IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'OTAN durcit le ton face aux cyberattaques et envisage la riposte militaire
D'après un communiqué officiel

Le , par Jonathan

339PARTAGES

16  0 
Depuis l’avènement de l’informatique, les cyberattaques ont toujours été présentes. Seulement, on observe ces dernières années que celles-ci se font de plus en plus fréquentes. Elles ciblent des compagnies d’eaux, d’électricité et vont même parfois jusqu’à perturber des élections politiques. C’est après avoir constaté tout cela que l’OTAN est montée au créneau et a frappé du poing sur la table.

C’est ainsi que le mois dernier, lors de son sommet à Bruxelles, l’organisation du traité Atlantique-Nord (OTAN) a sorti un communiqué pour faire savoir la nouvelle doctrine qu’elle appliquera désormais pour combattre ces cyberattaques. Dans ce communiqué, on peut comprendre que la riposte risquerait de ne pas se limiter à la force cybernétique et qu’une option militaire pourrait être envisagée. « Si nécessaire, nous imposerons des sanctions qui ne seront pas limitées à la cyberdéfense », prévient le communiqué.


On peut également lire que cela risquera de s’appliquer à toute cyberattaque qui sera considérée comme étant majeure et c’est là que réside toute l’ambiguïté de la question. Le concept d’attaque dite majeure étant relativement flou, certains craignent que cela ne dégénère. Rappelons aussi que si une attaque est perpétrée contre un membre de l’Alliance, c’est toute la coalition qui doit riposter. On risquerait alors de se retrouver dans des situations dans lesquelles, pour une quelconque cyberattaque estimée (par le seul jugement des pays membres de l’OTAN) comme étant majeure, qu'on en vienne à bombarder une nation étrangère.

Dans une cyberattaque, identifier le ou les responsables n’est pas une mince affaire. Alors on se demande bien comment les autorités feront pour relier les criminels à un gouvernement avant de passer à l’offensive. Toutes ces questions qui restent sans réponses ne font qu’alimenter les craintes d’une potentielle future guerre froide.

En attendant de voir si la réponse militaire sera celle qui sera désormais adoptée, certains pays ont musclé leurs forces numériques. La France, deuxième pays le plus touché, a fait savoir à travers son ministre des armées qu’elle se prépare très bien pour faire face à ces attaques. « Le cyber est une arme : la France s’en sert pour se défendre, mais s’il le faut, elle n’exclut pas de s’en servir de façon offensive lors de ses opérations. Nous disposerons d’ici à 2025 d’une armée de 4000 cybercombattants », a promis la ministre.

Source : Communiqué

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Seriez-vous pour ou contre une riposte militaire ?

Voir aussi :

Une plateforme Cloud classifiée de l'OTAN a été compromise, les pirates ont tenté d'obtenir une rançon en proposant de ne pas divulguer les données

L'OTAN sélectionne Nexium Defence Cloud de Thalès pour fournir aux forces armées son premier cloud de défense

Cyberattaques : Emmanuel Macron annonce un plan d'un milliard d'euros pour la cybersécurité, pour faire émerger de nouveaux « talents français », et renforcer la résilience du secteur public

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/07/2021 à 13:17
Citation Envoyé par Jonathan Voir le message
Seriez-vous pour ou contre une riposte militaire ?
Je suis contre parce qu'on ne peut jamais savoir qui a réalisé la cyberattaque et qui a financé la cyberattaque.
On peut se faire attaquer par un groupe et mettre ça sur le dos d'un état qui n'a rien à voir là dedans. Des guerres pourraient démarrer à cause de faux prétextes.
8  3 
Avatar de Thomasa21
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 09/07/2021 à 17:28
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Je suis contre parce qu'on ne peut jamais savoir qui a réalisé la cyberattaque et qui a financé la cyberattaque.
On peut se faire attaquer par un groupe et mettre ça sur le dos d'un état qui n'a rien à voir là dedans. Des guerres pourraient démarrer à cause de faux prétextes.
Je suis entièrement d'accord avec toi. De plus, même si on arrivait à déterminer les identités des malfaiteurs et qu'il s'agisse d'une organisation composée d'individus venant de plusieurs pays différents parmi lesquels les pays membres de l'OTAN. Comment ce cas de figure sera donc géré ?

Je pense qu'ils devraient envisager autre chose comme moyen de riposte et ne surtout pas nous prendre pour des ....
4  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 13/07/2021 à 12:31
Citation Envoyé par walfrat Voir le message
Et sur quoi tu te base pour "on ne peut jamais savoir qui a réalisé la cyberattaque et qui la finance / soutiens" ?
Les hackers font très attention de ne pas laisser de trace, ou alors si ils en laissent ce sont des fausses pour essayer de la mettre la faute sur quelqu'un d'autre. (attaque sous faux drapeau)
Ils sont à distance et c'est impossible de savoir où ils sont et pour qui ils travaillent.

N'importe quel riche peut payer des groupes de hackers pour qu'ils commettent des cyberattaques contre n'importe quel pays.
Le pays touché peut mettre la faute sur qui il veut.
Un peu comme Colin Powell avec sa fiole quelque part.


====
Bref, on retrouve des ambiances de guerre froide, avec les USA qui essaient de faire croire que la Chine et la Russie représentent une menace.
De toute façon il faut bien une guerre mondiale, c'est le cycle du capitalisme, la prochaine démarrera peut-être à cause d'une cyberattaque.
1  0 
Avatar de brulain
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 11/07/2021 à 9:41
Le monde est devenu une cour de récréation peuplé de garnements immatures et crétins, à commencer par notre brochette de ministres.
3  3 
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 19/07/2021 à 11:57
Chien qui aboie ne mord pas.
0  0 
Avatar de walfrat
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 13/07/2021 à 12:14
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Je suis contre parce qu'on ne peut jamais savoir qui a réalisé la cyberattaque et qui a financé la cyberattaque.
On peut se faire attaquer par un groupe et mettre ça sur le dos d'un état qui n'a rien à voir là dedans. Des guerres pourraient démarrer à cause de faux prétextes.
Donc parce que l'OTAN se permet de faire une réponse militaire ils vont tirer à vue ? Et sur quoi tu te base pour "on ne peut jamais savoir qui a réalisé la cyberattaque et qui la finance / soutiens" ?

Ei si on contre attaque pas on fait quoi ? On se paye un système informatique du niveau du pentagone pour chaque établissement hospitalier/administratif jusqu'au plus pommé dans le fin fond de la campagne ?

Les gouvernement arrivent bien à remonter les filons du darknet et à faire fermer les serveurs quand ils veulent.
0  1