IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Apple obligerait ses employés à porter des caméras corporelles, semblables à celles portées par la police américaine, pour contrôler les fuites
Et s'assurer que les informations demeurent secrètes

Le , par Stéphane le calme

125PARTAGES

15  0 
La protection de la vie privée, pour laquelle Apple affirme avoir classé dans sa liste de priorités, ne semble pas s'appliquer à ses propres employés : Apple exigerait prétendument de ses employés qu'ils portent des caméras sur leur corps afin qu'aucune information secrète ne soit divulguée au public.

Jon Prosser, connu pour avoir divulgué les derniers produits Apple sur YouTube ou via son nouveau site Web Front Page Tech, a publié ces allégations sur son site Web.

L'article, qui n'est pas écrit par Prosser mais plutôt par une certaine Corina Garcia, confronte Apple à l'accusation d'espionnage de ses propres employés afin d'empêcher ces fuites. Ce qui ne convient pas à une entreprise qui se positionne en défenseur de la vie privée.

Selon l'article de Front Page Tech, certains employés doivent désormais porter des caméras sur leur corps « pour s'assurer que ses secrets commerciaux matériels restent hors de portée de fuiteurs comme le nôtre, Jon Prosser ». L'article évoque une caméra similaire à l'Axon Body 2, qui est utilisé par la police américaine :

« Pour la première fois, Apple oblige certains de ses employés à porter ce qu'on nous a dit être des caméras corporelles "de qualité policière" similaires à la caméra n°1 des forces de l'ordre, l'Axon Body 2. "Similaire", sinon la même.

« En réponse à une culture des fuites Apple en constante expansion, et en restant fidèle à sa marque, la société a pris cette nouvelle étape dramatique pour s'assurer que ses secrets commerciaux matériels restent hors de portée de fuiteurs comme le nôtre, Jon Prosser ».

Le fabricant décrit l'Axon Body 2 comme la solution vidéo idéale pour les services d'urgence dans le monde entier. Il offre un enregistrement HD, un son avancé et un téléchargement facile sur Evidence.com. Front Page Tech indique qu'Apple n'a implémenté cette technologie d'enregistrement qu'avec certaines de ses équipes, et seulement ces dernières semaines :

« Je dis "nouveau", mais selon nos sources, Apple a déployé cette conformité à ses équipes depuis au moins quelques semaines. Pour être claire, il s'agit d'équipes Apple spécifiques uniquement. Tous les employés d'Apple ne sont pas obligés de porter la technologie sophistiquée.

« Cela correspond au dernier passage de la société pour cibler des fuiteurs Apple bien connus comme Kang, sur le site Web de microblogging chinois populaire Weibo, et même des artistes conceptuels comme Concept Creator, Jermaine. Un artiste conceptuel exceptionnellement talentueux avec qui nous avons personnellement travaillé dans le passé ».


Apple a récemment ciblé les leakers Apple tels que Kang et l'artiste conceptuel Concept Creator Jermaine.

Apple est connu pour sa nature secrète et son aversion pour les révélations préalables au lancement de ses produits. Mais le degré auquel il fait respecter ce voile de secret est devenu un peu plus clair. Les avocats agissant pour la grande enseigne de la technologie ont envoyé des lettres de menace à un certain nombre de fuiteurs bien connus. Les lettres avertissent que des poursuites judiciaires seront engagées si le destinataire n'arrête pas de publier des informations sur les produits Apple à venir. Ces informations peuvent profiter aux concurrents de l'entreprise, expliquent les lettres, et « induire les clients en erreur, car ce qui est divulgué peut ne pas être exact ».

L'une des lettres a été envoyée à Kang, l'un des fuiteurs technologiques les plus fiables du circuit. Kang a une précision de 97,1 %, selon AppleTrack, ce qui suggère que les clients sont très rarement induits en erreur par ses publications. Apple aurait pris des captures d'écran de Weibo de Kang comme preuve, qui l'incluaient en parlant des problèmes qu'il avait rencontrés avec l'iPhone, des dates de sortie du produit et des suggestions d'achat pour ses abonnés, ainsi que des messages plus occasionnels.

Kang a ensuite donné son opinion personnelle sur la situation. Kang a expliqué que puisque « je n'ai jamais publié de photos de produits non divulguées » ni vendu ses informations, Apple doit s'opposer aux « énigmes et rêves » concernant ses projets non divulgués. Les fuites d'Apple vaguement qualifiées de "rêves" ont été popularisées ces dernières années par des fuiteurs tels que "L0vetodream", offrant à certains initiés un mécanisme amusant pour faire allusion aux plans futurs d'Apple sans trop en révéler.

Même « rêver violerait leur mécanisme de confidentialité », selon Kang, qui a déclaré que selon la logique d'Apple « si j'ai un rêve, les concurrents d'Apple obtiendront des informations efficaces ». « Sans envoyer d'images ni divulguer d'images, je suis toujours utilisé comme cible », a-t-il déclaré.

Kang a commenté que « je ne publierai plus d'énigmes et de rêves à l'avenir », a suggéré qu'il supprimerait certains messages précédents sur les réseaux sociaux et a exprimé le besoin de « revenir en arrière » sur les publications à propos d'Apple, car « les discussions seront auditées ».

Kang a fait valoir qu'il n'avait pas induit les consommateurs en erreur et a déclaré qu'il était toujours en droit de faire connaître ses sentiments sur l'expérience du smartphone d'Apple, remarquant que « votre entreprise ne devrait pas interférer avec mon Weibo ».

Il a également mis en garde d'autres blogueurs, disant que s'ils ne veulent pas « causer de problèmes... alors ne publiez rien qu'ils ne veulent pas dire au public ». Même si « vous n'avez signé aucun accord... ils pensent qu'il s'agit d'une violation et d'un abus d'informations commerciales ».

L'ironie est que de toutes les personnes, le leaker à qui Apple ne voulait plus transmettre d'informations a été le premier à informer le public de ces mesures drastiques.

Jusqu'à présent, cette accusation n'a été confirmée par aucune autre source, c'est pourquoi de nombreuses questions restent sans réponse. Si l'accusation est fondée, les employés qui seraient forcés de porter ces caméras peuvent-ils également les éteindre si nécessaire ? Comme quand ils vont aux toilettes ? Une telle caméra empêche-t-elle réellement les fuites ? Après tout, les employés pouvaient également propager les fuites simplement depuis leur domicile.


Est-ce acceptable?

Malgré ces mesures extrêmes, certains pourraient comprendre les actions d'Apple : cela doit être extrêmement frustrant si les derniers produits et idées arrivent au public bien avant la présentation officielle lors d'un événement Apple. Il n'est pas surprenant que des personnes comme Prosser ne soient pas exactement parmi les personnes préférées d'Apple. Plus récemment, par exemple, grâce à Prosser, des images rendues ont circulé montrant la conception des AirTags et des nouveaux iMac avant leur lancement, réduisant ainsi l'impact de leur lancement.

Cependant, si les fuites continuent de se faire plus nombreuses, c'est peut-être parce que le public en est friand. Cela crée beaucoup de discussions sur un nouveau produit et suscite beaucoup d'intérêt pour le lancement des produits. Sans cet intérêt pour un nouveau produit jusqu'au lancement, il pourrait ne pas attirer l'attention qu'il obtiendrait autrement.

L'une des seules (la seule ?) préoccupations acceptables est que ces secrets pourraient atteindre les concurrents d'Apple qui pourraient copier de nouvelles fonctionnalités. Cela nous rappelle l'affaire Apple vs Samsung, qui a débuté en 2011 et a finalement vu un tribunal américain condamner Samsung à payer 539 millions de dollars (452 millions d'euros) de dommages et intérêts à Apple pour avoir copié des fonctionnalités de l'iPhone d'origine.

« Bien que ce soit la première fois que nous entendons parler d'efforts aussi spectaculaires de la part d'une entreprise pour tenter d'empêcher les fuites, ce n'est pas le premier coup de semonce qu'Apple tire sur ses employés. En avril 2018, Bloomberg a signalé qu'un mémo Apple divulgué avait été envoyé à ses employés les avertissant de cesser de divulguer des informations sur l'entreprise. De la même manière que cette fuite, l'avertissement d'Apple aux employés concernant les fuites a réussi à être divulgué.

« Quelqu'un va-t-il enfin évoquer le fait que la culture problématique des fuites d'Apple en constante expansion ne prend certainement PAS racine chez des personnes comme Kang et Prosser?

« Le "leaker" est l'employé, PAS la personne qui rapporte des nouvelles stigmatisantes. Sans le mauvais Apple occasionnel, la culture des fuites Apple n'existerait pas.

« À moins que la mission de Prosser lui-même ne l'ait empêché de se rendre à Apple Park pour récupérer cette information, le genre de détails hautement confidentiels discutés dans l'article reste pratiquement impossible à obtenir. Même s'il a fait lui-même Mission Impossible à Apple Park, ce n'est pas lui qui a signé une clause de non-divulgation avec Apple. Et l'intrusion ? Imaginez Tim Cook apercevant un Jon Prosser lourdement vêtu comme un cambrioleur dans les locaux d'Apple Park lol.

« Bien qu'il soit agréable d'imaginer un Prosser discret suspendu à un fil sur le bureau de Tim Cook, aussi capable qu'il soit, même lui ne serait pas en mesure de "fuir" sans l'aide des propres employés d'Apple.

« Je ne sais pas tout à fait comment fonctionne la caméra corporelle, mais j'espère que j'espère qu'ils auront la possibilité de l'éteindre aux toilettes. Un bouton Mute suffirait ».

Source : Front Page Tech

Et vous ?

Quelle lecture en faites-vous ?
Un moyen efficace pour contrecarrer les fuites ?
Quelle alternative auriez-vous proposée ?
À qui profite le plus les fuites selon vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de phil995511
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 30/06/2021 à 12:47
Est-ce acceptable?

Clairement non, dans nos pays il est strictement interdit de filmer des gens sur leur lieu de travail à fin d'espionner leurs comportements.

Je ne sais pas ce qu'il en est aux USA, si la loi est permissive ou pas...
1  0 
Avatar de earhater
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 30/06/2021 à 23:19
Vu les produits de plus en plus merdiques et chers qu'Apple sort, ça m'en touche une sans faire bouger l'autre.
Vous n'avez donc pas saisi le point principal de cette news, qui ne sont pas les produits apple en eux même mais ce que peuvent subir les employés de certaines entreprises (apple n'est pas la seule) au nom de l'espionnage industriel et de la fuite d'information
1  0 
Avatar de GLDavid
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 01/07/2021 à 7:50
Bonjour

Outre le fait que je considère les produits Apple comme une prison dorée, je trouve cela des plus déplacés.
Une société qui ne fait pas confiance en ses employés est une société dans laquelle on refuse d'aller travailler. Même pour un salaire dément, la confiance reste le minimum.
Oui, certains me diront qu'ils se plieraient à cette exigence pourvu que la paye soit intéressante. Jusqu'où pousserez-vous ce raisonnement à être épié tout le temps.
Oh, vous me direz, ça existe déjà la télésurveillance dans la rue jusque dans nos domiciles avec nos smartphones et autres assistants vocaux.

Big brother is really watching you...
1  1 
Avatar de TotoParis
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 30/06/2021 à 18:16
Vu les produits de plus en plus merdiques et chers qu'Apple sort, ça m'en touche une sans faire bouger l'autre.
0  2