IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les Afghans s'efforcent d'effacer leur historique numérique et d'échapper à la biométrie
Pour se prémunir des représailles des talibans

Le , par Bill Fassinou

188PARTAGES

6  0 
Après plus de deux décennies de guerre, l'Afghanistan est retombé aux mains des talibans début août et le pays pourrait replonger dans la charia. Parmi les dizaines de milliers d'Afghans qui n'ont pas pu fuir le pays, certains s'empressent désormais d'effacer leurs dossiers numériques, leur base de donnée biométrique et leur historique en ligne afin d'assurer leur sécurité physique et celle de leur famille. Ces derniers craignent que les bases de données biométriques et leur propre historique numérique puissent être utilisés pour les suivre et les cibler.

Les forces talibanes auraient saisi des appareils biométriques de l'armée américaine capables de scanner l'iris, les doigts et les visages, ce qui pourrait les aider à identifier les Afghans qui ont aidé les forces de la coalition. Ces appareils, connus sous le nom de HIIDE (Handheld Interagency Identity Detection Equipment), auraient été saisis lors de l'offensive des talibans. Selon des rapports sur le sujet, les anciens et actuels responsables militaires américains craignent tous que les données sensibles qu'ils contiennent puissent être utilisées par les talibans. Les appareils sont censés se connecter au Biometrics Automated Toolset (BAT), un logiciel de traitement de l'identité utilisé par les soldats américains pour détecter les menaces.

En effet, après des années d'efforts pour numériser les bases de données du pays et introduire des cartes d'identité numériques et des données biométriques pour le vote, les militants mettent en garde contre le fait que ces technologies peuvent être utilisées pour cibler et attaquer des groupes vulnérables. Depuis la prise de contrôle du pays par les talibans, les groupes de défense des droits conseillent les militants sur la manière de supprimer les traces numériques. « Nous comprenons que les talibans sont maintenant susceptibles d'avoir accès à diverses bases de données et équipements biométriques en Afghanistan », a écrit le groupe Human Rights First sur Twitter lundi.



« Cette technologie est susceptible d'inclure l'accès à une base de données avec des empreintes digitales et des scans de l'iris, et d'inclure également une technologie de reconnaissance faciale », a ajouté le groupe. De son côté, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a mis en garde contre des restrictions "effrayantes" des droits de l'homme et des violations à l'encontre des femmes et des jeunes filles. Amnesty International a quant à lui déclaré lundi que des milliers d'Afghans - notamment des universitaires, des journalistes et des militants - étaient désormais "gravement menacés par les représailles des talibans".

Par exemple, selon des médias asiatiques, Muhibullah, un traducteur d'une trentaine d'années qui travaillait pour l'armée américaine à Kandahar, en Afghanistan, a fui son domicile avant l'avancée des talibans dans la province du sud. Il craint maintenant d'être repéré et ciblé par les militants grâce à son historique numérique, qui comprend les données biométriques que plusieurs civils afghans ont utilisées pour s'inscrire sur les listes électorales. Selon les médias, le traducteur afghan aurait caché ses papiers et documents physiques qui racontent l'histoire de son soutien et de son assistance aux forces armées américaines.

Mais alors que les talibans ont pris le contrôle de son district natal, son dossier numérique menace toujours sa sécurité. À en croire ces sources, plusieurs autres interprètes seraient dans le même cas que Muhibullah et nombre d'entre eux ont brûlé leurs documents physiques pour échapper aux répercussions de l'utilisation de la technologie fournie par l'armée américaine qui s'est livrée à une identification biométrique rigoureuse des civils tant en Afghanistan qu'en Irak. Pour aider les gens comme Muhibullah, Human Rights First a rapidement publié une version en farsi de son guide sur la manière d'effacer l'historique numérique.

Le groupe de défense basé aux États-Unis avait produit ce manuel l'année dernière pour les militants de Hong Kong - et a également rédigé un manuel sur la manière d'échapper à la biométrie. Selon le guide, les astuces pour contourner la reconnaissance faciale consistent à baisser le regard, à porter des vêtements pour masquer les traits du visage ou à appliquer de nombreuses couches de maquillage, bien que les scans d'empreintes digitales et d'iris soient difficiles à contourner.

« Avec les données, il est beaucoup plus difficile de cacher, d'obscurcir votre identité et celle de votre famille, et les données peuvent aussi être utilisées pour étoffer vos contacts et votre réseau », a déclaré à la Fondation Thomson Reuters Welton Chang, responsable de la technologie chez Human Rights First. « Elles pourraient également être utilisées pour créer une nouvelle structure de classe - les candidats à un emploi verraient leurs données biologiques comparées à la base de données, et les emplois pourraient être refusés sur la base de liens avec l'ancien gouvernement ou les forces de sécurité », a-t-il ajouté.

Selon Chang, la « circonstance la plus grave serait l'utilisation de ces données pour cibler toute personne ayant été impliquée dans le régime précédent, ou ayant travaillé dans une organisation internationale à but non lucratif, ou ayant été un défenseur des droits de l'homme. Selon certains médias afghans, il y a cinq ans déjà, les talibans utilisaient les systèmes biométriques du gouvernement pour cibler les membres des forces de sécurité, en vérifiant leurs empreintes digitales dans une base de données. Lundi, quelques heures seulement après l'entrée des militants dans la capitale Kaboul, l'on craignait que cela ne soit déjà le cas.

« Les talibans ont commencé à faire du porte-à-porte à la recherche de fonctionnaires, d'anciens membres des forces de sécurité et de personnes travaillant pour des organisations étrangères à but non lucratif », a déclaré lundi un utilisateur de Twitter appelé Mustafa, ajoutant que les domiciles des journalistes étaient également fouillés. Dans un communiqué de presse, les talibans ont déclaré qu'ils « assurent à tous leurs citoyens qu'ils protégeront, comme toujours, leur vie, leurs biens et leur honneur et qu'ils créeront un environnement pacifique et sûr pour leur nation bien-aimée ».

Cependant, selon le rapport, une habitante de Kaboul a déclaré dans un message privé qu'elle avait entendu parler d'inspections de maison en maison et que les militants islamistes utilisaient une "machine biométrique". « Les groupes de défense des droits numériques reçoivent déjà un nombre important de demandes de groupes de la société civile et de militants sur la sécurisation de leur présence numérique. Nous sommes également très préoccupés par les bases de données conservées par les agences d'aide et d'autres groupes », a déclaré Raman Jit Singh Chima, directeur de la politique Asie-Pacifique chez Access Now.

« Nous sommes également alarmés par le fait qu'il n'y a aucune clarté quant aux mesures d'atténuation prises pour soit supprimer soit purger les informations qui peuvent être utilisées pour cibler les gens. Les cartes d'identité numériques, les tazkira, peuvent exposer certains groupes ethniques », a-t-il ajouté. Pendant ce temps, les Afghans faisaient ce qu'ils pouvaient pour effacer leurs profils numériques. « Des garçons et des hommes fouillaient frénétiquement leurs téléphones pour supprimer les messages qu'ils avaient envoyés, la musique qu'ils avaient écoutée et les photos qu'ils avaient prises », a écrit Sana Safi, journaliste de la BBC, sur Twitter dimanche.

« La responsabilité de sécuriser les systèmes de données incombe en dernier ressort au gouvernement afghan même si les forces américaines et leurs alliés ont probablement joué un rôle dans la conception des systèmes en premier lieu et l'aide à la mise en œuvre. Il est probable que la planification délibérée de la création, de la maintenance et du transfert du système n'ait pas été suffisante dès le départ en matière d'évaluation des risques et de prévention des abus », a déclaré Chang.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

Le porte-parole des talibans accuse Facebook d'étouffer la liberté d'expression en censurant les comptes liés à l'organisation, Twitter apparaît pour l'heure moins ferme, plus en prudence

Microsoft envisage un système de primes basé sur la blockchain pour attraper les pirates. Baptisé Argus, le système s'exécutera sur le réseau Ethereum

Le travail à distance a un impact positif sur l'expérience des employés, 83 % des personnes interrogées ont déclaré être heureuses dans leur rôle au travail, selon Globalization Partners

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de GordonFreeman
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 19/08/2021 à 13:26
Bonjour,
Ce commentaire est lié à la première news : Les Afghans s'efforcent d'effacer leur historique numérique et d'échapper à la biométrie

Personnellement je trouve que c'est un bon exemple de certaines dérives actuelles en liens avec la technologie.

La plupart des personnes vous répondent je n'ai rien à cacher quand on leur explique que leur données sont utilisées par les GAFAM, états et autre.

Beaucoup de personnes veulent plus de sécurité (contre quelle menace ?!) et ne seraient pas contre la surveillance de masse, caméras dans les rues, reconnaissance faciale, etc. Enfin, des choses qui se font quand même de plus en plus dans certains pays (et pas qu'en Chine).

Paiement uniquement par des moyens numériques et traçable (ben oui, pourquoi pas, on à rien à cacher de toute façon hein).

Tout ça va très bien jusqu'au jour où, ça ne vas plus... Dérive du pouvoir, technologie qui tombe dans de mauvaises mains, etc. Et la, difficile de se sortir du problème quand on à donné autant de pouvoir à une entité (état, organisation ou autre)

Wazap est un bon exemple, il existe de très bonnes solutions gratuites, open-source, fiable et dans les mains de fondation et non pas d'entreprise privées. Mais la plupart des personnes sont restés chez Wazap. Ben oui quoi, au final ça change quoi ?!

La bonne phrase (oui qui à été dites et redites) celui qui est prêt à perdre de sa liberté pour sa sécurité ne mérite ni l'un ni l'autre.
7  0 
Avatar de Cpt Anderson
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 24/08/2021 à 11:28
Je pense que ceux qui ont soutenu les US et le gouvernement afghan de papier, qui ont cru en la démocratie occidentale et qui sont abandonnés à leur triste sort aujourd'hui vont prendre très chers...

On compte tous sur ce bon vieux BHL pour aller soutenir les populations sur place. Avec un peu de chance, il sera pécho par les talibans, ca nous débarrasserait.
8  3 
Avatar de Cpt Anderson
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 25/08/2021 à 9:30
Citation Envoyé par olaxius Voir le message
ça pue un peu beaucoup ce genre de remarque non !!!
Quand je lis ça et aucune réaction ça me laisse pantois .
Et dire que j'ai eu des remontrances des modérateurs car j'avais eu l'outrecuidance de médire sur la syntaxe étrange des articles du fait de mauvaises traductions !
Allo quoi !!!
C’était du 2e degré, mais apparemment, t'as pas compris. Même si je n’apprécie pas notre béchamel national, je ne lui souhaite pas de se faire zigouiller par la fine équipe des talibans.
2  0 
Avatar de walfrat
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 24/08/2021 à 10:06
Citation Envoyé par GordonFreeman Voir le message
La bonne phrase (oui qui à été dites et redites) celui qui est prêt à perdre de sa liberté pour sa sécurité ne mérite ni l'un ni l'autre.
Et comme toujours toute les bonne phrases peuvent être reprise à tort et à travers.

Quelle liberté as tu vraiment perdu ? Comment obtiens tu justice si la justice ne peux pas enquêter ? (anonymat en ligne, sites web à l'étranger, ...). Malheureusement pour qu'une démocratie fonctionne elle a un point en commun avec une dictature, il lui faut suffisamment de moyen.

Tu peux te sentir menacé par certaines mesures alors que d'autres font confiance, comme la vaccination.

La sécurité, ce n'est pas magique, et malheureusement, pour des considérations politiques, on entend très peu parler de la réalité.

https://www.insee.fr/fr/statistiques...mmaire=4318291

15% de la population ne se sente pas toujours en sécurité à leur domicile, 20% dans le voisinage.

En 2018, en France métropolitaine, 3,8 millions de ménages ont déclaré avoir été victimes d’une atteinte aux biens ayant visé leurs résidences ou leurs véhicules. Parmi eux, 490 000 ménages ont été victimes d’un cambriolage ou d’une tentative de cambriolage de leur résidence principale
Il faut a cela rajouter tout ce qui se passe sur Internet : https://www.vie-publique.fr/en-bref/...u-sur-internet

La sécurité ça ne tombe pas du ciel et ça s'entretient.

Je ne dis pas que toute les mesures gouvernementales sont justifiés, mais il me semble clairement que un certain nombre de personne vivent en mode bisounours et quand ils se font avoir, ils vont se plaindre que la justice peut rien faire pour eux.

Personnellement j'aimerais bien avoir des témoignages de personnes qui travaillent dans les différent milieu judiciaire afin d'avoir une vrai vision de ce qui se passe sous le rideau, mais j'imagine qu'on criera à la propagande d'état.

Parce qu'au final, sur ce forum, il n'y a quasiment personne qui a une vrai idée de la réalité sur les domaines liés à la sécurité.

Pour revenir sur le sujet, les articles en ligne sont clair, l'objectif principale des USA étaient que l'afghanistan n'héberge pas de cellulles terroriste anti-USA et d'éviter la présence de la Russie et de la Chine, mission accomplie, on rentre à la maison. Le reste c'est du bonus.

Edit : j'ai oublié le point le plus crucial : Combien de personnes ferment leur gueule sur les réseaux sociaux par peur d'être harceler par une bande de malades anonymes qui ne seront pas punis ? Elle est où leur liberté à eux ? (compte bannis ? j'en recréer un aussitôt).
2  1 
Avatar de tanaka59
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 24/08/2021 à 14:10
Bonjour,

Citation Envoyé par walfrat Voir le message
Et comme toujours toute les bonne phrases peuvent être reprise à tort et à travers.

Quelle liberté as tu vraiment perdu ?

[...]

Tu peux te sentir menacé par certaines mesures alors que d'autres font confiance, comme la vaccination.

La sécurité, ce n'est pas magique, et malheureusement, pour des considérations politiques, on entend très peu parler de la réalité.
Très simplement , une personne X qui travaille dans un milieu donné. Cette personne émet une opinion publique internet/média/place publique/rassemblement publique.

Le milieu professionnel qui le côtoie peut mettre une forme de pression sociale et sociétale .

> licenciement
> barrage pour retrouver du travail dans le milieu
> mise au placard
> intimidation
> action en justice pour des motifs futiles (essayer de faire cracher de l'argent à la personne sous forme d'amende pour ce qu'elle a dit ou fait, même de manière anecdotique ... )
> "acharnement de l'administration" pour trouver la petite bête

Cela concerne en général des personnes avec une certaine "personnalité d'importance publique" .

Cela peut aussi toucher , le quidam plus "moyen" . Par exemple qu'un ou des élus voir des administrations "minorent" un administré pour le forcer à déménager, car celui ci est dans une forme "d'opposition politique locale".

Citation Envoyé par walfrat Voir le message
https://www.insee.fr/fr/statistiques...mmaire=4318291

15% de la population ne se sente pas toujours en sécurité à leur domicile, 20% dans le voisinage.

Il faut a cela rajouter tout ce qui se passe sur Internet : https://www.vie-publique.fr/en-bref/...u-sur-internet

La sécurité ça ne tombe pas du ciel et ça s'entretient.
C'est la le problème de fond ... Combien par lassitude ne porte plus plainte ? (vol à répétition, dégradation répétitive, ...) . Je serais bien plus prudent sur cette "baisse" des chiffres ...

Citation Envoyé par walfrat Voir le message
Je ne dis pas que toute les mesures gouvernementales sont justifiés, mais il me semble clairement que un certain nombre de personne vivent en mode bisounours et quand ils se font avoir, ils vont se plaindre que la justice peut rien faire pour eux.
100% d'accord ...

Citation Envoyé par walfrat Voir le message
Personnellement j'aimerais bien avoir des témoignages de personnes qui travaillent dans les différent milieu judiciaire afin d'avoir une vrai vision de ce qui se passe sous le rideau, mais j'imagine qu'on criera à la propagande d'état.
En France les personnes, travaillant dans le milieu de la police, justice, lutte contre les fraudes de toutes natures, sont plutôt mal perçues.

En effet la moitier de la fraude détectée se concentre sur +/- 20 pays . A chaque fois que les pays en question sont citées, pour des raisons "politiques" ou de "bienscéance" , les personnes travaillant dans le milieu sont taxées de racistes ... 3 zones géographiques sont régulièrement citées : moyen orient, pays de l'est, pays d'asie du sud est.

Citation Envoyé par walfrat Voir le message
Parce qu'au final, sur ce forum, il n'y a quasiment personne qui a une vrai idée de la réalité sur les domaines liés à la sécurité.
Tout simplement, c'est un débat de fond , qu'il est quasi impossible d'avoir pour les raisons précitées ... Me souffle t on dans l'oreillette, qu'il ne faut pas faire d'amalgame au risque de froisser l'opinion publique.
1  0 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/08/2021 à 11:19
Comme c'est mignon... Notre nouveau gouvernement mondial, qui n'est lié par aucune déclaration des droits de l'homme, essaie d'obtenir de bonnes relations publiques...
0  0 
Avatar de tanaka59
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 22/08/2021 à 17:08
Bonjour,

Quel est votre avis sur le sujet ?
Les USA ont créé un monstre ... En 20 ans on a éjecté du pouvoir les talibans qui avait des pratiques rigoristes tous domaines confondus. Les USA se disent "chouette installons de la techno , de la modernité, et de la démocratie" . Une fois le pays quitté précipitamment ... On laisse le tout en plan à la merci du premier venu ...

Drôle de conception de la "démocratie" ...

Pas étonnant que les afghans livrés à eux mêmes se demandent à quelle sauce ils seront mangés.

Les talibans ont maintenant la main sur les systèmes informatiques ... C'est comme donner le pouvoir à fou
0  0 
Avatar de TotoParis
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 24/08/2021 à 14:21
Le départ des américains est une débandade des plus curieuse : il était évident que les talibans allaient réoccuper le pays, et qu'en plus Trump ayant planifié le le départ des troupes... Mais les américains ont laissé un tas de matériels et fichiers ultra-sensibles, et énormément d'armement. Franchement, on a de quoi se poser des questions...
0  0 
Avatar de abstract123
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 28/08/2021 à 18:00
BHL est un sioniste. Ne faites pas semblant de ne pas savoir.

De toute façon, les motifs humanitaires ne sont toujours que des moyens de propagande.

@TotoParis, TU n'as pas compris que l'OTAN a été vaincu en Afghanistan? Tout CE que entends comme mensonge de propagande c'est pour détourner l'attention: c'est de la faute des autres, c telle excuse, c une erreur de l'administration x ou y, ... Tout ça c'est du bla bla pour se détourner de la vérité.
1  1 
Avatar de olaxius
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 25/08/2021 à 8:45
On compte tous sur ce bon vieux BHL pour aller soutenir les populations sur place. Avec un peu de chance, il sera pécho par les talibans, ca nous débarrasserait.
ça pue un peu beaucoup ce genre de remarque non !!!
Quand je lis ça et aucune réaction ça me laisse pantois .
Et dire que j'ai eu des remontrances des modérateurs car j'avais eu l'outrecuidance de médire sur la syntaxe étrange des articles du fait de mauvaises traductions !
Allo quoi !!!
3  4