IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'interdiction du bitcoin fait chuter le prix des cartes graphiques de 66 % en Chine
Après que la Mongolie intérieure, le Xinjiang et le Sichuan ont mis fin aux opérations minières

Le , par Bill Fassinou

229PARTAGES

7  0 
La répression de l'extraction et de l'échange de bitcoins déclenchée en mai dernier par la Chine a commencé à avoir des manifestations sur son marché. Les cartes graphiques de sociétés telles que Nvidia et Asus auraient vu leurs prix chuter de deux tiers (soit 66 % – la baisse était évaluée à environ 45 % la semaine passée) sur les plateformes de commerce électronique du pays quelques semaines après le début des hostilités. Les analystes prévoient que les conséquences de la répression seraient nombreuses, mais seraient également toutes positives à la fois pour la Chine et le monde.

Les médias locaux ont rapporté que le Sichuan, qui dépend largement de l'énergie hydroélectrique renouvelable, a ordonné la fermeture des opérations de minage de cryptomonnaies, après la Mongolie-Intérieure et le Xinjiang. La presse estime que ces provinces ont demandé aux mineurs de quitter leur territoire après avoir échoué à atteindre les objectifs climatiques de Pékin. Les dirigeants auraient rejeté explicitement la faute de ses carences énergétiques sur les mines de cryptomonnaies. Cette semaine, les premiers rapports montrent que la conséquence première de la répression est la baisse radicale du prix des GPU.



En effet, en raison de la pénurie de puces qui frappe l'industrie, mais aussi du fait que les mineurs de cryptomonnaies sont prêts à payer de fortes sommes pour accaparer les GPU, trouver de nouvelles cartes graphiques à des prix raisonnables a été presque impossible ces derniers temps. Lundi, le média South China Morning Post (SCMP) a rapporté que la répression a entraîné une chute de la demande de cartes graphiques et des baisses de prix importantes pour les GPU chez un certain nombre de grands détaillants en ligne de Chine. À en croire le rapport, le prix des GPU aurait chuté de plus de 66 % par rapport à début mai.

Le prix d'un GPU Nvidia RTX 3060 n'était que de 4 699 yuans (environ 725 dollars), alors qu'il avait atteint des sommets de 13 499 yuans (environ 2 085 dollars) début mai. Et tandis qu'un prix d'environ 725 $ est toujours le double du MSRP typique de Nvidia d'environ 330 $ pour une carte RTX 3060, c'est toujours une énorme baisse de prix en un peu plus d'un mois. Bien que la gamme de cartes Quadro de Nvidia ne soit généralement pas destinée au grand public, le prix d'un GPU Quadro P1000 d'entrée de gamme est passé d'environ 3 000 yuans (environ 465 $) à 2 429 yuans (environ 375 $) au cours de la même période.

Les variations de prix ont été suivies par le fournisseur d'informations sur le commerce électronique Manmanbuy. La semaine dernière, des rapports avaient montré que les prix des cartes actuelles avaient chuté de 4 à 12 % au cours des deux premières semaines de juin, en fonction du modèle spécifique. Cela dit, avec des cartes comme la RTX 3070 de Nvidia et la 6800 XT d'AMD qui coûtent encore le double de leur PDSF, il faudra attendre un certain temps avant que les prix n'approchent de ce que la plupart des gens considèrent comme normal. Beaucoup sont toutefois optimistes estimant que cela ne tardera pas à arriver.

Pour mémoire, les cartes graphiques, généralement associées aux ordinateurs utilisés pour les jeux vidéo, sont un composant matériel important pour le minage de cryptomonnaies en raison de la puissance de traitement supplémentaire qu'elles fournissent pour le hachage, les calculs complexes utilisés pour créer davantage de monnaie numérique et vérifier les transactions sur la blockchain. De ce fait, plus un mineur contrôle de puissance de calcul, plus il a de chances de battre les autres mineurs de cryptomonnaies pour ajouter de nouveaux blocs à la blockchain du réseau et d'en récolter les fruits.

Avant la répression, la Chine était "la capitale minière mondiale", le pays comportait le plus nombre de mineurs de cryptomonnaies au monde. Les données de 2021 sur la répartition mondiale de la puissance minière ne sont pas encore disponibles, mais les estimations passées auraient montré que 65 à 75 % de l'extraction de bitcoins dans le monde se faisait en Chine, principalement dans quatre provinces chinoises : Xinjiang, Mongolie intérieure (Inner Mongolia), Sichuan et Yunnan. Cependant, le gouvernement chinois a appelé en mai à une sévère répression de l'extraction et du commerce de bitcoins.

Selon des rapports sur le sujet, Pékin cherche depuis un moment à se débarrasser des cryptomonnaies pour de nombreuses raisons : le yuan numérique, la volatilité des cryptomonnaies ainsi que la consommation énergétique. Ainsi, la sévère répression de Pékin fait suite à la récente volatilité des prix qui a vu la valeur du bitcoin chuter de plus de 40 % en mai. Outre la volatilité des prix, la quantité massive d'électricité nécessaire pour le hachage constant est aussi devenue une préoccupation pour la Chine, qui vise à atteindre le seuil des émissions de carbone d'ici 2030 et à devenir neutre en carbone d'ici 2060.

Par conséquent, la Mongolie-Intérieure, le Xinjiang et le Sichuan, qui avaient été des lieux attrayants pour les mineurs de cryptomonnaies en raison de leur électricité bon marché, sont désormais des environnements hostiles. La Mongolie-Intérieure et le Xinjiang ont émis des avis ce mois-ci pour que les mineurs commencent à arrêter leurs activités. Le Sichuan, qui s'appuie pourtant sur une énergie hydraulique plus propre que le charbon, a ordonné la semaine dernière l'arrêt de toutes les opérations de minage de cryptomonnaies.

Il a également demandé aux fournisseurs d'électricité d'examiner leurs clients pour déterminer s'ils sont impliqués dans des opérations minières et de communiquer les résultats avant le 25 juin. Jusqu'à la répression, ces trois provinces représentaient une part importante du taux de hachage mondial du réseau bitcoin, qui mesure la puissance de calcul du réseau. Selon les chiffres de l'indice de consommation d'électricité de Cambridge Bitcoin d'avril 2020, le Xinjiang représentait à lui seul 36 %. Aujourd'hui, de nombreux mineurs chinois ont suspendu leurs activités ou prévoient de partir à l'étranger.

De récents rapports avancent que leur prochaine destination pourrait être le Texas, aux États-Unis. L'arrêt du minage en Chine a réduit l'activité du réseau et a un impact sur la productivité du minage de bitcoins dans le monde entier. Selon le site btc.com, le taux de hachage moyen quotidien du bitcoin est tombé à 104 opérations de hachage (exahash) par seconde au cours des dernières 24 heures, contre une moyenne de 110 eh/s au cours des trois derniers jours et de 120 eh/s au cours de la dernière semaine. En avril, le chiffre était de plus de 200 eh/s.

« Ce sera un moment important de passer sous la barre des 100 eh/s », a déclaré Winston Ma, professeur adjoint à la faculté de droit de l'université de New York, qui a écrit sur la technologie en Chine. Enfin, bien que les prix des GPU en dehors de la Chine n'aient pas chuté de manière aussi spectaculaire, il y aurait des indications que les prix des GPU aux États-Unis commencent à se redresser également.

Source : South China Morning Post

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de la baisse du prix des GPU ?
Pensez-vous que la tendance va se répandre sur tous les marchés ?

Voir aussi

La Chine expulse plus de la moitié des mineurs de bitcoins du monde et un grand nombre d'entre eux pourraient migrer vers le Texas

Le bitcoin pourrait soit devenir la devise préférée pour le commerce international, soit faire face à une "implosion spéculative", selon Citi

Le bitcoin consomme plus d'énergie électrique par an que l'Argentine tout entière, suggère une analyse de l'université de Cambridge : peut-il faire oublier cette tare en s'imposant comme monnaie ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de smarties
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 23/06/2021 à 8:31
Si il y a de plus en plus de règlementation et de restrictions sur les cartes graphiques, je vais peut être pouvoir en acheter une fin 2021 ou en 2022...
2  0 
Avatar de Jeff_67
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 13/07/2021 à 14:50
Quid de la consommation d'eau des datacenters ? J'avais lu ici il y a quelque temps que les habitants des régions arides luttaient contre l'installation de datacenters justement à cause de ça.
2  0 
Avatar de web bea
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 08/07/2021 à 17:47
Le prix d'un GPU Nvidia RTX 3060 n'était que de 4 699 yuans (environ 725 dollars), alors qu'il avait atteint des sommets de 13 499 yuans (environ 2 085 dollars) début mai. Et tandis qu'un prix d'environ 725 $ est toujours le double du MSRP typique de Nvidia d'environ 330 $ pour une carte RTX 3060, c'est toujours une énorme baisse de prix en un peu plus d'un mois.
Je serais tout de même curieux de savoir combien de RTX 3060 se sont vendues en mai au tarif de 2085$...

Un tel tarif n'a de sens ni pour le gaming (on trouve mieux pour moins cher, y compris des RTX 3080/3090) ni pour le mining (ROI de plusieurs années alors que l'ETH, la principale cryptomonnaie qui peut se miner avec des GPU, sera probablement passée en POS d'ici là et qu'elle ne pourra donc plus être minée).

Après on trouve partout, en Europe comme en Chine ou aux USA, des vendeurs demandant des prix exorbitants en espérant profiter de la pénurie.
On peut donc très bien trouver des prix affichés tout à fait déraisonnables. De là à dire que c'est le tarif habituellement constaté et auquel se vendaient effectivement la majorité des cartes il y a un pas qu'on ne devrait pas franchir... sauf bien sûr si on veut faire un titre accrocheur en disant que le prix des cartes a été divisé par 3.
1  0 
Avatar de archqt
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 13/07/2021 à 19:38
Tout cela c'est de la spéculation sur un truc qui "n'apporte rien". On a une sorte de chaîne de Ponzi, les premiers qui ont mis des billes dans le Bitcoin ont fait x100 voire plus, par contre ceux qui vont arriver "trop tard" ben ils vont faire -90% à la fin.

Le pire est que l'on sacrifie des ressources pour cela.
0  0 
Avatar de mith06
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 15/07/2021 à 9:52
Preuve de travail => Centralisation géographique
0  0