IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les États-Unis dépassent désormais la Chine en tant que premier centre d'extraction de bitcoins,
Avec plus de 35 % de la part mondiale de l'extraction de bitcoins

Le , par Bill Fassinou

209PARTAGES

5  0 
La rébellion chinoise contre les cryptomonnaies a contribué à faire des États-Unis un marché incontournable pour ces devises numériques, et principalement le bitcoin. Une étude publiée mercredi par le Cambridge Centre for Alternative Finance montre que les États-Unis représentent désormais plus de 35 % de la part mondiale de l'extraction de bitcoins, un chiffre bien plus élevé qu'il y a un an à peine, où ils ne représentaient que 4,2 %. Le Kazakhstan est désormais la deuxième source mondiale d'extraction de bitcoins, suivi de la Russie.

La Chine entreprend depuis le mois de mars des actions visant à rendre son économie imperméable aux cryptomonnaies, des efforts ayant notamment conduit au bannissement des fermes d'extraction de cryptomonnaies. Le Conseil d'État chinois a interdit l'extraction et le commerce des cryptomonnaies en mai, invoquant des préoccupations environnementales et financières. Ce faisant, l'Empire du Milieu a provoqué l'exode des mineurs à la recherche d'une énergie bon marché et de politiciens favorables aux cryptomonnaies. Les propriétaires de fermes d'extraction ont déplacé leur activité vers des pays voisins ou carrément vers les États-Unis.



« L'interdiction de l'extraction de bitcoins en Chine a entraîné la "grande migration minière" », a déclaré Sam Tabar, directeur de la stratégie chez Bit Digital, un mineur de bitcoins basé à New York. L'entreprise réduisait ses activités en Chine depuis octobre 2020, mais l'a totalement suspendue après l'interdiction. Le Cambridge Bitcoin Electricity Consumption Index, un site du Cambridge Centre for Alternative Finance qui suit le hashrate minier du bitcoin, montre que les États-Unis ont dépassé la Chine en tant que première source mondiale d'extraction de bitcoins, seulement quelques mois après que Pékin a entamé sa répression des cryptomonnaies.

En effet, les bitcoins extraits en Chine avaient jusqu'alors dominé l'offre mondiale. Elle seule représentait près de 67 % du minage de bitcoins dans le monde il y a un an. Sa domination a maintenant été réduite à néant par la répression de Pékin. En mars, moins de la moitié des bitcoins du monde étaient extraits en Chine, et en juin, ce chiffre était tombé à environ 34 %. En juillet, les opérations minières en Chine continentale avaient effectivement disparu, bien que les données du Cambridge Bitcoin Electricity Consumption Index montrent que certaines des installations minières ont pu être déplacées vers les pays frontaliers ou de la sous-région (cas de la Russie).



L'exploitation minière au Kazakhstan, qui borde la Chine au nord, est passée de 8,8 % en juin à plus de 18 % en août. La part des États-Unis dans le hashrate mondial est passée de 17 % en avril à 35 % en août. En outre, en septembre, Pékin est allé plus loin dans ces mesures de répression, qualifiant d'illégales toutes les activités liées aux cryptomonnaies et étendant son interdiction aux opérateurs étrangers. Michel Rauchs, responsable des actifs numériques au sein de l'observatoire de Cambridge, a déclaré que "l'effet de la répression exercée par le gouvernement chinois est une distribution géographique accrue du hashrate à travers le monde".

Il a ajouté que cela pouvait être considéré comme "un développement positif pour la sécurité du réseau et les principes décentralisés du bitcoin". « La fermeture de la Chine a été formidable à la fois pour l'industrie et les mineurs américains », a déclaré Fred Thiel, directeur général de Marathon Digital Holdings, une société d'extraction de cryptomonnaies basée à Las Vegas. « Du jour au lendemain, moins de joueurs s'en prenaient au même nombre fini de pièces », a-t-il ajouté. Thiel a déclaré que la concurrence s'est intensifiée à mesure que les mineurs chinois s'installaient dans de nouveaux endroits, notamment au Kazakhstan.



Cependant, les mineurs dispersés ont également été confrontés à des barrages routiers dans leurs nouveaux pays, soulignant les difficultés pour les entreprises de monnaie numérique d'identifier des environnements politiques prévisibles, alors que les inquiétudes augmentent quant à la surveillance financière du secteur. Didar Bekbauov, cofondateur de Xive, une plateforme de minage de cryptomonnaies basée à Almaty, a déclaré qu'"immédiatement après l'interdiction, le Kazakhstan a reçu beaucoup de machines de minage, principalement de la part de mineurs chinois qui voulaient redémarrer leurs activités dès que possible".

Les autorités ont rendu les chasseurs de cryptomonnaies exilés responsables des récentes pénuries d'énergie, en imposant aux mineurs gourmands en énergie des surtaxes pour la consommation d'électricité. Le gouvernement kazakh a également adopté une taxe sur l'exploitation des cryptomonnaies qui entrera en vigueur en 2022. Par ailleurs, l'interdiction de Pékin serait également motivée par son projet de devise numérique nationale. Le pays déploie sa propre monnaie numérique, que les autorités espèrent tester lors des Jeux olympiques d'hiver de Pékin en février 2022.

Source : Cambridge Bitcoin Electricity Consumption Index

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Pensez-vous que le statut de premier centre mondial d'extraction de bitcoins est une bonne nouvelle pour les États-Unis ?
En quoi cela affectera-t-il les sources d'énergie dans le pays, quand on sait qu'avant cela, il y avait déjà des pannes fréquentes d'électricité ?

Voir aussi

L'extraction du Bitcoin serait-elle à l'origine des coupures massives de l'électricité qui ont frappé l'Iran ? Le gouvernement du pays affirme qu'elle en est responsable en partie

Certains mineurs industriels de bitcoins déménagent au Texas où l'énergie est bon marché, l'État serait en bonne voie pour devenir la nouvelle capitale minière mondiale

La Chine expulse plus de la moitié des mineurs de bitcoins du monde et un grand nombre d'entre eux pourraient migrer vers le Texas

26 000 et plus, l'Amérique installe des centaines de guichets automatiques de bitcoin supplémentaires chaque semaine et les fabricants de ces guichets se multiplient

L'Iran utiliserait le minage de bitcoins pour échapper aux sanctions et "exporter" du pétrole, selon un rapport d'Elliptic

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/10/2021 à 11:58
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Pensez-vous que le statut de premier centre mondial d'extraction de bitcoins est une bonne nouvelle pour les États-Unis ?
Ça dépend pour qui, par exemple les centrales nucléaires doivent être contentes de vendre plus de kWh.
Si la tendance se confirme, il va falloir en construire d'autres.

American Jobs Plan: Biden à la Rescousse du Nucléaire
En plus des questions de non-prolifération, le soutien à la filière nucléaire repose sur la dimension bas-carbone de cette énergie. Rappelons que le président Américain a annoncé un objectif ambitieux de décarbonation du secteur électrique à partir de 2035. À cela s’ajoute la volonté de décarboner totalement l’économie Américaine à l’horizon 2050.

Aujourd’hui, le nucléaire représente 20 % de la production d’électricité du pays, dont 55 % de l’électricité bas-carbone. Autant dire qu’il s’agit d’une énergie clé dans le programme « Build Back Better » du président Biden conçu pour réduire les risques aux chocs énergétiques et sociaux futurs.

Le nucléaire possède également l’avantage d’avoir un taux élevé de facteur de charge, quasiment 92 %. En cela, le nucléaire se montre beaucoup plus compétitif que les énergies renouvelables à la production intermittente.
Apparemment aux USA ils utilisent beaucoup de gaz de schiste, ils disent que son extraction pollue moins qu'avant, mais j'ai du mal à le croire.

========
Les mineurs de cryptomonnaie font chier parce qu'à cause d'eux les grosses cartes graphiques deviennent plus rare et plus cher.
0  0