IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Starlink de SpaceX est en pourparlers avec "plusieurs" compagnies aériennes pour le Wi-Fi à bord,
L'entreprise est en concurrence avec OneWeb, Viasat et Kuiper (Amazon)

Le , par Bill Fassinou

101PARTAGES

12  0 
Elon Musk, PDG de SpaceX, avait laissé entendre en mars que ses collaborateurs et lui travaillaient à apporter son service Internet par satellite Starlink sur les navires, les camions, les véhicules de loisirs et les avions. Sur ce dernier point, la société a déclaré cette semaine qu'elle est en pourparlers avec plusieurs compagnies aériennes afin de connecter leurs avions à Starlink. Offrir un accès Wi-Fi plus rapide dans les avions commerciaux serait la première étape de l'entreprise dans l'extension de son réseau à un large éventail de domaines. Starlink d'Elon Musk rivalise avec OneWeb, Viasat et Amazon sur ce point.

SpaceX serait proche de connecter les avions à Starlink

Starlink a été créé dans l'intention de produire de petits satellites peu coûteux, mais très performants. L'idée est de créer une infrastructure Internet et un réseau mondial à large bande en orbite basse. Parmi les avantages annoncés, le système devrait permettre d'atteindre des pings beaucoup plus faibles que les satellites géostationnaires. Après que les premiers tests du réseau ont démarré l'année dernière, SpaceX a annoncé qu'elle souhaite diffuser son service Internet par satellite sur les navires, les avions, les camions et les camping-cars, mais pas sur les Teslas, car les antennes nécessaires sont trop grandes.



En effet, l'année dernière, SpaceX a déposé des plans pour tester Starlink sur cinq jets Gulfstream. En mars, il a demandé à la FCC l'autorisation d'utiliser Starlink avec des "stations terrestres en mouvement", c'est-à-dire tout véhicule susceptible de recevoir un signal. Musk a clarifié la situation sur Twitter à l'époque : « Nous ne connectons pas les voitures Tesla à Starlink, car notre terminal est beaucoup trop grand ». Vendredi dernier, SpaceX a demandé l'approbation de tests à travers cinq États américains un récepteur mis à jour avec une antenne de forme carrée, un design de base communément associé aux antennes d'avion.

Mercredi, SpaceX a annoncé qu'il a entamé des discussions avec des compagnies aériennes pour leur offrir le service. « Nous sommes en pourparlers avec plusieurs compagnies aériennes », a déclaré mercredi Jonathan Hofeller, vice-président de SpaceX chargé de Starlink et des ventes commerciales, à l'occasion d'une table ronde organisée dans le cadre du Connected Aviation Intelligence Summit. « Nous avons notre propre produit d'aviation en développement. Nous avons déjà fait quelques démonstrations à ce jour, et nous cherchons à finaliser ce produit pour l'installer sur les avions dans un avenir très proche », a expliqué Hofeller.

L'extension du réseau Starlink des foyers ruraux aux compagnies aériennes est une démarche attendue de SpaceX, qui s'efforce d'ouvrir commercialement le réseau à large bande dans le courant de l'année. Depuis 2018, SpaceX a lancé près de 1 800 satellites Starlink sur les 4 40  dont il a besoin pour assurer une couverture mondiale de l'Internet haut débit. Cela est dans un premier temps principalement pour les foyers ruraux où les connexions en fibre optique ne sont pas disponibles. La société est au milieu d'une phase bêta de Starlink qui promet des vitesses de téléchargement allant jusqu'à 100 Mb/s en aval et 20 Mb/s en amont.

SpaceX a déjà des dizaines de milliers d'utilisateurs dans le monde. La plupart d'entre eux paient 99 dollars par mois pour l'Internet dans le cadre de cette phase bêta, en utilisant un ensemble de 499 dollars comprenant une antenne Starlink à alignement automatique et un routeur Wi-Fi. Hofeller a déclaré mercredi que la conception des antennes Starlink pour les compagnies aériennes sera très similaire à la technologie utilisée dans ses terminaux grand public, mais avec des améliorations évidentes pour la connectivité aérienne. « Comme ces antennes grand public, le matériel d'aviation sera conçu et construit par SpaceX », a-t-il précisé.

Les antennes aéroportées pourraient être reliées à des stations terrestres pour communiquer avec les satellites Starlink. En effet, pour que Starlink puisse fournir une connectivité aux avions qui survolent des régions éloignées de l'océan, loin des stations terrestres, il faudra des liaisons intersatellites – une capacité dans laquelle les satellites communiquent entre eux par des liaisons laser sans faire rebondir les signaux sur les stations terrestres. « La prochaine génération de notre constellation, qui est en cours de réalisation, disposera de cette connectivité intersatellite », a déclaré Hofeller à l'assemblée.

Alors, quand est-il de la concurrence dans le domaine ?

La concurrence est féroce entre le réseau Starlink de Musk et le secteur en pleine expansion des fournisseurs d'accès Internet par satellite en orbite basse. Parmi les nouveaux concurrents figurent les mégaconstellations Kuiper d'Amazon de Jeff Bezos, qui n'a encore lancé aucun de ses 3 000 satellites prévus, et OneWeb du Royaume-Uni, qui a lancé 182 satellites sur les 640 prévus. Tous ces satellites seront en orbite terrestre basse, un domaine situé en dessous des orbites géostationnaires plus éloignées des grands satellites Internet qui fournissent actuellement des services Internet aux avions commerciaux.



Les concurrents américains établis pour l'Internet en vol sont Intelsat et Viasat, qui exploitent des réseaux de satellites en orbite géostationnaire. Viasat a récemment annoncé son intention d'utiliser son réseau de satellites de nouvelle génération sur la flotte principale de Delta. La société californienne prévoit de mettre en place son propre réseau de 300 satellites en orbite basse ainsi qu'un nouveau trio géostationnaire dont le lancement commencera au début de l'année prochaine. Viasat est déjà un concurrent acharné de SpaceX. Il a d'ailleurs interpellé la FCC récemment concernant les lancements de SpaceX.

La société a allégué que le projet de SpaceX constitue une grande menace pour l'environnement et que l'on devrait l'analyser de plus près. Elle exige en effet que le projet soit suspendu jusqu'à ce que la question soit examinée plus avant. Viasat a ensuite menacé de poursuivre la FCC et le gouvernement fédéral en justice si elle n'obtenait pas gain de cause. Si Viasat parle de l'impact environnemental de Starlink, des critiques estiment qu'il pourrait bien s'agir d'une ruse pour paralyser le projet de Musk et maintenir sa part de marché. De son côté, SpaceX semble persuadé qu'il peut survivre à la concurrence plus établie.

« Dans l'ensemble, les passagers et les clients veulent une grande expérience que les systèmes [géostationnaires] ne peuvent tout simplement pas offrir », a déclaré Hofeller lors du panel. « Il appartiendra donc à chaque compagnie aérienne de savoir si elle veut y répondre ou si elle est d'accord pour avoir un système qui n'est pas aussi réactif à la demande de ses clients ». OneWeb, qui a été tiré de la faillite en 2020 par le gouvernement britannique et le géant indien des télécommunications Bharti Global, vise également les services Internet en vol avec sa constellation et a été beaucoup plus public avec ses plans que SpaceX.

Interrogé par le modérateur du panel sur la date à laquelle les clients peuvent s'attendre à utiliser l'Internet en vol avec l'un des réseaux de satellites concurrents qui se développent actuellement en orbite basse, Ben Griffin, vice-président des services de mobilité de OneWeb, a déclaré : « c'est au milieu de l'année prochaine ; peut-être plus tôt. Les compagnies aériennes veulent d'abord voir du matériel et des services développés qui fonctionnent ». « Nous discutons avec les compagnies aériennes depuis un certain temps, ce n'est donc pas un manque d'intérêt », a déclaré Ben Griffin mercredi.

Hofeller de SpaceX s'est montré méfiant lorsque la question lui a été posée. « Ce que Ben a dit est correct. Les gens veulent voir le matériel, ils veulent voir la constellation, et donc nous poussons cela aussi vite que nous le pouvons. Quand l'annonce sera-t-elle faite ? À déterminer. Je ne sais pas. Espérons que ce soit le plus tôt possible », a-t-il déclaré.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

Viasat, un concurrent US de Starlink, aurait demandé à la FCC d'interrompre les lancements de Starlink de SpaceX, jusqu'à ce que la question de l'impact du projet sur l'environnement soit élucidée

La FCC autorise SpaceX à réduire l'altitude des satellites pour améliorer la vitesse et la latence de Starlink, elle a rejeté l'opposition de Viasat, Hughes, OneWeb et Kuiper

SpaceX commence à accepter des précommandes de 99 $ pour son service Internet Starlink, tandis que des FAI trouvent que l'offre sera trop lente pour satisfaire aux exigences du financement de la FCC

SpaceX reçoit l'autorisation de commencer à fournir l'Internet Starlink en France, alors qu'Elon Musk affirme que les débits Internet de Starlink vont doubler cette année pour atteindre 300 Mbps

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 07/07/2022 à 6:59
Citation Envoyé par DannyK Voir le message
Il y a surtout beaucoup de mauvaise compréhension et de jalousie de la part de ses détracteurs.
Il y a autant d'aveuglement de la part de ses détracteur que de la part de ses supporters. Oui Space X et Tesla ont de grosses réussites à leurs actif qu'il serait idiot de nier. Mais oui la plupart des déclaration de Musk au grand public ne sont que des fables pour faire rêver, irréalistes en l'état.
Ce qu'il envisage n'est pas forcément impossible dans la théorie, mais il saute beaucoup d'étapes entre ce qu'il présente dans ses plans et ce qu'il est actuellement capable de réaliser. Au niveau des délais, et de la capacité de moyens à mobiliser, les ordres de grandeur ne sont pas bons.

Citation Envoyé par DannyK Voir le message
Ne pas comprendre que coloniser Mars est une priorité, c'est tout de même hallucinant.
Ce qui est hallucinant c'est de ne pas comprendre que ça ne l'est pas. Aller sur Mars pour de faire de l'exploration et même y installer des bases pour élargir notre appréhension de de l'univers, c'est très intéressant. Mais croire que ça pourrait augmenter les chances de survie de l'humanité, c'est une grossière erreur.
La Terre restera infiniment plus habitable que Mars, même avec toute la pollution dont l'homme est capable ou un impact de météorite tueuse.

Les colonies Martiennes seront au mieux dépendantes de la Terre pour des siècles, mais plus probablement pour toujours. Donc le point non négociable avant de pouvoir coloniser Mars, c'est d'avoir une Terre qui va bien, et pas l'inverse.

Citation Envoyé par DannyK Voir le message
Mais cela ne changera rien au fait que vivre sur Terre et uniquement sur Terre est une chose très dangereuse, nous jouons avec le fil du rasoir.
Certes, si c'est pour aller sur Mars et y perdurer les erreurs humaines, autant ne pas y aller, mais à ce compte là, autant détruire la terre tout court.
Mais pourquoi les humains seraient meilleurs sur Mars que sur Terre ? Bien évidement que les humains sur Mars auront les même problèmes sociétaux que sur Terre et quelque milliers d'autre en plus parmi lesquels, la gravité, la pression, l’atmosphère, la disponibilité des ressources les plus basiques, ...

Citation Envoyé par DannyK Voir le message
Toutes les formes de vies, tendent à évoluer et survivre et aller coloniser une planète n'est qu'un processus de survie naturel.
Sauf que la nature pousse les espèces à s'installer dans les endroits où une espèce peut prospérer. Il n'y a rien de connu a l'heure actuelle sur Mars qui pourrait pousser des colons a prospérer. Ceux qui s'y installeront vivront sous perfusion de la Terre pour des siècles au minimum.

Citation Envoyé par DannyK Voir le message
On peut passer 2000 ans à s'extasier sur mars et analyser ses roches, mais ça ne changera jamais rien au fait que c'est un cailloux géant, plus proche du soleil que notre planète et dont en réalité, il n'y a rien d'autre à faire dessus que l'aménager pour pouvoir y habiter.
Mars est situé après la Terre par rapport au Soleil. Là on vois qu'il vous manque vraiment les notion de base de l'astronomie. Ça explique votre manque d'appréciation des grandeurs et de la complexité de la colonisation martienne. Ça n'est pas grave, mais vous devriez vraiment vous documenter un minimum, auprès de sources sérieuses, avant de vous avancer avec autant de conviction sur ce genre de sujet.

Citation Envoyé par DannyK Voir le message
Les formes de vies ont besoin d'adapter leur environnement si elles ne peuvent pas s'adapter pour pouvoir vivre : Mars à la condition idéale qu'elle est littéralement faite en l'état, pour être adaptée.
Sauf que vous n'avez pas idée de la difficulté pour l'homme d'adapter la surface martienne. Les plans de Terraformation de Mars, même les plus optimistes, ne feront pas de miracles. A supposer des avancées technologiques dont on est actuellement incapables, et des moyens d'action fabuleux à l'échelle planétaire, qui paraissent inenvisageable, on pourrait au mieux rendre la planète rouge habitable quelques milliers d'années en libérant toutes les ressources aqueuses disponibles pour créer une atmosphère qui finirait a terme soufflée par les vents solaires, après cela Mars serait un caillou aride pour l'éternité. Comparé à la Terre qui abrite la vie depuis quelques milliard d'années et devrait pouvoir le faire encore pour à peu près autant, il n'y a pas photo.

Citation Envoyé par DannyK Voir le message
Au delà du fantasme de la science fiction que la majorité d'entre nous avons, de vouloir explorer l'espace, le réchauffement climatique, la montée des extrêmistes religieux, des pensées sectaires type "Woke", de la surpopulation, ... démontre qu'il est plus que temps d'aller sur Mars afin de désengorger la planète, car, il faut être honnête, ce n'est pas en mangeant des graines et en refusant d'avoir des enfants ou en ayant 1, alors qu'en contre partie la très grande majorité de la population mondiale se reproduit avec des idées contraires à l'intellect, que nous pourrons réellement faire progresser l'humanité tant techniquement, que socialement.
La colonisation de Mars n'est une solution pour rien de tout ça. Si on arrive pas a résoudre ces problèmes sur Terre, ça sera encore pire sur Mars :
  • Même lorsque l'on aura brulé les deniers gisements de charbon, pétrole et gaz disponibles, les conditions de vie sur Terre seront toujours infiniment plus accueillantes que sur Mars.
  • Les problèmes politico-religieux seront encore plus critique sur Mars au vu des conditions extrêmes. L'accès aux ressources difficile ne manquera pas d'engendrer des tensions, sans compter que les colonies dépendront forcément de la politique terrienne qui peut simplement les condamner à mort si elle stoppe un ravitaillement hors de prix.
  • La surpopulation, elle sera encore plus critique sur Mars où la vie sera limitée a des installations de survie dont l'espace sera forcement très contraint. Une politique de contrôle des naissance serait clairement obligatoire pour ne pas que ça tourne à la catastrophe.
  • Quant a la production agricole elle sera terriblement difficile donc l'utiliser pour de l'élevage comme sur Terre, n'y comptez pas trop. Si vous tenez à manger de la viande tous les jours, clairement, restez sur Terre.
6  0 
Avatar de Adelindw
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 13/12/2021 à 22:40
Bonjour,

Premier point, sans starlink je ne pourrai vous communiquer mon avis.
En Belgique, 50.000 ménages en zone blanche, quatre personnes par ménage = 200.000 Belges en zone blanche.
L'opérateur historique me proposai simplement de payer 130.000€ HTVA pour avoir une connexion fibre...
Je ne connais pas le nombre de ménage en zone blanche en France, merci à ce cinglé de Elon de penser à eux à moi.
Il est tout aussi fou de penser que certaines personnes trouvent que starlink ne servirai qu’en Afrique et donc à rien.. et d'ailleurs pourquoi l'Afrique ne pourrai avoir internet?
La critique est facile, mais les opérateurs historiques ont eu 200 ans pour déployer leur réseau avec l'argent publique.. sauf qu'ils ne sont pas arrivés chez moi!
Alors oui, heureusement, un capitaliste pur et dur a eu un rêve fou et m'a fourni internet haut débit pour 99€ par mois, dans mon pays développé qui pense d'ailleurs faire des lois inscrivants l'accès à internet comme un droit universel de l'homme. Cela ne manque pas d’ironie.. pour mon état actionnaire majoritaire de l’opérateur historique..
La différence majeure en le capitaliste Elon et le capitaliste historique est que le second s'est protégé depuis des décennies derrières des monopoles d'états sans penser à faire évoluer son réseau vers moi. Je ne comptais pas car il n'y avait pas d'autres choix pour moi. La meilleure façon de capitaliser était donc de ne fournir qu'a ceux qui habitent en zone urbaine et périurbaine, sans autres investissements... les états étaient contents, les dividendes et cours de bourse augmentaient et les oubliez, sacrifié sur l'hôtel de la bourse n'avaient pas d'action sur le cours de bourse des opérateurs historiques.
Même à 200€ par mois, je garderai ELON sur mon toit, lui a pensé à moi quand j’avais besoin d’un service. Ce capitaliste me fourni un service social incontournable en ces heures de confinement ou le contact avec l’état se fait via internet exclusivement et cela ne manque pas d’ironie encore une fois !

Merci, merci, merci et encore merci à ELON !
5  0 
Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 29/03/2022 à 13:46
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message


Je crois qu'il est plus difficile de faire venir la fibre que l'électricité ou le téléphone.
Pas vraiment. Maintenant la fibre passe sur les poteaux dans les zones reculées. Cf ma maison de vacance : Un nouveau câble a été ajouté, je ne sais pas lequel des deux est la fibre, mais en tout cas elle suit le réseau de poteau partagé EDF/ex FranceTélécom

(click to zoom)
Et la fibre c'est beaucoup moins vital que l'eau ou l'électricité..
En son temps l'electricité n'était pas non plus considérée comme vitale.
Cependant Orange va se débarrasser entièrement de son réseau cuivré à plus ou moins brève échéance. Ne pas connecter les dernier utilisateurs revient à les déconnecter entièrement du réseau.
Et quand au même moment la Finlande déclare l'accès à internet comme un droit humain, ça fait tâche.

J'ai l'impression que la fibre sert surtout à ceux qui streament et à ceux qui téléchargent en P2P parce que l'upload (débit ascendant) est meilleur.
Ou plus simplement, et plus fréquemment, avoir plusieurs flux vidéos en même temps. Avoir 2 personnes sur youtube en même temps, ça reste interessant.
Et quand tu vois la bande passante nécessaire pour un truc aussi simple que gmail, on peut bien imaginer que dans 5 ou 6 ans la fibre sera nécessaire pour un webmail (malheureusement, on est d'accord)


Bon à la limite ça sert aussi à avoir plusieurs boitiers TV Free (parfois le débit ADSL n'est pas suffisant) et peut-être à ceux qui regardent des films en 4K ou une connerie comme ça.
Je pense que l'ADSL suffit à la plupart des utilisateurs.
Si on reste dans le cadre des utilisateurs pommés dans la campagne, l'ADSL n'est pas suffisant car n'a pour beaucoup jamais dépassé les 512 Kbit/s. En tout cas c'était le cas chez nous avant la fibre...

C'est assez facile de refuser un progrès à des gens quand on en bénéficie déjà soit même.
5  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 09/07/2022 à 7:28
Clairement, le prix est adapté a la clientèle visée.
5  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 18/01/2023 à 10:32
Citation Envoyé par Ryu2000
Il y a d'autres entreprises que Starlink qui ont des satellites en orbite.
Le problème est plus grand.
C'est vrai mais, il faut prendre en compte que Starlink a lui tout seul va plus que doubler le nombre de satellites en orbite base, même les autres constellations prévues a l'avenir pour du service internet sont moins ambitieuses en nombre de satellites. Donc si on veut réguler la pollution orbitale, Space X va être un sujet particulièrement important.
6  1 
Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 29/03/2022 à 10:11
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
pour construire une antenne 4g/5g il faut la raccorder à la fibre de toute manière, ces technos peuvent être intéressante dans les zones de montagnes ou relier chaque maison isolé couterais trop cher.
On voit bien le point de vue du citadin ^^

Pour avoir une maison familiale dans un village de 60 habitants dans le trou du cul de la France, la Lozère, qui est dans le massif central, c'est à dire même pas une montagne mais de grosses colines, la 4g et la 5g, dés que tu passes une vallée ou un col c'est la merde. Dés que tu es dans une forêt un peu dense c'est la merde.
On a une 4g capricieuse depuis 6/7 ans et la fibre Gbit/s depuis 2 ans.
On a réussi à apporter l'électricité et le téléphone à chaque maison de France, il n'y a pas de raison qu'on ne fasse pas l'effort avec la fibre.

Quand on parle de zones isolées dans le cadre de Starlink, on parle de zones à 100km+ de toute civilisation. Ce qui en France ne peut concerner à peu près que la Guyane.
4  0 
Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 04/07/2022 à 16:29
Malgré que le lunatique et médiatique Elon Musk soit parfois décrié, par exemple sur ses élucubrations délirantes à propos de la colonisation de Mars, il a quand même de sacrés réussites à son actif, comme ce machin couteux mais très pratique pour les nomades numériques (Digital nomads), dont certains freelances en informatique.
3  0 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 06/07/2022 à 18:01
Citation Envoyé par DannyK Voir le message
On peut passer 2000 ans à s'extasier sur mars et et analyser ses roches, mais ça ne changera jamais rien au fait que c'est un cailloux géant, plus proche du soleil que notre planète et dont en réalité, il n'y a rien d'autre à faire dessus que l'aménager pour pouvoir y habiter.
Non, les planètes du système solaire sont, dans l'ordre de la plus proche du soleil à la plus éloignée :
Mercure, Vénus, Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune, Pluton ayant été déclassée.

Mars est donc plus éloignée du soleil que la terre.

Par ailleurs, le diamètre équatorial de Mars fait un peu plus de la moitié de celui de la terre et sa masse est est environ dix fois moindre que celle de la terre.

À l'échelle de l'univers c'est effectivement un caillou et même une poussière, mais comparativement à notre planète, c'est quand même beaucoup plus que ça
3  0 
Avatar de 23JFK
Membre expert https://www.developpez.com
Le 08/07/2022 à 23:48
5000$, c'est même pas 10% du prix d'un plein de gazole.
3  0 
Avatar de Tagum
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 24/06/2021 à 14:01
question à 2 francs 6 sous: quid de l'utilisation d'un abonnement dans un autre pays que celui de la souscription ? La question est fondamentale car il faudrait pouvoir se connecter de n'importe où sans devoir demander l'approbation commerciale du gouvernement local. Exemple, la Chine développe un produit satellite similaire. Qui peut croire un instant qu'elle va autoriser la vente de produits concurrents sur son territoire et qui pourrait contourner les restrictions de censure de leur gouvernement. Si la portabilité supranationale n'est pas assurée, il est douteux que cette technologie soit un grand succès en dehors des usages de bon père de famille dans les zones non desservies des pays respectueux des droits de l'homme.
2  0