IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le Parlement allemand demande à Tim Cook de reconsidérer ses projets de CSAM,
Estimant que le système de balayage d'Apple sape la communication confidentielle

Le , par Bill Fassinou

302PARTAGES

2  0 
Le Parlement allemand est la première institution gouvernementale à s'inviter dans le débat sur les nouvelles fonctionnalités de détection d'images de CSAM qu'Apple a prévu de déployer sur les iPhone et les iPad plus tard cette année. Dans une lettre envoyée au PDG d'Apple Tim Cook, Manuel Hoferlin, le président de la commission de la stratégie numérique du Parlement allemand lui a fait part de ses préoccupations concernant une surveillance de masse. Le responsable a écrit à l'entreprise qu'elle s'engage sur une "voie dangereuse" et que sa décision met en danger "la communication sécurisée et confidentielle".

Les critiques des projets d'Apple concernant les nouvelles fonctions de protection de l'enfance ne s'arrêtent pas. Depuis que l'entreprise a annoncé la semaine dernière qu'elle déploiera de nouvelles fonctionnalités pour détecter localement les photos connues d'abus d'enfants (Child Sexual Abuse Material - CSAM) sur les iPhone et d'autres dispositifs de la marque, le projet a suscité beaucoup d'inquiétudes et de controverses concernant la vie privée des utilisateurs. Le géant de Cupertino est accusé de vouloir mettre en place une porte dérobée pouvant permettre aux gouvernements autoritaires ou répressifs de cibler, surveiller et réprimer les opposants ou d'autres sujets.



Désormais, le débat n'est plus seulement entre Apple et la communauté, regroupant les experts en cybersécurité, les lanceurs d'alertes, les organismes de défense de la vie privée en ligne et les journalistes. Les critiques ont maintenant atteint le Bundestag allemand, le Parlement national, qui se mêle de l'affaire. Celui-ci s'aligne derrière la communauté et dénonce également une surveillance de masse qu'Apple s'apprête à mettre en place. Dans une lettre adressée à Tim Cook, le chef de la commission de la stratégie numérique du parlement allemand, Manuel Hoferlin, souhaite qu'Apple reconsidère ses projets de CSAM en vue de préserver les acquis en matière de vie privée en ligne.

La nouvelle de lettre a été rapportée pour la première fois par le média allemand Heise Online. Selon Hoferlin, avec la reconnaissance locale prévue des photos d'abus sur les iPhone, Apple s'engage sur une "voie dangereuse" et porte atteinte à la "communication sécurisée et confidentielle". Selon le parlementaire, Apple doit s'abstenir de mettre en œuvre la fonction - à la fois pour éviter des "problèmes prévisibles" pour l'entreprise et pour protéger la société de l'information moderne. Il suggère que les mesures de protection prévues par l'entreprise contre les cas de détournements possibles ne pourront rien face à la menace des gouvernements.

« Le balayage prévu par le CSAM serait la plus grande violation de la barrière pour la confidentialité de la communication que nous ayons connue depuis l'invention de l'Internet », a écrit Höferlin dans la lettre qu'il a envoyée à Tim Cook mardi. « Chaque contenu scanné finit par détruire la confiance des utilisateurs dans le fait que leur communication n'est pas surveillée. Sans les communications confidentielles, cependant, Internet devient le plus grand outil de surveillance de l'histoire. Ainsi, la promesse d'Apple de limiter étroitement les fonctions ne pourrait rien y changer » a mis en garde le membre du Bundestag.

Malgré les assurances données par Apple, le parlementaire insiste sur le fait qu'une porte dérobée étroite reste une porte dérobée. Selon lui, les demandes d'ouverture de la porte dérobée pour scanner d'autres types de contenu sont inévitables et Apple pourrait risquer l'accès aux principaux marchés internationaux si elle les rejette. « Même une porte dérobée étroite resterait en fin de compte une porte dérobée », a écrit Höferlin, faisant référence à Édouard Snowden et à l'organisation de défense des droits civils EFF (Electronic Frontier Foundation) qui avaient déjà critiqué les nouvelles fonctions prévues par Apple avec des arguments similaires.

« Les demandes d'extension de la fonction de balayage à d'autres contenus sont prévisibles et Apple pourrait perdre l'accès à de vastes marchés en refusant ces demandes », a-t-il poursuivi. Jusqu'à présent, Tim Cook, le patron d'Apple est resté silencieux par rapport à la controverse que suscitent les nouvelles fonctionnalités de l'entreprise pour la détection d'images de CSAM. Pour rappel, les fonctions de protection de l'enfance prévues par Apple pour l'automne prochain comprennent un filtre pour les photos de nus dans iMessage et un système indépendant de détection des contenus connus d'abus sur les enfants dans les photos iCloud.

Dans le cas de ce deuxième système, une partie fonctionnera localement sur les iPhone et iPad. Selon les précisions d'Apple sur ce système, lorsqu'un seuil d'environ 30 occurrences est atteint sur le dispositif d'un utilisateur, l'entreprise en est informée et peut passer les photos au crible, puis les signaler aux autorités compétentes. Après une communication de crise mouvementée, le patron des logiciels d'Apple a tenté une nouvelle fois de dissiper les inquiétudes à la fin de la semaine dernière. La communauté semble impatiente d'écouter les explications de Tim Cook sur ces nouvelles fonctionnalités sensées accroître la protection des enfants.

Par ailleurs, la lettre du Bundestag arrive un jour après qu'un syndicat allemand de journalistes a demandé à la Commission européenne de se pencher sur la question, en raison de la perception d'une "violation de la liberté de la presse". En effet, les outils CSAM d'Apple ont également suscité les critiques des journalistes d'Allemagne, d'Autriche et de Suisse. Le syndicat de journalistes DJV, l'association des journalistes allemands, estime qu'Apple "a l'intention de surveiller les téléphones portables localement à l'avenir". Dans un communiqué de presse, le syndicat qualifie ces outils de "violation de la liberté de la presse".

Il a demandé instamment à la Commission européenne et aux ministres fédéraux de l'intérieur autrichien et allemand de prendre des mesures. « Apple a introduit un outil avec lequel une entreprise veut accéder aux données d'autres utilisateurs sur leurs propres appareils, comme des contrats et des documents confidentiels, ce qui constituerait une violation des règles du GDPR », dénonce Hubert Krech, porte-parole de l'association AGRA. Dieter Bornemann, porte-parole du conseil de rédaction de l'ORF, suggère que les gouvernements peuvent se servir de ces fonctionnalités pour réprimer les journalistes engagés dans la cause LGBT.

Frank Uberall, président du DJV, ajoute que cela pourrait être la première étape d'une longue série. « Les images ou les vidéos des opposants au régime ou les données des utilisateurs seront-elles vérifiées à un moment donné à l'aide d'un algorithme ? », a demandé Uberall. Le groupe rejette également l'affirmation selon laquelle il ne s'appliquera qu'aux États-Unis, car la plupart des médias européens ont des correspondants dans le pays. « Ce qui commence aux États-Unis suivra certainement en Europe aussi », a déclaré le DJV. Il est important de noter qu'Apple a déclaré que les fonctionnalités seront déployées en premier lieu aux États-Unis, puis dans les autres pays, selon les lois locales.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des inquiétudes soulevées le Parlement allemand ?
Que pensez-vous des inquiétudes soulevées par les associations de journalistes ?
Pensez-vous qu'Apple va faire demi-tour ou déploiera-t-il ces fonctions en dépit des critiques ?
Apple pourrait-il déployer discrètement ces fonctionnalités après y avoir renoncé publiquement ?

Voir aussi

Dans un mémo interne, Apple répond aux préoccupations concernant les nouvelles fonctions de balayage des photos, alors que les experts dénoncent un recul dans les progrès en matière de vie privée

Après les critiques, Apple ne recherchera que les images d'abus signalées dans plusieurs pays et insiste sur le fait qu'il s'agit d'une avancée en matière de confidentialité

Les fonctions de protection de l'enfance d'Apple suscitent l'inquiétude dans ses propres rangs, des employés craignent qu'elles deviennent une arme au service des gouvernements répressifs

Le PDG d'Epic Games met en garde contre la "surveillance d'État" d'Apple, alors qu'Epic Games est détenu en partie par Tencent en Chine

Apple envisage un système de détection d'images d'abus d'enfants dans la galerie de photos des utilisateurs, mais les chercheurs en sécurité craignent une surveillance de masse des iPhone

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jeff_67
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 06/09/2021 à 7:22
La seule donnée privée, c'est celle qui n'est pas collectée.

Quand Apple prétend protéger la vie privée de ses utilisateurs au prétexte que les (nombreuses) informations collectées ne sont pas transmises à des tiers, c'est juste du bidon.
4  0 
Avatar de phil995511
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 24/08/2021 à 11:51
Google via Gmail scanne votre boîte à lettre soit disant pour mieux vous cibler publicitairement parlant, Apple vis iCloud scanne la votre soit disant pour y trouver des fichiers compromettant...

En résumé fuyez les services US, vous y êtes super-hyper fichés ;-(

Les Eats Unis se moquent ouvertement du respect de la vie privée, il serait temps pour la vieille Europe de remettre l'église au centre du village et d'entreprendre des actions en justice à l'encontre de ce genre de pratiques, qui sont Dieu merci illégales chez nous.
3  0 
Avatar de walfrat
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 19/08/2021 à 9:34
Citation Envoyé par samil2013 Voir le message
c'est de chez eux que les plus grandes fuites de données se sont produites
Sérieusement ? Les plus grosse boîte on le plus grand nombre de client, c'est pour ça que s'il y a une fuite de données elle est plus grosse. (je parle bien de fuite de données, pas de revente).
C'est comme dire que c'est chez Windows qu'il y a le plus de piratage quand il représente plus de 90% du parc informatique mondiale, ce qui est juste LA raison pour laquelle il est plus ciblé que Linux, comme les GAFAM sont plus ciblé par les hackers ambitieux que ... Dailymotion ?

Et non je n'ai pas d'Apple et je n'ai aucune sympathie pour les GAFAM.
0  0 
Avatar de brulain
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 20/08/2021 à 21:32
Gag : comme si la vie privée et la liberté de la presse existaient encore.
1  1 
Avatar de Jules34
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 06/09/2021 à 10:56
Citation Envoyé par electroremy Voir le message
Tout ceci est extrêmement inquiétant...

Que conclure ?
- soit les GAFAM et nos élus sont tous complétements naïfs et incompétents en matière de technologie et de criminalité
- soit les GAFAM et nos élus nous prennent ouvertement pour des imbéciles, leur véritable objectif c'est de pouvoir surveiller tout le monde, pour se débarrasser des lanceurs d'alerte, pour se débarrasser des opposants politiques, pour rester au pouvoir et/ou gagner de l'argent, la lutte contre la pédophilie n'étant qu'un prétexte...

Mais au fait, si on se préoccupait vraiment du sort des enfants de notre planète :
- on aurait fait le ménage dans les institutions (écoles, églises, ...) au lieu de protéger les agresseurs en les mutants ailleurs et en étouffant l'affaire
- on s'occuperai mieux des orphelins placés en institution, et on ne les jetterais pas dehors à 18 ans
- on interdirait le travail des enfants ; en Chine ou dans les pays du tiers-monde beaucoup d'enfants sont exploités en usine, dans les mines ou dans les décharges, mais là ça ne dérange personne du moment que ça fait tourner l'économie et qu'on peut fabriquer des smartphones... Apple protecteur de l'enfance, c'est du foutage de gueule quand on voit où et comment sont fabriqués leurs smartphone, leurs composants et les matières premières...
Je plussoie à fond... C'est quand même toujours le même shéma : "pour votre sécurité on va tous vous espionner mais c'est seulement contre les méchants !!"

Et ce truc de lutter contre la pédophilie me débecte surtout quand on voit les casserolles que certains grands buisnessman américains se traîne niveau abus sur mineur (genre l'iceberg Epstein...). La vraie volonté politique d'arreter tout ça est pas la, c'est juste un prétexte.
0  0 
Avatar de Jules34
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 06/09/2021 à 10:58
Citation Envoyé par phil995511 Voir le message
Google via Gmail scanne votre boîte à lettre soit disant pour mieux vous cibler publicitairement parlant, Apple vis iCloud scanne la votre soit disant pour y trouver des fichiers compromettant...

En résumé fuyez les services US, vous y êtes super-hyper fichés ;-(

Les Eats Unis se moquent ouvertement du respect de la vie privée, il serait temps pour la vieille Europe de remettre l'église au centre du village et d'entreprendre des actions en justice à l'encontre de ce genre de pratiques, qui sont Dieu merci illégales chez nous.
On arrive déjà pas à leurs faire payer d'impôt alors le reste...
0  0 
Avatar de calvaire
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 08/09/2021 à 23:08
c'est dommage, depuis quelques années Apple ventait la vie privée de ces produits, meme si c'était pas parfais il y'avait un début de mouvemen.
Je me disais enfin un gafam qui va dans le bon sens ça fait plaisir. Comme c'est Apple les autres vont peut être le copier

Et la Apple sort un truc qui casse tout...je comprends pas la logique derrière. J'avais enfin trouvé un argument en faveur d'Apple (dieu sait que je déteste cette boite).
Au final rien ne vaut un android rooter avec une rom custom et AFWall+ (j'exclue les firefox os, librem et co, c'est trop peu démocratiser, cher et parfois compliquer à utiliser sans les applications android...)
0  0 
Avatar de CoderInTheDark
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 17/09/2021 à 14:10
Dans ma vie antérieur de voyant j'avais pris une photo de mon petit neveu dans son bain avec des petits canards en plastiques offert par une collègue.
C'était pour lui montrer qu'il s'amusait bien avec.

Avec ce machin j'aurai pu être qualifier de tonton pervers.
Et si l'information s'était propagé, même innocenté le doute aurait pu subsister.

C'est ce que m'inspire ce truc.
La protection des enfants un argument facile pour faire passer des trucs liberticides

En tant qu'yvoirien j'utilise un i-phone.
Ce qui me gave à chaque mise à jour d'IOS j'ai toujours peur qui change tout.

Là ça n'a pas loupé les boutons on changé de place, je dois revoir tout et surtout même pour décrocher un appel c'est moins accessible

Apple c'est très américain on décide unilaterralement pour vous
0  0