IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google lance un nouveau programme pour les développeurs d'applications multimédias
Qui devrait leur permettre de réduire de moitié la commission de 30 %

Le , par Bill Fassinou

891PARTAGES

8  0 
Google apporte du nouveau dans l'univers des applications multimédias Wear OS, TV, Auto et tablette et réduit sa commission de moitié. Mardi, l'entreprise a lancé un nouveau programme destiné aux développeurs d'applications multimédias, qui devrait leur permettre de conserver une plus grande partie de ce qu'ils gagnent – en payant une commission réduite de 15 % à Google. En échange, les développeurs devront prendre en charge au sein de leurs applications certaines plateformes et fonctionnalités développées par le géant californien. Alors, est-ce un bon deal ou une énième tentative de Google pour mettre ses produits en avant ?

Le temps des 30 % de commission pratiquée par la plupart des célèbres magasins d'applications sera-t-il bientôt révolu ? Apple avec l'App Store et Google avec le Play Store résistent toujours, mais la lutte contre cette pratique qualifiée de "racket" par une grande partie de l'industrie s'est fortement intensifiée ces dernières années. Plusieurs géants de l'industrie, notamment Epic Games, Spotify, Tinder…, mais aussi des dizaines de petits développeurs se sont joints à la lutte au cours de ces deux dernières années, alléguant que le fabricant de l'iPhone et le géant de la recherche détiennent des monopoles sur les écosystèmes iOS et Android.



Cependant, il arrive parfois à Apple, Google, Amazon et Microsoft d'être un peu flexibles sur les commissions qu'ils prélèvent aux développeurs. Dans un nouvel effet de ce type, Google a officiellement lancé au cours de la semaine le programme Play Media Experience qui vise à mettre en place davantage d'applications sur Wear OS, Android/Google TV, Auto, et les tablettes et appareils pliables. En effet, pour que ces plateformes soient un succès, les applications tierces sont un élément crucial pour inciter les utilisateurs finaux à les adopter et à les mettre à niveau.

Par exemple, Google TV a été lancé l'année dernière sur le nouveau Chromecast avec de nombreuses applications prenant en charge les dernières fonctionnalités de la plateforme, comme l'expérience de l'écran d'accueil et la liste de surveillance. D'après Google, ce succès est dû en partie au programme Play Media Experience, qui n'était jusqu'à présent qu'en phase de test avec les premiers partenaires. L'entreprise a déclaré qu'elle est maintenant prête à étendre l'initiative à toutes les entreprises de médias sur le plan mondial dans trois domaines, notamment :

  • vidéo : le contenu éligible comprend les films, les émissions de télévision, les sports/actualités en direct et d'autres "programmes vidéo de salon". Ces applications doivent contenir des expériences pour Android TV, Google TV et les plateformes Cast. Les utilisateurs doivent bénéficier de "recommandations intelligentes pour trouver facilement du contenu, d'une inscription et d'une connexion plus faciles et d'une découverte améliorée ;
  • audio : le contenu couvre la musique et le contenu audio de première qualité par abonnement pour Wear OS, Android Auto, Android TV et Google Cast, les utilisateurs finaux bénéficiant de : "la découverte du contenu et l'écoute continue sur tous les appareils" ;
  • livres : les livres premium, les livres audio et les bandes dessinées sont les contenus éligibles, avec des optimisations pour les tablettes et les appareils pliables, ainsi que l'intégration d'Entertainment Space. Wear OS et Android Auto sont également requis pour les applications de livres audio. Selon Google, les avantages se résument à : "une expérience de lecture améliorée et la découverte et le réengagement de contenu à travers Entertainment Space".


Google (et les utilisateurs finaux) disposeront de plus d'applications multimédias sur Android/Google TV, ainsi que sur la plateforme Cast, Android Auto et Automotive, les tablettes/pliables et Wear OS. La plateforme Wear OS doit faire l'objet d'un lancement important dans les mois à venir, tandis que les appareils à grand écran connaissent un regain d'utilisation et d'intérêt de la part des fabricants. En échange de la création d'applications sur toutes ces plateformes Google et de l'intégration de fonctions/API spécifiques, l'entreprise réduira sa commission de 30 à 15 % pour les développeurs qui feront partie du programme.

Ceci est indépendant du changement à venir où Google réduit sa commission à 15 % sur le premier million de dollars de revenus pour tous les développeurs Android, mais principalement au profit des petites et moyennes entreprises. Apple propose également une commission similaire de 15 % aux développeurs qui s'inscrivent à son programme App Store Small Business. Les deux sociétés réduisent déjà leur commission de 30 % à 15 % lorsqu'il s'agit de services d'abonnement, pour autant qu'un client donné soit abonné depuis plus d'un an.

Les applications du programme Play Media Experience doivent obligatoirement continuer à utiliser le système de facturation in-app du Play Store. Google a également énuméré sur son site des conditions d'admissibilité spécifiques qui pourraient disqualifier de nombreux petits développeurs, comme l'obligation de réaliser plus de 100 000 installations actives mensuelles et d'avoir une bonne note sur le Play Store. En outre, malgré ce que dit Google, certaines des plateformes susmentionnées figurent sur la liste des "intégrations obligatoires" et c'est Google qui décide en dernier ressort quelles entreprises sont approuvées.

Source : Google

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous du programme Play Media Experience de Google ?
Pensez-vous que c'est une bonne chose pour les développeurs ou une ruse de la part de Google ?

Voir aussi

Voici combien Apple et Google facturent aux développeurs sur leurs magasins d'applications : 30 % de commission sur les applications et les achats intégrés

Apple interdit à Facebook de révéler aux utilisateurs que l'App Store prélève 30% de commission sur les événements en ligne payants censés aider à compenser la perte de revenus suite au COVID-19

Google a décidé de réduire de 30 à 15 % la commission qu'il perçoit des achats in-app sur Android, proposant une approche légèrement différente de celle présentée par Apple l'année dernière

La Commission européenne pourrait inculper Apple dans les jours à venir pour abus de position dominante, suite aux plaintes concernant le prélèvement de 30 % sur les achats in-app

Apple va laisser les événements en ligne sur Facebook éviter temporairement la commission de 30 %, permettant au réseau social d'utiliser son propre système de paiement jusqu'à la fin de l'année

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de earhater
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 27/06/2021 à 6:59
Comme Microsoft arrive avec 0% de commission, ce petit plus de concurrence devrait faire baisser les tarifs dans les prochaines années. Un cartel à trois est nettement moins stable qu'à deux.
à la différence que Microsoft n'est pas présent sur l'écosystème mobile.
2  0 
Avatar de arflam
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 26/06/2021 à 4:56
Comme Microsoft arrive avec 0% de commission, ce petit plus de concurrence devrait faire baisser les tarifs dans les prochaines années. Un cartel à trois est nettement moins stable qu'à deux.
1  0