IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les géants de la technologie se joignent à l'appel en faveur du financement de la production de puces aux États-Unis,
Pour combler les « lacunes de notre écosystème national des semi-conducteurs »

Le , par Stan Adkens

322PARTAGES

8  0 
Certains des plus gros acheteurs de puces du monde, dont Apple Inc, Microsoft Corp et Google d'Alphabet Inc, se joignent à des fabricants de puces de premier plan comme Intel Corp pour créer un nouveau groupe de lobbying afin d'obtenir des subventions gouvernementales pour la fabrication de puces. La Semiconductors in America Coalition a fait pression sur le Congrès le 11 mai pour qu'il inclue un financement significatif de la production américaine de semi-conducteurs dans la prochaine loi budgétaire afin d'éviter de futures pénuries de ces puces informatiques essentielles.

Dans une lettre adressée aux dirigeants de la Chambre des représentants et du Sénat, la nouvelle Semiconductors in America Coalition (SIAC) a déclaré que le Congrès avait déjà montré son engagement à sécuriser les chaînes d'approvisionnement nationales en semi-conducteurs en promulguant la loi CHIPS for America, mais qu'un financement supplémentaire des programmes de cette loi était nécessaire.


« À plus long terme, un financement solide de la loi CHIPS for America aiderait l'Amérique à construire la capacité supplémentaire nécessaire pour avoir des chaînes d'approvisionnement plus résilientes afin de garantir que les technologies critiques seront là quand nous en aurons besoin », a déclaré la SIAC dans la lettre. « Les incitations à la fabrication financées par le Congrès devraient s'attacher à combler les principales lacunes de notre écosystème national des semi-conducteurs et couvrir toute la gamme des technologies des semi-conducteurs ».

La "CHIPS for America Act" autorise les incitations fédérales visant à promouvoir la fabrication de semi-conducteurs et les investissements fédéraux dans la recherche sur les semi-conducteurs. Le SIAC a déclaré qu'elle était d'accord avec la récente proposition du président Joe Biden de soutenir ces programmes avec un financement de 50 milliards de dollars afin de rester au niveau des programmes d'incitation offerts dans d'autres pays.

« Les gouvernements du monde entier offrent des subventions importantes pour attirer de nouvelles installations de fabrication et de recherche sur les semi-conducteurs », a déclaré le groupe industriel. « En conséquence, il est 20 à 40 % plus cher de construire et d'exploiter une installation de fabrication aux États-Unis qu'à l'étranger ».

La "CHIPS for America Act" a été promulguée dans la loi d'autorisation de la défense nationale (NDAA) de l'exercice 2021. On peut lire sur le site Web de la Semiconductor Industry Association (SIA), une association commerciale et un groupe de lobbying fondé en 1977, qui représente l'industrie des semi-conducteurs aux États-Unis :

« La part de la capacité mondiale de fabrication de semi-conducteurs aux États-Unis s'est érodée, passant de 37 % en 1990 à 12 % aujourd'hui, principalement parce que les gouvernements d'autres pays ont investi de manière ambitieuse dans des incitations à la fabrication de puces et que le gouvernement américain ne l'a pas fait. Entre-temps, les investissements fédéraux dans la recherche sur les puces sont restés stables en pourcentage du PIB, alors que d'autres pays ont considérablement augmenté leurs investissements dans la recherche ».

« En promulguant la loi CHIPS for America dans la loi d'autorisation de la défense nationale (NDAA) de l'exercice 2021, le Congrès a reconnu le rôle essentiel que joue l'industrie américaine des semi-conducteurs dans l'avenir de l'Amérique. Maintenant, l'administration et le Congrès doivent financer pleinement les dispositions relatives à la fabrication de semi-conducteurs et à la recherche autorisées par la NDAA – et promulguer un crédit d'impôt à l'investissement – afin de renforcer le leadership mondial de l'Amérique dans la technologie des puces pour les années à venir ».

La nouvelle SIAC regroupe des sociétés de semi-conducteurs et des utilisateurs en aval des semi-conducteurs. Parmi ses membres figurent Amazon, Apple, Google, General Electric, Microsoft, AT&T, Cisco Systems, Hewlett Packard Enterprise et Verizon Communications, parmi plusieurs dizaines d'autres entreprises du secteur technologique.

Impact de la pénurie sur l'automobile et les autres industries

La Semiconductor Industry Association, en partenariat avec le Boston Consulting Group (BCG), a publié une étude en 2020, analysant l'impact des incitations fédérales proposées pour la fabrication nationale de semi-conducteurs. Le rapport, intitulé "Government Incentives and U.S. Competitiveness in Semiconductor Manufacturing", a constaté que de solides incitations fédérales permettraient d'inverser la trajectoire du déclin de la production de puces aux États-Unis, qui dure depuis des décennies. Selon le rapport d’étude, dix-neuf nouvelles usines de fabrication de puces seraient construites aux États-Unis au cours des dix prochaines années avec un investissement fédéral de 50 milliards de dollars.


« Les semi-conducteurs sont les cerveaux des systèmes et des technologies qui permettent la croissance économique, la sécurité nationale, l'infrastructure numérique et le leadership technologique mondial de l'Amérique », a réagit à la lettre de la SIAC John Neuffer, président et directeur général de la Semiconductor Industry Association, dont les entreprises membres font partie de la nouvelle coalition.

« Les dirigeants d'un large éventail de secteurs critiques de l'économie américaine, ainsi qu'un groupe important et bipartisan de décideurs politiques à Washington, reconnaissent le rôle essentiel des semi-conducteurs dans la force actuelle et future de l'Amérique ».

La pénurie s'est ajoutée à une crise de l'offre pour le secteur technologique et une variété d'autres secteurs manufacturiers, y compris l'automobile, alors que l'économie émerge d'un ralentissement induit par une pandémie. Ford Motor Co a déclaré qu'elle pourrait réduire de moitié sa production au deuxième trimestre. L'analyste de l'industrie automobile Edmunds a déclaré que la pénurie mondiale de puces a fortement limité l'offre de nouveaux véhicules à un moment où la demande est élevée.

« Les nouveaux véhicules, en particulier les nouveaux camions et SUV, sont en 2021 l'équivalent du papier toilette et du désinfectant pour les mains il y a un an », a déclaré Jessica Caldwell, directrice exécutive des perspectives chez Edmunds, dans un rapport publié le 6 mai. « La demande reste forte alors que les vaccinations s'accélèrent dans tout le pays et que les Américains cherchent à prendre la route au volant d'une nouvelle voiture, mais comme la pénurie de puces continue, il n'y aura bientôt plus assez de véhicules pour répondre aux appétits des consommateurs ».

Le resserrement du marché de l'automobile a donc réduit la pression exercée sur les constructeurs et les concessionnaires pour qu'ils offrent des rabais, ce qui a poussé davantage de clients à payer plus cher que le prix affiché pour les véhicules neufs.

En avril, le PDG d'Intel, Pat Gelsinger, a estimé que le monde pourrait être confronté à cette pénurie pendant encore deux ans. Il a néanmoins précisé qu'il s'agissait d'une estimation du temps qu'il faudrait à sa société pour "renforcer ses capacités" afin de remédier éventuellement aux pénuries d'approvisionnement. Au cours du même mois, le PDG de TSMC, C.C. Wei, a présenté une estimation tout aussi "catastrophique" aux investisseurs, déclarant que la société basée à Taïwan espérait "offrir plus de capacité" pour répondre à la demande du commerce de détail et de la fabrication "en 2023".

Les groupes de l'industrie automobile ont fait pression sur l'administration Biden pour sécuriser l'approvisionnement en puces des usines automobiles. Mais des médias ont rapporté la semaine dernière que les responsables de l'administration hésitaient à utiliser une loi sur la sécurité nationale pour rediriger les puces informatiques vers les constructeurs automobiles, car cela pourrait nuire à d'autres industries.

« Pour résoudre ce problème à court terme, le gouvernement devrait s'abstenir d'intervenir pendant que l'industrie s'efforce de corriger le déséquilibre actuel entre l'offre et la demande à l'origine de la pénurie », a déclaré la coalition dans une lettre adressée aux dirigeants du Congrès.

Les entreprises technologiques telles qu'Apple sont également touchées par la pénurie de puces, mais beaucoup moins gravement que les constructeurs automobiles. Le fabricant de l'iPhone a déclaré le mois dernier qu'il perdrait 3 à 4 milliards de dollars de ventes au cours du trimestre actuel se terminant en juin en raison de la pénurie de puces. Mais cela ne représente que quelques pourcentages des 72,9 milliards de dollars de ventes que les analystes attendent pour le troisième trimestre fiscal d'Apple, selon les estimations de revenus de Refinitiv.

Source : SIAC

Et vous ?

Que pensez-vous de l’initiative de cette nouvelle coalition ?
Pensez-vous qu’avec ce financement de 50 milliards de dollars, les États-Unis réussiront à prendre la tête en termes de capacité de fabrication de semi-conducteurs ?
Les incitations nationales réussiront-elles à résoudre la pénurie actuelle de puces à long terme ?

Voir aussi :

USA : l'industrie des puces veut 50 milliards de dollars pour maintenir la fabrication au sein du pays, alors que la Chine soutient le secteur national de semi-conducteurs
L'UE se fixe pour objectif 2030 de produire des semi-conducteurs de pointe, tandis que le Sénat US envisage un financement de 30 milliards $ pour stimuler le secteur de la fabrication de puces
La Chine injecte 2,2 milliards de dollars dans une entreprise locale de fabrication de puces, alors que Washington tente de couper Huawei des fournisseurs mondiaux de semi-conducteurs
Les dirigeants d'Intel, Nvidia et TSMC estiment que la pénurie de puces pourrait durer jusqu'en 2023, alors que l'industrie se hâte pour rapidement conjuguer cette crise au passé

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 12/05/2021 à 11:16
Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
Que pensez-vous de l’initiative de cette nouvelle coalition ?
Que Trump avait raison, et qu'il a initié le mouvement.
D'un point de vue historique on est en train de vivre un retournement idéologique autour des bienfaits de la délocalisation qui me laisse pantois.
6  0 
Avatar de herr_wann
Membre averti https://www.developpez.com
Le 12/05/2021 à 11:27
A quand la même chose en Europe ?
4  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/05/2021 à 11:36
Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
Que pensez-vous de l’initiative de cette nouvelle coalition ?
C'est du protectionnisme c'est donc positif.
C'est toujours mieux de produire localement.

Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
Les incitations nationales réussiront-elles à résoudre la pénurie actuelle de puces à long terme ?
Plus il y a de centres qui produisent des puces, moins il y a de chance de pénurie. (bon après il faut multiplier toutes les étapes du processus, afin d'éviter que si une étape bloque ça bloque tout le monde)
Si une usine s'arrête les autres doivent pouvoir continuer de tourner.

===
L'UE aussi aimerait produire ses puces.
L'Allemagne, la France et 11 autres pays de l'Union européenne se mobilisent pour la promotion des semi-conducteurs fabriqués en Europe, afin de concurrencer les géants américains et asiatiques
3  0 
Avatar de kain_tn
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 12/05/2021 à 19:10
Citation Envoyé par ijk-ref Voir le message

Euh peux-tu être plus précis sur les personnes soutenant ou ayant soutenu idéologiquement la délocalisation !? Je suis curieux car je n'en ai jamais entendu parler.
Tu peux regarder la plupart des des PDG des grandes sociétés qui ont délocalisé. Bien souvent, à ce moment de leur histoire, les personnes à leur tête à ce moment là étaient de fervents défenseurs de la délocalisation.

Citation Envoyé par ijk-ref Voir le message

Bien au contraire tout le monde en connait les principaux problèmes et méfaits.
[...]
Tout ça n'a rien d'idéologique c'est juste par facilité très terre-à-terre.
Dans ce cas on peut parler d'hypocrisie de leur part, alors, si ce n'est pas idéologique, car à part quand ils parlent aux actionnaires, ils vont essayer de convaincre leurs employés que c'est super, qu'il n'y aura pas de pertes de d'emplois, et blah blah blah.

Je te citerais bien des noms dans des entreprises pour lesquelles j'ai travaillé mais ce serait divulguer un peu trop d'informations personnelles pour ma part

Citation Envoyé par ijk-ref Voir le message

Nous fermions tous les yeux dessus seulement par facilité car tout le monde préfère payer ses produits moins chers. Et tout le monde se fout des implications futures (prix à payer à long terme)
D'où l'idée de faire du protectionnisme et de taxer: tu gonfles artificiellement le coût de ce qui est importé. Tant que ton pays produit ce genre de denrées, je trouve que ça a du sens. Là où c'est de l'abus c'est quand de toutes les façons ton pays n'a pas de production pour un produit donné mais qu'il est quand même taxé à l'importation.
2  0 
Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 13/05/2021 à 8:01
Citation Envoyé par ijk-ref Voir le message
Euh peux-tu être plus précis sur les personnes soutenant ou ayant soutenu idéologiquement la délocalisation !? Je suis curieux car je n'en ai jamais entendu parler.
Un discours 2005:
https://www.vie-publique.fr/discours...ational-sur-le
Alors oui effectivement il y en avait qui combattait la délocalisation, mais il me semble que cette personne-ci ne représentait pas le discours dominant . Je suis à peu près certain qu'il y en a de l'autre coté de l’échiquier. Généralement leurs discours était jugés comme "faible" sur l'économie.

Rappel à l'ordre suite à la crise de 2008 ou visiblement certains s'écartaient du droit chemin
https://www.letemps.ch/economie/lomc...rotectionnisme
2  0 
Avatar de DevTroglodyte
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/05/2021 à 11:16
Citation Envoyé par micka132 Voir le message
Que Trump avait raison, et qu'il a initié le mouvement.
D'un point de vue historique on est en train de vivre un retournement idéologique autour des bienfaits de la délocalisation qui me laisse pantois.
en espérant que ça dure...
1  0 
Avatar de ijk-ref
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 12/05/2021 à 16:07
Citation Envoyé par micka132 Voir le message
Que Trump avait raison, et qu'il a initié le mouvement.
D'un point de vue historique on est en train de vivre un retournement idéologique autour des bienfaits de la délocalisation qui me laisse pantois.
Euh peux-tu être plus précis sur les personnes soutenant ou ayant soutenu idéologiquement la délocalisation !? Je suis curieux car je n'en ai jamais entendu parler.

Bien au contraire tout le monde en connait les principaux problèmes et méfaits.

Nous fermions tous les yeux dessus seulement par facilité car tout le monde préfère payer ses produits moins chers. Et tout le monde se fout des implications futures (prix à payer à long terme)

Tout ça n'a rien d'idéologique c'est juste par facilité très terre-à-terre.
1  0 
Avatar de ijk-ref
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 12/05/2021 à 21:24
Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
Tu peux regarder la plupart des des PDG des grandes sociétés qui ont délocalisé. Bien souvent, à ce moment de leur histoire, les personnes à leur tête à ce moment là étaient de fervents défenseurs de la délocalisation.
Evidemment ! Un PGD qui prend une direction va pas dire "ne me suivez pas c'est immoral ce que je fais"

Mais hélas se choix "immorale" était aussi pour la survie. Dans beaucoup de cas si leurs concurrents proposent le même produit deux fois moins cher, les clients ne seront plus aussi nombreux même si tu leur dis que c'est de la production locale. Ca reste un mal pour un bien. Et tout le monde est "coupable" dans l'histoire - pas seulement une catégorie de décideurs.
1  0 
Avatar de kain_tn
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 13/05/2021 à 10:26
Citation Envoyé par ijk-ref Voir le message

Evidemment ! Un PGD qui prend une direction va pas dire "ne me suivez pas c'est immoral ce que je fais"
En même temps, qui d'autre dans une boîte a le pouvoir de faire ce genre de choix?

Citation Envoyé par ijk-ref Voir le message

Mais hélas se choix "immorale" était aussi pour la survie. Dans beaucoup de cas si leurs concurrents proposent le même produit deux fois moins cher, les clients ne seront plus aussi nombreux même si tu leur dis que c'est de la production locale. Ca reste un mal pour un bien. Et tout le monde est "coupable" dans l'histoire - pas seulement une catégorie de décideurs.
Dans certaines boites, peut-être mais dans celles où j'ai travaillé, le seul but était d’engraisser les actionnaires: les produits fabriqués étant déjà moins chers que ceux de la concurrence, ils se vendaient très bien.

Ils se sont d'ailleurs bien ramassés: à vouloir payer des misères, même dans le Tiers-Monde, on ne récupère que des gens mal formés.
1  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 13/05/2021 à 14:32
Les rois de l'optimisation fiscale demandant des subventions.

capitalisme : propriété privée des moyens de production : demmerdez-vous et relocalisez vos usines, vous n'aurez alors plus de problème d'approvisionnement, sauf peut-être en matière première. Et encore, avec une vraie politique de recyclage, c'est sûr ça coutera plus cher que de se servir des pays en voie de développement comme poubelle, mais si on retire les frais de transports, la taxe carbone autorisant à polluer si tu payes ..

Les financements ça vient des impôts .. qu'ils ne payent pas.

C'est beau le capitalisme, car ils est fort à parier qu'ils obtiendront gain de cause.
1  0