciations.



Sur Ubuntu 11.10 bêta 1, le support du multitâche des applications 32 bits sur les systèmes x64 a été réécrit et optimisé.

Les paquets/logiciels ont été mis à jour aux versions Python 3.2, GCC 4.6.1, CUPS 1.5.0, Shotwell 0.11. Déjà Dup fait son apparition en tant qu'outil simple et riche de sauvegarde, en local, à distance ou dans différents services de stockage Cloud.

La suite bureautique LibreOffice incluse est encore à la version 3.4.2, la version 3.4.3 est arrivée fin août un peu tard pour y être intégrée.
Mozilla Firefox y est présent dans sa version 7 bêta, tout comme Thunderbird, désormais client de messagerie par défaut en place et lieu d'Evolution.

Parmi les autres changements appréciables, un nouveau changeur d'applications (Alt + Tab), linéaire et plus réussi esthétiquement.
L'écran d'identification fondé sur LightDM et Unity 2D sur les systèmes sans accélération matérielle ressemble désormais davantage à la version 3D d'Unity.

[ame="http://www.youtube.com/watch?v=T7vj7AV7Fjo"]Alt + Tab sur Ubuntu 11.10[/ame]

Par la même occasion, Canonical lance la première bêta d'Ubuntu Server 11.10 et d'Ubuntu Core, au même titre que l'ensemble des éditions alternatives officielles : Kubuntu, Xubuntu, Edubuntu, Mythbuntu et Lubuntu.

Toutes ces versions sont à l'évidence déconseillées en production.
La version finale d'Ubuntu 11.10 est prévue pour le 13 octobre. Une deuxième bêta est attendue entre temps le 22 septembre.

Cette bêta est disponible en téléchargement sur cette page

Source : notes de version

Et vous ?

Avez-vous essayé Oneiric Ocelot ?
Que pensez-vous de ses nouveautés ?

Ubuntu 11.10 disponible en version Alpha
GNOME 3 et nouveau gestionnaire d'affichage arrivent dans «Oneiric Ocelot»

Canonical vient de publier la version Alpha de son système d'exploitation Linux Ubuntu 11.10, alias « Oneiric Ocelot ».

Cette version Alpha 1 est spécifiquement destinée aux développeurs pour le test des nouveautés majeures et les améliorations qui y ont été introduites.

Oneric Ocelot s'appuie sur le kernel Linux 2.6.39, et utilise comme compilateur par défaut la version 4.6 de GCC.

Ubuntu 11.10 passe de la version 2 du bureau GNOME à la sa dernière version (GNOME 3.2), avec le changement de quelques composants et la migration de GTK 2 vers GTK3. Le jeune environnement de bureau Unity qui avait été introduite dans Ubuntu 11.4 Natty Narwhal reste néanmoins toujours l'environnement de bureau par défaut de l'OS.

Comme l'avait annoncé Mark Shuttleworth, fondateur de Canonical, la société qui soutient le développement d'Ubuntu, le bureau Unity 2D fondé sur OpenGL s'activera par défaut sur les ordinateurs ne supportant pas l'accélération matérielle pour la 3D. Le but est d'apporter une nouvelle expérience 2D pour ceux dont le matériel pose problème.

On notera également l'utilisation du nouveau gestionnaire d'affichage LightDM en remplacement de GDM. L'interface de la solution de microblogging Gwibber a fait l'objet d'un relooking complet et Thunderbird est désormais le client mail utilisé par défaut.

Le composant Ubuntu Server's OpenStack (solution open source de Cloud Computing) a été mis à jour vers « diablo-1 ».

Canonical rappelle que cette version ne doit pas être utilisée en environnement de production. Deux autres versions Alpha d'Ubuntu et deux betas seront publiées avant la version finale qui est annoncée pour le 13 octobre d'après la feuille de route de Canonical.

La version Alpha 1 d'Ubuntu 11.10 peut-être téléchargée sur cette page

Source : Notes de version

Et vous ?

Que pensez-vous de cette première alpha ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de air-dex
Membre expert https://www.developpez.com
Le 16/10/2011 à 16:37
Je rejoins les propos de patate_violente. À trop vouloir ressembler à Mac OS X et son UI rigide, Ubuntu va finir par en devenir la version libre. Sur ce point, Oneiric a fait une sacrée avancée :
  • Je ne sais pas si c'est dû au passage de Gnome 2 à Gnome 3, mais j'ai l'impression que seules les applications par défaut d'Ubuntu peuvent montrer tout leur potentiel. Dommage pour des applications comme Pidgin ou Rythmbox qui valent bien mieux qu'Empathy et Banshee.
  • On ne peut plus mettre de dégradés de couleur autour de son arrière-plan.
  • Impossibilité de personnaliser ses icônes sans passer par de la bidouille ou des applis annexes. Moi je m'en fous, je sais faire. Mais pas Mme Michu. Les "Humans" de "Linux for Human beings" passeront à côté d'Ubuntu car ils n'auront pas trouvé comment faire avec les outils de base.
  • Les thèmes sont sélectionnés au compte-gouttes sur l'interface de changement officielle. Pour en mettre d'autres, cf. le changement d'icônes.
  • Difficultés pour mettre les versions "non Ubuntu" des logiciels de Mozilla. Les versions intégrées à Ubuntu de Thunderbird et surtout de Firefox sont bridées (oui, je ne veux pas de barre de menu dans Firefox) et c'est dommage.
Le bridage de la personnalisation de ses appareils informatiques est à la mode (effet iPhone ?) et ça commence à devenir ennuyeux . Mais ceci est un autre débat.

Heureusement que Gnome est là. Gnome Shell devient officiellement installable et un ersatz de Gnome 2 est disponible avec Gnome Panel. Heureusement aussi que Unity s'améliore (enfin surtout son Dock Home, pour le reste il faut installer l'application Docky pour que ça devienne convenable), ça aide à passer la pilule. J'ai hésité à passer à Xubuntu ou Kubuntu (même si j'aime pas trop KDE), voire à d'autres distributions (Mandriva, Mageia ou encore Fedora). J'espère que je n'aurai pas à regretter mon choix avec Oneiric.
5  0 
Avatar de Loceka
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 14/10/2011 à 14:01
Citation Envoyé par Chuck_Norris Voir le message
Première chose : l'installation, que je fais toujours depuis un CD, est malheureusement toujours aussi longue.
Perso je me crée une partition à part de 1Go où je copie l'image d'install et je change le grub de mon install actuelle pour booter dessus. Ca va beaucoup plus vite à installer.

Citation Envoyé par [ Voir le message
If you already have a working linux system, installing without external media is easy. You need to create a new partition, copy the CD contents over to it, boot from the new partition, and proceed as if you were installing from a CD. Note that you can't use what will be the root partition for the CD contents, as the installer is stubborn on formatting it (it will fail).

The benefits of installing without external media are that it can save you time if you are already familiar with the process, and you get a very usable system upon booting into the installer because it is running from a hard drive rather than a CD.

Step 1. Use gparted to create a new primary partition and format it to ext3. You need slightly more than 700MB of free space on it. 750MB should be sufficient. Let's say the name of the partition is /dev/sda1. If your new ubuntu install is going to coexist with your old system, you might find it convenient to create space for your new system as well at this point using gparted.

Step 2. Copy CD contents over to the new partition using the command
Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
 mkdir /tmp/install_cd
 mkdir /tmp/installer

 sudo mount disk-image.iso -o loop /tmp/install_cd
 sudo mount /dev/sda1 /tmp/installer

 sudo rsync -a /tmp/install_cd/ /tmp/installer

 sudo umount /tmp/install_cd
 sudo umount /tmp/installer
Replace the name of the iso to whatever you downloaded and /dev/sda1 with whatever your new partition is.

Step 3. Edit your grub configuration file (typically /etc/grub.conf or /boot/grub/menu.lst) to boot from the new partition by adding the lines
Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
title           installer
root            (hd0,0)
kernel          /casper/vmlinuz boot=casper root=/dev/ram ramdisk_size=1048576 rw
initrd          /casper/initrd.gz
The first line after the title tells grub which partition contains the installer. hd0 stands for "first hard disk," and the 0 following it standards for first partition. You will need to change this if your installer partition is different from /dev/sda1. sdaN becomes (hd0, N-1), sdbN becomes (hd1,N-1) and so on. As you can see, grub starts counting from 0, which can be confusing.

If you are trying to use Hard Disk installation with Ubuntu 9.10 chances are initrd.gz is renamed as initrd.lz now. So rename accordingly in menu.lst.

With Grub2, the bootloader in new installations of 9.10, the procedure is a little different. You should edit the file /etc/grub.d/40_custom and add the lines
Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
5
6
menuentry "installer" {
        insmod ext2
        set root=(hd0,1)
        linux /casper/vmlinuz boot=casper root=/dev/ram1 ramdisk_size=1048576 rw
        initrd /casper/initrd.lz
}
Having done that run update-grub to rebuild the grub configuration. Note that Grub 2 counts drives from 0, but partitions from 1, so /dev/sda1 becomes (hd0,1).

Step 4. Reboot, and choose "installer" from the grub boot menu, and continue as if you were installing from CD.

Note: if you unpacked the livecd on the same disk where you want to install Ubuntu, chances are you'll run into LP#288675, and be unable to select a partition. The workaround by Nick Spencer ("sudo umount -l -r -f /dev/sda3 or sudo umount -l -r -f /cdrom (where sda3 was the device mounted as cdrom)" is a rather terrible hack, but usable as a workaround.

Note2: Instead of using 'workaround', an alternative is to modify the file /etc/mtab by erasing the line that specifies the partition where the cdrom is mounted. This way the kernel thinks thats the /cdrom is not mounted and will not show the advice when installing ubuntu. I think this procedure is less dangerous than the one in the previus note.
4  0 
Avatar de Loceka
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 17/10/2011 à 8:36
Citation Envoyé par LeSmurf Voir le message
En comparaison, j'ai installé une Linux Mint LMDE sous XFCE, c'est le jour et la nuit, tout est plus réactif et ça consomme beaucoup moins de RAM (important pour un netbook généralement équipé de 1Go)!
Même en version gnome basé sur Ubuntu, Linux Mint est très réactif sur les netbooks et bien plus agréable à utiliser qu'Ubuntu.
Personnellement, j'ai aussi migré sur cette distrib, Ubuntu étant devenu trop décevant par ces diverses choix et par sa lourdeur.

Citation Envoyé par air-dex Voir le message
Je rejoins les propos de patate_violente. À trop vouloir ressembler à Mac OS X et son UI rigide, Ubuntu va finir par en devenir la version libre.
[...]
Le bridage de la personnalisation de ses appareils informatiques est à la mode (effet iPhone ?) et ça commence à devenir ennuyeux . Mais ceci est un autre débat.
Tout à fait d'accord, je trouve aussi que les différents produits qui sortent depuis quelques années ont la très fâcheuse tendance à s'inspirer du côté bridé de Mac avec l'excuse que "c'est plus simple pour l'utilisateur". Et j'ai d'autant plus de mal à comprendre comment ça peut toucher le libre.

Que ce soit Windows, Microsoft Office, Ubuntu, Gnome, Chrome et bien d'autres produits, les dernières versions (voire les premières pour Chrome) sont de moins en moins configurables, viennent avec des interfaces "simplifiées" où il n'est plus possible de faire grand chose.

Alors qu'il est tout à fait possible de combiner configurabilité et interface simplifiée (cf Opéra), il semble que ce ne soit pas dans les priorités du moment et je trouve que ça nuit énormément à l'utilisateur. Même si je n'ai pas l'habitude de tout changer dans chaque logiciel, j'apprécie d'avoir le plus de liberté possible concernant sa configurabilité.

C'est en grande partie pour ça que j'ai laissé tombé Ubuntu, Gnome 3 et Unity, même si j'espère qu'ils se rendront compte qu'ils font fausse route.
4  0 
Avatar de Flaburgan
Modérateur https://www.developpez.com
Le 18/10/2011 à 13:41
Citation Envoyé par Gordon Fowler Voir le message
Pour ceux qui veulent tester sans même passer par une version "Live", Canonical a même sorti une démo en javascript entièrement en ligne, utilisable depuis le navigateur (à mettre en mode plein écran donc ):

http://www.ubuntu.com/tour/
du coup, sur firefox sous ubuntu, j'ai lancé la démo d'ubuntu dans mon firefox, dans laquelle j'ai ouvert firefox, et je suis allé sur la page permettant de voir la démo d'ubuntu, et dans cette démo, j'ai lancé firefox, et je suis allé sur la page de la démo d'ubuntu, puis j'ai ouvert firefox, et ...
4  0 
Avatar de Chuck_Norris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 03/09/2011 à 15:17
Citation Envoyé par Flaburgan Voir le message
Hâte de voir si Unity a correctement muri et gagne en productivité.
Personellement au début, je n'ai pas trouvé Unity efficace, mais je me suis forcé à l'utiliser. Une fois que j'ai appris comment faire des réglages, j'ai désactivé le masquage automatique de la barre de gauche, et là c'est le jour et la nuit, Unity devient un vrai confort.

En revanche, c'est sûr il reste des choses à améliorer, notamment le Dash qui est plutôt une horreur dans la version actuelle, ou alors la gestion de fenêtres multiples d'une même application.

Grâce à Unity, en tout cas, Ubuntu se forge une identité supplémentaire par rapport aux autres distributions qui utilisent simplement KDE ou Gnome. Certes, Ubuntu force un peu la main avec Unity par défaut, mais c'est aussi ainsi qu'on peut arriver justement à faire avancer (ou pas) les choses. C'est en essayant qu'on peut savoir si une idée va marcher ou pas.
4  1 
Avatar de xelab
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 05/09/2011 à 12:29
Citation Envoyé par Freem Voir le message
Après, je sais pas comment ça se passe sur ubuntu, mais j'admet aussi que c'est pas le lambda qui va comprendre vite comment rajouter une source de dépôt dans le source.list, donc si ubuntu nécessite de modifier ça pour installer les gnome, effectivement, je te rejoins, c'est comme s'il n'était pas sur ubuntu.
Le lambda ne sait pas vraiment ce qu'est Gnome ou KDE ou encore XFCE... De là à ce qu'il pense à vouloir l'installer

Par contre j'ai vu des néophytes sous Unity et ça a l'air de plaire en fait. Je pense que ça déplaît surtout aux informaticiens/bidouilleurs et aux habitués des anciennes interfaces (genre Torvalds qui va sur XFCE, je mets XFCE à un débutant il va juste trouver ça "moche" et pas forcément user-friendly).
3  0 
Avatar de Chuck_Norris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 05/09/2011 à 13:02
Citation Envoyé par Théocrite Voir le message
C'est une question de point de vue... Pour moi, installer Gnome 3 sur Ubuntu est aussi possible, hors pour air-dex ça ne semble pas être le cas, car ce n'est pas natif...

Si tu pousses le raisonnement sur les utilisateurs les moins expérimentés, ceux à qui l'ordinateur fait peur, tu verras que le fait de devoir installer est difficile, et qu'ils considèrent donc que tu n'as pas Gnome 2 si il n'est pas installé par défaut.
Ne pas oublier d'abord que Ubuntu + les logiciels installés de base tiennent tout entier sur un CD (là où Windows 7 exige un DVD alors que ce n'est qu'un OS sans application), et donc il y a toujours des choix à faire sur ce qui est fourni par défaut. On peut approuver ou pas les choix faits, mais il faut bien comprendre qu'un CD c'est exigu de nos jours et donc les choix ne plairont jamais à tout le monde.

Ne pas oublier aussi que l'avenir de Gnome est Gnome 3. Donc avoir toujours la possibilité de mettre Gnome 2 sur une distribution qui va intégrer Gnome 3 est un bon point pour Ubuntu au contraire.

D'autant plus qu'ici cela sera prévu, le paquetage est disponible officiellement, pas besoin de passer par des sites tiers pour cela ou plonger les mains dans le cambouis en compilation manuelle.

Donc honnêtement je ne vois pas le problème.
3  0 
Avatar de Gordon Fowler
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 14/10/2011 à 8:29
Pour ceux qui veulent tester sans même passer par une version "Live", Canonical a même sorti une démo en javascript entièrement en ligne, utilisable depuis le navigateur (à mettre en mode plein écran donc ):

http://www.ubuntu.com/tour/

NB : "This demo uses JavaScript. Either your browser doesn't support JavaScript, or it's currently switched off. Don't panic. We've got a non-JavaScript version"
3  0 
Avatar de Chuck_Norris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 14/10/2011 à 13:26
J'ai installé Ubuntu 11.10 en version 32 bits sur mon poste dans la nuit, qui est donc la 5ème version consécutive d'Ubuntu que j'essaye, ayant commencé avec la 9.10.

Première chose : l'installation, que je fais toujours depuis un CD, est malheureusement toujours aussi longue. Surtout, si vous êtes impatients comme moi, ne cherchez pas à jouer avec les petites icônes en haut à droite disponible pendant l'installation, car j'ai réussi à faire disparaître la police (plus de texte à l'écran) et apparemment à bloquer l'installation. J'ai donc du recommencer.

N'ayant pas trop confiance dans les choix de partitionnement automatique ni dans un processus d'upgrade, je passe toujours par du personnalisé, afin de formater ma partition / pour repartir sur une version neuve du système tout en gardant mon /home intact.

L'écran de connexion est devenu plus joli !

Unity est désormais fourni en version 2D et 3D, et le mode classique n'est donc plus fourni par défaut (mais il reste installable, sans que j'ai essayé cette fonctionnalité). Donc même quand vous avez une carte graphique nVidia et que vous n'avez pas (encore) installé les pilotes propriétaires, vous avez désormais Unity 2D à la place de Unity 3D et ça de manière totalement transparente. Je trouve également que visuellement les deux versions sont quasiment identiques, ce qui est une excellente chose. Dans tous les cas depuis l'écran de connexion on peut choisir entre les deux si on peut.

Côté Unity : le bouton Ubuntu qui ouvrait le Dash est désormais intégré en tant que bouton à part entière à la barre de gauche elle-même. L'espace en haut libéré est donc récupéré pour élargir la zone du titre de la fenêtre.

Je n'ai pas encore constaté un problème que j'avais avec Unity sur Ubuntu 11.04, qui faisait que quand j'avais Firefox ouvert, et ouvert une fenêtre de code source de la page (qui se mettait en plein écran), et que je cherchais à utiliser la case de fermeture de la fenêtre du source, je me retrouvais à fermer firefox complètement. Ce n'était pas un comportement systématique, mais c'était très agaçant.

Côté Dash (qui a changé de nom semble-t-il) : il est désormais semi-transparent (flouté à la manière d'Aero sur les titres de fenêtre), il propose en bas 4 petites icônes permettant facilement de passer d'une catégorie du Dash à l'autre (accueil, applications, rechercher documents, musique), et sur l'écran d'applications, la simple liste déroulante pour choisir une catégorie d'application est remplacée par la possibilité d'activer une ou plusieurs catégorie à la fois pour filtrer les applications.

Après quelques heures maintenant à travailler dessus, je ne regrette en rien ma migration depuis Ubuntu 11.04, mais il faut avouer que ce ne sont que des améliorations mineures, des changements dans la continuité, rien à voir avec le choc d'Ubuntu 11.04 par rapport aux versions précédentes.
3  0 
Avatar de patate_violente
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 16/10/2011 à 11:29
Ubuntu ne vise plus du tout le même public que moi depuis sa 11.04 à cause de Gnome 3, je ne sais pas si ça arrive à beaucoup d'autres utilisateurs car même si je note un soin particulier pour l'expérience utilisateur, je ne trouve plus que les nouveautés soient intéressantes comme sur les versions précédentes, voir pour moi surtout une régression à l'abandon d'un traditionnel Gnome 2 (A noter qu'il est encore bien plus difficile de passer à Gnome 2 dans cette version qui ne l'embarque pas)

Pour moi les distrib intéressantes Ubuntu s'arrêtent à la 10.10, après ce n'est qu'une distrib toute prête bien sûr, on peut se mettre à jour soi-même sur les logiciels qu'on aime mais c'est pas la même dose de travail ; je tenterais sûrement autre chose si jamais je tente une remis à zéro.

Par contre si Ubuntu arrive à trouver de nouveaux utilisateurs Linux avec ce rythme, tant mieux !
3  0