IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Tim Cook obtient un bonus de 750 millions de dollars à l'occasion de son 10e anniversaire en tant que PDG d'Apple

Le , par Stéphane le calme

196PARTAGES

10  0 
Le PDG d'Apple, Tim Cook, vient de fêter ses 10 ans de travail. Il a également marqué l'occasion en collectant (et en vendant) trois quarts d'un milliard de dollars d'actions.

Les transactions ont été révélées jeudi dans un dossier réglementaire, qui montrait que Cook avait acquis et vendu plus de 5 millions d'actions du fabricant d'iPhone.

En tant que chef de l'entreprise la plus valorisée au monde, Cook a reçu de nobles récompenses en actions ces dernières années.

L'une des incitations était liée aux performances d'Apple dans le S&P 500 au cours des trois dernières années. L'attribution d'actions a été déclenchée la semaine dernière parce que la société était l'une des plus performantes de l'indice, générant des rendements pour les actionnaires de près de 192 % d'août 2018 à 2021, a-t-il déclaré dans un dossier.

Apple est la société la plus valorisée au monde, avec une capitalisation boursière de 2 400 milliards de dollars. Son action est en hausse d'environ 11 % jusqu'à présent cette année.

Cette récompense de Cook est intervenue quelques jours seulement après qu'il a fait don de 70 000 actions Apple (d'une valeur d'environ 10 millions de dollars) à une œuvre caritative, selon un dossier réglementaire distinct mardi. Il n'a pas divulgué le nom du destinataire.

Le directeur général est officiellement devenu milliardaire l'année dernière avec une fortune estimée à environ 1,5 milliard de dollars pour la dernière fois, selon l'indice Bloomberg Billionaires.

Cook a rejoint Apple en 1998 et a occupé divers postes de direction avant d'occuper son poste actuel, notamment celui de directeur de l'exploitation et vice-président exécutif des ventes et des opérations mondiales. Il a été nommé PDG en août 2011, après la démission du cofondateur Steve Jobs qui s'en est allé quelques semaines plus tard suite à des complications d'un cancer du pancréas.

Avant de rejoindre Apple, Cook a travaillé chez Compaq et IBM.

En 2014, Cook est entré dans l'histoire en devenant le premier PDG du Fortune 500 à se déclarer homosexuel. L'année suivante, il s'engage à faire don de l'essentiel de sa fortune à des œuvres caritatives.

Lorsqu'il a succédé à Jobs il y a 10 ans, certains observateurs doutaient que le technocrate Cook puisse égaler le pouvoir de star de son prédécesseur et poursuivre la séquence de succès d'Apple. Mais sous sa supervision, le chiffre d'affaires de la société a plus que doublé et ses actions ont rapporté plus de 1 100 %, poussant la valeur marchande au-dessus de 2 000 milliards de dollars.

Il a supervisé une expansion significative des services en ligne, des acquisitions majeures comme Beats et l'unité de modem cellulaire d'Intel, une poussée dans les puces et les technologies personnalisées, les appareils portables comme les AirPods et l'Apple Watch, et les extensions majeures des gammes iPhone et iPad.


Comment Tim Cook a-t-il développé l'empire Apple au cours de sa décennie en tant que PDG

Sous Cook, Apple est passé d'un fabricant d'appareils haut de gamme à une entreprise massive et multiforme avec des activités allant des services de paiement à un studio de production télévisuelle et cinématographique nominé aux Oscars. Il a supervisé l'acquisition de plus de 100 entreprises, dont l'achat de Beats pour 3 milliards de dollars en 2014 et l'acquisition pour 1 milliard de dollars de l'activité modems pour smartphones d'Intel en 2019.

Au sein d'Apple, Cook a hérité d'une culture d'entreprise connue pour être implacablement exigeante et il évolue maintenant à une époque où les travailleurs de la technologie se font de plus en plus entendre sur les problèmes sociaux (Cook lui-même a été impliqué dans la défense des droits des LGBTQ+.)

Cook a également été à la tête de faux pas d'entreprise majeurs tels que « Batterygate » et d'allégations de mauvaises conditions de travail dans les usines de ses fournisseurs. Une annonce récente concernant une nouvelle initiative de protection de l'enfance s'est également transformée en un cauchemar inattendu en matière de relations publiques. Et il a affronté une multitude de menaces externes pour les activités d'Apple au fil des ans, y compris, récemment, des querelles avec l'administration Trump, la guerre commerciale américano-chinoise et la pandémie de Covid-19.

Ce que Cook n'a pas fait, c'est de lancer un autre produit aussi réussi et novateur que l'iPhone, mais il a trouvé des moyens de faire croître Apple sans cela.

« C'est peut-être le transfert le plus réussi de l'histoire de l'entreprise », a déclaré Mike Bailey, directeur de la recherche chez FBB Capital Partners, à propos de la transition de Jobs à Cook. Bailey a ajouté : « Il a maintenu l'empire, au lieu d'en construire un »."

La croissance des services

Un mois après avoir pris ses fonctions de PDG, Cook a annoncé le lancement de l'iPhone 4S. Depuis lors, Apple a sorti près de deux douzaines de versions supplémentaires de l'iPhone dans une gamme de prix plus large, ainsi que de nouvelles générations d'iPad, Mac et MacBook. Cook a également supervisé l'introduction de nouveaux produits matériels - avec le plus de succès, l'Apple Watch en 2015 et les AirPod en 2016.

Mais la croissance de l'activité de services d'Apple est encore plus importante que les nouveaux appareils créés sous sa direction.

« D'un point de vue matériel, je pense que vous pouvez affirmer que cela a été plus itératif que révolutionnaire, mais je pense que cela diminue sa contribution à l'entreprise », a déclaré D.A. l'analyste de Davidson Tom Forte, ajoutant que Cook a élargi la notion de ce qu'est Apple. « Il a dit... "Que peut être Apple ? Apple peut être un service d'abonnement musical, Apple peut être un service d'abonnement fitness, Apple peut être bien plus que l'App Store" ».

Même au cours des cinq premières années de son mandat, Apple tirait des revenus significatifs de sa division Services, qui comprenait des produits tels que iCloud, lancé en octobre 2011 ; Apple Podcasts, lancé en 2012 ; et Apple Music, lancé en 2015. En janvier 2016, Apple a révélé pour la première fois avoir généré 20 milliards de dollars de ventes de services l'année précédente.

Depuis lors, Apple a lancé encore plus de services, notamment Apple Arcade, Apple TV+ et Apple Fitness+, ainsi qu'un forfait d'abonnement, qui ont encore stimulé l'activité. Au cours de l'exercice 2020, Apple a généré près de 53,8 milliards de dollars de revenus de services, représentant environ 20 % des ventes totales de l'entreprise. (Apple ne communique pas les statistiques de ventes pour les services individuels)

L'accent mis par Apple sur les services lui a permis d'être moins dépendant des ventes d'iPhone, qui peuvent être volatiles d'un trimestre à l'autre et ont commencé à plafonner, voire à baisser parfois sous Cook. Un objectif clé pour Cook a été de compenser ce ralentissement de la croissance de l'iPhone.

« Il a maintenu la fête de l'iPhone, mais il a résolu un problème d'expansion-récession en faisant exploser leurs activités de services », a déclaré Bailey de FBB.

Apple rapporte toujours beaucoup d'argent chaque année grâce aux ventes d'iPhone. Cependant, il a également les bénéfices de marge plus cohérents et plus élevés des services d'abonnement pour agir comme un tampon tandis que les clients conservent leurs appareils plus longtemps. Les services donnent également aux consommateurs encore plus de raisons de choisir du matériel Apple plutôt que d'autres et aident l'entreprise à gagner plus d'argent pour chaque personne qui achète l'un de ses appareils.

Et après?

Cook a déjà déclaré qu'il ne prévoyait pas de travailler chez Apple dans 10 ans. Mais la plupart des adeptes de l'entreprise s'attendent à ce qu'il reste au moins un peu plus.

Pendant ce temps, il aura beaucoup à faire pour façonner l'avenir de l'entreprise, y compris la longue rumeur de la sortie d'une voiture Apple et de lunettes de réalité augmentée, ainsi que ses efforts continus pour créer ses propres puces pour ses appareils.

Mais il sera également confronté à des défis majeurs, notamment la lutte antitrust actuelle d'Apple avec les développeurs d'applications et les régulateurs. Tom Forte s'est également demandé si Apple serait en mesure de maintenir sa position de leader si la croissance des appareils Internet des objets signifie que les consommateurs deviennent moins dépendants des smartphones. Apple n'est pas encore aussi bien implanté sur le marché des appareils domestiques connectés qu'Alexa d'Amazon, et plus tôt cette année, il a supprimé son HomePod d'origine au profit de la mini version moins chère.

« On peut faire valoir qu'ils sont [toujours] fortement dépendants de l'iPhone », a déclaré Forte. « J'essaie toujours d'imaginer à quoi ressemble l'avenir et ce qui se passe lorsque le smartphone n'est plus le centre de l'univers ».

Sous Cook, Apple s'est également efforcé de réduire son impact sur l'environnement, notamment en prévoyant de devenir neutre en carbone d'ici 2030. Mais étant donné que la société dépend d'une chaîne d'approvisionnement mondiale complexe et de métaux et terres rares non renouvelables pour fabriquer ses produits, Cook devra probablement pousser plus loin les efforts de l'entreprise dans les années à venir, car le changement climatique constitue une menace de plus en plus existentielle.

Ensuite, il y a la question de savoir qui prendra la direction de la plus grande entreprise du monde lorsque Cook démissionnera. Jeff Williams, l'actuel directeur de l'exploitation d'Apple, qui a été surnommé Tim Cook de Tim Cook dans la presse technologique, serait un choix évident s'il prenait la relève maintenant. Mais à seulement deux ans de moins que Cook, ce plan de succession pourrait être plus discutable même dans quelques années, a déclaré Bailey.

« Il ne semble pas qu'il y ait un autre initié, prêt à tenir les rênes, donc je pense que c'est quelque chose qu'Apple devra commencer à régler au cours des deux prochaines années », a-t-il déclaré.

Source : Bloomberg, document Cook, Apple Podcast

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de herr_wann
Membre averti https://www.developpez.com
Le 30/08/2021 à 10:11
Et bien moi je trouve cela scandaleux.
Si Apple a un tel trésor de guerre, c'est avant tout grace aux fiscalistes qui ont permis d'abaisser le taux d'imposition à 0.5% en Europe et probablement partout dans le monde au lieu des 13% à 30% s'il n'y avait pas d'arnaque fiscale. Je parle d'arnaque car ce sont des taux négociés directement avec les gouvernements, chose impossible à obtenir pour une pme lambda.

Alors rendons à César... et militons pour qu'Apple reverse ces 750M de bonus aux avocats, experts comptables et consultants de l'ombre qui ont permis "d'optimiser" à un niveau record ces horribles impôts et taxes et faire d'Apple un groupe encore plus florissant
12  0 
Avatar de calvaire
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 30/08/2021 à 9:16
Si je me mets à la place des investisseurs le bonus est mérité vu tout le pognons qu'il a fait gagner à Apple depuis 10ans.
L'action apple a monté, ce type m'a fait gagner des millions donc c'est un bon pdg.

Mais je ne suis qu'un pauvre humain lambda alors je trouve ces salaires et bonus indécents et je préférais que ce bonus aille dans les travailleurs sous traitant en chine qui gagne 1$/mois.

mais quid du futur ? car Apple pourrais bien finir comme Sanofi, croissance infinie & prisonnier du toujours plus de dividende, ce qui force ces boites a rogner sur la qualité et fermer de gros centres de R&D (sanofi qui ferme des centre en france alors que ces memes centre ont découvert des molécules qui leurs ont fait gagner des milliards )
Si je regarde l'iphone, Apple innove pas trop, les dernières technologies sont chez les concurrents (samsung, xiaomi...), le nivellement par le bas commence... Apple ne pourra pas augmenter ces bénéfices indéfiniment. La stratégie de miser sur les services apporte une nouvelle bouffé d'air mais pour combien de temps .

Citation Envoyé par Fleur en plastique Voir le message
Ceci dit il est vrai qu'Apple, c'est ce qui se fait de mieux, et c'est l'étalon en terme de perfection aussi bien en tant qu'ordinateur, téléphone, clavier papillon, et OS.
je n'ai aucun produit Apple, le seul que je trouve parfait (en dehors du prix...) c'est l'Apple Watch, je ne trouve pas de montre aussi complete en terme de fonctionnalité chez la concurrence.
Elle serait compatible avec android et serait 200€ moins cher que je me l'achèterais bien ^^
Et aussi une autonomie de 15j ce serait parfait.
11  0 
Avatar de Jesus63
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 30/08/2021 à 10:30
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Tim Cook obtient un bonus de 750 millions de dollars à l'occasion de son 10e anniversaire en tant que PDG d'Apple
En temps que consommateur, je ne vois aucune raison pour que Tim Cook ait une quelconque récompense à la vue de sa rémunération habituelle (15 millions annuels). On parle tout de même de quelqu'un qui :

- N'a pas innové en terme de concept.
- N'a pas pris de stratégie risquée qui permet à Apple de se démarquer.
- N'a pas amélioré les valeurs de l'entreprise (Sécurité, qualité matérielle et/ou logiciel)
- N'a tiré l'entreprise vers le haut seulement grâce à l'aide de la Chine (Comme beaucoup d'entreprises hi-tech en déclin en terme de qualité)

Ayant possédé un iPhone X, il est clair que l'avenir de l'entreprise ne peut pas rester radieux éternellement avec un niveau de qualité aussi médiocre comparé à ce que peut proposer d'autres grandes marques pour le même tarif ou moins cher. Depuis la fin de l'ère Steve Jobs (que je ne porte pas dans mon coeur pour autant), Apple est dans son ère de médiocrité, et chaque génération prouve que la précédente était meilleure.
Le nivellement se fait vers le bas, voir jusqu'où la qualité peut baisser avant que les clients se rendent compte que quelque chose cloche, pour une brique. Cela dit, la tendance d'achat restera haute car toutes les personnes âgées que je connais utilisent Apple par défaut parce qu'ils ont vu ça dans les films, donc ironiquement Apple survit luxueusement grâce à ses prix démentiels...

Un véritable cas d'école, cette entreprise...
1  0 
Avatar de calvaire
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 30/08/2021 à 11:05
Citation Envoyé par herr_wann Voir le message
Et bien moi je trouve cela scandaleux.
Si Apple a un tel trésor de guerre, c'est avant tout grace aux fiscalistes qui ont permis d'abaisser le taux d'imposition à 0.5% en Europe et probablement partout dans le monde au lieu des 13% à 30% s'il n'y avait pas d'arnaque fiscale. Je parle d'arnaque car ce sont des taux négociés directement avec les gouvernements, chose impossible à obtenir pour une pme lambda.

Alors rendons à César... et militons pour qu'Apple reverse ces 750M de bonus aux avocats, experts comptables et consultants de l'ombre qui ont permis "d'optimiser" à un niveau record ces horribles impôts et taxes et faire d'Apple un groupe encore plus florissant
si Apple n'est condamné par aucun gouvernement c'est que ce doit etre légal
donc le vrai coupable c'est nous... qui avons élues des gens incapables de mettre en place une imposition juste et équitable, enfin incapable ou... complice

complice car lors de ma dernière visite du parlement de Bruxelles j'ai vus autours du parlement que des bureaux de grosses firme (Coca cola, Microsoft, Danone, Amazone...) que peuvent bien faire les types qui bossent dans ces bureaux à 500m du parlement
1  0 
Avatar de Jesus63
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 30/08/2021 à 11:26
Je suis vraiment pas fan d'Apple, mais il y a quand même de la mauvaise foi ici, en particulier sur les deux premiers points.

Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
"N'a pas innové en terme de concept."
Il a quand même lancé l'apple Watch, le seul objet qui n'était pas dans les cartons de Jobs, et même si des montres connectées existaient (en particulier chez Sony) et des montres cardiographes existaient (pour le sport principalement), de ce que je sais c'est la première montre tout public à proposer l'electrocardiogramme, et à proposer la dualité capteurs physiques et montre connectée.
Je suis désolé mais je ne trouve pas ce soit un réelle innovation dans le sens où ces concepts existaient auparavant; La Samsung Gear 2 possède exactement le même design, Sony s'était déjà positionné sur le marché avant également et des montre "Fit" proposaient les fonctionnalités de suivi de santé avant même l'annonce de l'Apple Watch.
Justement, le fait que cette montre soit le seul produit réellement développé sous Cook témoigne en faveur de la difficulté d'Apple à se renouveler et à proposer des nouveaux concepts, ce qui avait fait sa renommée du temps de Jobs.

Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
"N'a pas pris de stratégie risquée qui permet à Apple de se démarquer."
Personnellement, je trouve qu'abandonner, une deuxième fois en 15 ans, une architecture de processeur et en créer un toute pièce, en plus de le réussir, c'était quand même une stratégie risquée, et elle a permit à Apple de se démarquer.
Cette manoeuvre est une bonne chose, mais encore une fois, ce n'est qu'une fleur sur un tas de rien. Surement que la stratégie paiera dans le futur, et que l'intention est probablement louable comme cela amène plus de concurrence. A condition bien sur que la stratégie soit bien menée, et non simplement un coup de chapeau pour justifier les prix incroyables du matériel proposé par Apple.
Quand bien même, cette action n'est pas déterminante pour justifier la position dominante d'Apple sur le marché actuellement; Donc difficile pour moi d'admettre que c'est un point innovant dans la stratégie d'Apple.

Pour reprendre une déclaration récurrente de Steve Jobs pendant ses conférences; Apple veut s'imposer comme étant la marque d'excellence, utilisée par les grands esprits. Ce n'est clairement plus la stratégie actuelle.
1  0 
Avatar de AoCannaille
Membre expert https://www.developpez.com
Le 30/08/2021 à 13:20
Citation Envoyé par Jesus63 Voir le message
Je suis vraiment pas fan d'Apple, mais il y a quand même de la mauvaise foi ici, en particulier sur les deux premiers points.

Je suis désolé mais je ne trouve pas ce soit un réelle innovation dans le sens où ces concepts existaient auparavant; La Samsung Gear 2 possède exactement le même design, Sony s'était déjà positionné sur le marché avant également et des montre "Fit" proposaient les fonctionnalités de suivi de santé avant même l'annonce de l'Apple Watch.
Justement, le fait que cette montre soit le seul produit réellement développé sous Cook témoigne en faveur de la difficulté d'Apple à se renouveler et à proposer des nouveaux concepts, ce qui avait fait sa renommée du temps de Jobs.
Attention, je parle d'un ElectroCardioGramme (ECG), pas juste un capteur de fréquence cardiaque. Un ECG fait passer le courant à travers le coeur (grâce à un deuxième point de contact : tu touches le bouton de la montre, un courant passe de la montre jusqu'au doigt qui touche la montre en passant par le coeur ) et est infiniment plus informatif que la fréquence cardiaque via capteur optique classique qu'on a dans les montres habituelles.
Et cet ECG est arrivé en 2018 sur la Watch 4, et en 2019 un peu partout ailleurs (Samsung, sony, fitbit (fitbit sense : 2020)...)

Quand bien même tout ces concepts existaient ailleurs et n'ont rien inventé, c'est bien leur intégration tous ensemble qui fait de la Watch un produit Apple.
Archos faisait des Lecteurs MP3 a disques durs avant l'ipod
Archos faisait des lecteurs MP3 tactile et Wifi avant l'ipod Touch
Creative faisait des lecteurs mp3 sans écran avant l'ipod shuffle
HTC et Nokia faisaient des smartphones avant l'iPhone
Samsung faisait des tablettes avant l'iPad

C'est en ça que Cook s'inscrit dans la lignée d'Apple.

Ceci dit, je suis d'accord, on est loin des annonces disruptives sur le marché (C'est à dire qui changent grandement la répartition des part de marché des acteurs actuels, sans vraiment de lien avec l'innovation) tous les deux/trois ans de l'époque de Jobs.

Cette manoeuvre est une bonne chose, mais encore une fois, ce n'est qu'une fleur sur un tas de rien. Surement que la stratégie paiera dans le futur, et que l'intention est probablement louable comme cela amène plus de concurrence. A condition bien sur que la stratégie soit bien menée, et non simplement un coup de chapeau pour justifier les prix incroyables du matériel proposé par Apple.
Quand bien même, cette action n'est pas déterminante pour justifier la position dominante d'Apple sur le marché actuellement; Donc difficile pour moi d'admettre que c'est un point innovant dans la stratégie d'Apple.
Je suis d'accord là dessus, faire leur propre procos n'est qu'un moyen supplémentaire pour Apple de faire du blé : il augmentent leur marges en se passant d'un prestataire et augmentent leur prix car le résultat est bon.
Je ne suis pas certain que cela augmentera la concurrence par contre : Ceux qui achetaient du Windows Avant ne vont pas migrer sur Apple pour quelques centaines de MHz d'écart ou quelques heures d'autonomie. En tout cas ce n'est pas selon moi le critère principal. Seul les travailleurs UltraMobiles sont concernés (c'est à dire ceux qui ne peuvent pas trimbaler leur chargeur ou n'ont pas d'endroit pour se brancher) et ce n'est pas vraiment la majorité des utilisateurs.

En attendant, vue que le changement d'architecture impose de redévelopper une grande partie du parc logiciel, c'est quand même une stratégie risquée d'imposer ça à ses partenaires.

Pour reprendre une déclaration récurrente de Steve Jobs pendant ses conférences; Apple veut s'imposer comme étant la marque d'excellence, utilisée par les grands esprits. Ce n'est clairement plus la stratégie actuelle.
Oui mais non. Tu tombes dans le piège marketing de base de Jobs : Le matériel n'est pas fait pour être utilisé par les grands esprits, la pub est faite pour que les utilisateurs se considèrent comme de grands esprits.
C'est purement marketing. Jobs à toujours essayé de toucher le plus grand public possible, pas juste les grands esprits. Il n'y que le prix qui est discriminant, mais pas pour sélectionner les grands esprits, juste les grands compte en banque.
0  0 
Avatar de AoCannaille
Membre expert https://www.developpez.com
Le 30/08/2021 à 10:58
Citation Envoyé par Jesus63 Voir le message
En temps que consommateur, je ne vois aucune raison pour que Tim Cook ait une quelconque récompense à la vue de sa rémunération habituelle (15 millions annuels). On parle tout de même de quelqu'un qui :

- N'a pas innové en terme de concept.
- N'a pas pris de stratégie risquée qui permet à Apple de se démarquer.
- N'a pas amélioré les valeurs de l'entreprise (Sécurité, qualité matérielle et/ou logiciel)
- N'a tiré l'entreprise vers le haut seulement grâce à l'aide de la Chine (Comme beaucoup d'entreprises hi-tech en déclin en terme de qualité)
Je suis vraiment pas fan d'Apple, mais il y a quand même de la mauvaise foi ici, en particulier sur les deux premiers points.

"N'a pas innové en terme de concept."
Il a quand même lancé l'apple Watch, le seul objet qui n'était pas dans les cartons de Jobs, et même si des montres connectées existaient (en particulier chez Sony) et des montres cardiographes existaient (pour le sport principalement), de ce que je sais c'est la première montre tout public à proposer l'electrocardiogramme, et à proposer la dualité capteurs physiques et montre connectée.

"N'a pas pris de stratégie risquée qui permet à Apple de se démarquer."
Personnellement, je trouve qu'abandonner, une deuxième fois en 15 ans, une architecture de processeur et en créer un toute pièce, en plus de le réussir, c'était quand même une stratégie risquée, et elle a permit à Apple de se démarquer.

Ceci étant dit, le volume du bonus vis-à-vis de son salaire annuel est tout bonnement hallucinant. Le salaire passe pour un pour-boire à ce niveau, alors que pour le commun des mortels, c'est plutôt l'inverse...

Enfin bon, tout cela est lié à l'absurdie totale et globale de la spéculation boursière, chiffre d'affaire x2 (100% d'augmentation), valeur boursière x12 (1100%)...
1  2 
Avatar de Fleur en plastique
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/08/2021 à 8:54
Vu qu'ils sont assis sur un tas d'or grâce aux gogos qui les enrichissent avec des produits facturés bien plus cher qu'il ne devrait, et que tout ça se vend comme des petits pains, je pense qu'il peut effectivement s'accorder une petite augmentation.

Ceci dit il est vrai qu'Apple, c'est ce qui se fait de mieux, et c'est l'étalon en terme de perfection aussi bien en tant qu'ordinateur, téléphone, clavier papillon, et OS.
2  4