IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'Ethereum vient d'activer son hard fork "London", une mise à niveau importante de la blockchain
Qui modifie la façon dont les frais de transaction sont calculés

Le , par Bill Fassinou

272PARTAGES

3  0 
Annoncé depuis plusieurs mois déjà, le hard fork "London" d'Ethereum, le deuxième plus grand réseau de blockchain, vient d'être activé. Il s'agit d'une mise à niveau importante de la blockchain Ethereum et l'un des changements modifie la façon dont les frais de transaction sont calculés, idéalement en les lissant et en les rendant moins volatiles. Un autre changement prépare essentiellement le terrain pour une transformation majeure de l'Ethereum, mais cela pourrait éventuellement rendre le minage inutile et les mineurs pourraient aussi avoir des difficultés à gagner de l'argent à l'avenir.

"London" modifie profondément la blockchain Ethereum

Même si le hard fork "London" était très attendu, il n'était pas populaire auprès de toute la communauté de l'Ethereum. Il était quelque peu controversé par une poignée d'adeptes de la cryptomonnaie ; et ces derniers pourraient désormais avoir raison. L'ajustement, appelé EIP-1559 (Ethereum Improvement Proposal EIP - 1559), change la façon dont les transactions sont traitées sur l'Ethereum. Il fournit une tarification claire sur les frais de transaction en ether payés aux mineurs pour valider les transactions et en "brûlant" une petite quantité de ces jetons. Les jetons brûlés seront définitivement retirés de la circulation.



Selon ultrasound.money, un site Web qui suit l'offre et la consommation de l'ether, à la suite de la mise à jour, 539,29 jetons d'ether ont été "brûlés" en fin de matinée à New York. Jeudi, la mise à niveau a coïncidé avec une hausse du prix de l'ether, le jeton natif de la blockchain Ethereum. La cryptomonnaie est à 2 765,12 dollars ; en hausse d'environ 6 % au cours des dernières 24 heures. Cet enthousiasme s'explique en grande partie par le fait que la mise à jour du logiciel implique quelques changements importants - et nécessaires - dans le code qui sous-tend la deuxième plus grande cryptomonnaie du monde.

En effet, la situation a toujours été difficile pour les utilisateurs de la cryptomonnaie ether. Selon les analystes, la blockchain a depuis longtemps un problème de mise à l'échelle, et ses frais de transaction hautement imprévisibles et parfois exorbitants peuvent contrarier même ses plus grands fans. Ensuite, le problème s'est aggravé ces derniers mois grâce à un regain d'intérêt pour les jetons non fongibles (NFT - non-fungible token), qui sont principalement construits sur la blockchain Ethereum, ainsi qu'à une croissance explosive dans le monde de la finance décentralisée, ou DeFi, qui utilise aussi largement la blockchain Ethereum.

Les modifications apportées jeudi au code, qui n'ont pas grand-chose à voir avec la ville de Londres, visent à résoudre bon nombre de ces problèmes en détruisant ou en "brûlant" les pièces d'ether et en modifiant le fonctionnement des frais de transaction afin de les rendre plus prévisibles. Voici une illustration de la mise à jour EIP-1559 : si vous comparez l'Ethereum à une autoroute, "London" ajoute quelques voies pour réduire le trafic et normalise les prix des péages. « Cela ajoute beaucoup de complexité à la logique des frais », a déclaré Nic Carter, partenaire général de Castle Island Ventures et cofondateur de Coin Metrics.

« Mais c'est une approche intéressante qui pourrait potentiellement stabiliser la dynamique des frais », a-t-il ajouté. Notons que même si la blockchain Ethereum subit régulièrement des modifications, il s'agit du 11e hard fork. Selon les experts, la mise à niveau "London" change la donne.

En quoi consiste réellement la mise à niveau EIP-1559 ?

Avant EIP-1559, les utilisateurs participaient essentiellement à une enchère ouverte à chaque bloc, où ils devaient placer une offre auprès d'un mineur dans ce qu'on appelle une "enchère au premier prix". En raison de ce système d'enchères fermées, les utilisateurs proposaient souvent des frais de transaction à l'aveuglette, en choisissant un chiffre qui, selon eux, garantissait leur inclusion dans le bloc de transactions suivant. Certains utilisateurs qui ressentaient le besoin de donner la priorité à leur transaction proposaient de payer une prime supérieure à leur offre pour tenter d'obtenir un statut privilégié au sein du bloc lui-même.



« EIP-1559 est vraiment destiné à créer un écosystème qui encourage des frais de transaction plus bas », a déclaré Auston Bunsen, cofondateur et directeur technique de QuikNode, qui fournit une infrastructure de blockchain aux développeurs et aux entreprises. « Parfois, les gens sont prêts à payer beaucoup pour entrer dans une blockchain. Fifteen-fifty-nine cherche à remédier à ce problème en créant des frais de base », poursuit Bunsen. Plutôt que d'organiser une enchère à l'aveugle à chaque bloc, le protocole d'Ethereum décidera de manière algorithmique des frais de transaction en fonction de la demande globale sur le réseau.

Le fait que le protocole décide lui-même d'un prix uniforme devrait permettre d'éviter des flambées importantes des prix, même si cela ne signifie pas nécessairement que le prix fixé par le système sera moins cher pour les acheteurs. Il s'agit en fait d'une grande protection contre un marché totalement déréglé. Toutefois, la mise à niveau permettra toujours aux utilisateurs de sauter la file d'attente en donnant un pourboire. Mais un changement plus important fomenté par l'EIP-1559 est le doublement de la taille des blocs. En théorie, cela signifie que chaque bloc peut accueillir deux fois plus de transactions.

Toutefois, la mise à niveau a été conçue de manière à ce que le protocole requière que le bloc soit à moitié plein. Ceci est censé aider à lisser les pics de demande, aidant ainsi les frais de transaction à rester stables. Matt Hougan, directeur des investissements de Bitwise Asset Management, utilise la métaphore d'un ferry pour expliquer la logique de conception. Si les exploitants de ferries ont fixé le prix d'un billet trop bas, ils peuvent avoir besoin de tous les sièges supplémentaires pour accueillir les passagers qui attendent sur le quai et qui veulent monter à bord au prix du billet de base.

« Cependant, le prix augmente très rapidement, et de manière algorithmique, jusqu'à atteindre un prix de compensation qui permet au bloc d'être à moitié plein, et qui permet certainement de traiter toutes les transactions qui veulent passer », a expliqué Hougan. Le fait de rendre la taille du bloc dynamique afin qu'elle puisse s'adapter aux fluctuations de la demande est ce qui stabilise finalement les frais de base. « Cela semble assez simple, mais il s'agit d'une solution très élégante à un problème qui affecte l'Ethereum depuis sa création », a-t-il ajouté.

EIP-1559 pourrait toutefois perturber le minage de l'ether

L'éléphant pas si silencieux dans la pièce est le fait que la mise à niveau redirige une partie des revenus des mineurs vers les détenteurs de jetons existants. L'éther qui, sans cette mise à jour, aurait été versé au mineur sera désormais "brûlé", ce qui détruit définitivement une partie de la monnaie numérique qui, autrement, aurait été remise en circulation. Certains ont avancé l'argument selon lequel la mise à niveau EIP-1559 créera une sorte de pression déflationniste sur l'Ethereum, car une offre réduite peut entraîner une hausse des prix. Mais ce raisonnement repose sur quelques hypothèses importantes.

« Cela ne crée une pression déflationniste qu'à la condition que les frais brûlés dépassent réellement les nouvelles émissions. Ce n'est le cas qu'en période d'intensité extrême des frais », a déclaré Carter. Il dit que brûler les frais de transaction ne serait probablement pas déflationniste à terme ; du moins pas dans le cadre du régime de redevances actuel. Mais la combustion de ces frais entraînera également un changement majeur pour les mineurs, qui n'auront plus que deux sources de revenus. Les mineurs peuvent toujours vendre leur puissance de calcul au réseau et espérer gagner une récompense en ether nouvellement frappé, s'ils gagnent un bloc.

Ils peuvent également toujours recevoir des conseils d'utilisateurs cherchant à hiérarchiser leur position dans le bloc. Mais à court terme, les mineurs ne gagneront pas autant d'argent qu'avant le hard fork London. Selon Hougan, les mineurs étant organiquement liés à la valeur globale de l'ether, l'espoir est qu'ils finissent par compenser ces pertes lorsque le prix de l'ether augmentera grâce à ces changements de protocole. Mais des experts ont déclaré que le problème avec cette logique est que dans les prochaines années, les mineurs d'ether approchent d'une falaise qui les rendra obsolètes.

En fait, parmi les mises à jour de jeudi, il y a une stipulation qui traite de cet Armageddon minier. Bien qu'il ne reçoive pas la même attention que l'EIP-1559, un autre des EIP inclus dans le fork London est l'EIP-3554 et son importance ne peut être sous-estimée. Cette modification du code ouvre la voie à l'Ethereum 2.0, une mise à niveau et une refonte totale du système, qui est en cours depuis des années. L'Ethereum 2.0 passera de l'algorithme "proof-of-work" (PoW), à l'algorithme "proof-of-stake" (PoS). PoW consomme beaucoup d'énergie et les mineurs doivent résoudre des équations mathématiques difficiles pour créer de nouvelles pièces.

En revanche, PoS demande simplement aux mineurs d'exploiter leur cache d'ether existant pour vérifier les transactions et frapper de nouveaux jetons. Ce changement sera énorme non seulement pour l'Ethereum, mais aussi pour la communauté des cryptomonnaies dans son ensemble. EIP-3554 prend une date limite importante qui encouragera les mineurs d'ether à mettre à jour leur logiciel pour se préparer au changement et déplace cette date limite de l'été 2022 à ce mois de décembre.

« L'importance de cette mise à jour est de forcer les mineurs et les opérateurs de nœuds à mettre à jour leur logiciel après une période prédéterminée », a expliqué Carter. Comme le décrit Bunsen, la transition vers la preuve d'enjeu (PoS) rendrait essentiellement l'ether impossible à miner une fois activé. En d'autres termes, dans quelques années, une fois que le protocole aura entièrement migré vers un modèle de preuve d'enjeu, l'ensemble du secteur de l'exploitation minière de l'Ethereum tel qu'il existe aujourd'hui ne sera plus pertinent.

Source : ultrasound.money

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de la mise à niveau London ?

Voir aussi

L'Ethereum consommera au moins 99 % d'énergie en moins à l'issue du projet The Merge qui constitue la transition d'Ethereum de Proof-of-Work à Proof-of-Stake

L'Ethereum compte réduire sa consommation d'énergie de 99 % en remplaçant le système de validation par preuve de travail par la preuve d'enjeu

La cryptomonnaie Ethereum atteint à nouveau un nouveau record, le dogecoin chute, tandis que le bitcoin stagne

SpaceX va déployer le premier nœud Ethereum sur l'ISS en collaboration avec SpaceChain, une société qui construit une infrastructure blockchain dans l'espace

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Eric80
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 07/08/2021 à 19:54
Le concept de "Proof of Work" (PoW) des "cryptomonnaies" est en fait un "bouclier énergétique", comme l'explique cette vidéo:


cela rend la blockchain si solide car c est trop "coûteux" de vouloir la casser. Si ces calculs complexes sont la rente des mineurs, c est surtout un énorme gâchis de ressource!

L'algorithme "proof-of-stake" (PoS) visant à sortir de cette hérésie est donc bienvenue, pour le bien commun. Bcp moins pour les mineurs évidemment...
0  0