IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Comment un propriétaire de Scooter a pu retrouver son engin volée grâce à un Apple AirTag dissimulé ?
Le dispositif de suivi d'Apple séduit déjà les consommateurs

Le , par Bill Fassinou

249PARTAGES

12  0 
Apple a lancé l'AirTag il y a seulement quelques mois, mais ce petit gadget semble être d'une grande utilité et avoir facilement trouvé son public. Certains cas ont déjà été partagés dans lesquels les AirTags ont été d'une grande aide, comme celui de Dan Guido, un expert en cybersécurité. Il a partagé sur Twitter cette semaine une expérience où ses AirTags lui ont permis de récupérer son scooter électrique. Celui-ci avait été volé, mais il avait caché un AirTag dans une zone difficilement accessible. Grâce à cela, et avec l'aide de la police, Dan Guido a pu récupérer son engin, quelques jours après le vol.

Apple a dévoilé son AirTag tant attendu en avril 2021, après des années de rumeurs et de spéculations. L'AirTag est un petit disque léger en acier inoxydable portant le logo Apple sur une face. Vous pouvez personnaliser l'autre face avec une gravure gratuite. Le nouveau dispositif est également résistant à l'eau et à la poussière, avec un couvercle amovible conçu pour faciliter le remplacement de la pile CR2032, qui promet une autonomie d'un an pour une utilisation quotidienne. Il est conçu pour être attaché à des objets tels que des clés, portefeuilles, sacs ou tout autre objet à l'aide d'un porte-clés séparé.



L'AirTag permet de suivre ces accessoires par Bluetooth aux côtés des appareils Apple dans l'application Find My. Le prix d'un AirTag est de 29 dollars, et un paquet de quatre AirTags peut être acheté pour 99 dollars. Les AirTags d'Apple utilisent la technologie ultra-large bande (ULB) et tirent parti du réseau existant d'appareils de la société, qui fonctionnent comme des balises collectives pour se contacter les uns les autres afin de déterminer l'emplacement de votre objet disparu. « AirTag est un moyen très facile de garder la trace de vos affaires. Attachez-en un à vos clés, glissez-en un autre dans votre sac à dos », explique Apple.

« Et tout d'un coup, ils sont sur votre radar dans l'application Find My, où vous pouvez aussi retrouver vos appareils Apple et rester en contact avec vos amis et votre famille », a écrit Apple sur son site Web. Selon les divers commentaires des utilisateurs, le nouveau dispositif de suivi d'Apple semble être très pratique. Mardi, Dan Guido, fondateur de la société de cybersécurité Trail of Bits, a annoncé dans une série de tweets qu'il a pu retrouver sa trottinette électrique volée grâce à deux Airtags dissimulés dans les recoins de l'engin. Le premier AirTag était placé comme un leurre et le second était bien caché.

« Ma trottinette a été volée la semaine passée. À l'insu du voleur, j'y avais caché deux AirTags. J'ai pu utiliser le réseau Find My d'Apple et la radiogoniométrie UWB pour retrouver le scooter aujourd'hui », a-t-il écrit. Guido a expliqué qu'il s'est rendu dans un restaurant et a laissé la trottinette attachée dehors avec des menottes, qui selon lui sont plus faciles à utiliser qu'un cadenas, mais il a apparemment oublié d'en menotter un. Lorsqu'il est sorti du restaurant, il a remarqué qu'elle n'était plus là. Mais Guido a déclaré qu'il ne s'est pas inquiété, car il avait pris des dispositions pour localiser sa trottinette à tout moment.

Comme dit souligné haut, l'un des AirTags était un leurre placé bien en vue dans la roue pour déjouer la vigilance des gens. Le second était beaucoup plus caché dans les rayons de la roue, également recouvert de ruban électrique noir. Il avait peu de temps pour la localiser, car il se rendait le lendemain à l'événement Blackat à Las Vegas. Et bien qu'il ait réussi à localiser son emplacement approximatif et à contacter la police, il a déclaré que les agents n'étaient pas familiers avec les AirTags et ont donc refusé d'essayer d'entrer dans les maisons ou les magasins pour demander la trottinette. L'intéressé a expliqué qu'il n'a pas trop insisté sur le coup.

Guido a fini par embarquer sur son vol, craignant que les AirTags ne soient activés lorsqu'ils suivent un utilisateur pour lequel ils ne sont pas enregistrés. Cela dit, il a remarqué que la trottinette, ou du moins les AirTags n'ont pas bougé de la semaine. Lorsqu'il est revenu de son voyage, il était clair que les AirTags n'avaient pas bougé de leur place, il est donc retourné voir la police pour essayer de la convaincre de l'accompagner à l'endroit indiqué par ces étiquettes. Les policiers ne semblaient pas du tout convaincus, mais après une démonstration avec un AirTag sur quelques clés, deux policiers ont finalement accepté de l'accompagner.

Une fois sur les lieux, alors qu'il s'attendait à trouver un immeuble d'habitation à cet endroit, Guido a déclaré qu'il a plutôt découvert que ce qu'il y avait là était un magasin de vélos et de trottinettes électriques. Dès qu'il a franchi la porte, la technologie ULB a envoyé une notification à son iPhone : il n'était qu'à quatre mètres de sa trottinette, et en quelques secondes, il l'avait localisé à côté d'autres trottinettes empilées : toutes étaient d'occasion. Guido a prouvé que c'était le sien après l'avoir couplé avec l'application Ninebot sur son combiné, et il a réussi à le récupérer. D'autres ont partagé des histoires où ils ont retrouvé un sac ou un portefeuille perdu.



Dans le cas de Guido, la police a essayé de savoir qui était venu vendre la trottinette volée, mais le gérant du magasin savait seulement (grâce aux caméras de sécurité) qu'il s'agissait d'une femme : il n'avait pas pris les données de ceux qui lui avaient vendu les vélos et les trottinettes électriques. Ils n'ont pas traqué le voleur, mais ils ont réussi à récupérer la trottinette volée. L'histoire s'est donc terminée par un happy end, et selon les tweets de Guido, même les policiers ont reconnu qu'ils ne se souvenaient pas de la dernière fois où ils avaient résolu un crime de vol de vélos électriques.

Cette expérience semble indiquer que ces étiquettes Apple dotées de la technologie ULB pourraient se montrer très utiles à l'avenir dans les cas de vol comme celui-ci, mais dans d'autres cas d'utilisation plus complexe. Les AirTags arrivent alors que le fabricant de l'iPhone montre un intérêt croissant pour vous aider à suivre des objets en dehors de ses appareils Apple. Cependant, les traqueurs d'objets utilisant la technologie Bluetooth ne sont pas du tout nouveaux ; Apple se lance donc sur un marché sur lequel d'autres équipementiers ont déjà fait leurs preuves. Toutefois, l'arrivée d'Apple pourrait bousculer les choses.

L'idée derrière le suivi Bluetooth est simple ; elle utilise simplement le Bluetooth et le GPS pour garder la trace des objets et existe depuis des années. Ces traqueurs d'objets se fixent sur des objets importants comme les clés, les portefeuilles, les sacs et les sacs à main, puis apparaissent sur votre iPhone via une application. Parmi les alternatives d'AirTag, on distingue : Tile Mate et Tile Pro, Chipolo One et Chipolo One Spot, Tile Sticker, T-Mobile SyncUp, etc. Par ailleurs, il faut noter que Tile a vivement critiqué Apple depuis qu'il a appris qu'Apple lancera son propre appareil pour s'attaquer au marché de la localisation d'objets perdus de Tile, qui s'est lancé en 2014 et est leader dans ce domaine.

Tile dénonce le nouveau gadget d'Apple comme une concurrence déloyale. Mais Apple a pris des mesures, avant le lancement d'AirTag, afin d’éviter toute plainte anticoncurrentielle en ouvrant l'accès à son application Find My à des tiers. Il s'est même associé à un concurrent de Tile, Chipolo One Spot, pour prouver qu'elle accorde aux autres dispositifs de recherche d'objets perdus qui concurrencent AirTag la même place sur sa plateforme iPhone.

Source : Dan Guido

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Pensez-vous qu'Apple va s'emparer du marché des dispositifs de suivi par Bluetooth ?

Voir aussi

Apple annonce AirTag, un nouveau tracker d'objets de type Tile, à 29 $, mais pour la société Tile c'est une concurrence déloyale

En 2019, Apple a vendu plus de montres que l'ensemble des horlogers suisses, avec 30,7 millions d'appareils écoulés, selon les estimations de Strategy Analytics

Apple décroche un nouveau brevet pour suivre les traces des personnes en temps réel

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de coolspot
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 11/08/2021 à 23:07
Tiens tiens tiens finalement le fait que ces airtag d'apres Apple ne serait pas possible d'etre utiliser en tracker (promis, juré, craché). Au final c'est donc possible.

Et les millions de moutons d'Apple vont trouver ca formidable

Sans bien sur penser à la mauvaise utilisation des trackers parce qu'après tout les gens qui utilise Apple n'ont "rien à caché"
6  2 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/08/2021 à 23:19
Moi j'en ai planqué un dans le sac de ma femme je ne suis pas déçu : Maurice le lundi , Robert le mardi...
Quelle bonne nouvelle, plus de "devoir conjugal", ouf !

3  1 
Avatar de smobydick
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 11/08/2021 à 23:51
Bon courage pour aller récupérer ses effets volés à Paris et qui se retrouvent ensuite dans le 93. Même avec position GPS ultra précise, les flics s'en foutent
2  1 
Avatar de matmoul
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 12/08/2021 à 1:44
Quand tu paies, c'est toi le produit
2  1 
Avatar de cdubet
Membre averti https://www.developpez.com
Le 20/08/2021 à 7:56
On voit ici que l un des probleme c est que vous ne pouvez recuperer l objet volé : il faut demander a la police de le faire.
Autrement dit, en France ca n a aucune chance d arriver (aucun policier va vouloir prendre le risque de declencher des emeutes a part si c est le scooter du fils de Sarkozy)
L autre probleme c est que nos deliquants sont pas idiots. ils vont vite apprendre a reperer les tags (ca doit pas etre difficile s ils emettent en permanence en BT)

Pour finir on voit bien une invention a l origine inutile (qui en a besoin pour retrouver ses cles) trouve un autre emploi ou il y a un besoin
2  1 
Avatar de tontonCD
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 22/08/2021 à 20:09
"Tiens tiens tiens finalement le fait que ces airtag d'apres Apple ne serait pas possible d'etre utiliser en tracker (promis, juré, craché). Au final c'est donc possible."
Bennn si ! c'est fait pour ça !

Sinon, techniquement je ne connais pas précisément, ça semble fonctionner comme SigFox ou Lora non ?
1  0 
Avatar de 23JFK
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 11/08/2021 à 22:50
Il me semblait pourtant que les AirTags d'Apple étaient tout à fait détectables par n'importe quel client d'Apple dans la mesure où les AirTags envoient une notification de type "objet perdu à proximité" à tout possesseur d'iPhone environnant.
0  0 
Avatar de Ehma
Membre averti https://www.developpez.com
Le 12/08/2021 à 10:17
Il me semblait pourtant que les AirTags d'Apple étaient tout à fait détectables par n'importe quel client d'Apple dans la mesure où les AirTags envoient une notification de type "objet perdu à proximité" à tout possesseur d'iPhone environnant.
Ca ne marche sûrement qu'avec un iPhone et il faut que le tag soit à une position définie comme domicile pour vendre la mèche. Visiblement, soi le gars n'a pas d'iPhone ou il n'est pas allé à son domicile avec le scooter. Ceci doit expliquer cela.
0  0 
Avatar de kain_tn
Membre expert https://www.developpez.com
Le 13/08/2021 à 18:53
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Quel est votre avis sur le sujet ?
Wow... Je ne sais pas par quoi commencer tellement c'est touffu...

Donc en gros on a un "expert en cybersécurité" qui ne voit aucun problème à poser des traceurs sur son propre matériel histoire d'être encore plus suivi comme un canard en pleine migration?

Pour un quidam lambda, je veux bien. Mais là le gars a quand même l'air de bien comprendre comment ça marche, et le pire c'est qu'il est fier de son coup et qu'il fait de la pub sur Twitter.
1  2