IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'UE s'apprête à dévoiler un portefeuille numérique adapté à la vie post-Covid
Pour permettre aux citoyens d'accéder aux services publics et privés en ligne

Le , par Bill Fassinou

112PARTAGES

11  0 
Alors que plusieurs régions du monde et l'industrie du transport aérien travaillent sur des applications mobiles qui serviront de passeports vaccinaux pour aider à relancer les voyages internationaux, l'UE serait également sur le point de dévoiler un portefeuille numérique. Des sources proches du dossier ont indiqué que l'UE devrait dévoiler mercredi les plans détaillés d'un portefeuille numérique à l'échelle du bloc, à la demande des États membres qui souhaitent trouver un moyen sûr pour les citoyens d'accéder aux services publics et privés en ligne. Est-il sûr de regrouper toutes ces données personnelles au sein d'une même application ?

Un portefeuille numérique donnant accès aux services publics et privés

Selon la rumeur, le portefeuille numérique de l'UE stockerait en toute sécurité les données de paiement et les mots de passe et permettrait aux citoyens des 27 pays de se connecter aux sites Web des administrations locales ou encore de payer leurs factures de services publics en utilisant une seule identité reconnue. L'application, à laquelle il serait possible d'accéder notamment par lecture d'empreinte digitale ou de rétine, devrait également servir de coffre-fort où les utilisateurs pourraient stocker des documents officiels tels que leur permis de conduire. Les sources ont toutefois ajouté que l'utilisation du portefeuille ne serait pas obligatoire.



Cependant, les citoyens qui choisissent de s'inscrire devraient bénéficier d'un écosystème numérique plus sûr et d'une plus grande flexibilité, idéale pour la vie post-pandémique. Afin de protéger les citoyens, les fonctionnaires européens imposeront une séparation structurelle empêchant les entreprises qui accèdent aux données des utilisateurs de les utiliser pour toute autre activité commerciale, comme la commercialisation de nouveaux produits. Bruxelles aurait entamé des discussions avec les États membres afin de fournir des lignes directrices sur les normes techniques pour le déploiement du portefeuille numérique.

Selon les personnes interrogées, le portefeuille devrait être pleinement opérationnel dans environ un an. D'après elles, les nouvelles propositions s'inscrivent dans le cadre d'un réexamen de l'identification électronique existante à l'échelle de l'UE et font suite à une consultation sur les "moteurs et les obstacles" au déploiement d'un portefeuille numérique. Le système existant a été peu utilisé, puisque seuls 19 pays ont introduit des pièces d'identité numériques, qui ne sont pas toutes compatibles entre elles. En fin de compte, ce sont les États membres qui décideront de la manière de mettre en œuvre le système.

Les élus européens espèrent que l'amélioration de la culture numérique et l'utilisation accrue des outils numériques pendant la pandémie contribueront à dynamiser le nouveau système. Les régulateurs devraient également mettre en avant la facilité d'accès aux services publics et privés si les gens décident de s'inscrire. Par exemple, une personne désirant louer une voiture pourrait utiliser son portefeuille numérique pour le faire à distance via une application qui vérifiera son identité et émettra une clé électronique afin qu'elle puisse prendre la voiture immédiatement sans avoir à faire la queue à l'aéroport.

« Le portefeuille numérique sera simple, sécurisé et protégera les personnes en ligne », a déclaré une source à Financial Times. « Les gens auront aussi le pouvoir de décider de la quantité d'informations qu'ils donnent, alors que Google et les autres ne vous laissent pas décider de ce que vous donnez », a-t-elle ajouté.

D'autres efforts sont également entrepris à l'échelle mondiale

L'Union européenne, d'autres gouvernements dans le monde et l'industrie aérienne travailleraient sur des passeports vaccinaux afin de relancer les vols internationaux. Ils travaillent sur des systèmes qui permettraient aux voyageurs d'utiliser des applications de téléphonie mobile pour prouver qu'ils ont été vaccinés, ce qui pourrait les aider à éviter les lourdes exigences de quarantaine à leur destination. C'est le cas en France. Le gouvernement français a ajouté en avril une nouvelle fonctionnalité à l'application de suivi des contacts TousAntiCovid.

Appelée TousAntiCovid-Carnet, elle vous permet d'ajouter les résultats de vos tests PCR et antigéniques dans l'application pour les présenter à un tiers. Le gouvernement a également prévu un nouveau menu pour ajouter la preuve que l'on a été vacciné, notamment le certificat de vaccination, ce qui permettra aux utilisateurs de prendre l'avion ou d'aller à l'étranger. Mais ces multiples efforts soulignent l'absence d'un système central international permettant de vérifier électroniquement le statut vaccinal. Les projets sont également confrontés à des difficultés techniques pour travailler ensemble.

De même, des questions relatives à la protection de la vie privée et à l'inégalité des vaccins subsistent. En effet, les passeports vaccinaux ajoutent une nouvelle couche numérique à la multitude d'applications de santé et de suivi des contacts liées au coronavirus que de nombreux pays et pays ont déjà mises en place. Leur utilisation au niveau national pour rouvrir les économies locales a fait l'objet d'un vif débat, de nombreuses personnes s'opposant à l'obligation de les utiliser dans les pubs, les concerts et les événements sportifs. Cependant, l'idée de les utiliser pour les voyages internationaux est de plus en plus répandue.

Des pays comme l'Islande ont ouvert leurs frontières aux visiteurs vaccinés et d'autres, comme l'Arabie saoudite, autorisent désormais les citoyens vaccinés à voyager à l'étranger. La dernière décision de l'UE d'ouvrir ses frontières aux voyageurs entièrement vaccinés rend la situation encore plus urgente. L'UE, la Chine et le Japon travaillent tous sur leurs propres certificats de vaccination numériques pour les voyages transfrontaliers. Le Royaume-Uni, quant à lui, a mis à jour fin mai l'application du National Health Service pour permettre aux utilisateurs entièrement vaccinés de prouver leur statut lorsqu'ils voyagent à l'étranger.

Les tests sont en cours pour le certificat numérique de l'UE, qui confirmera également les résultats du test COVID-19 ou la guérison du virus. Il devrait être mis en service d'ici à la fin du mois de juin, ce qui permettra aux résidents de retrouver leurs amis et parents vivant dans 30 pays européens. En revanche, l'on ne sait pas encore exactement où et comment les voyageurs de l'UE, qui ne dispose pas de points de contrôle aux frontières intérieures, verront leurs certificats vérifiés. Selon les autorités de Bruxelles, cette décision sera prise par chaque pays. L'idée est que les voyageurs apposent un code QR sur leur téléphone.

Ensuite, pour le contrôle, le code serait scanné, par exemple dans un aéroport ou une gare, à l'aide d'une application de vérification officielle qui consulte les bases de données nationales, via une "passerelle" technique de l'UE. Selon des rapports parus dernièrement, les voyageurs ont également besoin d'une application pour smartphone afin de pouvoir transporter d'éventuels certificats de vaccination officiels. Le projet de l'UE comprend une technologie open source que les pays européens peuvent utiliser pour créer leurs propres portefeuilles mobiles officiels.

L'Association internationale du transport aérien (IATA) a créé son application mobile IATA Travel Pass, auquel des compagnies comme Qantas, Japan Airlines, Emirates, British Airways et Virgin Atlantic ont adhéré. Une initiative concurrente, CommonPass, a gagné en popularité auprès de transporteurs comme Cathay Pacific, JetBlue, United et Lufthansa. Les voyageurs peuvent déjà utiliser ces applications pour vérifier que les résultats de leur test COVID-19 sont acceptés à leur destination. Travel Pass et CommonPass ne sont pour l'instant disponibles que pour les voyageurs des compagnies aériennes qui les utilisent.

Qu'en est-il de la sécurité et de la vie privée des utilisateurs ?

Travel Pass et CommonPass peuvent être intégrés aux applications de voyage des compagnies aériennes afin que les utilisateurs puissent vérifier leur statut vaccinal lorsqu'ils s'enregistrent en ligne. Les deux systèmes devraient aussi fonctionner avec les certificats de l'UE. CommonPass indique que les utilisateurs pourront importer les certificats de vaccination d'ici la mi-juin. « Dans un contexte de pandémie, les passeports de vaccination ne pourront que se généraliser », a déclaré Paul Meyer, directeur général de The Commons Project, l'association sans but lucratif à l'origine de CommonPass.

« Nous pensons qu'il restera obligatoire pour les voyages internationaux », a-t-il ajouté. Selon certains experts, les faux documents COVID-19 en papier vendus par des fraudeurs ont été un problème pendant la pandémie, mais les développeurs affirment que les versions numériques ont des garanties qui les rendent difficiles à falsifier. L'IATA indique qu'elle ne vérifie pas les résultats des tests ou le statut vaccinal, mais qu'elle sert d'intermédiaire aux laboratoires agréés pour envoyer ces informations de manière sécurisée aux voyageurs dont l'identité peut être associée à la personne qui a effectué le test ou la vaccination.

Elle scanne le visage du voyageur à l'aide de la caméra du téléphone et le compare aux données biométriques du passeport. Des contrôles sont effectués pour éviter qu'une autre personne n'utilise son identité. Par ailleurs, les passeports de vaccination seraient un sujet polarisé, les discussions en ligne mettant en évidence les craintes qu'ils soient utilisés pour contrôler les gens, restreindre la liberté et éroder la vie privée. Les développeurs soulignent qu'un minimum de données personnelles est conservé sur les téléphones, et que les seules choses qui sont transmises sont des clés de chiffrement.

Ces clés permettraient d'échanger des informations en toute sécurité. « Si cela est fait correctement, il n'y a pas de risque supplémentaire pour la vie privée, car il s'agit simplement d'indiquer le statut de la pièce d'identité (oui ou non) », a déclaré Kevin Trilli, responsable produit de la société de vérification d'identité Onfido, qui travaille sur la technologie des cartes de vaccination. Il faut également se demander si les différents systèmes de certification des vaccins fonctionneront bien ensemble et si les pays reconnaîtront les certificats des autres.

Le gouvernement britannique a prévenu que peu de pays acceptent actuellement les preuves de vaccination des voyageurs. « Il n'est pas possible d'avoir un système interopérable au jour zéro, mais avec le temps, les problèmes seront résolus, ce qui permettra de préparer le terrain pour la prochaine pandémie », a déclaré Trilli. Toutefois, qu'en est-il des personnes qui n'ont pas de smartphone ? Ou des familles qui ne disposent pas d'un appareil pour chaque membre ? Les responsables de l'IATA et de l'Union européenne affirment qu'ils travaillent à des solutions, y compris sur support papier.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Seriez-vous prêt à utiliser le portefeuille numérique de l'UE ?
Que pensez-vous des mesures de sécurité prises ? Sont-elles suffisantes ?

Voir aussi

TousAntiCovid : le gouvernement ajoute une fonctionnalité permettant d'enregistrer les résultats des tests PCR et antigénique, le certificat de vaccination devrait être ajouté avant fin avril

Covid-19 : un « certificat sanitaire » européen, en version électronique ou papier, disponible dès le 15 juin, a annoncé Thierry Breton

L'application de traçage des contacts, TousAntiCovid, passe la barre des 10 millions de téléchargements, mais beaucoup de choses restent encore à améliorer pour satisfaire les utilisateurs

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de kain_tn
Membre expert https://www.developpez.com
Le 01/06/2021 à 21:04
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Selon la rumeur, le portefeuille numérique de l'UE stockerait en toute sécurité les données de paiement et les mots de passe et permettrait aux citoyens des 27 pays de se connecter aux sites Web des administrations locales ou encore de payer leurs factures de services publics en utilisant une seule identité reconnue. L'application, à laquelle il serait possible d'accéder notamment par lecture d'empreinte digitale ou de rétine, devrait également servir de coffre-fort où les utilisateurs pourraient stocker des documents officiels tels que leur permis de conduire. Les sources ont toutefois ajouté que l'utilisation du portefeuille ne serait pas obligatoire.
Dis-donc, ils ne vont pas se calmer sur les mesures totalitaires? Déjà qu'ils ne sont pas élus...

On connaît la musique: "ce n'est pas obligatoire ma bonne dame". "Non non, les guichets physiques vont continuer". "Non, le smartphone est optionnel". Et d'année en année une fois qu'il y a des usagers on vire tout le reste. Toujours les mêmes marchands de salades.

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Cependant, les citoyens qui choisissent de s'inscrire devraient bénéficier d'un écosystème numérique plus sûr et d'une plus grande flexibilité, idéale pour la vie post-pandémique. Afin de protéger les citoyens, les fonctionnaires européens imposeront une séparation structurelle empêchant les entreprises qui accèdent aux données des utilisateurs de les utiliser pour toute autre activité commerciale, comme la commercialisation de nouveaux produits. Bruxelles aurait entamé des discussions avec les États membres afin de fournir des lignes directrices sur les normes techniques pour le déploiement du portefeuille numérique.
Ben voilà. Sous la carte du "plus sûr" (ce qui est complètement faux puisque l'on augmente la surface d'attaque/surface d'exposition des données personnelles), on cherche en fait à nous vendre toujours plus, plus plus plus. Jusqu'à l'indigestion

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Les élus européens espèrent que l'amélioration de la culture numérique et l'utilisation accrue des outils numériques pendant la pandémie contribueront à dynamiser le nouveau système. Les régulateurs devraient également mettre en avant la facilité d'accès aux services publics et privés si les gens décident de s'inscrire. Par exemple, une personne désirant louer une voiture pourrait utiliser son portefeuille numérique pour le faire à distance via une application qui vérifiera son identité et émettra une clé électronique afin qu'elle puisse prendre la voiture immédiatement sans avoir à faire la queue à l'aéroport.
Woaou. Louer une voiture sans faire la queue une fois par an?! Mais c'est un SUPER avantage! Vite, prenez TOUTES mes données personnelles et installez-moi une puce dans le cou!

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
De même, des questions relatives à la protection de la vie privée et à l'inégalité des vaccins subsistent. En effet, les passeports vaccinaux ajoutent une nouvelle couche numérique à la multitude d'applications de santé et de suivi des contacts liées au coronavirus que de nombreux pays et pays ont déjà mises en place. Leur utilisation au niveau national pour rouvrir les économies locales a fait l'objet d'un vif débat, de nombreuses personnes s'opposant à l'obligation de les utiliser dans les pubs, les concerts et les événements sportifs. Cependant, l'idée de les utiliser pour les voyages internationaux est de plus en plus répandue.
Ben tiens, il ne manquerait plus que ça. Tu veux aller au café du coin? Il te faut une application non obligatoire voyons!

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Travel Pass et CommonPass peuvent être intégrés aux applications de voyage des compagnies aériennes afin que les utilisateurs puissent vérifier leur statut vaccinal lorsqu'ils s'enregistrent en ligne. Les deux systèmes devraient aussi fonctionner avec les certificats de l'UE. CommonPass indique que les utilisateurs pourront importer les certificats de vaccination d'ici la mi-juin. « Dans un contexte de pandémie, les passeports de vaccination ne pourront que se généraliser », a déclaré Paul Meyer, directeur général de The Commons Project, l'association sans but lucratif à l'origine de CommonPass.
Ben tiens. M'est avis que ça ne doit pas être sans but lucratif pour tout le monde... Si les gars se ruent là dessus c'est parce qu'il y a des sponsors et des gros sous.

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Elle scanne le visage du voyageur à l'aide de la caméra du téléphone et le compare aux données biométriques du passeport. Des contrôles sont effectués pour éviter qu'une autre personne n'utilise son identité. Par ailleurs, les passeports de vaccination seraient un sujet polarisé, les discussions en ligne mettant en évidence les craintes qu'ils soient utilisés pour contrôler les gens, restreindre la liberté et éroder la vie privée. Les développeurs soulignent qu'un minimum de données personnelles est conservé sur les téléphones, et que les seules choses qui sont transmises sont des clés de chiffrement.
Il y a 20 ans, les attentats du World Trade Center ont servi à imposer la mise en place de passeports biométrique. Là on nous en ressert une louche par dessus, pour des raisons tout aussi bidon.

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Ces clés permettraient d'échanger des informations en toute sécurité. « Si cela est fait correctement, il n'y a pas de risque supplémentaire pour la vie privée, car il s'agit simplement d'indiquer le statut de la pièce d'identité (oui ou non) », a déclaré Kevin Trilli, responsable produit de la société de vérification d'identité Onfido, qui travaille sur la technologie des cartes de vaccination. Il faut également se demander si les différents systèmes de certification des vaccins fonctionneront bien ensemble et si les pays reconnaîtront les certificats des autres.
Et donc on doit les croire sur parole? Et ensuite quoi? Ils changent les CGU de l'application? Ils revendent le reste des données? Ils continuent de les héberger directement dans les clouds des GAFAM??

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Quel est votre avis sur le sujet ?
Je crois que c'est assez évident. À bas le flicage généralisé!

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Seriez-vous prêt à utiliser le portefeuille numérique de l'UE ?
Certainement pas.

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Que pensez-vous des mesures de sécurité prises ? Sont-elles suffisantes ?
Sécurité pour qui? Sérieusement les gens, plutôt que d'accepter des trucs pareil, allez plutôt en vacances dans une autre région cet été. Les commerces locaux en ont besoin, et si tout le monde ne se rue pas dans les aéroports, peut-être qu'ils se remettront un peu en question...
11  0 
Avatar de sevyc64
Modérateur https://www.developpez.com
Le 12/06/2021 à 14:21
Le pass covid ne dispense pas des autres vaccins obligatoires suivant les pays, pour voyager (à ma connaissance les vaccins pour les maladies citées ne sont pas obligatoire, même avant la pandémie).

Par contre, partir à l'étranger pour ses vacances, est quand même, peut-être, un luxe dont on peut raisonnablement se passer, tout au moins cet été ou la pandémie est loin d'être terminée dans nombre de pays.
La prudence et la raison sont quand même des armes bien plus puissantes.
4  0 
Avatar de kain_tn
Membre expert https://www.developpez.com
Le 03/06/2021 à 16:26
Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
Que pensez-vous de l’euro numérique de la BCE ?
Pardon par avance mais quand je lis cet article, je pense à ça

https://ibb.co/2jbMjqG

Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
Quel commentaire faites-vous de ce que dit la BCE d’une monnaie numérique de Banque centrale ?
Totalement inutile. En fait on dirait un service marketing qui essaye de trouver des idées d'utilisation de leur application à la c.., histoire d'avoir un peu d'adoption... Et de siphonner tranquillement les données des gens!

Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
Utiliseriez-vous volontiers l’euro numérique pour acheter les services publics ?
Non. Pour quelle raison est-ce que je ferai un truc comme ça? Ils ont déjà assez de données sur ce que j'achète depuis mes cartes bancaires... Et les services de paiement en ligne sont bien plus sécurisés que ces cochonneries (pas d'app à installer, pas de smartphone, etc).
3  0 
Avatar de kain_tn
Membre expert https://www.developpez.com
Le 11/06/2021 à 22:32
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Quel est votre avis sur le sujet ?
Ça fait belle lurette que l'Europe ne sert plus que les gros lobbies et pas le public. On parle de charlots qui font passer des accords commerciaux avec l’Ouzbékistan par exemple (qui exploite le travail forcé - des civils, hein, pas des prisonniers), qui permet aux grandes marques de continuer de vendre leurs bouteilles en plastique partout, qui font passer des accords scandaleux pour permettre la pêche intensive, des gens corrompus et qui voient les êtres humains comme des bêtes corvéables à merci, pourvu qu'eux et leurs petits copains continuent de s'enrichir.

Alors franchement, venant de ces escrocs, plus rien ne peut m'étonner. Nos droits, ils s'en cognent. Notre vie privée, ils n'en veulent pas, pourvu qu'ils fassent de l'argent dessus, et notre sécurité c'est le dernier de leurs soucis.

546 votes pour et 51 abstentions! 546 escrocs et 51 personnes trop lâches pour assumer leur position...

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
"il devrait permettre aux Européens vaccinés, guéris du Covid-19 ou testés négatifs de voyager au sein de l'UE sans forcément être soumis à une quarantaine à destination".
À part les testés négatifs, tous les autres peuvent encore être contagieux et donc disséminer le virus, pourtant ils affichent que le but du passe est de ne pas être en quarantaine. Quelle blague! Le pire c'est que certains doivent voir que c'est une escroquerie puisqu'ils disent "sans forcément être soumis à une quarantaine" - c'est à dire qu'il y aura quand même des quarantaines dans certains pays, malgré leur passe.

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Nous avons abouti sur ce nouvel instrument en un temps record pour sauvegarder la libre circulation pour tous les citoyens
Ah bon? Pourtant on en revient à avant l'Europe: le contrôle et le passage des douanes avec un nouveau document d'identité. Il appelle ça la "libre circulation, lui?"

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Par exemple, les États membres pourront imposer des restrictions supplémentaires aux voyageurs « telles que la quarantaine, l’autoconfinement ou les tests », mais uniquement « si ces restrictions sont nécessaires et proportionnées dans le but de préserver la santé publique ». « Tous les vingt-sept membres devront accepter les certificats de vaccination délivrés dans d’autres pays de l’UE à des personnes qui ont été inoculées par un vaccin ayant reçu l’autorisation d’être utilisé dans l’UE par l’Agence européenne des médicaments (actuellement Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Janssen) », a indiqué le Parlement en mai.
Quand je lis ça, je ne peux pas m'empêcher de penser qu'ils vont faire ch... tous ceux qui ne sont pas vaccinés en fait, en leur imposant des restrictions supplémentaires.

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Que pensez-vous du pass sanitaire européen ?
Je mettrai bien une photo pour exprimer ce que je ressens mais ça risque d'être vraiment grossier...

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Que pensez-vous des défauts techniques soulignés par la CNIL concernant le pass sanitaire en France ?
Nos "maîtres" s'en foutent. Vous voyez bien que quoi que l'on dise, quoi que l'on remonte, quelle que soit l'institution publique, ils s'en moquent ouvertement. À ce niveau là, Ce qui les intéresse ce sont les risques de fraude. Et ils s'y connaissent en fraude, ces escrocs.
2  0 
Avatar de Mubelotix
Membre actif https://www.developpez.com
Le 01/06/2021 à 20:49
A long terme, le Wechat européen.
1  0 
Avatar de foetus
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 12/06/2021 à 17:04
Citation Envoyé par sevyc64 Voir le message
Par contre, partir à l'étranger pour ses vacances, est quand même, peut-être, un luxe dont on peut raisonnablement se passer, tout au moins cet été ou la pandémie est loin d'être terminée dans nombre de pays.
La prudence et la raison sont quand même des armes bien plus puissantes.
Ouais j'ai + la sensation que cela va dans l'autre sens
C'est à dire, que le gouvernement n'a rien à carrer que les français partent en vacances à l'étranger ou pas (de ce que j'ai vu, il pousse les vacances en France pour relancer l'activité locale), mais que ce soit les étrangers (avec leurs gros billets) qui viennent en France.

Bon après on le sait : le masque en extérieur ne sert à rien, en été/ période chaude, en Europe il ne se passe rien, et on attend toujours le cluster lorsque Lille fût Champion (fin mai), l'hécatombe de non confinement de janvier-février, les clusters de Noël (<- d'après les chiffres, il y a eu 1 pic le 10 janvier 2021 et pendant, il me semble, 2 - 3 semaines)

Que les étrangers viennent en été, avec le minimum, il n'y a à priori peu de risques à avoir
1  0 
Avatar de melka one
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 11/06/2021 à 21:45
comme d’habitude des phrase de départ simple et agréable a entendre suivit d'une ribambelle de complexité
0  0 
Avatar de curt
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 12/06/2021 à 11:14
on ne pourra donc pas voyager sans ce passe sanitaire COVID.
Par contre, si on a ce pass mais qu'on n'est pas vacciné contre la Diphtérie, Tétanos, Polio, Hépatite B, rougeole, etc on pourra.... et on pourra soit être contaminé soit être contagieux.
Bon voyage et bon courage !
0  0 
Avatar de tanaka59
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 12/06/2021 à 16:43
Bonjour,

Citation Envoyé par sevyc64 Voir le message
Par contre, partir à l'étranger pour ses vacances, est quand même, peut-être, un luxe dont on peut raisonnablement se passer, tout au moins cet été ou la pandémie est loin d'être terminée dans nombre de pays.
Par mesure de securité actuellement , tout a fait mieux vaut rester en Europe dans une destination accessible à minima en voiture.

L'idée étant de rester dans sa "bulle" social et d'éviter le transport de masse.
0  0 
Avatar de tanaka59
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 01/06/2021 à 21:28
Bonsoir,

Quel est votre avis sur le sujet ?
Quand on sait que des états pourtant voisins et tributaire l'un de l'autre ne savent pas se mettre d'accord, je n'ose même pas imaginer qu'un truc commun fonctionne ... Entre l'efficacité et la simplicité allemande et le conception mille feuille à la française ... Je vois mal le touriste allemand utiliser les fonctionnalités d'un truc pour la France ...

Encore de l'argent jeté par les fenêtres

Seriez-vous prêt à utiliser le portefeuille numérique de l'UE ?
Non

Que pensez-vous des mesures de sécurité prises ?
Autant brader nos data perso aux GAFAM ... Ce que j'en pense la sécurité est une veritable passoire

Sont-elles suffisantes ?
Allez bizoux, rendez vous dans quelques mois pour les premières failles

Un portefeuille numérique donnant accès aux services publics et privés
Quand on voit le mille feuille administratif français, je peine à croire que l'état français arrive à inclure autant de service qu'il le souhaite . Après la "folie bureaucratique" , le "has beening" de son administration (vieillotte et incompétente ) en matière de projet IT . Le summun du ridicule en somme.

A côté de cela l'Estonie c'est 80% de l'administration dématérialisée ... un système de guichet unique à faire pâlir
1  2