IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le sénateur Marco Rubio veut que Biden bloque TikTok après que le gouvernement chinois a pris une participation dans une filiale ByteDance
La société mère de TikTok

Le , par Bill Fassinou

174PARTAGES

11  0 
Les problèmes rencontrés par TikTok sous l'ex-administration Trump pourraient refaire surface sous la nouvelle administration. Mardi, le sénateur républicain Marco Rubio, de Floride, a invité le président américain Joe Biden à bloquer l'application de partage de vidéos courtes TikTok aux États-Unis. Cette requête a été formulée par le sénateur après que le gouvernement chinois a pris une participation dans la filiale pékinoise de ByteDance, la société mère de TikTok, et a obtenu l'un des trois sièges du conseil d'administration. Rubio voit dans ce geste une menace pour la sécurité nationale des États-Unis.

Le gouvernement chinois intègre le conseil d'administration de ByteDance

TikTok, WeChat, Huawei, ByteDance et des dizaines d'autres applications chinoises ont connu des moments difficiles sous l'administration Trump. Accusées d'être une menace pour la sécurité nationale du pays, elles ont été placées sur une liste noire et leurs activités sur le marché américain ont été restreintes. Dans l'épisode TikTok, l'ex-président Trump avait interdit par un décret les nouveaux téléchargements de l'application et avait également tenté de forcer la vente de l'activité américaine de l'application. Mais les choses ne sont pas allées bien loin et l'atmosphère semble s'être apaisée depuis que Biden a été investi en janvier dernier.



De plus, l'administration Biden a révoqué en juin une série de décrets de l'ère Trump qui visaient à interdire les nouveaux téléchargements de WeChat et TikTok. Cela dit, la situation pourrait de nouveau s'envenimer et conduire à un bannissement de TikTok des États-Unis. En effet, les médias chinois ont rapporté cette semaine que le gouvernement avait pris une participation dans la filiale pékinoise dans ByteDance, qui détient TikTok, grâce à laquelle il occupe désormais l'un des trois sièges du conseil d'administration. Selon les sources, les registres d'entreprise montrent que le gouvernement chinois a pris une participation de 1 % dans Beijing ByteDance Technology.

Beijing ByteDance Technology détient certaines des licences de Douyin, la version chinoise de TikTok, ainsi que de l'agrégateur de nouvelles Toutiao. Cette participation du gouvernement chinois soulève de nombreuses questions quant à l'influence que Pékin veut exercer dans un secteur technologique en proie à un assaut de mesures réglementaires. Aux États-Unis, plusieurs autorités considèrent cela comme une menace à la sécurité nationale du pays et s'attendent à ce que le gouvernement fédéral prenne des mesures. Pour le sénateur républicain Marco Rubio, de Floride, il ne faut pas chercher loin : le président Biden devrait tout simplement bloquer TikTok aux États-Unis.

« L'administration Biden ne peut plus prétendre que TikTok n'est pas redevable au Parti communiste chinois », a déclaré Rubio. « Même avant aujourd'hui, il était clair que TikTok représentait une menace sérieuse pour la vie privée et la sécurité nationale des États-Unis. Nous devons aussi établir un cadre de normes qui doivent être respectées avant qu'une application à haut risque, basée à l'étranger, soit autorisée à fonctionner sur les réseaux et les appareils de télécommunications américains », a-t-il ajouté. Il voit dans ce geste une ambition de Pékin de se servir de la popularité sans cesse croissante de TikTok pour étendre sa surveillance.

Selon les données relatives aux actionnaires du gouvernement, la participation est détenue par WangTouZhongWen (Beijing) Technology, qui appartient à trois entités d'État chinoises, dont un fonds soutenu par le principal organisme de surveillance de l'Internet du pays, le Cyberspace Administration of China (CAC). S'il existe un précédent de détention d'actions d'entreprises technologiques par le gouvernement chinois, cette nouvelle intervient dans un contexte de multiplication des enquêtes antitrust et de nouvelles règles pour le secteur, qui bouleversent l'approche de laisser-faire adoptée jusqu'alors par les autorités.

Un représentant de ByteDance a déclaré que Beijing ByteDance Technology « ne concerne que certaines des plateformes vidéo et d'information de ByteDance sur le marché chinois, et détient certaines des licences nécessaires à leur fonctionnement en vertu de la législation locale ». Dans une déclaration à Reuters, TikTok a déclaré que l'application n'est pas disponible en Chine, mais une version connue sous le nom de Douyin. L'entreprise a également déclaré que TikTok est dirigé par une équipe de direction basée aux États-Unis et à Singapour, ajoutant que "la filiale chinoise de ByteDance Ltd référencée n'est pas propriétaire de TikTok".

En comparant les commentaires de Rubio sur TikTok à une "manipulation politique", le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian, a déclaré que « les politiciens américains qui s'acharnent à dire des commentaires antichinois au mépris des faits sont destinés à être balayés dans les décharges de l'histoire ». De son côté, Biden aurait ordonné au ministère américain du Commerce de procéder à un examen des problèmes de sécurité posés par TikTok et d'autres applications étrangères.

TikTok : des justiciers masqués veulent révéler l'identité des trolls

Alors que le bras de fer entre Pékin et Washington au sujet de TikTok pourrait reprendre, un groupe d'autodéfense a déclaré qu'il recherchait les trolls sur la plateforme et divulguait leurs identités dans de courtes vidéos afin de les exposer au grand public. Le groupe se fait appeler "The Great Londini" et est représenté par un masque aux yeux creux et noirs avec un sourire béant, semblable à celui du Joker. Le groupe dispose d'un site Web, d'un compte Twitter et d'une page YouTube, où il publie des exemples de ce qu'il se dit capable d'accomplir. Il compte également 2,3 millions d'adeptes sur TikTok, la principale plateforme pour ses exposés.



Dans un exemple, The Great Londini a révélé l'identité d'un avocat qui a publié un commentaire disant à un jeune policier de manger son arme. « Engageriez-vous un avocat qui a fait ce commentaire sur un officier de police ? Nous non plus. Alors que devrions-nous faire ? Nous disons jeux stupides, prix stupides » a-t-il déclaré. Dans une interview accordée à la BBC, un homme répondant au nom de Leo a parlé au nom du groupe. Il a expliqué qu'il était simplement le "visage" d'un groupe de volontaires ayant une expérience de la cybersécurité et de l'armée et souhaitant être connus collectivement sous un nom singulier.

Le groupe a déclaré que son expérience collective lui permettait de découvrir la véritable identité d'une personne - qu'elle se cache ou non derrière un nom de compte anonyme - en seulement sept ou huit clics. Leo s'est entretenu avec le média britannique depuis un lieu situé aux États-Unis. Il s'est présenté comme un "antitroll" et a déclaré qu'il aidait TikTok à modérer le contenu en signalant les trolls abusifs et en envoyant à TikTok "chaque information" que le groupe repêche. Mais TikTok n'est pas un fan de Londini. Leo a déclaré au média que l'application a déjà supprimé neuf comptes associés au nom d'utilisateur The Great Londini.

L'application a également suspendu le dixième (et actuel) compte à plusieurs reprises pour harcèlement en ligne et intimidation - des revendications que le groupe conteste. Approché par certains médias, TikTok n'a pas voulu commenter l'affaire. Mais il a déclaré dans un rapport qu'il avait supprimé de manière indépendante 62 millions de vidéos au cours des trois premiers mois de 2021 pour violation de ses directives sur le contenu utilisateur. La plateforme a également déclaré que cela représentait moins de 1 % de toutes les vidéos téléchargées sur TikTok.

TikTok a déclaré dans le même rapport que les États-Unis étaient le plus grand marché où les vidéos ont été retirées pour violation du contenu utilisateur, avec un total de 8 540 088 retraits de janvier à mars de cette année.

Source : TikTok

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de la prise de participation de Pékin dans ByteDance ?
Que pensez-vous des agissements du groupe d'autodéfense The Great Londini ?

Voir aussi

Joe Biden révoque et remplace les décrets de Trump qui interdisaient TikTok, par une mesure qui demandera au ministère du Commerce d'enquêter sur les applications liées à des adversaires étrangers

TikTok s'apprête à poursuivre l'administration Trump suite à la publication par cette dernière de deux décrets l'interdisant aux USA, l'appli entend évoquer l'anti-constitutionnalité de la mesure

Après le bannissement de TikTok par Trump, la Chine prépare des mesures similaires. Pékin a publié une série de règles qui pourraient lui permettre d'arrêter les activités d'entreprises étrangères

TikTok affirme que l'administration Trump a oublié la tentative de l'interdire et aimerait savoir ce qu'il en est, alors que la dernière échéance pour bloquer l'application est imminente

Les États-Unis élargissent leur liste noire pour inclure les principales startups d'IA chinoises, avant les pourparlers commerciaux de cette semaine

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de marc.collin
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 18/08/2021 à 15:40
est-ce qu'il faudrait bloquer facebook, google et cie, car ils collaborent avec le gouvernement américain ?
3  0 
Avatar de ormond94470
Membre actif https://www.developpez.com
Le 18/08/2021 à 16:10
Citation Envoyé par marc.collin Voir le message
est-ce qu'il faudrait bloquer facebook, google et cie, car ils collaborent avec le gouvernement américain ?
C'est déjà le cas en Chine
1  0