Nokia abandonne la marque « OVI »
Mais dément un rachat par Microsoft, ou une migration vers le Marketplace de Windows Phone

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
Nokia abandonne officiellement la marque « OVI ». Le nom était attaché à un ensemble de services mobiles allant de la cartographie (OVI Maps) aux mails (OVI Mails) en passant par la galerie d'applications de ses smartphones (OVI Store).

La transition devrait commencer durant l'été et se faire progressivement jusqu'en 2012. Un changement qui ne devrait pas affecter la feuille de route de Nokia.

« En regroupant nos services sous un seul nom, et pas deux, nous allons rendre la marque Nokia encore plus forte, [...] une marque bien connue et très populaire à travers le monde », explique Jerri DeVard, Chief Marketing Officer du finlandais.

La société, consciente que chacune de ses annonces sera décortiquée, précise bien qu'il ne s'agit « que d'un changement de nom, les sorties de produits prévus ne sont pas modifiées ».

Il n'en reste pas moins que l'abandon de la marque « OVI » (« porte » en finlandais) sonne comme un constat d'échec et n'a pas manqué de raviver les rumeurs de rachat par Microsoft. Selon cette théorie, Nokia abandonnerait ce nom pour mieux préparer une transition vers le Marketplace de l'américain.

Une rumeur qui souligne par ailleurs avec insistance que Stephen Elop, le nouveau PDG de Nokia, est un ancien de Microsoft et qu'il pourrait jouer un rôle de « Cheval de Troie ».

« Les théories du "cheval de troie" sont fausses », dément un porte-parole, « à chaque fois qu'il s'est agit de choisir une nouvelle stratégie [NDR : dont le choix de Windows Phone], toutes les options et toutes les plate-formes ont été étudiées ».

Quant à l'abandon de OVI, tout serait on ne peut plus clair : « lorsqu'il s'agit de l'approche de nos futurs services, cela fait sens de simplifier notre offre et de la regrouper sous une seule marque, une marque qui possède déjà une forte valeur dans le monde de l'expérience mobile. Et cette marque c'est Nokia ».

Pas de stratégie à "deux bandes", ni de passage au Marketplace de Windows Phone donc.

Et Microsoft ne devrait pas non plus mettre la main sur le « Nokia Store ».

Officiellement.

Source : Nokia

Et vous ?

Croyez-vous aux rumeurs de rachat de Nokia par Microsoft ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de romatou18 romatou18 - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 19/05/2011 à 10:33
Bonjour,

J'ai recemment pu voir un documentaire tres instructif sur la chaine anglaise BBC2, qui analysait en parallele Google, Nokia et Apple, leur business modele
comment ces companies génere des revenus grace a leur activités et surtout quel est leur réelle activité.
En 2 mots, Apple en premier au moyen de son IPhone, s'est mis a vendre non plus un telephone mais une plateforme de contenu applicatif toute intégrée a celui-ci.
Google lui utilise Android pour completer sa base de donnée sur le comportement de ses utilisateurs, apres savoir Que cherchent t'ils ? ils faut savoir
Ou sont t'ils et quand ? C'est chose faite avec leur smartphone Android epinglé comme les iphone pour contenir des mouchards qui ne sont vraiment pas la par
hasard.

Et Nokia ? Nokia vend toujours des téléphone et a sans doute compris trop tard que le contenu est la clé pour avoir une source de revenus constantss.

Je suis completement d'accord avec cette analyse. Si Nokia cede QT pourtant un framework tres utilisé et tres bon (que j'utilise tous les jours) ou se laisse
mettre Windows mobile sur ses telephones c'est clairement que Microsoft en prend le controle y a pas un doute la dessus et tout le reste c'est que des s
stratégies de communication.

Faut pas nous prendre pour des c*** !
Offres d'emploi IT
Data scientist senior H/F
Safran - Ile de France - Magny-les-Hameaux (Saclay)
Chef projet big data - pse flotte H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)
Consultant sap finance/controlling H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil