Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft met Windows Azure "in a box" pour concurrencer Exadata d'Oracle
Dans l'univers des appliances haut de gamme

Le , par Hinault Romaric

0PARTAGES

1  1 
Microsoft reste confiant. Son projet de Windows Azure « in a box », une appliance destinée à de grands fournisseurs de services et à des entreprises qui souhaitent gérer leurs propres centres de données, est toujours d'actualité.

Après pratiquement un an de silence depuis la première annonce, Charles Di Bona, directeur de la division serveur et outil, a annoncé lors conférence Jefferies Global Technology, Internet, Media & Telecom que Microsoft avait déjà commencé à déployer certaines Appliances Windows Azure.

Dans le détail, ces packs combinent la plateforme Windows Azure avec des milliers de serveurs physiques spécifiés par Microsoft. Cette offre vise à offrir aux clients la puissante de Windows Azure et de SQL Azure tout en leur laissant le contrôle physique des données, des règles de conformité et des emplacements, et de la gestion du hardware.

L'Appliance Windows Azure se positionne donc comme une véritable alternative pour les serveurs Exadata d'Oracle. Microsoft n'en fait d'ailleurs pas secret, il souhaite freiner le déploiement de cette solution concurrente.

« Il a quelques caractéristiques similaires à celles d'Oracle Exadata, donc, nous ne pensons pas qu'il s'agit d'exclusivité. Mais, nous pensons que les leçons que nous apprenons du Cloud public sont différentes et uniques » explique Charles Di Bona. Cette expérience de Windows Azure (version publique) sert à améliorer Windows Azure (« in a box »). Ce que Oracle ne peut pas faire avec Exadata, conclue en substance le dirigeant de Microsoft.

Reste à savoir si cette Appliance se fera une place sur ce marché très haut-de-gamme.

Certaines sociétés comme Dell, Futjitsu, HP ou eBay auraient déjà adopté une version en production limitée de cet Windows Azure « in a box ». Mais pour l'instant, aucune d'entre elles n'a confirmé officiellement l'information.

Source : Retranscription de l'entretien public de Charles Di Bona (PDF)

Et aussi sur Développez :

Windows Azure : rejoignez la team Developpez.com et contribuer au projet Folding@Home de l'Université de Standford sur la recherche médicale

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !