IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Xiaomi devient le plus grand vendeur de smartphones, profitant du vide laissé par Huawei
Et des problèmes dans la chaîne d'approvisionnement de Samsung

Le , par Stéphane le calme

203PARTAGES

11  0 
Avec la baisse continue des livraisons de Huawei et l'annonce récente du retrait de LG du secteur des smartphones, des parts de marché sont à gagner. Cela a entraîné des changements importants dans les positions de marché des entreprises restantes. Plus particulièrement, selon IDC, Xiaomi est passé à la deuxième position pour la première fois au deuxième trimestre 2021, poussant Apple à la troisième. Sur les marchés où Huawei et LG sont les plus forts (Chine et États-Unis, respectivement), les entreprises ont des chances différentes de gagner ces parts. Aux États-Unis, Motorola, TCL et OnePlus ont enregistré des gains d'une année sur l'autre au-delà de ce qu'ils ont vu ces dernières années en raison du départ de LG. En Chine, ce sont les fournisseurs habituels – Xiaomi, OPPO, vivo et Apple – qui continuent de profiter du déclin rapide de Huawei.

La deuxième place d'Huawei a été confirmée par Canalys. Xiaomi a fait un bond significatif et « développe rapidement ses activités à l'étranger », a déclaré Ben Stanton, directeur de recherche chez Canalys. Stanton cite également des augmentations des ventes dans des régions comme l'Europe occidentale, l'Afrique et l'Amérique latine. « Par exemple, ses ventes ont augmenté de plus de 300 % en Amérique latine, de 150 % en Afrique et de 50 % en Europe occidentale ».

Après cette distinction, Xiaomi est pour la première fois le plus grand fournisseur de smartphones au monde, selon les chiffres de juillet de Counterpoint Research, qui place Xiaomi en premier avec 17,1% du marché mondial, Samsung en deuxième avec 15,7% et Apple en troisième avec 14,3%.

Counterpoint indique que la part de marché de Xiaomi a augmenté de 26% d'un mois à l'autre. Commentant la dynamique du marché qui a permis à Xiaomi d'atteindre la pole position, le directeur de la recherche Tarun Pathak a noté : « Depuis le début du déclin de Huawei, Xiaomi a déployé des efforts constants et agressifs pour combler le vide créé par la situation. L'OEM s'est développé sur les marchés historiques de Huawei et HONOR comme la Chine, l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique. En juin, Xiaomi a encore été aidé par la reprise de la Chine, de l'Europe et de l'Inde et le déclin de Samsung en raison de contraintes d'approvisionnement ».

Commentant le marché chinois et les contraintes d'approvisionnement de Samsung, l'analyste principal Varun Mishra a déclaré : « Le marché chinois a augmenté de 16 % en MoM en juin grâce au 618 Festival (ndlr. le 618 Shopping Festival est un festival de e-commerce qui célèbre le milieu d’année en Chine), Xiaomi étant l'OEM à la croissance la plus rapide, s'appuyant sur son expansion hors ligne agressive dans les villes où le niveau de vie est moins élevé. et des performances solides de ses séries Redmi 9, Redmi Note 9 et Redmi K. Dans le même temps, en raison d'une nouvelle vague de pandémie de COVID-19 au Vietnam, la production de Samsung a été interrompue en juin, ce qui a entraîné des pénuries d'appareils de la marque sur tous les canaux. Xiaomi, avec son solide portefeuille de milieu de gamme et sa large couverture du marché, a été le plus grand bénéficiaire de l'écart à court terme laissé par la série A de Samsung ».


Huawei a perdu des parts de marché alors que les effets des sanctions américaines ont des répercussions sur l'entreprise. Huawei continue de faire des annonces sur papier, mais avec le manque de puces et de logiciels de la marque principale, ainsi que la vente de la sous-marque Honor, il ne reste plus grand-chose de Huawei sur le marché actuel des smartphones.

Une situation temporaire ?

Xiaomi couvre tous les segments de marché possibles, avec 58 modèles de smartphones actuellement répertoriés sur son site Web mondial. Ses produits comprennent des téléphones d'entrée de gamme à moins de 100 €, des pliables à la pointe de la technologie comme le Mi Mix Fold et des téléphones phares comme le Mi 11 Ultra, qui possède un deuxième écran arrière dans la bosse de l'appareil photo et un énorme 50 MP, 1/ capteur de 1,12 pouce. Xiaomi est agressif sur son marché domestique, la Chine, le plus grand marché de smartphones au monde, et est un acteur majeur en Inde, le deuxième marché au monde. L'entreprise ne commercialise pas de smartphones aux États-Unis.

Quant à Samsung, que Xiaomi a dépassé pour devenir le numéro 1, Counterpoint affirme que l'entreprise est confrontée à des problèmes temporaires en raison de la résurgence du COVID-19 au Vietnam. Samsung possède d'importantes installations de fabrication de téléphones au Vietnam, en plus de la Chine et de la Corée du Sud, pays d'origine de l'entreprise. L'analyste principal de Counterpoint, Varun Mishra, a déclaré : « La production de Samsung a été interrompue en juin, ce qui a entraîné des pénuries sur les appareils de la marque sur tous les canaux. Xiaomi, avec son solide portefeuille de milieu de gamme et sa large couverture du marché, a été le plus grand bénéficiaire de l'écart à court terme laissé par la série A de Samsung ».

« Une fois que Samsung aura récupéré, le classement sera probablement à nouveau remanié », ajoute le site.

Les dirigeants de Samsung ne sont pas satisfaits

Malgré les affirmations de Counterpoint selon lesquelles les problèmes de Samsung sont temporaires, Samsung ne semble pas satisfait de sa deuxième place sur le marché. Selon un rapport du site sud-coréen The Elec, Samsung Electronics « étend sa revue de direction » de l'activité mobile, une décision que The Elec dit que Samsung prend « lorsque la haute direction considère qu'il y a un problème avec une unité commerciale particulière ».

« Samsung Electronics étend sa revue de direction de son activité mobile ce mois-ci. L'examen devait durer jusqu'à la fin juillet, mais il a été prolongé jusqu'à la fin août, ont indiqué des sources. Selon le déroulement de l'examen, Samsung pourrait commencer un audit de son activité mobile, ont-elles déclaré. Le groupe de travail de soutien aux entreprises de Samsung avait commencé son examen au cours du deuxième trimestre. Samsung lance des examens périodiques et des examens spéciaux de ses nombreuses unités commerciales. Des revues périodiques sont effectuées tous les quatre à cinq ans pour évaluer l'état des unités commerciales mettant en œuvre des mesures pour accroître leur efficacité. Des examens spéciaux sont effectués sans avertissement lorsque la haute direction considère qu'il y a un problème avec une unité commerciale particulière. Le dernier examen de Samsung Mobile était un examen spécial, ont indiqué les sources. L'examen a été effectué en raison des revenus médiocres de Samsung Mobile et des problèmes de gestion de la chaîne d'approvisionnement auxquels il est confronté ».

Le rapport indique que « Samsung manquera très probablement son objectif de vente pour le Galaxy S21 », qui s'est jusqu'à présent écoulé à 13,5 millions d'unités au cours du premier semestre de l'année. Au cours de la même période, le modèle précédent, le S20, s'est écoulé à près de 20 millions d'unités, tandis que les anciens modèles Galaxy S se sont vendus à environ 30 millions. On pourrait dire que les clients gardent les smartphones plus longtemps, mais Xiaomi ne semble pas être confronté à ces problèmes.

Samsung est en attente depuis que le chef de l'entreprise, Lee Jae-yong (alias Jay Y. Lee), est toujours en prison pour corruption. Ce mois-ci, Lee a une audience de libération conditionnelle qui pourrait conduire à sa libération, et certaines personnes en Corée du Sud font même pression pour que Lee soit gracié, étant donné l'importance du rôle que joue Samsung dans l'économie sud-coréenne (l'entreprise représente environ 15 % de PIB de la Corée du Sud). Elec spécule sur le fait que le leader de Samsung sortira probablement bientôt de prison, un examen des divisions clés de l'entreprise pourrait déjà être en cours afin que Lee puisse rapidement prendre des décisions lors de sa libération.

Sources : Counterpoint, The Elec

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !