IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Apple demande à son personnel de retourner au bureau 3 jours par semaine à partir de début septembre
Et encourage les employés à se faire vacciner

Le , par Stéphane le calme

474PARTAGES

10  0 
Les employés d'Apple sont invités à retourner au bureau trois jours par semaine à partir de début septembre. Tim Cook a envoyé un courriel mercredi informant le personnel du changement.

« Pour tout ce que nous avons pu accomplir alors que beaucoup d'entre nous ont été séparés, la vérité est qu'il a manqué quelque chose d'essentiel au cours de cette dernière année : l'un l'autre », a-t-il déclaré. « La vidéoconférence a réduit la distance entre nous, bien sûr, mais il y a des choses qu'elle ne peut tout simplement pas reproduire. »

Cook a annoncé que la plupart des employés seront invités à se rendre au bureau les lundis, mardis et jeudis, avec la possibilité de travailler à distance les mercredis et vendredis. Les équipes qui doivent travailler en personne reviendront quatre à cinq jours par semaine.

Les employés ont également la possibilité de travailler à distance jusqu'à deux semaines par an, « pour être plus proches de leur famille et de leur entourage, changer d’air, gérer des voyages inattendus ou une raison différente qui vous est propre », selon la lettre. Les managers doivent approuver les demandes de travail à distance.

Le changement n'est pas tout à fait inattendu pour le personnel d'Apple. Alors que les employés ont travaillé à distance pendant la pandémie de coronavirus, l'entreprise a découragé le travail à domicile avant 2020. En décembre, Tim Cook a déclaré aux employés qu'ils pourraient être invités à revenir au bureau dès juin.

Depuis que la pandémie a commencé à se propager l'année dernière, Apple a offert des congés payés aux personnes présentant des symptômes de Covid-19. De nombreux employés de l'entreprise travaillent toujours à domicile, mais l'entreprise a progressivement ramené du personnel de vente au détail à mesure que les magasins Apple à travers les États-Unis ont rouvert.

Apple Inc. encourage les employés à se faire vacciner contre le Covid-19 en offrant des congés payés pour les rendez-vous et des congés de maladie payés pour ceux qui souffrent d'effets secondaires, selon des personnes connaissant le sujet. Le géant de la technologie basé à Cupertino, en Californie, a également déclaré au personnel ces dernières semaines qu'il n'avait pas accès aux vaccins et ne fournissait pas lui-même de vaccins aux travailleurs, ont déclaré des sources qui ont demandé à ne pas être identifiées pour discuter de questions privées.

En Californie, où Apple a ses bureaux principaux et plus de 50 magasins, les personnes de plus de 16 ans seront éligibles à la vaccination le 15 avril, a annoncé l'État la semaine dernière. De nombreux autres États étendent également l'éligibilité au vaccin.

« Pour l'instant, permettez-moi simplement de dire que j'ai hâte de voir vos visages », a-t-il déclaré en terminant. « Je sais que je ne suis pas le seul à qui manque le bourdonnement de l'activité, l'énergie, la créativité et la collaboration de nos réunions en personne et le sens de la communauté que nous avons tous construit ».

La semaine dernière, Amazon.com Inc. a commencé les vaccinations sur place pour les travailleurs de première ligne dans ses entrepôts du Nevada, du Kansas et du Missouri, tandis que certaines compagnies aériennes et chaînes hôtelières ont également commencé à vacciner leurs employés.

Apple a proposé des tests Covid-19 sur place pour les employés retournant dans ses bureaux et a également fourni des kits de test par la poste pour les employés de la vente au détail et des entreprises. Apple a récemment ajouté une nouvelle fonctionnalité à son application Maps pour aider les utilisateurs à trouver des sites de vaccination.

La position d'autres grandes enseignes de la technologie par rapport au télétravail

La position d’Apple sur le travail à distance, tout en devenant plus détendue, reste conservatrice par rapport aux autres grandes enseignes de la technologie.

La position de Google

Google a commencé à demander à ses employés de travailler à domicile en mars afin de limiter la propagation du coronavirus. Comme la pandémie ne montre aucun signe de ralentissement, en particulier aux États-Unis, Google a repoussé à plusieurs reprises la date limite de réouverture complète de ses bureaux : 1er juin 2020 puis janvier 2021. Au final, c'est septembre 2021 qui a été retenu.

Selon une note de service intitulée « Need to know », les employés de Google qui souhaitent travailler à distance après le 1er septembre, pour plus de 14 jours par an, doivent faire une demande officielle. Dans les circonstances exceptionnelles, les employés peuvent faire une demande pour une durée maximale de 12 mois. Google se réserve le droit de rappeler les employés à leur bureau d'affectation à tout moment, précise la note.

Au final, en mai, Google a annoncé que 20 % de ses effectifs pourraient travailler à domicile en permanence.


La position de Facebook

Facebook a déclaré qu'il permettrait à de nombreux employés de travailler à domicile de façon permanente. Le revers de la médaille ? Ils ne seront pas en mesure de conserver leurs gros salaires dans la Silicon Valley s’ils s’installaient dans des régions plus abordables du pays.

Mark Zuckerberg a déclaré que le travail à distance « est l'avenir » et a déclaré aux employés de Facebook qu'ils pouvaient tous travailler à domicile pour toujours, à condition d'obtenir l'approbation de leur responsable.

Lors d'une réunion du personnel retransmise en direct sur sa page Facebook, il a indiqué qu'en moins de dix ans, la moitié des 48 000 employés de l'entreprise travailleraient à domicile : « Il est clair que Covid a apporté beaucoup de changements dans nos vies, et cela inclut certainement la façon dont la plupart d'entre nous travaillent », a déclaré Zuckerberg. « À l'issue de cette période, je m'attends à ce que le travail à distance soit également une tendance croissante ».


L'annonce de Mark Zuckerberg a fait suite à des décisions similaires sur Twitter et sur la société de paiement Square, toutes deux dirigées par Jack Dorsey. Dorsey a déclaré une semaine avant que les employés de ses entreprises seraient autorisés à travailler depuis leur domicile indéfiniment.

La perspective française

Invitée par Patrick Roger le 27 mai dans l’émission « C’est à la une » sur le plateau de Sud Radio, Élisabeth Borne, la ministre de du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion, a annoncé la fin du télétravail systématique. À partir du 9 juin, les entreprises retrouveront une certaine marge de manœuvre au sujet du nombre minimum de jours de télétravail par semaine.

C'est sur l'antenne de Sud Radio qu'Élisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, a annoncé la fin du télétravail à 100 %. « Effectivement, à partir du 9 juin, on assouplit les règles en entreprise, et en particulier le télétravail. Depuis le mois de novembre, la règle c’est le télétravail systématique pour toutes les activités qui le permettent. Il ne s’agit pas de passer de tout à rien, le télétravail reste quelque chose d’important pour limiter la diffusion du virus. On sait qu’il y a aussi beaucoup de lassitude chez ceux qui télétravaillent à 100 % depuis des mois. Donc, grâce à l’amélioration de la situation sanitaire, à partir du 9 juin, nous allons redonner des marges de manœuvre aux entreprises pour définir, entre la direction et les représentants des salariés, un nombre minimum de jours de télétravail par semaine ».


La ministre indique donc que la main est redonnée aux employeurs et aux salariés pour qu'ils déterminent le nombre de jours adaptés en présentiel. Pour elle, il n'est pas question d'abandonner le télétravail : « tout le monde souhaite qu'on assouplisse ces règles, notamment ceux qui sont à 100 % en télétravail depuis des mois. Il y a beaucoup de salariés qui souffrent d'isolement. Donc cet assouplissement est attendu. Mais il faut que ce soit progressif et c'est pour ça que nous allons mettre en ligne ce protocole dès la semaine prochaine afin qu'il y ait du temps pour discuter au sein des entreprises sur le retour progressif sur site au bureau »

Source : lettre de Tim Cook aux employés Apple

Et vous ?

Êtes-vous pour le retour au travail en présentiel, le télétravail partiel (combien de jours par semaine, systématiques ou non), le télétravail total

Voir aussi :

Accepteriez-vous une baisse de salaire pour continuer à travailler à distance ? Près de 50 % des travailleurs le feraient pour les avantages du télétravail, d'après un récent sondage
Apple poursuivi en justice après s'être appuyé sur un système de reconnaissance faciale défaillant pour accuser à tort un adolescent de vol à l'étalage dans plusieurs États
La ministre du Travail Élisabeth Borne annonce la fin du télétravail systématique dès le 9 juin, « il ne s'agit pas d'abandonner le télétravail ! Cette pratique reste recommandée »
YouTube, Netflix et Facebook font partie des services les plus utilisés par les télétravailleurs avec leurs ordinateurs professionnels, selon Zscaler qui a analysé les données sur son cloud

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 16/07/2021 à 10:39
Quand t'as laché quelques milliard dans un campus tout neuf j'imagine que t'aimerais bien que tes employés l'utilise

Plus sérieusement , le télétravail quand on dispose des bonnes conditions (un bureau dédié et pas de gosses à garder) c'est évidemment un très gros plus.
* Moins dérangé donc plus productif
* Horaires plus flexible
* Confort bien meilleur

Je pense que 1 à 3 jours par semaine est envisageable dans n'importe quelle société. Le fullremote en revanche demande une culture d'entreprise particulière et un casting spécial des employés pour que ca fonctionne réellement.

Mais le contact physique demeurera important. Nous sommes des animaux sociaux et nous voulons nous réunir, échanger des idées et ressentir l'énergie des événements en personne
Non merci.
Perso depuis le covid j'apprécie bcp plus le travail. On à plus a se serrer la main / taper la bise à 20 personnes , plus besoin de se forcer à participer à un événement social dont je me contre fou parce que sinon c'est mal vu , plus besoin de trouver des excuses à la con parce que dire à michel que c'est un gros con et que j'ai pas envie de lui parler à la machine à café sa passe pas ...
Bref moins y'a d'interaction sociale mieux je me porte ... comme quoi les vérités des uns ne sont pas forcément absolues.
14  1 
Avatar de AndMax
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 16/07/2021 à 12:25
Un jour il faudra se poser la question de ce qui est réellement utile et de ce qui est simplement du gaspillage. Construire des millions de m² de bureaux, et voies d'autoroutes supplémentaires car les embouteillages sont pires chaque année, le tout pour des gens qui vont travailler sur un ordinateur et qui ont déjà la capacité de travailler depuis chez eux avec une productivité meilleure, ce n'est pas du tout compatible avec le fait de vouloir respecter des "accords" sur le climat. Comment ferez-vous (chacun d'entre vous) pour émettre 5% de CO2 en moins chaque année, surtout si vous reprenez le rythme des déplacements comme avant 2020 ?

Le fait que votre employeur gaspille une part importante du budget de l'entreprise afin de payer des loyers devenus inutiles et vous offrir un 2me bureau chauffé ou climatisé et bien équipé sur site, en plus du bureau que vous avez déjà chez vous, ça sera également décisif un jour pour justifier que vous coûtez plus cher que la ressource qui travaille de l'autre côté du monde.
9  0 
Avatar de weed
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 07/03/2022 à 21:18
De mon point de vue, malheureusement mieux vaut faire un peu moins de télétravail, si l'on veut conserver notre travail. Je coute très cher à mon client 500-600€ et je suis très facilement remplacable.

Si je fais 100% de télétravail, mon client va se dire, mais pourquoi payer aussi cher alors que je peux trouver bien moins cher dans un pays francophone comme le Maroc ou la Roumanie. Malheureusement tant que dans ces pays, le cout de travail sera bien moins élevé que le notre, le 100% est une menace.
8  0 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/06/2021 à 10:56
Ce sera bientôt un groupe d'anciens employés d'Apple
7  0 
Avatar de DevTroglodyte
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 16/07/2021 à 14:04
Citation Envoyé par AndMax Voir le message
Un jour il faudra se poser la question de ce qui est réellement utile et de ce qui est simplement du gaspillage. Construire des millions de m² de bureaux, et voies d'autoroutes supplémentaires car les embouteillages sont pires chaque année, le tout pour des gens qui vont travailler sur un ordinateur et qui ont déjà la capacité de travailler depuis chez eux avec une productivité meilleure, ce n'est pas du tout compatible avec le fait de vouloir respecter des "accords" sur le climat. Comment ferez-vous (chacun d'entre vous) pour émettre 5% de CO2 en moins chaque année, surtout si vous reprenez le rythme des déplacements comme avant 2020 ?

Le fait que votre employeur gaspille une part importante du budget de l'entreprise afin de payer des loyers devenus inutiles et vous offrir un 2me bureau chauffé ou climatisé et bien équipé sur site, en plus du bureau que vous avez déjà chez vous, ça sera également décisif un jour pour justifier que vous coûtez plus cher que la ressource qui travaille de l'autre côté du monde.
Alors déjà, meilleure productivité, ça va dépendre des cas, ensuite, loyers inutiles, désolé, mais tout le monde n'apprécie pas le télétravail, loin de là. Personnellement, j'ai du mal à travailler en remote, et ça ne s'améliore pas avec du durée dudit remote. Au dernier confinement, ma productivité était au raz des pâquerettes.

Faudrait arrêter avec le "le full remote, c'est la vie", un peu... ça dépend des gens.
7  1 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 07/04/2022 à 19:50
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message

« Il y aura un certain jeu qui les poussera à revenir au bureau», a-t-il ajouté. Bock pense que les travailleurs commenceront probablement à vouloir venir au bureau eux-mêmes lorsqu'ils verront les patrons accorder plus de promotions et d'opportunités aux employés présents dans le bâtiment qu'à ceux qui travaillent à domicile.

je prends le pari !
je sais pas comment cela se passe au USA mais de mon coté en france:
1) jamais une boite m'a proposé une hausse de salaire, c'est moi qui doit harceler ma manager a chaque entretient... et tous ca pour obtenir au mieu du 5-8% max.
Pour etre augmenter à ma juste valeur je dois... changer de boite

2) je préfère rester pépère chez moi quitte et ne pas avoir d'augmentation, de toute façon meme en présentiel je n'en ai pas.
Apres je sais ce que je vaut en tant que salarié, je suis clairement pas le meilleur élément de la boite mais je fais le travail qu'on me donne correctement et dans les temps en respectant mes horaires (pas d'heure sup non payé)

le télétravail m'apporte un énorme confort que je suis pas pres d'abandonner: je me lève plus tard, je fini plus tot, je consomme pas de carburant pour bosser (bon pour la planete, pour ma voiture, et pour mon porte feuille) et je suis plus flexible, je peux aller chez le dentiste ou à la prefecture à la pause de midi/le matin/le soir plus facilement.
5  0 
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 16/07/2021 à 11:52
Citation Envoyé par Jeff_67 Voir le message
Le full remote est pratiqué dans les entreprises où les salariés sont considérés comme des ressources plus que des êtres humains. Cela inclut les SSII bien-sûr, mais aussi certains géants de la tech qui n'hésitent pas à licencier des divisions entières sans grande considération pour le code du travail : la part des licenciés qui vont en justice est faible, et ces entreprises ont suffisamment d'argent pour faire trainer les procédures, les dommages et intérêts sont provisionnés d'avance.

Certains s'y retrouvent dans ce système. Les ex-Parisiens sont tout contents de leur nouvelle maison avec piscine en Province. Mais tout ça n'a qu'un temps.
Le fullremote est surtout pratiqué dans les entreprises qui font confiance à leur collaborateur et qui n'ont pas besoin de les micromanager toutes les 2h. Et ca ne marche évidemment qu'avec des employés sérieux , qui n'ont pas besoin de se montrer pour exister et qui prouvent leur valeur par leur résultat. Les JeanMichel brasseduvent sont vite mis en défaut en fullremote...

Si demain tous les métiers de services sont ouvert au full remote ca veux dire que tu peux travailler partout dans le monde depuis chez toi. Se faire virer comme un mal propre n'a donc plus du tout le même impact qu'aujourd'hui (où tu vas potentiellement déraciner tout une famille pour un nouveau poste). Et ca rendrait de fait le marché de l'emploi extrêmement dynamique un peu comme ca se voit au canada , où tu peux limite te faire virer le matin en arrivant et retrouver quelque chose d'autre dans l'après midi parce que employer quelqu'un ne veux pas dire se marier avec lui pour 40 ans ...

Perso je préfère des marchés hyper dynamiques où effectivement tu peux te faire jeter à tout instant mais retrouver tout aussi rapidement qu'un marché comme la France où tout le monde est hyper frileux parce que virer le nul qui à réussi à t'esbroufer lors des 28 entretiens va te couter des milliers d'euros.
5  1 
Avatar de FlaviusPERL
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 09/03/2022 à 15:12
Citation Envoyé par d_d_v Voir le message
Les entreprises peuvent toujours rêver qu'on reviennent tous sur site, avec le prix de l'essence qui explose, et l'énergie en général.
D'où l'importance, dans la mesure du possible bien évidemment, de vivre près de son travail.
Je pense principalement aux parisiens qui ont fui la capitale avec légèreté et qui vont petit à petit comprendre qu'on ne peut avoir le beurre et l'argent du beurre (dans notre cas, le salaire parisien et la vie loin de paris).

Weed l'a très bien synthétisé, le 100% télétravail nous nuira à terme.

Notre force sera d'être présent physiquement au sein d'une équipe...
N'oublions que l'homme reste un animal social et que les absents ont toujours tort...
4  0 
Avatar de CEDRIC_D
Membre actif https://www.developpez.com
Le 18/07/2021 à 1:07
Il ne faut pas confondre le télétravail et le télétravail pendant le COVID !
Pendant le COVID :
-> des écoles, garderies, crèches ... étaient fermées -> donc des enfants à la maison pendant les horaires de travail
-> les salles de sports fermées, couvre feux, confinements, limitations de déplacements, galères en tout genre -> grosse impacte sur le moral des "salariés"
-> télétravail du jour au lendemain et imposé -> les entreprises / manager / clients n'étaient pas prêt, le télétravail ça s'organise
-> les salariés n'étaient pas équipés : la majorité travaillaient sur la table de la cuisine -> si on vous propose de télétravailler pour les 10 prochaines années vous allez probablement investir : bureau indépendant, organisation familiale -> habituer les enfants qu'une partie de la maison ne leur est plus accessible, qu'il ne faut pas faire de bruit quand on est en réunion ...

Pour la vie sociale, ça me convient bien de
-> passer plus de temps avec ma femme et mes enfants qu'avec mes collègues de bureau ...
-> disposer d'activités sportives qui ne m'étaient pas accessible auparavant car je rentrais trop tard
-> pouvoir avoir des discussions plus directes avec mes interlocuteurs en Visio car mes 20 collègues de l'open-space n'entendent pas ma conversation

J'apprécie également que beaucoup d'informations qui étaient auparavant dites oralement soit maintenant rédigées et partagées ...
3  0 
Avatar de totozor
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 07/03/2022 à 8:13
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Et vous ?
Que pensez-vous de ces tendances ? Sont-elles cohérentes avec la réalité dont vous êtes au fait ?
Notre directeur général a confirmé qu'il n'aimait pas la télétravail et que nous reviendront progressivement sur site. Il a aussi reconnu que le télétravail avait fonctionné en période de crise donc qu'il ne fermait pas complètement la porte aux discussions.
Certains sont revenus le lendemain avec une lettre de démission prête pour leur chef en disant qu'ils l'enverraient au RH dès l'annonce officielle de la fin de télétravail.
D'autres se réjouissent de revenir sur site.
D'autres demandent qu'on garde de la souplesse dans la gestion de la présence sur site.

Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Et vous ?
Pour quelles raisons aimeriez-vous (n'aimeriez-vous pas) rester en télétravail ?
J'ai besoin d'être sur site parce que j'ai besoin de parler à des gens en face à face, parce que se voir facilite grandement la communication.
J'ai envie de garder de la liberté sur le télétravail parce qu'à certaines période j'ai besoin d'être productif et de ne pas être interrompu et que c'est bien plus simple quand mon téléphone ne sonne pas.
J'ai envie de garder de la liberté parce que je fais du sport, qu'on doit récupérer ce qui a été perdu pendant le covid (réflexe, forme, cohésion, etc), que ça demande une grosse énergie en entrainement et que je gère ça plus sereinement de chez moi que sur site.
1. Il est plus facile d'annoncer que tu coupes ton micro parce que tu manges pour tenir l'entrainement du soir que de sortir ton gouter en pleine réunion.
2. Quand je suis chez moi je peux travailler 30 minutes de plus sans gêner ma préparation.
3. Je suis bien moins désagréable pendant les réunions de fin de journées : mon chef déteste mes "je vous quitte dans 10 minutes quoi qu'il arrive donc peut on se diriger vers les actions attendues?" et il aime encore moins quand je me lève pour quitter la réunion au milieu d'une phrase.

Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Et vous ?
Êtes-vous en télétravail ? Accepteriez-vous une diminution de votre salaire pour y rester après la pandémie ? Que pensez-vous de l’approche travail à distance de façon générale ?
Je suis en télétravail partiel (1 ou 2 jours/semaine)
Ma diminution de salaire n'est toujours pas une piste envisagée. J'ai même demandé une augmentation au vue du large dépassement de mes objectifs et de la satisfaction de mes clients.
Il n'y a aucune raison d'accepter une baisse de salaire. Le télétravail nous fait faire certaines économies mais augmente certaines de nos dépenses que ma société ne couvre pas.

Le format du travail a évolué, les employés ont des demandes très variées et ne sont pas toujours prêt à entendre un refus.
C'est un grand challenge pour nos RH et le lobbying pour nous faire concéder du terrain semble peu effectif. J'en suis assez heureux.
3  0