IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Jeff Bezos apprécie vos efforts qui lui ont permis de réaliser son rêve de voyager dans l'espace
Alors que les internautes ont comparé sa fusée à celle du méchant du film Austin Power

Le , par Bill Fassinou

246PARTAGES

14  0 
Jeff Bezos, fondateur et désormais ex-PDG d'Amazon, a rejoint Richard Branson, fondateur du groupe Virgin, et le club des milliardaires qui sont déjà allés une fois dans l'espace. Même si le vol de Bezos, et du reste de l'équipage, a été relativement court, il est descendu très ému de la capsule et a confié aux médias qu'il venait de réaliser l'un de ses rêves d'enfant les plus chers. Plus tard sur Twitter, il a remercié les employés, les collaborateurs et tous les clients d'Amazon d'avoir "payé" pour son voyage spatial. De leur côté, les internautes n'ont pas manqué de relever les similitudes entre lui, sa fusée et le méchant dans le film Austin Power de la fin des années 90.

Jeff Bezos remercie tous les employés et tous les clients qui ont financé son voyage dans l'espace

Mardi, Bezos a voyagé à bord de la fusée New Shepard de Blue Origin pour un vol d'environ 10 minutes, y compris le décollage. New Shepard a accéléré vers l'espace à des vitesses dépassant Mach 3 (environ 3 704 km/h) à l'aide d'un moteur fonctionnant à l'hydrogène et à l'oxygène liquides, sans émission de carbone. La capsule s'est ensuite séparée de son propulseur, et les néo-astronautes ont passé quelques minutes à 107 km, au-delà de la ligne Karman (100 km), la limite reconnue internationalement entre l'atmosphère terrestre et l'espace. « C'était le plus beau jour de ma vie », a réagi Bezos à sa descente de la capsule.



Après sa petite escapade aux confins de l'espace, Jeff Bezos a remercié les personnes qui lui ont permis de le faire. « Je tiens à remercier tous les employés et tous les clients d'Amazon, car c'est vous qui avez payé pour tout cela », a-t-il déclaré. En ce qui concerne les employés, Bezos faisait certainement allusion au travail acharné dont ils font preuve, parfois surveillés de près par des robots et caméras d'IA. Mais du côté des clients, sa déclaration semble se rapporter à la consommation des biens et services vendus par Amazon. Outre le travail sous pression des travailleurs, AWS, Twitch, Zappos, Audible, Ring, etc., ont largement donné à Bezos de quoi financer son voyage.

Par exemple, Amazon utilise des caméras connectées à une IA dans les camionnettes de livraison. L'intérêt pour l'entreprise étant de surveiller les livreurs tout le long du parcours de livraison et ainsi connaître leur performance. Certains conducteurs sont préoccupés par le respect de leur vie privée au point d'arriver à opter pour la démission comme meilleur choix. En mars, la Fondation Thomson Reuters a publié un rapport sur un chauffeur d'Amazon pour qui la surveillance constante de l'entreprise par l'intelligence artificielle s'est révélée être de trop. L’employé d’Amazon a démissionné de son poste de livreur de colis pour le leader mondial de l'e-commerce.

À la suite de sa déclaration, les critiques ont fustigé les voyages spatiaux de Branson et de Bezos, et ont fait remarquer que l'argent qui a servi à construire leurs fusées aurait pu servir à lutter contre la crise climatique actuelle ou tout autre problème auquel l'humanité est confrontée. Selon les analystes, le voyage de Branson dans l'espace au début du mois aurait coûté plus de 840 millions de dollars. D'autres commentaires ont pointé du doigt les conditions de travail peu glorieuses des employés d'Amazon. « Amazon a, à plusieurs endroits, un taux de rotation de 100 % - une raison essentielle pour laquelle les employés ne peuvent pas se syndiquer », a écrit un critique.

« Je viens de vomir. La conscience de soi rend tout cela encore plus répugnant », a déclaré un autre avant de faire une parodie des mots de Bezos. « Je veux remercier tous les soldats sans visage qui ont rendu possible ma cupidité incontrôlée, du fond de ma cavité thoracique sans cœur directement reliée à mon organe de cupidité », a-t-il écrit. Un autre a plaidé pour le boycotte du service Amazon Prime : « Je tiens également à remercier tous les gens qui ont pris la bonne décision en annulant leur compte Prime aujourd'hui. Imaginez que les gens fassent cela par millions. Nous le pouvons. Rejoignez-nous et faites en sorte que le sujet reste d'actualité ».

Bezos donne raison aux critiques des milliardaires qui volent vers l'espace

Le mardi 20 juillet 2021 marquait le 52e anniversaire jour pour jour de l'alunissage d'Apollo 11. Les vols spatiaux, un domaine qui n'était autrefois que du ressort des États et gouvernements, est aujourd'hui fortement livré à la concurrence et l'égo des milliardaires. Alors qu'il s'agissait autrefois de souveraineté et de domination, les milliardaires ont une tout autre idée dernière la tête : réaliser leur rêve d'enfant de voyager dans l'espace et ouvrir la voie au tourisme spatial dès la seconde moitié de cette décennie. Jeff Bezos avec Blue Origin, Elon Musk avec SpaceX, Richard Branson avec Virgin Galactic, se livre une forte concurrence dans ce nouveau secteur.



Blue Origin a été réfractaire aux médias depuis le début et a toujours été très contrôlé avec son image publique. C'est la raison pour laquelle le fait d'avoir un accès quelconque à Blue Origin est significatif, sans parler de plusieurs jours d'opportunités médiatiques après des années sans accès majeur. Dimanche, plusieurs médias ont eu la chance de se rendre sur le pas de tir où New Shepard a décollé mardi. Ils se sont ensuite aventurés à l'intérieur du simulateur du New Shepard et ont parlé avec Ariane Cornell, responsable des ventes aux astronautes. Jeff Bezos et son frère Mark ont également fait des apparitions sur des chaînes télé lundi.

Lors d'une interview diffusée sur New Day, Rachel Crane, correspondante de CNN pour l'innovation et l'espace, a demandé à Bezos : « Il y a eu un chœur de critiques disant que ces vols dans l'espace sont, vous savez, juste des balades de plaisir pour les riches, et que vous devriez passer votre temps, votre argent et votre énergie à essayer de résoudre les problèmes ici sur Terre. Alors que répondez-vous à ces critiques ? ». Bezos n'a pas fait de claquettes autour de la question. Il a répondu : « Eh bien, je dis qu'ils ont largement raison ». Toutefois, le milliardaire n'a pas manqué d'ajouter : « Nous devons faire les deux ».

« Vous savez, nous avons beaucoup de problèmes ici et maintenant sur Terre sur lesquels nous devons travailler, mais nous devons toujours regarder vers l'avenir. Nous l'avons toujours fait en tant qu'espèce, en tant que civilisation. Nous devons faire les deux », a-t-il expliqué au journaliste. Bezos a expliqué que cette mission vise à construire une route vers l'espace pour que les prochaines générations puissent y faire des choses étonnantes. Selon lui, ces choses étonnantes vont permettre de résoudre les problèmes ici sur Terre.

Le vol spatial de Bezos rappelle des détails du film Austin Power

Pour la petite anecdote, selon le livre The Everything Store de Brad Stone, aller dans l'espace était un rêve pour Bezos depuis au moins le lycée ; son discours d'adieu comprenait une discussion sur la création de colonies humaines permanentes à bord de stations spatiales. Sa petite amie du lycée est également citée dans le livre : « S'il gagne autant d'argent, c'est pour aller dans l'espace », confie-t-elle sur Bezos. Dans un certain sens, Amazon était un moyen de parvenir à une fin pour Bezos. Il a fondé Amazon en 1994 après avoir quitté DE Shaw, une société d'investissement. Amazon a d'abord fonctionné à partir de sa maison.


Le magasin a commencé par vendre des livres, mais au fil du temps, il s'est étendu à presque tout. Le premier bénéfice de l'entreprise a été réalisé en 2001, pendant l'effondrement de la bulle Internet. Il est maintenant l'un des hommes les plus riches - et parfois l'homme le plus riche - du monde. Ensuite, Blue Origin, fondée en 2002, juste un an après qu'Amazon a commencé à devenir rentable, a toujours servi son but. Bezos est connu pour être un leader particulièrement abrasif. Il était, au dire de tous, particulièrement concentré sur l'expérience client chez Amazon, et hyperconcurrentiel. Lorsqu'il a quitté son poste de PDG au début du mois, Andy Jassy, anciennement à la tête d'AWS, l'a remplacé.

Si le vol spatial du fondateur d'Amazon s'est bien déroulé à l'instar de celui des autres milliardaires qui l'ont précédés, il a toutefois marqué la différence d'une certaine manière. Il a suscité, en particulier les images du lancement, des comparaisons avec la série comique cinématographique d'il y a 20 ans, et il n'y avait pas que les vaisseaux spatiaux phalliques. Sur les médias sociaux, les spectateurs ont comparé Bezos et sa fusée au méchant du film, le Dr Evil. Selon les internautes, le vol rappelle le deuxième volet de la franchise Austin Powers, dans lequel le Dr Evil fuit la Terre dans un vaisseau spatial à l'anatomie suggestive.



Pour ceux qui ne s'en souviennent pas, dans le film de 1999, le plan du Dr Evil - qu'il a surnommé "The Alan Parsons Project" - est de prendre le contrôle du monde à l'aide d'un "laser" géant placé sur la lune. Il a l'intention de le lancer sur la Maison Blanche, à moins qu'ils ne lui versent une somme d'argent obscène (qui n'existe même pas à ce moment-là, puisqu'il a voyagé dans le temps). Bien sûr, avant de pouvoir tirer le "laser", le Dr Evil doit se rendre sur sa base lunaire. Naturellement, pour aller dans l'espace, il faut prendre une fusée. Sauf que la fusée avait une forme un peu particulière, comme le montre l'extrait ci-dessus.

Tout au long de la matinée, les comparaisons avec le Dr Evil n'ont pas cessé. Voici quelques commentaires : « J'ai regardé le lancement de Blue Origin et je jure que tout ce que j'ai vu, c'est la fusée du Dr Evil », un membre de l'USN Veteran (United States Navy Veteran). « La fusée de Blue Origin contre le vaisseau spatial Austin Powers... Au moins, Richard Branson avait un design original quand il est allé dans l'espace la semaine dernière », a commenté un autre. « En tant que personne qui a grandi en connaissant chaque mot d'Austin Powers, j'ai cette scène dans ma tête encore et encore, et encore ».

Source : Jeff Bezos

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de la conquête de l'espace par les milliardaires ?
Pensez-vous que leur quête est justifiée ou qu'ils doivent investir leur fortune sur la terre ?
Que pensez-vous du vol sans émission de carbone du New Shepard de Blue Origin ? La nouvelle norme de l'industrie ?

Voir aussi

« J'investis ma fortune dans l'espace parce que je pense que nous détruisons la terre », a déclaré Jeff Bezos

Jeff Bezos vend des parts d'Amazon d'une valeur de plus de 3 milliards de dollars pour financer sa société de fusées Blue Origin

Elon Musk déclare que Starlink, son projet de fournir d'Internet par satellites, financera sa vision de voyage sur Mars

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 22/07/2021 à 18:47
Donc pour résumer la news, Jeff Bezos Dr Evil pressurise ses employés en les payant le moins possible tout ça pour faire des milliards de bénéfice et pouvoir se payer sa propre fusée pour faire tranquillement du tourisme spatial
Le film d'Austin power était totalement prémonitoire.

Le "tourisme spatial" des milliardaires c'est pas tellement avantageux coté génération de gaz à effets de serre pour nous pauvre citoyens cloportes qui doivent rester ramper sur cette pauvre terre qui est destinée à devenir invivable à court terme. Avec ses milliards, Jeff ferait mieux de racheter l'Amazonie pour y replanter de arbres, ou alors financer un plan de stérilisation gratuite et massive de la population
6  1 
Avatar de Se7h22
Membre averti https://www.developpez.com
Le 23/07/2021 à 1:57
Petite rectification, en français c'est le Docteur Denfer 👌

🤙😆

Et c'est certain que ça représente bien Jeff Bezos et son empire Amazon…

C'est malin, maintenant j'ai envie de revoir la trilogie des Austin Powers 😅
1  1 
Avatar de calvaire
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 27/07/2021 à 11:33
c'est avec grande fierté de contribuer au financement de cette exploit grâce à mon abonnement amazon prime.

Pour moi sa fusée ressemble à un phallus.
1  2