IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le navigateur Brave supprime Google comme moteur de recherche par défaut
Et le remplace par son propre moteur de recherche

Le , par Bill Fassinou

53PARTAGES

6  0 
Brave a annoncé ce mardi qu'il a remplacé Google par son propre moteur de recherche, Brave Search, centré sur la protection de la vie privée et sans pistage, comme moteur de recherche par défaut pour les nouveaux utilisateurs dans cinq régions. Il poursuit ses efforts depuis un certain temps et la version bêta de Brave Search date de fin juin. L'équipe Brave a également annoncé le Web Discovery Project (WDP), un système de préservation de la vie privée permettant aux utilisateurs de fournir anonymement des données pour améliorer les résultats de Brave Search.

Brave Search devient le moteur de recherche par défaut du navigateur

Brave fait partie de cette classe très restreinte de navigateurs Web qui essaient autant que possible de supprimer Google de nos expériences Web quotidiennes et cette semaine, l'équipe a fait un pas en avant dans ce sens. Brave est un navigateur open source basé sur Chromium qui se concentre sur la vie privée des utilisateurs en bloquant automatiquement les publicités et les scripts de suivi et en supprimant les fonctions portant atteinte à la vie privée intégrées à Chromium. Historiquement, Brave utilisait Google comme moteur de recherche par défaut lors des recherches effectuées à partir de la barre d'adresse.



Cependant, Google est connu pour suivre les activités, le comportement et les intérêts des utilisateurs, ce qui lui permet d'améliorer le ciblage des publicités. Brave se présente donc comme un bon choix pour un navigateur respectueux de la vie privée. Après une période de bêta-test qui a duré environ cinq mois, Brave a annoncé ce mardi que son moteur de recherche Brave Search, axé sur la protection de la vie privée, est désormais le moteur de recherche par défaut des nouveaux utilisateurs aux États-Unis, au Canada et au Royaume-Uni. Brave Search remplace également Qwant en France et DuckDuckGo en Allemagne.

« La mise à jour du navigateur de bureau Brave d'aujourd'hui (version 1.31), ainsi que l'application Brave Android (version 1.31) et l'application Brave iOS (version 1.32) proposent toutes automatiquement Brave Search comme moteur de recherche par défaut pour les nouveaux utilisateurs dans ces cinq pays, avec des versions entièrement localisées dans les zones géographiques non anglophones », a annoncé Brave. « Les utilisateurs de Brave peuvent facilement choisir une autre option de recherche s'ils le préfèrent en gérant les paramètres de leur moteur de recherche », a ajouté l'entreprise.

Selon l'équipe, Brave Search n'affiche pas de publicité actuellement, mais la version gratuite du service sera bientôt compatible avec la publicité. Une version Premium sans publicité est prévue dans un avenir proche. Brave indique que d'autres pays seront ajoutés au cours des prochains mois. Les utilisateurs actuels peuvent bien sûr conserver le moteur de recherche qu'ils ont choisi par défaut, et les nouveaux utilisateurs qui préfèrent d'autres moteurs de recherche peuvent le configurer selon leurs besoins. Brave Search s'appuie sur son propre index de recherche indépendant ainsi qu'un éventail impressionnant de fonctions de sécurité :

  • vie privée : aucun suivi ou profilage des utilisateurs ;
  • l'utilisateur d'abord : l'utilisateur passe en premier, pas les industries de la publicité et des données ;
  • indépendance : Brave dispose de son propre index de recherche pour répondre aux requêtes courantes en privé, sans dépendre d'autres fournisseurs ;
  • choix : bientôt, des options de recherche payante sans publicité et de recherche financée par la publicité  ;
  • transparence : pas de méthodes ou d'algorithmes secrets pour biaiser les résultats, et bientôt, des modèles de classement ouverts et gérés par la communauté pour garantir la diversité et éviter les biais algorithmiques et la censure pure et simple ;
  • simplicité : intégration optimale entre le navigateur et la recherche sans compromettre la confidentialité, de la personnalisation aux résultats instantanés au fur et à mesure que l'utilisateur tape ;
  • ouverture : Brave Search sera bientôt disponible pour alimenter d'autres moteurs de recherche.


Ces fonctions de protection de la vie privée semblent trouver un écho auprès des utilisateurs, puisque le nombre de requêtes par mois est passé à 80 millions depuis le lancement de la version bêta de Brave Search en juin dernier. « Brave Search a connu une croissance significative depuis son lancement en juin dernier, avec près de 80 millions de requêtes par mois. Nos utilisateurs sont satisfaits de la solution complète de protection de la vie privée que Brave Search offre contre la Big Tech en étant intégrée à notre navigateur », déclare Brendan Eich, PDG et cofondateur de Brave. Le moteur de recherche devrait offrir une protection maximale.



« Comme nous le savons par expérience, dans de nombreux navigateurs, le paramètre par défaut est crucial pour l'adoption, et Brave Search a atteint la qualité et la masse critique nécessaires pour devenir notre option de recherche par défaut, et pour offrir à nos utilisateurs une expérience en ligne transparente de confidentialité par défaut », a-t-il ajouté. Pour ceux qui souhaitent aider Brave Search à devenir plus utile et à afficher des résultats de recherche pertinents, Brave a également lancé le Web Discovery Project (WDP). Vous pouvez aider à améliorer Brave Search en partageant vos données avec l'équipe grâce au projet.

L'équipe le décrit décrit comme un système de préservation de la vie privée permettant aux utilisateurs de fournir anonymement des données pour améliorer les résultats de Brave Search, et comme une alternative indépendante aux solutions de recherche des grandes entreprises. Selon elle, le WDP est une fonctionnalité opt-in qui protège la vie privée et l'anonymat des utilisateurs en garantissant que les données contribuées ne sont pas liées aux individus, à leurs appareils ou à un ensemble d'utilisateurs. Ces données seront utilisées pour affiner l'index de Brave Search et afficher des résultats de recherche plus pertinents.

« Le WDP représente un changement fondamental dans la façon dont un index de recherche est construit pour servir des résultats pertinents aux utilisateurs », note l'équipe. « Les fournisseurs de recherche de la Big Tech collectent des données auprès des utilisateurs sans les demander ni les avertir, afin d'accroître continuellement leurs index - la liste des milliards de pages Web dans laquelle ils puisent pour fournir des résultats - et de s'assurer que les résultats sont pertinents et jamais périmés. Ces données peuvent être, et sont souvent, associées aux utilisateurs personnellement par un identifiant ou des enregistrements pouvant être reliés », a-t-elle ajouté.

Cette fonction est désactivée par défaut, mais les utilisateurs peuvent rejoindre le projet en allant dans Paramètres > recherche et en activant le paramètre Web Discovery Project.

Le navigateur Brave est-il aussi sûr qu'il le prétend ?

Les créateurs de Brave le positionnent comme le navigateur le plus sûr. Même s'il est basé sur le moteur Chromium, les développeurs l'ont amélioré en ajoutant plusieurs mécanismes de protection. Par exemple, ils ont exclu du navigateur les algorithmes de suivi de Google, interdit le cross tracking entre les sites et activé le blocage des scripts et des traqueurs qui analysent le comportement des utilisateurs. De cette manière, il est possible de garantir la vie privée des utilisateurs, en ne permettant pas aux sites de leur montrer des publicités en fonction de leurs préférences. C'est en gros ce sur quoi les développeurs se basent pour le qualifier de navigateur le plus sécuriser.

Mais selon les experts, quoi que les créateurs de Brave essaient de dire, en se référant à sa fiabilité absolue, le navigateur n'a jamais passé un audit de sécurité qui puisse confirmer la véracité des déclarations des développeurs. Il s'agit en effet d'une procédure universelle qui s'applique aux sites, services et navigateurs sur la base des normes définies dans le guide des "navigateurs modernes sécurisés". Elle comprend la vérification des critères suivants :

  • prise en charge du mécanisme de mot de passe principal ;
  • mécanisme de mise à jour intégré ;
  • support pour le blocage de la collecte de télémétrie ;
  • prise en charge des règles de restriction de domaine ;
  • prise en charge de la politique de protection du contenu ;
  • maintien de l'intégrité des sous-ressources ;
  • prise en charge des profils de navigateur ;
  • transparence organisationnelle du navigateur

Par ailleurs, le navigateur a dû faire face à un scandale lié à la vie privée l'année dernière. Il s'avère que le navigateur suit les sites que l'utilisateur visite pour détecter les échanges de cryptomonnaie afin de substituer un lien abstrait au bon moment. Ensuite, si l'utilisateur s'inscrit ou achète quelque chose sur la bourse, les créateurs de Brave reçoivent une commission. Ils gagnent beaucoup d'argent, étant donné que souvent la commission peut atteindre 50 %. Il n'y a rien de mal à vouloir gagner un peu d'argent. Mais le fait même que le navigateur puisse identifier le site, former un lien de parrainage pour chaque utilisateur, puis envoyer ces données à ses créateurs pour identification suscite déjà la méfiance.

Lorsque cela a été connu, les créateurs de Brave ont confirmé qu'ils coopèrent avec des bourses de cryptomonnaie et ne voient rien de mal à recevoir une commission de la part des utilisateurs. Ils ont toutefois promis de supprimer ce mécanisme du navigateur avec la sortie de la prochaine mise à jour pour éviter tout nouveau scandale. Mais même s'ils le font, la réputation du projet est déjà entachée. Toutefois, les critiques estiment que Brave est meilleur que de nombreux autres navigateurs en matière de sécurité et de confidentialité. Il peut être utilisé comme une alternative à Google ou Mozilla. Cependant, ils ajoutent qu'il ne pourra pas garantir l'anonymat et la vie privée de l'utilisateur dans l'espace Internet.

Source : Brave

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de Brave Search ?
Google doit-il s'inquiéter de l'adoption rapide de Brave Search ?
Avez-vous déjà testé Brave Search ? Si oui, quel est votre retour d'expérience ?

Voir aussi

Google se fait un nouveau rival avec l'ouverture au public de Brave Search, la version bêta est désormais disponible et a dépassé les 32 millions d'utilisateurs actifs

Apple en train de développer un moteur de recherche pour s'attaquer à Google, la société aurait renforcé sa propre offre de recherche dans iOS 14

DuckDuckGo estime que Google a espionné les utilisateurs de ses applications Google Search et Google Chrome, l'entreprise a publié la liste des données qu'elle collecte sur iOS 14.3

Qwant, le faux espoir de la French Tech ? Le moteur de recherche « souverain », mais dépendant à plus de 60 % de Bing est au cœur d'un scandale d'État

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jeff_67
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 20/10/2021 à 9:49
On rappelle que la méfiance est de mise avec Brave.

http://ebin.city/~werwolf/posts/brave-is-shit/
2  1 
Avatar de ptol88
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 21/10/2021 à 4:15
Citation Envoyé par weed Voir le message
Le mieux aurait été de mon point de vue, d'être indépendant de Google complétement et de rejoindre la fondation Mozilla et travailler main dans la main sur un moteur indépendant de Google
Je vais essayer de clarifier des choses, parce que tout le monde crache sur Brave et ça me fait mal au coeur parce que c'est un projet fabuleux.

Par qui a été créé Brave ? Par Brendan Eich, le créateur de JavaScript et de Firefox.

Pourquoi il ne travaille plus à Mozilla ? Il a été victime de la cancel culture. Son conseille d'administration l'a forcé à la démission en 2014 parce qu'il a fait un don personnel à candidat républicain. C'est d'ailleurs depuis son départ que Firefox est en roue libre.

Maintenant, il faut savoir que 90% des revenus actuels de Mozilla proviennent... de Google. Mozilla n'est tout simplement pas le chevalier blanc anti-Google. Mozilla c'est de l'opposition contrôlée. Mozilla est en réalité le plus grand ami de Google, parce que Firefox évite que Chrome ne se retrouve en situation de monopole sur le marché des navigateurs et soit séparé de Google par les autorités US.

La CEO actuelle de Mozilla (Mitchell Baker) ne sait pas coder, n'a jamais créé de produit logiciel de sa vie, et pourtant elle dirige aujourd'hui Mozilla. Elle se donne un salaire record de 3 millions de dollars par an (Eich ne s'est jamais donné un salaire à 7 chiffres quand il était CEO de Mozilla). Elle a viré les équipes de Servo (le nouveau moteur de rendu initié par Eich), de Rust (le language qui devait concurrencé Go de Google) et de WebAssembly.

https://calpaterson.com/mozilla.html

Regardez son blog d'ailleurs, rien sur Firefox, seulement des trucs sur la justice raciale, sur les femmes dans la tech, sur comment il faut censurer les supporters de Trump sur Internet :

https://blog.mozilla.org/en/author/m...ellmozillacom/

Bref, le Firefox qu'on aime tous a été créé par Brendan Eich. Il travaille sur Brave maintenant. Brave c'est Firefox 2. Ou Netscape 3 (vu que Eich a aussi travaillé sur Netscape, c'est d'ailleurs là qu'il a créé JavaScript).

Enfin, la seule critique qui revient sur Brave, c'est cette histoire de lien affiliation qui date d'il y a 2 ans. La compagnie s'est excusée et a dit que c'était inacceptable et ne recommencerait plus. Je sais pas ce qu'il vous faut de plus. Vous pleurez pour un lien affiliation (l'arbre), alors que vous avez aucun problème à utiliser Google qui lui n'a pas fait une erreur une fois, mais qui a industrialisé les pratiques malhonnêtes (la forêt).
1  0 
Avatar de ptol88
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 21/10/2021 à 4:31
Citation Envoyé par peter991 Voir le message
pour que les pages survivent doivent afficher des publicités, si les publicités sont bloquées, alors comment survivre pour les pages d'informations ?
Dès l'année prochaine, Brave va permettre aux sites (comme developpez.com) de diffuser des pubs Brave (qui seront optionnelles, on pourra toujours naviguer sans pubs avec Brave si on le souhaite). 70% des revenus pub iront au site (developpez.com), 15% à l'utilisateur du navigateur (le visiteur du site) et 15% à Brave. Et ce moteur de pubs se fera avec du maching learning en local dans votre navigateur, Brave ne collectera aucune information personnelle sur vous (contrairement à Google qui sait tout de vous). Bref, c'est un modèle vraiment vertueux et juste, parce que tout le monde sera gagnant avec ce modèle économique : le site (developpez.com), l'utilisateur (qui recevra qqch lui aussi s'il accepte les pubs) et Brave (qui pourra financer son développement). Tout ça sera propulsé par la crypto de Brave (le BAT) et un wallet sera intégré directement dans le navigateur, qui va révolutionner et faciliter les mouvements d'argent sur le web (envoyer/recevoir/faire des dons/payer des biens et des services). Au passage, le BAT fonctionne sur le réseau Ethereum, qui avec sa mise à jour 2.0 ne consommera quasiment plus d'électricité (fini le minage).

1  0 
Avatar de seedbarrett
Membre averti https://www.developpez.com
Le 20/10/2021 à 14:10
Comme beaucoup ici je me méfie grandement de brave, j'imagine que le moteur de recherche c'est un bing déguisé comme tous les autres ?
0  0 
Avatar de weed
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 20/10/2021 à 21:45
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message

Les créateurs de Brave le positionnent comme le navigateur le plus sûr. Même s'il est basé sur le moteur Chromium, les développeurs l'ont amélioré en ajoutant plusieurs mécanismes de protection. Par exemple, ils ont exclu du navigateur les algorithmes de suivi de Google, interdit le cross tracking entre les sites et activé le blocage des scripts et des traqueurs qui analysent le comportement des utilisateurs. De cette manière, il est possible de garantir la vie privée des utilisateurs, en ne permettant pas aux sites de leur montrer des publicités en fonction de leurs préférences. C'est en gros ce sur quoi les développeurs se basent pour le qualifier de navigateur le plus sécuriser.
S'ils veulent un maximum de sécurité, la solution n'est pas de prendre l'existant et ensuite de retirer tout ce qui ne va. Si les déveleppeurs oublient par inadvertance un tracker de Google (Google étant le principal contributeur du moteur de rendu Blink), il y a tracketing. J'ai l'impression qu'il adopte la technique de la liste noire.

Le mieux aurait été de mon point de vue, d'être indépendant de Google complétement et de rejoindre la fondation Mozilla et travailler main dans la main sur un moteur indépendant de Google

Citation Envoyé par peter991 Voir le message
pour que les pages survivent doivent afficher des publicités, si les publicités sont bloquées, alors comment survivre pour les pages d'informations ?
En effet très bonne remarque
0  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/10/2021 à 22:53
pour avoir un minimum confiance il faut qu'un soft gratuit explique son modele economique.

l'infos au sujet des liens de parainage crypto est fou. ils peuvent toujours l'enlever que va etre le suivant ?
0  0 
Avatar de ptol88
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 21/10/2021 à 4:40
Citation Envoyé par seedbarrett Voir le message
Comme beaucoup ici je me méfie grandement de brave, j'imagine que le moteur de recherche c'est un bing déguisé comme tous les autres ?
Non, Brave utilise son propre index indépendant (contrairement à DuckDuckGo par exemple qui n'est que Bing avec un skin et des fonctions pour la vie privée). Brave Search, c'est en réalité le moteur de recherche Tailcat, un moteur de recherche développé à Mozilla quand Brendan Eich y travaillait (moteur de recherche abandonné par la nouvelle direction de Mozilla, pas besoin de se demander pourquoi hein quand on sait que Mozilla est financé à 90% par Google).
0  0 
Avatar de Waikiki
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 22/10/2021 à 9:05
Citation Envoyé par Jeff_67 Voir le message
On rappelle que la méfiance est de mise avec Brave.

http://ebin.city/~werwolf/posts/brave-is-shit/

Je n'utilise pas Brave, mais il est bon de préciser ce Disclaimer qui même si en début de l'article beaucoup vont zapper.

Before reading my post, I must warn you. I’ve received a ton of responses on Reddit (I didn’t post it, but somehow it got quite viral). And I’ve been proved wrong on some statements. I have to check their facts and I may fix this post in the future. I won’t remove the article for archiving purposes, but keep in mind that there are possible various mistakes. Thanks
Article à prendre donc avec de grosses pincettes sur certains points et qui ne reste au fond que l'avis d'une personne.
0  0