IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les trolls en ligne ne sont en fait que des "abrutis" dans la vie réelle
Selon une étude qui estime qu'Internet ne pousse pas les gens à mal se comporter

Le , par Bill Fassinou

362PARTAGES

15  0 
La lutte contre la haine en ligne est une entreprise très délicate en raison du fait que les discours de haine se répandent comme une traînée de poudre, et les auteurs sont le plus souvent couverts par l'anonymat. En essayant de comprendre pourquoi les gens s'adonnent à ce genre de comportement en ligne, les chercheurs en sont arrivés à la conclusion suivante : « les trolls en ligne ne sont en fait que des "abrutis" tout le temps. Internet ne pousse pas les gens à mal agir, mais il leur sert de mégaphone ».

Pourquoi les discussions en ligne sur la politique sont-elles vécues comme plus hostiles que les discussions hors ligne ? Une réponse populaire s'appuie sur l'argument selon lequel la psychologie humaine est adaptée à l'interaction en face à face et, par conséquent, le comportement des gens change pour le pire dans les discussions impersonnelles en ligne. Cependant, il semble que cette théorie n'est pas vraie. Une récente étude menée par les chercheurs de l'université d'Aarhus, au Danemark - et publiée dans l'American Political Science Review - réfute l'idée selon laquelle Internet encourage les gens à s'adonner aux discours de haine.



En effet, dans le cadre de l'étude, les chercheurs ont utilisé des enquêtes et des études comportementales représentatives des États-Unis et du Danemark pour établir la raison pour laquelle les gens perçoivent généralement l'environnement en ligne comme plus hostile que les interactions hors ligne. Les chercheurs se sont penchés sur l'hypothèse de l'inadéquation, qui - dans le contexte du comportement en ligne - fait référence à la théorie selon laquelle il existe un conflit entre l'adaptation de l'homme à l'interaction interpersonnelle en face à face et l'environnement en ligne plus récent et impersonnel.

L'hypothèse revient plus ou moins à l'idée que les humains qui seraient plus gentils les uns envers les autres en personne pourraient être plus enclins à être méchants lorsqu'ils interagissent avec d'autres utilisateurs pseudonymes d'Internet. Les chercheurs ont trouvé peu de preuves de cette hypothèse. Au contraire, leurs données indiquent que les interactions en ligne reflètent largement le comportement hors ligne, les personnes prédisposées à l'agressivité et à la recherche de statut étant tout aussi désagréables en personne que derrière le voile de l'anonymat en ligne. L'anonymat ne ferait qu'accentuer le comportement agressif.

Selon l'étude, ces personnes choisissent d'être des "salauds" dans le cadre d'une stratégie délibérée plutôt que comme une conséquence du format concerné. L'équipe a également constaté que les personnes moins hostiles ne sont tout simplement pas aussi intéressées à parler de politique sur Internet. Ces résultats sont similaires aux États-Unis et au Danemark, même si ces deux pays ont des cultures politiques très différentes et des niveaux de polarisation différents. (Par exemple, une foule hostile de l'extrême droite organisée sur les médias sociaux n'a pas récemment pris d'assaut le Parlement danois.)

« Nous avons constaté que les gens ne sont pas plus hostiles en ligne que hors ligne, que les personnes hostiles ne se sélectionnent pas de manière préférentielle dans les discussions politiques en ligne (par rapport aux discussions hors ligne) et que les gens ne perçoivent pas de façon excessive l'hostilité dans les messages en ligne », ont écrit les chercheurs. « Nous avons trouvé des preuves d'un autre effet de sélection : les personnes non hostiles sont exclues de toutes les discussions politiques en ligne, qu'elles soient hostiles ou non », ont-ils ajouté. L'étude aborde également d'autres réponses sur les comportements haineux en ligne.

Alexander Bor, postdoctorant au département des sciences politiques de l'université d'Aarhus et co-auteur de l'étude, a déclaré à Engineering & Technology qu'il existe "de nombreuses raisons psychologiques de se mettre en colère en ligne, notamment le fait que les utilisateurs ne voient pas le visage de ceux avec qui ils se disputent et que la forme écrite de communication, qui est rapide, peut facilement conduire à des malentendus". « Pourtant, nous savons aussi, grâce aux diverses recherches en psychologie, que tout le monde n'a pas une personnalité également disposée à l'agressivité », a déclaré Bor au média.



« Finalement, ces différences de personnalité s'avèrent être un moteur beaucoup plus fort de l'hostilité en ligne », a-t-il poursuivi. Michael Bang Petersen, professeur de sciences politiques à l'université et coauteur de l'étude, a déclaré à Engineering & Technology que « l'étude suggérait que la raison pour laquelle les débats politiques en ligne sont largement perçus comme des succursales de l'enfer est liée à la visibilité des comportements agressifs en ligne ». Par exemple, une conclusion de l'équipe de recherche indique que les gens ne se sentent pas souvent personnellement attaqués, que ce soit hors ligne ou en ligne.

Cependant, grâce à la nature publique d'Internet, ils sont beaucoup plus susceptibles de voir des trolls harceler et attaquer les autres en ligne qu'en personne. « Les discussions en ligne se déroulent dans de vastes réseaux publics et le comportement d'un troll sur Internet est beaucoup plus visible que le comportement de cette même personne dans un cadre hors ligne », a déclaré Petersen au site. La conclusion selon laquelle les individus ne sont pas nécessairement plus ou moins enclins à adopter un comportement toxique sur Internet concorde avec certains recherches et rapports antérieurs.

Ces derniers soulignent en effet que les discussions politiques toxiques en ligne sont menées de manière disproportionnée par des individus malveillants qui profitent du mégaphone offert. Une étude publiée dans la revue "Personality and Individual Differences" en 2017 a révélé que les trolls en ligne les plus agressifs peuvent avoir tendance à avoir une forte empathie cognitive, ce qui leur permet d'identifier quand ils poussent quelqu'un d'autre à bout, mais une faible empathie affective, ce qui leur permet d'éviter de se sentir mal ou d'internaliser la souffrance qu'ils causent.

Devin Gaffney, affilié au "Berkman Klein Center for Internet and Society" de Harvard et ingénieur en données, déclare : « au fur et à mesure que les plateformes ont optimisé la connectivité, elles ont négligemment optimisé la croissance de communautés mafieuses se connectant autour d'objectifs nocifs, mais définissant l'identité ». Une étude de 2018 publiée dans l'International Journal of Public Opinion Research a trouvé un autre effet de propagation dans lequel les commentaires en ligne méchants « augmentent le parti pris perçu dans un article de blogue d'actualité auquel ils sont connectés, entraînant essentiellement toute la discussion avec eux ».

Sources : Engineering & Technology, Rapport de l'étude

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des conclusions de l'étude ?
Selon vous, Internet crée-t-il des trolls ou ce sont les trolls qui utilisent Internet pour propager leurs discours de haine ?

Voir aussi

Loi contre la haine en ligne : l'EFF, la FABA USA et Nadine Strossen s'inquiètent à leur tour d'un risque d'autocensure, résultant de l'instauration du non-retrait comme nouveau délit

Google intente une action en justice à la suite de l'élargissement de la loi allemande sur les discours de haine, estimant que ses dispositions violent le droit à la vie privée de ses utilisateurs

Facebook empêche ses employés de lire un rapport interne qui examine le rôle et les manquements du réseau social ayant conduit à l'émeute du Capitole. Vous pouvez le lire ici

Zuckerberg déclare qu'il espère que Facebook ne détruira pas la société telle que nous la connaissons et n'est pas disposé à supprimer les commentaires "anti-vaxxer" de la plateforme

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de yahiko
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 30/08/2021 à 16:32
Pour préciser la portée de l'étude, il s'agissait principalement de confirmer ou d'infirmer l'hypothèse selon laquelle c'est parce qu'on est anonyme, derrière son écran, qu'on a davantage tendance à se montrer agressif et à troller sur Internet par rapport à la vie réelle.

Ce que semble dire l'étude est que les gens qui trollent et se montrent agressifs online, le sont également IRL. Mais comme ils sont davantage visibles, Internet leur permettant d'interagir avec bien plus de personnes que dans la vraie vie, leur comportement a bien plus d'impact, souvent pour le pire.

Alors qu'au début d'Internet, on a pu espérer l'émergence inéluctable de l'Intelligence Collective, de la démocratie 2.0, on se rend compte finalement que sans garde-fou, on peut vite dériver vers la stupidité de la foule dont un exemple récent est l'assaut du Capitole aux USA.
15  0 
Avatar de Jesus63
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 30/08/2021 à 10:40
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Internet ne pousse pas les gens à agir comme des cons, mais il leur donne un mégaphone.


Rien de nouveau sous le soleil
11  0 
Avatar de calvaire
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 30/08/2021 à 15:17
technique déjà testé: un bon moyen de troller et d'échapper à la censure c'est de ce faire passer pour une victime et etre un extrémiste écolo/féministe/musulman.
Au lieu de critiquer ces gens et de vous faire incendier vous les faite passer pour des tarer et ils ne pourrons rien contre vous

sur un forum je me suis bien amusé une matiné ou j'avais rien à faire style "les hommes sont des porcs faut les castrer", "les femmes qui avorte pas sont faible", "j'ai honte pour vos enfants qui mange de la malbouffe à la cantine scolaire", "par respect il faudrait construire une mosqué a coté de chaque église dans nos villages", "il faut confisquer les voitures thermique"...

ce qui m'inquiète c'est que certains/certaines étaient d'accord avec moi ils voyait meme pas que je racontais de la merde.
et pire encore, des idées de merde que j'avais lancé il y'a quelques années comme interdire aux pauvres de rouler avec des vielles voitures ou limiter la vitesse à 25 en ville, deviennent réalité... je crois que la maire de Paris à du regarder mes posts

et pour donner un aspect scientifique, ne pas hésiter à montrer des graphiques provenant de générateur à correlation
https://www.tylervigen.com/spurious-correlations

du coup aujourd'hui je me pose la question, qu'elle est la différence entre du troll et la réalité/notre futur... je veux dire beaucoup de conneries sur de vieux forum sont devenue réalité aujourd'hui.
Il y'a 20ans on faisait des blagues sur donner un score social aux populations et aujourd'hui ca devient réalité en chine.
Je pourrais balancer sur un forum féministe "qu'il faut forcer les hommes à pisser assis avec la lunette" mais cette lois à déjà été proposé en suede dans le passé. Du coup une connerie balancé par un anonyme c'est du troll mais par un député au parlement ou un maire d'une ville c'est quoi ?

un exploit récent des trolls c'est d'avoir réussie a faire passer le symbole ok pour un symbole d'extreme droite. Qui sont les abrutis ? les trolls qui démontre la bêtise humaine ou bien ceux qui ne comprennent rien et prennent tout au 1er degré ?
9  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/08/2021 à 10:51
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Cependant, grâce à la nature publique d'Internet, ils sont beaucoup plus susceptibles de voir des trolls harceler et attaquer les autres en ligne qu'en personne.
Sur internet les gens ne prennent pas le risque de se faire casser la gueule, dans le monde réel ce n'est pas la même chose.
6  0 
Avatar de Fleur en plastique
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/08/2021 à 12:47
Les trolls en ligne ne sont en fait que des "abrutis" dans la vie réelle
Je suis outrée.
5  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 01/09/2021 à 10:37
Citation Envoyé par yahiko Voir le message
(.../...) la stupidité de la foule dont un exemple récent est l'assaut du Capitole aux USA.
A ce sujet :



Ce genre de dangereux personnage plein d'illusions et de haine (et je ne veux pas faire de politique, il en existe dans d'autres camps) a toujours existé (cf. l'incendie de la bibliothèque d'Alexandrie). Mais oui, internet leur donne une visibilité systématique, qu'auparavant ils n'obtenaient qu'à de grandes occasions. Ca permet de mieux voir à quel point ils sont idiots, abjects, et dangereux. Mais ça leur permet d'obtenir, en contrepartie, une caisse de résonnance bien plus forte pour leurs idées. Et c'est ce dernier point qui est particulièrement dangereux.
6  1 
Avatar de Cincinnatus
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 30/08/2021 à 10:46
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
« Pourtant, nous savons aussi, grâce aux diverses recherches en psychologie, que tout le monde n'a pas une personnalité également disposée à l'agressivité », a déclaré Bor au média.
ça non plus, ce n'est pas une nouvelle. Tout le monde n'est pas agressif, heureusement. Enfin, pas en permanence...
3  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/08/2021 à 14:29
Citation Envoyé par TotoParis Voir le message
Elle est dans ma cave
C'est juste de l'humour noir.
Je ne sais pas si vous avez remarquez mais sur chaque commentaire il y a un bouton avec une icone "Signaler comme indésirable", est-ce que vous avez effectué un signalement ?
À mon avis si vous signaliez ce message il se ferait supprimer. (maintenant il y a écrit "contenu désactivé")
2  0 
Avatar de BugFactory
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 30/08/2021 à 10:49
En d'autres termes, la Greater Internet F***wad Theory serait fausse.
1  0 
Avatar de TotoParis
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 30/08/2021 à 15:21
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
C'est juste de l'humour noir.
Je ne sais pas si vous avez remarquez mais sur chaque commentaire il y a un bouton avec une icone "Signaler comme indésirable", est-ce que vous avez effectué un signalement ?
À mon avis si vous signaliez ce message il se ferait supprimer. (maintenant il y a écrit "contenu désactivé")
Oui, je connais bien, mais là c'est un juste un échantillon "sympa", car c'est tout le temps des saloperies, et certaines franchement limites,
et qui correspondent bien à ce que l'article présente, et qui démontrent bien la pathologie, la sociopathie de son auteur, c'est ps juste
une fois, ou de temps en temps...
1  0