IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

YouTube interdit les militants anti-vaccins et bloque tout contenu anti-vaccins
Comme les affirmations selon lesquelles les vaccins modifient le patrimoine génétique

Le , par Bill Fassinou

214PARTAGES

25  0 
YouTube a annoncé mercredi qu'elle a commencé par réprimer toute forme de militantisme contre les vaccins. Il a déclaré avoir supprimé plusieurs contenus remettant en cause tout vaccin médical approuvé, et pas seulement ceux destinés à la Covid-19, ce qui constitue un grand changement par rapport à l'approche traditionnellement non interventionniste du site de partage de vidéos. YouTube a également supprimé plusieurs chaînes vidéo associées à des militants anti-vaccins très connus qui, selon les experts, sont en partie responsables du scepticisme qui a contribué au ralentissement des taux de vaccination dans le pays.

YouTube vient de déclarer la guerre aux militants anti-vaccins

Bien que la pandémie prenne du recul - et que le monde retrouve progressivement ses habitudes - seules 2,64 milliards de personnes ont été complètement vaccinées à l'heure actuelle, soit environ 33,9 % de la population mondiale. Des millions de personnes à travers le monde sont encore réticentes à l'idée de se faire vacciner, car elles ont été bernées par des croyances complotistes sur les vaccins. Plusieurs experts ont accusé les plateformes en ligne, principalement les plateformes de médias sociaux, d'être à l'origine de cette désinformation sur les vaccins en servant de chambre d'écho pour les contenus erronés des militants anti-vaccins.



Lors de l'été, les autorités américaines ont dû recruter une « armée d'influenceurs », notamment des stars de TikTok, pour lutter contre le mensonge sur les vaccins de la Covid-19, mais cela n'a pas suffi. L'un des mensonges les plus répandus estime que "les vaccins modifient le patrimoine génétique". Depuis, certaines plateformes tentent de prendre les choses en main en engageant une lutte contre les militants anti-vaccins. Pour sa part, YouTube, une division de Google d'Alphabet, a annoncé mercredi qu'elle allait étendre sa politique contre la désinformation pour couvrir tous les vaccins que les autorités sanitaires considèrent comme efficaces.

En d'autres mots, YouTube interdit maintenant la publication de toute forme d'absurdité liée aux vaccins, et pas seulement les vaccins contre la Covid-19. Matt Halprin, vice-président de YouTube chargé de la confiance et de la sécurité, a expliqué que l'interdiction portera sur tout média qui prétend que les vaccins sont dangereux ou entraînent des problèmes de santé chroniques comme l'autisme. Il y a un an, YouTube a interdit des certaines de vidéos critiquant les vaccins contre la Covid-19. La plateforme aurait retiré plus de 130 000 vidéos pour avoir violé cette règle. Mais plusieurs vidéos ont réussi à passer à travers les mailles.

Elles ont contourné la règle en faisant des déclarations douteuses sur les vaccins sans mentionner la Covid-19. YouTube a alors compris que sa politique était trop limitée. « Nous pouvons imaginer que les spectateurs extrapolent ensuite potentiellement à la Covid-19. Nous voulions nous assurer que nous couvrions toute la gamme », a déclaré Halprin dans une interview cette semaine. Les nouvelles directives de YouTube énumèrent les exemples suivants de fausses affirmations que YouTube supprimera :

  • les allégations selon lesquelles les vaccins provoquent des effets secondaires chroniques tels que : cancer, diabète ou autres effets secondaires chroniques ;
  • les allégations selon lesquelles les vaccins ne réduisent pas le risque de contracter une maladie ;
  • les allégations selon lesquelles les vaccins contiennent des substances qui ne figurent pas sur la liste des ingrédients des vaccins, comme des matières biologiques provenant de fœtus (par exemple, des tissus fœtaux, des lignées cellulaires fœtales) ou des sous-produits animaux ;
  • les allégations selon lesquelles les vaccins contiennent des substances ou des dispositifs destinés à suivre ou à identifier les personnes qui les ont reçus ;
  • les allégations selon lesquelles les vaccins modifient le patrimoine génétique d'une personne ;
  • les allégations selon lesquelles le vaccin ROR provoque l'autisme ;
  • les allégations selon lesquelles les vaccins font partie d'un programme de dépopulation ;
  • les allégations selon lesquelles le vaccin contre la grippe provoque des effets secondaires chroniques tels que l'infertilité ;
  • les allégations selon lesquelles le vaccin contre le VPH provoquerait des effets secondaires chroniques tels que la paralysie.


Les nouvelles règles contiennent quelques exceptions

Ce changement marque une évolution majeure pour le géant des médias sociaux, qui diffuse chaque jour plus d'un milliard d'heures de contenu en continu. À l'instar de ses homologues Facebook et Twitter, la société s'est longtemps opposée à un contrôle trop strict du contenu, arguant que le maintien d'une plateforme ouverte est essentiel à la liberté d'expression. Mais alors que ces sociétés sont de plus en plus critiquées par les régulateurs, les législateurs et les utilisateurs ordinaires pour leur contribution aux maux de la société, YouTube modifie des politiques qu'elle a maintenues pendant des années.



« Si YouTube n'a pas agi plus tôt, c'est parce qu'il se concentrait sur la désinformation concernant spécifiquement les vaccins contre le coronavirus », a déclaré Halprin. Lorsqu'il a constaté que des affirmations erronées concernant d'autres vaccins contribuaient à alimenter les craintes suscitées par les vaccins contre le coronavirus, il a étendu l'interdiction. « L'élaboration de politiques solides prend du temps. Nous voulions lancer une politique qui soit complète, applicable avec cohérence et qui réponde de manière adéquate au défi à relever », a-t-il ajouté. Toutefois, certaines formes de contenus pourraient être autorisées.

YouTube a déclaré qu'il "peut autoriser le contenu" qui viole la politique s'il "inclut un contexte supplémentaire dans la vidéo, l'audio, le titre ou la description", mais le site a souligné que cela "n'est pas un laissez-passer pour promouvoir la désinformation". YouTube a déclaré qu'il "peut également faire des exceptions" pour les vidéos qui condamnent, contestent ou font la satire de la désinformation et "pour le contenu montrant un forum public ouvert, comme une manifestation ou une audience publique, à condition que le contenu ne vise pas à promouvoir la désinformation qui viole les politiques de la plateforme".

YouTube sera également plus indulgent avec les vidéos dans lesquelles les gens discutent de leurs propres expériences en matière de vaccination, mais a déclaré qu'il "retirera toujours le contenu s'ils incluent d'autres violations de la politique ou démontrent une tendance à promouvoir la désinformation sur les vaccins". En effet, le site applique une politique à trois fautes. En cas de première infraction, il supprimera le contenu et enverra un courriel à la personne qui l'a publié. Si c'est la première fois qu'il enfreint les directives communautaires, il recevra probablement un avertissement sans pénalité pour sa chaîne.

« Si ce n'est pas le cas, nous pouvons émettre une suspension temporaire contre votre chaîne. Si vous obtenez 3 suspensions en 90 jours, votre chaîne sera résiliée », a déclaré YouTube. YouTube, Facebook et Twitter ont tous interdit les fausses informations sur le coronavirus dès le début de la pandémie. Mais les fausses allégations continuent de sévir sur ces trois plateformes. Les trois réseaux sociaux sont également étroitement liés, YouTube servant souvent d'hébergeur pour les vidéos qui deviennent virales sur Twitter ou Facebook.

YouTube commence à supprimer les chaînes récalcitrantes

YouTube a supprimé la chaîne Children's Health Defense de Robert F. Kennedy Jr. pour avoir diffusé des informations erronées sur les vaccins, et a confirmé qu'il avait "supprimé les pages associées à des diffuseurs d'informations erronées très connus comme Joseph Mercola, Erin Elizabeth, [et] Sherri Tenpenny. Kennedy a publié une déclaration accusant YouTube de censure, affirmant : « Il n'y a aucun exemple dans l'histoire où la censure et le secret ont fait progresser la démocratie ou la santé publique ». Kennedy avait déjà été banni par Instagram. YouTube a également suspendu les privilèges d'affichage de RT DE.

Il s'agit du service en langue allemande de la société médiatique publique russe RT, en raison de la désinformation liée à la Covid-19. La société a déclaré qu'elle avait ensuite suspendu une autre chaîne que le diffuseur a utilisée pour contourner la suspension. Cette deuxième chaîne s'appelle Der Fehlende Part. YouTube a déclaré qu'il avait initialement émis une suspension d'une semaine à l'encontre de RT DE, mais qu'il en a ensuite fait une interdiction permanente des deux chaînes lorsque RT a utilisé la deuxième chaîne pour contourner la suspension. Ces suspensions n'ont toutefois pas plu à la Russie.

Le ministère russe des Affaires étrangères a qualifié mercredi les suspensions d'"acte d'agression informationnelle sans précédent". Selon un rapport du Washington Post, le Roskomnadzor, l'agence de médias et de censure du gouvernement russe, a menacé de bloquer YouTube en Russie ou d'infliger une amende à Google si les chaînes ne sont pas rétablies. Cependant, YouTube a insisté sur le fait qu'il a pris ces initiatives après plusieurs études en collaboration avec les experts de la santé. Ainsi, les résultats ont conduit dans un premier temps à la suppression de plus de 133 000 vidéos l'année dernière.

Le site d'hébergement de vidéos a déclaré qu'il a également "supprimé depuis longtemps les contenus qui font la promotion de remèdes nocifs, comme le fait de dire que boire de la térébenthine peut guérir les maladies". « Tout au long de ce travail, nous avons appris des leçons importantes sur la façon de concevoir et d'appliquer des politiques nuancées de désinformation médicale à l'échelle. En travaillant en étroite collaboration avec les autorités sanitaires, nous avons cherché à équilibrer notre engagement en faveur d'une plateforme ouverte avec la nécessité de supprimer les contenus nocifs flagrants », a déclaré YouTube.

« Nous avons régulièrement vu les fausses allégations concernant les vaccins contre le coronavirus se propager à la désinformation sur les vaccins en général, et nous sommes maintenant à un point où il est plus important que jamais d'étendre le travail que nous avons commencé avec la Covid-19 à d'autres vaccins. Par exemple, nos nouvelles directives sur les effets secondaires des vaccins correspondent à des ressources publiques sur les vaccins fournies par les autorités sanitaires et soutenues par un consensus médical », a ajouté la plateforme. Il faudra un certain temps pour que ces directives soient pleinement appliquées.

YouTube a également déclaré que ce n'était pas la fin du débat sur les vaccins sur la plateforme. « Étant donné l'importance de la discussion et du débat publics dans le processus scientifique, nous continuerons à autoriser les contenus relatifs aux politiques en matière de vaccins, aux essais de nouveaux vaccins et aux succès ou échecs historiques des vaccins sur YouTube », indique le communiqué.

Source : YouTube

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des nouvelles directives de YouTube ?
Que pensez-vous des menaces de la Russie de bloquer la plateforme ?
Ces directives permettront-elles de lutter efficacement contre la désinformation sur les vaccins ?

Voir aussi

Pour lutter contre les mensonges sur les vaccins, les autorités recrutent une « armée d'influenceurs ». La Maison-Blanche a choisi de s'associer à des stars de TikTok

Facebook décide de mettre en quarantaine les campagnes anti-vaccins qui circulent sur sa plateforme, après la médiatisation de l'affaire Lindenberger

Les gens sont plus anti-vaccins s'ils obtiennent leurs infos covid-19 sur Facebook que sur Fox News, les fausses informations seraient relayées par des célébrités et des personnalités influentes

Facebook a supprimé des centaines de comptes qui seraient impliqués dans des campagnes de désinformation anti vaccination menées depuis la Russie

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de jvallois
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 02/10/2021 à 11:14
Citation Envoyé par eric44000 Voir le message
Comment YouTube explique-t-il le fait que le variant delta s'est propagé plus vite dans les pays les plus vaccinés ?
Hein ? Le variant Delta est apparu en Inde, pays au taux de vaccination dramatiquement bas au moment de l'apparition de cette mutation.
Depuis, ils ontaccéléré mais se retrouve en pénurie de vaccin.

Citation Envoyé par eric44000 Voir le message
De nombreux scientifiques l'expliquaient par le fait que l'immunité naturelle est plus robuste que l'immunité vaccinale,
J'attend toujours un lien vers une vraie étude scientifique porouvant cette allégation !
Pour le moment, les seuls papiers que j'ai pu trouver la contredise...

Citation Envoyé par eric44000 Voir le message
et surtout que les vaccins ont été conçu sur les premiers virus quand le variant delta n'existait pas. D'où la 3ème dose le rappel pour Israël.
Là, d'accord, mais il reste tout de même suffisamment efficace et le rappel, comme pour tous les vaccins, se fait lorsque le taux d'anticorps n'est plus suffisant, comme pour le tétanos, ou pour un virus mutant souvent, comme la grippe.

Citation Envoyé par eric44000 Voir le message
Tous les épidémiologistes ont dit que ce n'était pas ce qui était attendu.
C'est curieux, j'en connais quelques-uns qui ne le disent pas...
14  1 
Avatar de jvallois
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 02/10/2021 à 9:03
Citation Envoyé par eric44000 Voir le message
Les nouvelles directives de YouTube énumèrent les exemples suivants de fausses affirmations que YouTube supprimera :
...
- les allégations selon lesquelles les vaccins ne réduisent pas le risque de contracter une maladie ;
...

Comment YouTube explique-t-il le fait que le variant delta s'est propagé plus vite dans les pays les plus vaccinés ?
De nombreux scientifiques l'expliquaient par le fait que l'immunité naturelle est plus robuste que l'immunité vaccinale, et surtout que les vaccins ont été conçu sur les premiers virus quand le variant delta n'existait pas. D'où la 3ème dose le rappel pour Israël. Tous les épidémiologistes ont dit que ce n'était pas ce qui était attendu.
Pourquoi YouTube fait-il de la désinformation ? Il voudrait se tirer une balle dans le pied qu'il ne ferait pas autrement.

Certes, le vaccin empêche que ceux à risque, dans de très très nombreux cas, ne contractent une forme grave avec engorgement des hôpitaux. C'est le moins qu'ont pouvait en attendre.
Un petit lien vers les publication scientifiques sourcées qui affirment que l'immunité naturelle est plus robuste que l'immunité vaccinale ?
Pour le moment, dans celles que j'ai pu lire, rien de tel n'apparaît !

Au passage, si l'immunité naturelle est supérieure à l'immunité vaccinale, comment expliques-tu que la variole n'ai pu être éradiquée qu'après une vaccination massive et généralisée ?
15  5 
Avatar de jvallois
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 02/10/2021 à 11:07
Citation Envoyé par eric44000 Voir le message
L'argumentation venait des scientifiques sur les plateaux télé. Je n'ai pas de lien, mais peut-être qu'il est possible de les visionner en replay. Je crois que cela datait mi-août quand un chercheur de l'institut Pasteur disait qu'il n'y aurait pas d'immunité collective, contrairement à ce qui justifiait la vaccination.
Malheureusement, ceux que les journalistes appellent « scientifiques » sur les plateaux télé ne le sont pas toujours et, le plus souvent, ce sont des militants d'une cause qui cherchent surtout à prêcher leur bonne parole.
C'est pourquoi je préfère lire les études scientifiques et non les résumé plus ou moins approximatifs des journalistes. Déformation professionnelle, sans doute.

Quant à l'immunité collective, si on lit le papier de l'Institu Pasteur, on compren que l'immunité collective n'est pas atteinte parce que le taux de vaccination n'est pas suffisant, laissant, en plus, un bon réservoir de propoagation et donc de mutation au virus. En effet, c'est lors de la réplication du virus dans nos cellules que des erreurs de copie apparaissent dans leur matériel génétique, causant des mutations.
Donc, plus de propagation entraîne plus de mutations.

Contre la variole, c'est simple : de mon temps, les vaccinations se faisaient à l'école et donc le taux de vaccination était asymptomatiquement proche de 100 %

Citation Envoyé par eric44000 Voir le message
Par immunité vaccinale, cela s'entend pour les vaccins à ARN messager. C'est vrai que les vaccins avec virus inactivés sont plus efficaces.
Bizarrement, ce sont les deux vaccins à ARN messager qui sont les plus efficaces contre la COVID alors que le vaccin « classique » est moins efficace et, de plus, peut provoquer des thromboses risquant d'être fatales pour les moins âgés !
13  3 
Avatar de jvallois
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 02/10/2021 à 14:19
Citation Envoyé par eric44000 Voir le message
Tout à fait d'accord, il faut de méfier, certains ont des intérêts (rémunération par des labos, peur de la hiérarchie ou souhait de promotion auprès des organismes de santé...). Il n'empêche qu'il arrive qu'il y ait consensus, notamment sur le fait qu'il n'y aura pas d'immunité collective et qu'il faudra vivre avec le virus (la vaccination n'empêche pas la contamination et pire, l'infection que cela vous plaise ou pas).
Hé non, le consensus est sur le fait qu'il ne pourra pas y avoir d'immunité collective tant qu'il n'y aura pas assez de personne vaccinées !
Encore une fois, lisez les publications scientifiques au lieu de vous contenter des réseaux sociaux !
Il ne s'agit pas de plaire ou de ne pas plaire mais de résultats scineitifiques.

Citation Envoyé par eric44000 Voir le message
Même avec 100% de vaccinés le virus continuerait de se propager. Pour ce qui est des mutations, les mutants sont de moins en moins virulents. Saviez-vous que les coronavirus sont présents depuis longtemps chez l'homme ? La plupart entrainent des symptômes bénins, rassurez-vous.
Non, comme pour la variole, si l'on avait suffisamment de personnes vaccinées dans le monde, le SARS-CoV-2 serait éradiqué.
Bien sûr qu'il y a plusieurs coronavirus, tout comme il y a plusieurs primates, mais seul l'espèce humaine est en capacité de détruire toute vie sur Terre !

Citation Envoyé par eric44000 Voir le message
Tout à fait. Ce n'est pas parce que les vaccins classiques actuels sont mauvais, que les bons vaccins classiques doivent l'être (il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain).
Il y a une différence entre jeter le bébé avec l'eau du bain et déclarer de façon péremptoire que les vaccins à ARN sont nécessairement moins bons que les autres technologies , alors qu'on a la preuve du contraire sous les yeux...
12  3 
Avatar de jvallois
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 02/10/2021 à 22:02
Citation Envoyé par eric44000 Voir le message
Aujourd'hui, en France, huit personnes sur dix hospitalisées à cause du Covid-19 ne sont pas vaccinées.
20% de ceux qui sont à l'hosto sont des personne vaccinés ! Ce n'ai pas moi qui l'invente, c'est le message que fais passer le gouvernement sur toutes les chaînes de télé.
En effet, tu ne l'inventes pas, mais tu ne sembles pas comprendre ce que cela signifie !
Renseigne-toi, par exemple, sur l'inférence Bayésienne...

Comme pour tout vaccin, il y a, hélas, des gens pour qui le système immunitaire est déjà trop faible pour réussir à produire une immunité suffisante pour résister au virus.
La bonne nouvelle serait qu'il y ait 100 % des malades qui soient vacciné !
Parce que tu oublies, ou caches, une chose importante : la différence entre valeur relatives (les pourcentages) et valeur absolue (le nombre de personne malade).

S'il y a une très forte proportion de personnes vaccinées, alors le petit pourcentage d'entre eux qui tombent tout de même malades peut arriver à dépasser le très grand pourcentage de la petite proportions de non vaccinés qui tombent malade !
Mais, au final, cela fait moins de monde en urgence !

Cette confusion entre valeur absolue et valeur relative est d'ailleurs le premier truc utilisé pas les escrocs pour, par exemple, refiler des placements soit-disant « miracles »
12  3 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 04/10/2021 à 2:27
Mensonge, c'est pas une "crise cardiaque" c'est ça, la péricardite : "Traitement : Les antidouleurs et anti-inflammatoires suffissent à réduire l’inflammation dans la plupart des cas.", et le gars il va très bien maintenant il est pas mort, au lieu de paniquer et d'emmener le mioche aux urgences elle aurait pu tout aussi bien le mettre au lit, lui faire une tisane d'aubépine qui est extrêmement efficace dans ce cas de figure, et sans aucun danger, et il aurait été comme neuf le lendemain.
Pendant ce temps la France a bien moins de morts qu'ailleurs grâce aux excellentes mesures Macron (sauf dans les DOM-TOMSs avec que 30% de vaccinés, ou les hôpitaux sont saturés).
Et tu crois que pour les autres vaccins il n'y a pas de risques ? Il y en a bien plus, et pourtant ces vaccins sont obligatoires.

Tu ne fait que lire des news complotistes à la con et tu crois dur comme fer à toutes ces conneries c'est tout. Pendant ce temps les influenceurs anti vax gagnent jusqu'à 200 000 euros par mois pour relayer toutes ces conneries, dont pas mal de conneries payées par poutine. Voila ta source d'infos : La Russie accusée de mener une campagne de dénigrement contre Pfizer en ligne - Plusieurs influenceurs se sont vus proposer de décrédibiliser le vaccin Pfizer contre 2.000 euros

Tous ton blabla ridicule ne tient pas devant les données, la politique vaccinale est un succès total.

Les non vaccinés ont 22 fois plus de chances d'être hospitalisés suite à une infection COVID que les vaccinés !
9  1 
Avatar de Kulvar
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 01/10/2021 à 22:29
Citation Envoyé par Feelooo Voir le message
Vous commencez votre article par ceci : "Des millions de personnes à travers le monde sont encore réticentes à l'idée de se faire vacciner, car elles ont été bernées par des croyances complotistes sur les vaccins" ..vous croyez sincèrement que dans les pays pauvres où des millions de personnes n'ont pas accès au vaccin, ils ont le temps d’écouter les complotistes ? Sérieux !? même macron n'aurait pas oser dire un truc pareil.
On dirait que tu ignores qu'il existe des pays riches tout autour de la planète et dans chaque hémisphère.
9  2 
Avatar de jvallois
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 02/10/2021 à 9:01
Citation Envoyé par Feelooo Voir le message
Vous commencez votre article par ceci : "Des millions de personnes à travers le monde sont encore réticentes à l'idée de se faire vacciner, car elles ont été bernées par des croyances complotistes sur les vaccins" ..vous croyez sincèrement que dans les pays pauvres où des millions de personnes n'ont pas accès au vaccin, ils ont le temps d’écouter les complotistes ? Sérieux !? même macron n'aurait pas oser dire un truc pareil.

Un article que tu devrais consulter !
9  2 
Avatar de vizivir
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 04/10/2021 à 10:50

Hier, 22h11
Madmac

Immunité naturelle est 13 X superieur au vaccin

Israeli Study: Natural Immunity 13x More Effective Than Vaccines

https://principia-scientific.com/isr...than-vaccines/

pour info le site que tu utilise comme source à une réputation quelque peux sulfureuse.... :
https://mediabiasfactcheck.com/princ...international/
3  0 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 04/10/2021 à 13:52
Bonjour,
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Mais en tout cas internet permet d'avoir accès à différents point de vue, alors que si tu regardes BFM-TV, CNews, LCI, France Info, tu vas plus ou moins toujours entendre les mêmes conneries.
En plus c'est cool pour l'esprit critique, tu peux entendre 15 points de vue différents et faire ton propre avis. (il y a peut-être un peu vrai dans chaque point de vue)
En théorie oui, mais dans les faits
  • d'une part, internet piste plus que tout autre média vos habitudes et vos goûts, ce faisant, le choix se restreint de plus en plus.
    Bien sûr, on peut luter contre ce phénomène, mais quelle est la proportion d'internautes qui suppriment systématiquement leurs cookies par exemple, ou font l'effort de consulter les liens au delà des 3 ou 4 premiers proposés par le moteur de recherche ?
  • d'autre part, l'un des défauts majeurs d'internet est que les messages y sont diffusés de façon anonyme, par des personnes dont on ne connait pas les compétences sur les sujets abordés et qui n'ont pas été formées (contrairement aux journalistes) à vérifier leurs sources et à recouper les informations.

On peut être en désaccord avec la ligne éditoriale de tel ou tel média cité, mais au moins, ceux-là comme tous les organes de presse écrite, radio ou télévisée, ne se réfugient pas derrière l'anonymat. Et ça, c'est une différence énorme.
3  0