Sorties de MeeGo 1.2
Et de son SDK, la Linux Foundation souligne les avantages de la « vraie » ouverture et de l'indépendance de l'OS

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
Chose promise, chose due : la nouvelle version de MeeGo a été mise en ligne à l'occasion de la MeeGo Conference qui se tient actuellement à San Fransisco.

Fort d'un écosystème de plus en plus large, la Fondation Linux (qui chapeaute le projet) en a également profité pour communiquer de manière plus directe sur l'OS issu de la fusion entre son Moblin (de Intel) et Maemo (de Nokia).

Coté technique, MeeGo 1.2 est disponible en deux versions (en fait, trois). Une pour netbook (avec Chrome ou Chromium) et une pour l'embarqué (voiture, télévision, etc.). La version pour tablette n'est pas encore officiellement disponible.

La version 1.2 du SDK est également mise à la disposition des développeurs qui y trouveront un environnement qui s'appuie sur Qt Creator et QML Designer. Le kit propose également Qt Simulator et un émulateur (QEMU) pour « permettre aux développeurs de créer des applications prêtes à être soumises à un appstore, sans viser un hardware en particulier ». Ce nouveau SDK est compatible avec Ubuntu 10.04, 10.10 ; Fedora 13, 14 ; Windows XP et Windows 7.

L'API repose quant à elle sur Qt 4.7.2, Qt Mobility 1.2, Qt Webkit 2.1 et OpenGL ES (1.1 et 2.0).

En ce qui concerne l'OS lui-même, il s'appuie sur le kernel Linux 2.6.37 et supporte aussi bien les micro-architecture ATOM de Intel que les architectures ARM.

Lors de la MeeGo Conference, Jim Zemlin, l'homme à la tête de la Linux Foundation, s'est félicité de la maturité de plus en plus grande d'un OS mobile et embarqué véritablement open-source (par opposition, d'après lui, à Android dont le code de certaines versions n'est pas disponible).

Meego ne serait donc pas un OS de plus (ou de trop), mais bien un système qui a sa place sur le marché, avec des atouts que d'autres n'ont pas.

Ces atouts sont, pour Jim Zemlin, au nombre de trois : l'ouverture du code, l'indépendance du projet (qui permet a une société d'investir sereinement sur la technologie sans mauvaise surprise) et des « time-to-market » très courts (comprendre un délai faible entre la mise en route d'un produit et sa commercialisation).

Autant de qualités qui devraient séduire toutes les sociétés (constructeurs automobiles et de téléviseur en tête, mais aussi des start-ups innovantes) qui n'ont pas les moyens technologiques ou informatiques d'un Microsoft ou d'un Apple, explique en substance Jim Zemlin.

Suffisant pour s'imposer sur le marché après le quasi retrait de Nokia et séduire les développeur ?

« Nous ne sommes que dans les cinq premières minutes d'un très, très long match », conclue le responsable, confiant, de la Linux Foundation.

Une partie dont la prochaine action est le test de MeeGo 1.2.

MeeGo 1.2 et le SDK 1.2 sont disponibles sur cette page

Source : les notes de version du SDK


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de air-dex air-dex - Membre émérite https://www.developpez.com
le 24/05/2011 à 13:04
Citation Envoyé par Gordon Fowler  Voir le message
Ces atouts sont, pour Jim Zemlin, au nombre de trois : l'ouverture du code, l'indépendance du projet (qui permet a une société d'investir sereinement sur la technologie sans mauvaise surprise) et des « time-to-market » très courts (comprendre un délai faible entre la mise en route d'un produit et sa commercialisation).

Ok pour les deux premiers mais pour le 3ème. MeeGo a déjà plus d'un an et quasiment rien sur le marché (enfin rien de notable, que des petites réalisations à droite et à gauche). Si on l'écoute, on aura des appareils MeeGo en Juin. Rien n'a été annoncé à la MeeGo Conference et la tablette de référence pour le moment ne se vend qu'en Europe de l'Ouest, et encore. Faut pas déconner !
Avatar de abriotde abriotde - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 24/05/2011 à 13:46
MeeGo arrive tard sur le marché. Pour s'imposer il lui faudrait un constructeur. Le retrait de Nokia est lourd de conséquence pour lui (et pour Nokia qui va sans doute disparaître au profit de Microsoft). Cependant MeeGo n'est pas près de mourir. Il a une carte à jouer en temps que produit de niche. Il devrait s'imposer à la manière dont le noyau Linux s'est imposer un peu partout dans l'embraqué et ... auprès d'une communauté de passionné.
Androïd est condamné à dominer le marché car il a trop d'avance, est open-source (donc gratuit et adaptable par les constructeurs et les consommateurs). Apple va sans doute perdre du terrain quand sera passer l'effet de mode et que les gens se seront rendu compte qu'il ne peuvent rien faire avec leur téléphone sans arroser Apple.
Avatar de Firwen Firwen - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 24/05/2011 à 14:12
Le projet a l'air d’être sur des bases solides en tout cas, si les différents acteurs prennent le risque de se lancer, why not ?
Avatar de air-dex air-dex - Membre émérite https://www.developpez.com
le 24/05/2011 à 23:09
Citation Envoyé par abriotde  Voir le message
MeeGo arrive tard sur le marché. Pour s'imposer il lui faudrait un constructeur.

Acer pourra être celui là quand il l'aura décidé. Ils font de tout, des smartphones aux ordinateurs de bureaux en passant par les tablettes et les netbooks. Si Acer sort un modèle MeeGo de référence dans chaque catégorie, alors là c'est bingo.

Citation Envoyé par abriotde  Voir le message
Cependant MeeGo n'est pas près de mourir. Il a une carte à jouer en temps que produit de niche. Il devrait s'imposer à la manière dont le noyau Linux s'est imposer un peu partout dans l'embraqué et ... auprès d'une communauté de passionné.

MeeGo peut devenir le vrai OS mobile libre et Open Source du marché, un peu comme ses alter egos sur desktop dont il partage le noyau. Android est peut-être un Linux (il l'est d'un point de vue image marketing), mais tôt ou tard, il se conduira en Windows. Et MeeGo prendra sa place dans la case "Linux".

Mais avant tout ça, il faut que les produits sous MeeGo sortent pour de bon et à grande èchelle. Et ça prouvera au passage la mise en place rapide de l'OS sur un appareil annoncée pendant la conférence.
Offres d'emploi IT
Développeur .net technologies microsoft h/f
EXTIA - Rhône Alpes - Lyon (69000)
Développeur java j2ee- h/f
Micropole - Provence Alpes Côte d'Azur - Les Milles (13290)
Profil SAP Junior
non renseigné - Provence Alpes Côte d'Azur - Fos sur mer

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil