IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les fichiers de plainte de Jeff Bezos contre la NASA sont si lourds qu'ils font planter le système informatique du DoJ
Cela serait lié à Acrobat

Le , par Bill Fassinou

186PARTAGES

6  0 
Blue Origin, ou du moins sa société mère Amazon, poursuit actuellement la NASA en justice à cause d'un contrat pour un projet d'alunissage attribué à son grand rival SpaceX. Il est tout à fait ordinaire qu'une entreprise mécontente après avoir perdu un appel d'offres porte plainte pour contester l'attribution, mais ce qui l'est moins, c'est lorsque les documents fournis dans le cadre de la plainte en arrivent à planter le système informatique du ministère de la Justice. Blue Origin aurait envoyé plus de sept gigaoctets (7 Go) de fichiers PDF, ce qui a fait planter Acrobat - qui ne peut pas combiner plusieurs centaines de fichiers en une seule fois sans planter.

Jeff Bezos, ex-PDG d'Amazon et fondateur de Blue Origin, et Elon Musk, PDG de SpaceX, entretiennent actuellement une guéguerre au sujet du contrat gouvernemental pour le projet d'alunissage Artemis. Le contrat, d'une valeur d'environ 2,9 milliards de dollars, a été attribué par la NASA à SpaceX, mais Amazon conteste la victoire de SpaceX et a porté plainte contre la NASA au début du mois d'août. En effet, la NASA avait initialement promis d'attribuer plusieurs contrats pour ce programme, mais elle a ensuite changé d'avis et attribué un seul contrat à SpaceX en avril. Bezos et Blue Origin semblent avoir été frustrés par ce revirement.



Ils ont contesté la décision auprès de l'U.S. Government Accountability Office, arguant que "l'agence avait évalué de manière déraisonnable les trois propositions", mais le gouvernement américain a rejeté la plainte, affirmant qu'elle était "raisonnable" et que la NASA était dans son droit de pouvoir attribuer un seul contrat. Blue Origin a ensuite intenté un procès fédéral contre le gouvernement américain. « Nous croyons fermement que les problèmes identifiés dans cette passation de marché et ses résultats doivent être abordés pour rétablir l'équité, créer la concurrence et assurer un retour sûr à la Lune pour l'Amérique », a déclaré Blue Origin à Forbes.

Cependant, l'on apprend maintenant que l'action en justice de Jeff Bezos contre la NASA est si énorme qu'elle a fait planter le système informatique du département de la Justice (DoJ). Selon des documents obtenus par le journaliste Joey Roulette, la taille de la plainte de Blue Origin fait planter le logiciel Acrobat du ministère de la Justice. Le problème vient du fait qu'Acrobat ne peut pas combiner "plusieurs centaines de fichiers en une seule fois sans planter". « Nous avons essayé plusieurs façons différentes de créer des fichiers de 50 mégaoctets pour un classement plus efficace, toutes sans succès jusqu'à présent », indique l'un des documents.

À en croire les informations partagées par Roulette sur Twitter, la plainte de Blue Origin serait composée de plus de 7 Go de fichiers PDF. En outre, le crash a entraîné un retard d'une semaine dans l'attribution du contrat à SpaceX, car le personnel de la NASA qui aurait pu résoudre le problème se trouvait au 36e symposium annuel de l'espace. « Les voyages aller-retour et la participation à cette importante conférence ont entravé la capacité de l'agence à collecter et à examiner les documents en possession de ces personnes, et à traiter les documents appropriés pour les inclure dans le dossier administratif », peut-on lire dans le document.

La date initiale de la fin de la suspension du contrat gagné par SpaceX était prévue pour le 1er novembre. Maintenant, elle a été repoussée au 8 novembre. De plus, il semble que le complot de Jeff Bezos pour se venger de la NASA se déroule comme le grand plan d'un méchant Bond. Au début de la semaine dernière, le chef de la NASA, Bill Nelson, a annoncé que le procès intenté par Blue Origin allait "retarder davantage" le programme Artemis. Pendant ce temps, SpaceX doit s'asseoir et attendre que son sursis d'exécution soit terminé. Comme pour tout ce qui concerne la NASA et le DoJ, on ne sait pas quand cela se terminera.

Dans l'ensemble, l'on pense qu'il s'agit simplement d'un coup de semonce de la part de Bezos, qui sait probablement qu'il a perdu le contrat pour de bon au profit du principal rival de Blue Origin. Tout indique qu'il veut juste se battre tant qu'il le peut. Par ailleurs, ce n'est pas le seul front sur lequel Bezos et Musk s'affrontent actuellement. La semaine dernière, Amazon a demandé à la Commission fédérale des communications (FCC) de rejeter les plans récemment soumis par SpaceX pour lancer une autre grappe de satellites pour alimenter son service Internet par satellite Starlink. Musk n'a pas tardé à fustiger Bezos sur Twitter.

En réponse à un article sur cette dernière plainte, Musk a tweeté : « Il s'avère que Besos [sic] a pris sa retraite afin de poursuivre un travail à plein temps en déposant des plaintes contre SpaceX ». La plainte d'Amazon ne semble pas être un procès formel, mais une lettre de protestation. Et techniquement, Amazon ne cherche pas à empêcher SpaceX de lancer plus de satellites Starlink. Bezos remet en cause le bien-fondé des nouveaux plans de SpaceX pour améliorer Starlink. Pour le déploiement de la deuxième génération (Gen2) de satellites Starlink, SpaceX a décrit deux systèmes et moyens de livraison possibles auprès des régulateurs.



Il a ensuite demandé l'autorisation à la FCC de faire ce qui est le mieux (et le moins cher) pour eux à une date ultérieure. La différence entre ces deux configurations se résume à la manière dont Starlink disposera les satellites du projet Gen2, soit en utilisant sa nouvelle fusée Starship, construite pour être entièrement réutilisable - et idéal pour le transport de charges lourdes - soit, si celui-ci n'est pas encore disponible, en utilisant la famille de fusées Falcon 9, plus petite, mais "fiable", qui a déjà réussi plus de 100 missions. Mais Amazon n'est pas content ; il estime que SpaceX devrait être plus clair dans ses plans pour le faire.

« L'approche novatrice de SpaceX, qui consiste à demander deux configurations mutuellement exclusives, est contraire à la fois aux règles de la FCC et à l'ordre public. Nous demandons instamment à la Commission de rejeter cet amendement », a écrit Mariah Dodson Shuman, conseillère juridique de Kuiper Systems. Selon Shuman, le fait de devoir se débattre avec deux configurations possibles "double l'effort technique" auquel sont confrontés les autres opérateurs - y compris le système Kuiper d'Amazon, qui n'a pas encore lancé ses propres satellites. Elle ne l'a pas exprimé explicitement, mais elle semble indiquer que cela nuit à la concurrence.

Selon elle, les concurrents de SpaceX devront examiner les problèmes d'interférence et de débris orbitaux soulevés par deux configurations distinctes de satellites. Elle estime que SpaceX devrait choisir un plan et s'y tenir, et que l'approbation de deux configurations crée un mauvais précédent en permettant aux futurs opérateurs de satellites de couvrir leurs paris tout en créant plus de travail pour l'ensemble du secteur. « En laissant presque tous les détails importants non réglés - comme l'altitude, l'inclinaison et même le nombre total de satellites - la demande de SpaceX échoue à tous les tests [de] cette section », indique la plainte d'Amazon.

« De ce fait, la Commission devrait appliquer ses règles, rejeter l'amendement de SpaceX et inviter SpaceX à soumettre à nouveau son amendement après s'être mis d'accord sur une configuration unique pour son système Gen2 », a exigé Shuman. Tim Farrar, président du cabinet de conseil et de recherche TMF Associates, affirme qu'ils n'ont pas tort. « SpaceX a décrit deux systèmes possibles et a demandé la permission de choisir plus tard. Étant donné que le choix aura un impact sur la façon dont Amazon exploite (et peut-être même conçoit) son propre système, il est compréhensible qu'ils soient mécontents », a-t-il déclaré.

Source : Joey Roulette

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

Elon Musk : « Bezos s'est retiré afin de poursuivre un travail à plein temps en intentant des procès contre SpaceX »

Jeff Bezos offre de couvrir 2 milliards de dollars de coûts pour la NASA en échange du contrat d'atterrissage lunaire des astronautes. Il veut absolument faire triompher Blue Origin

SpaceX d'Elon Musk bénéficie d'un financement de 885 millions de dollars sur dix ans de la part de la FCC pour apporter le haut débit à près de 650 000 foyers et entreprises dans 35 États

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de calvaire
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 30/08/2021 à 15:04
Il est tout à fait ordinaire qu'une entreprise mécontente après avoir perdu un appel d'offres porte plainte pour contester l'attribution
ouais... c'est une drôle de façon de traiter avec de futur potentiel clients quand meme...
enfin je vois mal la Nasa dans le futur proposer de bon cœur des contrats à Blue Origin, enfin si il arrive un jour a faire un vaisseau capable d'aller réellement dans l'espace (le phallus de Bezos dépasse à peine les 100km...)
1  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 31/08/2021 à 9:00
Tu confonds avec les tirs vers Mars qui nécessitent d'attendre une fenêtre favorable pour être réalisable en un délai correct avec des lanceurs conventionnel. En effet vu que les planetes ne tournent pas à la même vitesse angulaire, la distance entre les planètes varie. Une configuration optimale pour un voyage vers Mars se représente environ tous les deux ans.

Mais la distance de la Terre à la Lune ne varie quasiment pas donc un report de quelques jours, ou même quelques mois, ne poste pas de soucis particuliers du point de vue du voyage.
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 31/08/2021 à 9:15
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Cependant, l'on apprend maintenant que l'action en justice de Jeff Bezos contre la NASA est si énorme qu'elle a fait planter le système informatique du département de la Justice (DoJ). Selon des documents obtenus par le journaliste Joey Roulette, la taille de la plainte de Blue Origin fait planter le logiciel Acrobat du ministère de la Justice. Le problème vient du fait qu'Acrobat ne peut pas combiner "plusieurs centaines de fichiers en une seule fois sans planter". « Nous avons essayé plusieurs façons différentes de créer des fichiers de 50 mégaoctets pour un classement plus efficace, toutes sans succès jusqu'à présent », indique l'un des documents.
Le département de la Justice devrait juste répondre "votre plainte est illisible, donc irrecevable, soit vous arrivez à la synthétiser en 3 pages, soit vous irez vous faire foutre".
Quelle perte d'argent et de temps incroyable, vous imaginez tous les avocats qui ont du se faire chier à écrire des phrases incompréhensible pendant des semaines ? Enfin au moins ça les occupe…

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Le contrat, d'une valeur d'environ 2,9 milliards de dollars, a été attribué par la NASA à SpaceX, mais Amazon conteste la victoire de SpaceX et a porté plainte contre la NASA au début du mois d'août.
(...)
Blue Origin a ensuite intenté un procès fédéral contre le gouvernement américain.
Il faut qu'ils se calment les types qui gèrent ça chez Amazon, c'est pas la fin du monde, il n'y a qu'un contrat, c'est SpaceX qui l'a eu, il faut aller de l'avant.

Ça ne doit pas donner envie à la Nasa de faire affaire avec Blue Origin.
1  0 
Avatar de fodger
Membre actif https://www.developpez.com
Le 31/08/2021 à 12:03
Il devrait être sous le couvert de la loi anti-trust une bonne foi histoire le calmer et on lui carrerait sa plainte bien profond ...
1  0 
Avatar de ormond94470
Membre actif https://www.developpez.com
Le 31/08/2021 à 8:53
Si Artemis est retardé de mémoire le tir optimal suivant est dans plusieurs années, avec la réputation des usa et de la nasa qui va en pâtir face à d'autres nations qui enchaînent les succès.
Bref on voit bien que l'espace c'est juste un business et qu'il n'a aucune étoile dans les yeux.
0  0 
Avatar de web bea
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 09/09/2021 à 16:19
ouais... c'est une drôle de façon de traiter avec de futur potentiel clients quand meme...
enfin je vois mal la Nasa dans le futur proposer de bon cœur des contrats à Blue Origin...
Le problème c'est précisément que la NASA émet des appels d'offres et doit étudier toutes les réponses objectivement puis choisir un (ou plusieurs) prestataire(s) en fonction de règles précises et établies.
Cela ne laisse pas vraiment de place à une sélection basée sur l'envie de travailler avec telle boite plutôt que telle(s) autre(s) qui se solderait inévitablement par un procès des sociétés écartées du marché.

C'est un processus très différent que celui de proposer un contrat à l'un plutôt qu'à l'autre.
0  0