IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La ville de Miami lance sa propre cryptomonnaie appelée MiamiCoin
Pour gagner des millions et financer la police et ses infrastructures

Le , par Bill Fassinou

144PARTAGES

5  0 
Après la Chine avec le yuan numérique (e-CNY) en avril, c'est le tour de la ville de Miami de lancer sa propre cryptomonnaie appelée MiamiCoin (MIA). La cryptomonnaie a été développée en partenariat avec les administrateurs de la ville à travers un projet nommé CityCoins. L'idée est que les gens soutiennent Miami en achetant ou en minant le MiamiCoin, et qu'une partie des fonds soit reversée au Trésor de la ville. L'argent collecté sera utilisé pour financer des projets et des événements dans la ville. Le jeton MIA peut être miné à l'aide de STX (stacks), puis "empilé" pour obtenir un rendement supplémentaire en STX ou en BTC (Bitcoin).

En juin, des milliers d'adeptes du Bitcoin sont descendus à Miami pour "Bitcoin 2021", un événement semi-religieux qui a célébré tout ce qui concerne la plus grande cryptomonnaie du monde. Parmi les intervenants figuraient Jack Dorsey, PDG de Twitter et de Square, le champion de boxe Floyd Mayweather et Ron Paul, ex-candidat à la présidence et fervent libertaire. Environ deux mois plus tard, la ville a lancé mardi sa propre cryptomonnaie, MiamiCoin, qui prétend permettre aux citoyens de la ville de gagner des bitcoins "dans leur sommeil". MiamiCoin a vu le jour grâce à un projet novateur connu sous le nom de CityCoins.



CityCoins est un projet qui couvre tous les États-Unis et qui vise à encourager les gens à investir dans les villes en achetant des jetons spécifiques à chaque ville et en aidant à financer les plans d'infrastructure des gouvernements locaux. MiamiCoin est le premier CityCoin à être commercialisé, bien qu'une cryptomonnaie pour San Francisco soit également en cours de développement. Mardi, Okcoin a été le premier site d'échange de cryptomonnaies à coter le MiamiCoin. « MiamiCoin est conçu pour soutenir la ville magique tout en récompensant ses détenteurs par le biais du protocole Stacks », indique le site Web de CityCoins.

Le MiamiCoin, qui est coté sous le nom de $MIA sur les marchés boursiers, peut être miné à l'aide de STX, puis "empilé" pour obtenir un rendement supplémentaire en STX ou en BTC. C'est-à-dire que ceux qui investissent dans la cryptomonnaie peuvent être récompensés par des bitcoins (BTC) ou la cryptomonnaie Stacks (STX). Les gens peuvent également miner la cryptomonnaie (ce qui est moins difficile et donc moins énergivore que de miner du bitcoin ou de l'ethereum), et les revenus issus de l'activité de minage seront détournés vers le Trésor de la ville.

La valeur de la pièce continuera idéalement à augmenter à mesure que les investisseurs l'achètent. Le bitcoin intervient ici parce que la blockchain sur laquelle fonctionne le MiamiCoin, Stacks, est construite au-dessus de la blockchain Bitcoin. Ce qui justifie le fait que les mineurs de MiamiCoin sont récompensés par de petites quantités de bitcoins en contribuant par inadvertance à la blockchain Bitcoin. Stacks est un projet qui permet aux utilisateurs de bloquer leurs jetons et de gagner des récompenses pour assurer le fonctionnement du système.

Le site Web de CityCoins indique que, pour miner, les détenteurs de Stacks peuvent transmettre leurs STX par le biais du protocole. Miami disposera de son propre portefeuille, et une partie des pièces extraites - 30 % - y sera versée, qui pourra ensuite être utilisée pour améliorer la ville. Le maire Francis Suarez, qui a déjà invité des mineurs de bitcoins chinois persécutés à s'installer à Miami après que le pays a sévi contre l'industrie, a déclaré que la pièce pourrait rapporter à la ville "des millions de dollars" lors d'une interview fin juillet. Suarez est également un adepte des cryptomonnaies, notamment du Bitcoin.



Suarez a déclaré vouloir faire de Miami le centre de référence des startups technologiques et de la cryptofinance. Il a qualifié Miami de "capitale mondiale du bitcoin" après que la ville a accueilli en juin Bitcoin 2021. Et bien qu'il ne s'agisse absolument pas du Bitcoin et qu'il y ait des couches complexes de mécanismes, Suarez a déclaré la semaine dernière que "MiamiCoin était comme un bitcoin". « C'est comme un bitcoin et c'est sur le protocole blockchain, donc chaque fois que cette pièce est minée, un pourcentage de la pièce en vertu de la programmation va à la ville de Miami », a-t-il déclaré.

Mais le projet MiamiCoin est encore à ses balbutiements et l'on ignore s'il générera effectivement des revenus pour la ville. Dans le même temps, les adeptes du Bitcoin ne sont pas d'accord avec Suarez. « Miami ferait mieux de convertir les avoirs du Trésor à long terme en bitcoins. Si le nouveau MiamiCoin va probablement générer une certaine traction après son lancement, je pense qu'il va s'estomper. Pendant ce temps, la valeur du bitcoin continuera de croître plus vite qu'Internet lui-même », a déclaré Brady Swenson, responsable de l'éducation chez Swan Bitcoin, une application qui automatise les achats en bitcoin.

« MiamiCoin ne bénéficiera pas de l'effet de réseau mondial du Bitcoin ni des gains exponentiels correspondants en matière de pouvoir d'achat », a-t-il déclaré. De son côté, CityCoins a déclaré que « MiamiCoin est un projet qui vise à faire des citoyens de toute ville des parties prenantes incitées à participer au succès de leur ville et que les récompenses gagnées ne sont vraiment que le début ». Quant à savoir à quoi pourrait servir l'argent, Suarez a déclaré que les fonds pourraient être utilisés pour aider à "éliminer complètement le sans-abrisme" et "augmenter les capacités des forces de police de la ville".

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de l'initiative de la ville de Miami ?
Selon vous, l'initiative est-elle viable à long terme ? Pourquoi ?
Que pensez-vous d'un tel projet dans les villes françaises ? En tireront-elles profit ?

Voir aussi

Le taux de hachage du minage du bitcoin chute avec l'instauration de coupures de courant en Chine, entraînant la plus importante cryptomonnaie du monde dans une chute de 14 % dimanche

La Chine crée sa propre monnaie numérique, une première pour une grande économie, elle permet à Pékin de disposer d'une monnaie qui ne soit pas liée au système financier mondial

La Chine expulse plus de la moitié des mineurs de bitcoins du monde et un grand nombre d'entre eux pourraient migrer vers le Texas

Les Américains ont réalisé 4 milliards de dollars de profits en bitcoins en 2020 d'après une analyse Chainanalysis qui les classe au 1er rang, la France y occupe la 6e position

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de calvaire
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 05/08/2021 à 16:13
les monnaie locales sont un très bon moyen de booster l'économie d'une zone. Cela permet une économie circulaire.
J’espère que le but de cette monnaie c'est de payer son pain en boulangerie ou ces légumes chez le producteur locale et pas de construire des énormes fermes de minages

Après je ne sais pas si ces initiatives pourrons fleurir comme ça, ils y'a de grosse pressions des banque centrale pour controller l'économie. le bitcoin est mal vu par ces banques et on a vu les coups de pressions de la BCE pour empêcher les miniBOTs en Italie.
Et au niveau mondial, on sait que ce qui arrive aux pays qui ose menacer le dollar.

Je serais pas surpris que d'ici quelques années le bitcoin soit interdit aux USA et en Europe car "c'est une monnaie qui finance le terrorisme, la drogue et la pédophilie"
0  0