IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

AltStore : un magasin d'applications alternatif pour les appareils iOS non débridés ("jailbreakés"),
Une version bêta est également disponible pour Windows 10

Le , par Bill Fassinou

114PARTAGES

8  0 
AltStore LLC a dévoilé récemment AltStore, un magasin d'applications alternatif pour les appareils iOS non débridés ou qui n'ont pas subi de jailbreaking. AltStore vous permet de charger des applications sur votre appareil iOS sans avoir besoin de le déverrouiller, comme d'autres solutions actuelles le requièrent. Les développeurs de ce type de magasins d'applications sont dans l'optique de lutter contre le contrôle qu'exerce Apple sur la distribution des applications sur iOS. Il existe actuellement plusieurs alternatifs à l'App Store, mais la plupart proposent très peu d'applications et sont classés comme étant des applications « iOS Helper (utilitaire) ».

AltStore : une nouvelle alternative à l'App Store d'Apple

Depuis l'apparition de l'App Store d'Apple sur ses dispositifs, la marque à la pomme a peu à peu poussé les concurrents à se retirer, faisant de son magasin d'applications la seule manière pour les utilisateurs de télécharger des applications sur leurs appareils iOS. Pendant la dernière décennie, Apple a combattu farouchement les projets de loi et les régulateurs antitrust qui ont tenté de prendre des mesures pour l'obliger à laisser les développeurs utiliser des stores alternatifs et leurs propres systèmes de traitement des paiements dans les applications afin d'éviter les frais facturés par l'entreprise. Jusque-là, Apple a remporté toutes ces batailles.


La dernière en date est un projet de loi similaire du Dakota du Nord qui a échoué en février, la législation ayant obtenu seulement 11 voix contre 36. Apple allègue généralement que l'App Store est un élément essentiel de son produit et que son contrôle strict de ses règles protège les utilisateurs d'iPhone contre les logiciels malveillants et les escroqueries. Selon la marque à pomme, de telles lois menacent non seulement la sécurité des utilisateurs d'iOS, mais risquent aussi de détruire l'iPhone tel qu'on le connait aujourd'hui. Cela dit, des géants comme Epic Games et Spotify, mais aussi de petits développeurs comme AltStore s'efforcent de lutter contre cette hégémonie.

AltStore est une application iOS, mais aussi un magasin qui vous permet de charger latéralement d'autres applications (fichiers .ipa) sur votre appareil iOS avec votre identifiant Apple. AltStore resigne (signe à nouveau) les applications avec votre certificat personnel de développement et les envoie à une application de bureau appelé AltServer. Celle-ci réinstalle les applications resignées sur votre appareil en utilisant la synchronisation Wi-Fi d'iTunes. Pour éviter que les applications n'expirent, AltStore rafraîchit périodiquement vos applications en arrière-plan lorsqu'elles se trouvent sur le même réseau Wi-Fi que AltServer.

AltStore est un projet open source distribué sous la licence AGPLv3. « Mon objectif pour AltStore est qu'il soit un projet open source que tout le monde peut utiliser sans restrictions, donc je donne explicitement la permission à quiconque d'utiliser, de modifier et de distribuer tout mon code original pour ce projet sous n'importe quelle forme, avec ou sans attribution, sans craindre de conséquences juridiques (les dépendances restent sous leurs licences originales, cependant) », a déclaré Riley Testut, développeur principal du projet. Selon la page GitHub du projet, AltStore est caractérisé par les éléments ci-après :

  • resigne et installe n'importe quelle application avec votre Apple ID ;
  • installe les applications à partir du serveur AltServer en utilisant le Wi-Fi ;
  • rafraîchit périodiquement les applications en arrière-plan pour éviter qu'elles n'expirent (lorsqu'elles sont sur le même réseau Wi-Fi qu'AltServer) ;
  • gère les mises à jour d'applications directement via AltStore.

Autres caractéristiques et fonctionnement d'AltStore

La page GitHub du projet indique qu'AltStore est une application iOS ordinaire, en sandbox (bac à sable). La cible de l'application AltStore contient la grande majorité des fonctionnalités d'AltStore, y compris toute la logique de téléchargement et de mise à jour des applications via AltStore. En outre, AltStore fait un usage intensif des frameworks et des technologies iOS standard avec lesquels la plupart des développeurs iOS sont familiers, tels que : Core Data, Storyboards/Nibs, Auto Layout, Background App Refresh et network.framework (nouveau dans iOS 12).

Comme configuration, AltStore requiert Xcode 11, iOS 12.2+ (nécessaire pour exécuter AltStore), macOS 10.14.4+ (nécessaire pour exécuter AltServer) et Swift 5+. Pourquoi iOS 12.2+ et macOS 10.14.4+ ? Selon Testut, cela lui permet de distribuer toutes les applications AltStore sans y intégrer les bibliothèques Swift. Ce procédé permet à son tour de réduire les coûts de bande passante en diminuant la taille des téléchargements d'environ 30 %, mais aussi d'améliorer sensiblement le temps nécessaire pour installer/rafraîchir les applications avec AltStore. Ces règles sont toutefois flexibles.

Il a indiqué que si vous compilez AltStore et/ou AltServer vous-même, vous devriez être en mesure d'abaisser leurs cibles de déploiement à iOS 12.0 et macOS 10.14, respectivement, sans aucun problème. AltStore est également caractérisé par les éléments suivants :

  • AltServer : une application macOS ordinaire, en sandbox. AltServer est cependant beaucoup moins complexe qu'AltStore et, pour cette raison, ne comporte qu'une poignée de fichiers ;
  • AltKit : un framework partagé qui comprend du code commun entre AltStore et AltServer ;
  • AltSign : un framework interne utilisé par AltStore et AltServer pour communiquer avec les serveurs d'Apple et les applications résidentes ;
  • Roxas : un framework interne développé pour simplifier une variété de tâches communes utilisées dans le développement iOS.

En raison de son fonctionnement, AltStore peut être classé dans la même catégorie que les applications connues sous le nom de « iOS Helper ». En effet, ces dernières requièrent l'installation d'un certificat sur votre appareil iOS. Ainsi, lorsque vous installez une application sur cet appareil par le biais de ces magasins alternatifs, ce certificat vous permet de la « signer » comme si elle provenait d'une source de confiance. Comme avec AltStore, les applications (notamment les certificats) installées via ces magasins tendent à expirer et il est important de les réinstaller régulièrement si l'on veut continuer à les utiliser.

Pour éviter que ce soit l'utilisateur qui fasse cette vérification lui-même, AltStore a mis en place un mécanisme de mise à jour automatique via AltServer. Les applications iOS Helper les plus populaires sur le marché actuellement sont : Tweakbox, Panda Helper, TutuApp, CyrusHub et iPASTORE. Dans la plupart des cas, l'utilisation de ces applications nécessite un abonnement payant. Notons également que l'une des caractéristiques d'AltStore qui pourraient le différencier de certains de ces concurrents est qu'il ne nécessite pas un débridage (jailbreaking) de l'appareil.

Apple et Google et la question des App Store alternatifs

Apple et Google possèdent non seulement les deux systèmes d'exploitation mobiles les plus utilisés au monde, respectivement iOS et Android, mais contrôlent aussi la distribution des applications sur ces plateformes. Si Google permet l'installation de stores alternatifs sur Android, même si les régulateurs n'ont pas arrêté de dénoncer des pratiques anticoncurrentielles de la part du géant de Mountain View, Apple ne le permet pas. La firme de Cupertino est catégoriquement opposée à cette idée depuis la dernière décennie, estimant que la vie privée, la confidentialité et la sécurité de ses utilisateurs en prendraient un coup s'il le faisait.

En dehors de cela, il existe d'autres limitations lors de l'utilisation des appareils iOS qui conduisent le plus souvent les utilisateurs recherchant plus de liberté à débrider (ou déverrouiller) leurs appareils. Ce procédé leur permet d'obtenir un accès complet à la racine du système d'exploitation et d'accéder à toutes les fonctionnalités. On parle de "jailbreaking", car il s'agit de libérer les utilisateurs de la "prison" des limitations perçues comme existantes. Ils peuvent ainsi installer des applications non autorisées par Apple sur l'App Store, comme les magasins alternatifs et certains utilitaires ou émulateurs.

« Les appareils iOS et iPadOS seraient tellement géniaux s'ils pouvaient simplement exécuter des logiciels arbitraires. Le nouvel iPad Pro est plus performant que mon ordinateur portable Lenovo série T, et j'en achèterais un si je pouvais y faire tourner Linux, par exemple. Malheureusement, Apple paralyse délibérément ces appareils. J'espère vraiment que l'UE va bientôt renverser ces monopoles logiciels facilités par le matériel. La vérité est qu'Apple fait déjà des profits assez importants avec le matériel seul, donc je pense qu'au moins les utilisateurs expérimentés devraient pouvoir installer des logiciels arbitraires sur ces appareils ».

« "Le matériel ne peut exécuter que des logiciels approuvés par nous" est tellement ridicule qu'on se demande vraiment comment les entreprises qui font ça (pas seulement Apple) peuvent encore s'en sortir. En imaginant que Tesla restreint les routes sur lesquelles vous pouvez conduire votre voiture, parce que le simple fait d'utiliser des routes arbitraires qui n'ont pas fait l'objet d'un examen approfondi par eux en matière de sécurité et de sûreté serait un risque pour vous. C'est essentiellement ce que fait Apple avec du matériel qui est parfaitement capable d'exécuter des logiciels à usage général ».

Il s'agit de commentaires négatifs envers Apple laissés par des membres de la communauté. En raison de ces pratiques commerciales et des conditions d'utilisation de l'App Store, Apple fait face à de nombreux procès antitrust intentés par plusieurs de ces rivaux regroupés en différentes coalitions. À ce jour, Epic Games, Netflix, Kindle, Spotify, Match Group, Deezer et Tile, etc., représentent la ligne de front de ce conflit entre Apple et les développeurs iOS. En août dernier, Apple a même refusé de publier sur iOS les principales applications de jeu de ses rivaux comme Microsoft xCloud, Google Stadia ou Facebook Gaming.

La société a évoqué des violations de ses conditions d'utilisation. Pour l'instant, Apple a tendance à l'emporter sur toutes les actions qui tendent à l'obliger à supprimer certaines restrictions mises en place sur l'iOS. Toutefois, les entreprises rivales et les développeurs espèrent des changements et l'appui des gouvernements et des régulateurs antitrust au cours de cette décennie.

Source : AltStore, Page GitHub d'AltStore

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous d'AltStore et de ses fonctionnalités ?
Pensez-vous qu'Apple ouvrira un peu plus l'iOS à l'avenir ?

Voir aussi

Apple remporte une victoire en obtenant la non-adoption d'une loi pour réguler l'App Store et ainsi permettre aux développeurs d'utiliser des stores et systèmes de paiements alternatifs

L'Inde prévoit de lancer son propre App Store comme alternative à Google, Apple et Now, le magasin ne facturerait pas les frais de 30 % pour héberger des applications contrairement à Google ou Apple

Des développeurs iOS lancent des poursuites contre Apple pour abus de position dominante et demandent l'ouverture d'iOS à des stores alternatifs

Cydia, l'un des premiers magasins d'applications pour iOS, poursuit Apple pour des raisons antitrust, alléguant qu'Apple aurait utilisé des moyens anticoncurrentiels pour presque le détruire

Apple refuse de publier sur iOS les principales applications de jeu de ses rivaux comme xCloud de Microsoft, Stadia de Google ou Gaming de Facebook, évoquant des violations de ses politiques

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !