IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le FBI a identifié les participants à l'attaque du Capitole à l'aide d'un logiciel de reconnaissance faciale
De données de géolocalisation de smartphones et de publications sur les réseaux sociaux

Le , par Stéphane le calme

560PARTAGES

7  0 
Quatre mois après l'émeute du 6 janvier au Capitole des États-Unis, les agents du FBI maintiennent un rythme constant d'arrestation des personnes accusées d'avoir participé. Plus de 440 personnes ont été accusées d'avoir pris part au siège du Capitole, venant de tous les États sauf six (Mississippi, Dakota du Nord et du Sud, Rhode Island, Vermont et Wyoming). Le plus grand nombre provient du Texas, de la Pennsylvanie et de la Floride, dans cet ordre.

Les hommes sont plus nombreux que les femmes parmi les personnes arrêtées par 7 contre 1, avec une moyenne d'âge de 39 ans, selon les chiffres compilés par le programme sur l'extrémisme de l'Université George Washington à Washington, D.C. Un total de 44 sont des vétérans militaires. Plus de 60 des personnes arrêtées à ce jour font face à certaines des accusations les plus graves, d'agression d'agents de la police du Capitole des États-Unis et des services de la police métropolitaine de Washington. Les responsables ont déclaré que 140 officiers avaient été blessés lors de l'émeute.

Le rythme des arrestations est resté stable, alors que le FBI trie des centaines de milliers de comptes sur les réseaux sociaux. Dans près de 90 % des cas, les accusations ont été basées au moins en partie sur les propres comptes de médias sociaux d'une personne. Un homme de New York, Robert Chapman, s'est vanté sur l'application de rencontres Bumble d'avoir été au Capitole pendant l'émeute. La personne qu'il cherchait a informé le FBI.

Le FBI a déclaré que Reed Christensen de l'Oregon, accusé d'avoir agressé des officiers sur la terrasse inférieure ouest du Capitole, avait été identifié avec l'aide de son fils.

Les enquêteurs ont également utilisé un logiciel de reconnaissance faciale, comparant des images de caméras de surveillance et une vague de vidéos de médias sociaux et d'agences de presse avec des bases de données de photos du FBI et d'au moins une autre agence fédérale, les douanes et la protection des frontières, selon des documents judiciaires.

Ils ont également assigné à comparaître des dossiers d'entreprises fournissant des services de téléphonie mobile, permettant aux agents de savoir si le téléphone d'une personne spécifique se trouvait à l'intérieur du Capitole pendant le siège. Avec au moins 500 affaires devant être classées, toutes dans un seul tribunal fédéral à Washington, les procureurs chercheront probablement à conclure des accords de plaidoyer, dans l'espoir de réduire le nombre d'affaires en procès complet.

Dans une situation comme celle de l'émeute du Capitole, les données de géolocalisation plus précises sont importantes. Quelques mètres peuvent faire la différence entre un participant qui a commis un crime grave et un spectateur. Si certaines données de localisation sont précises à quelques mètres près, d'autres ne le sont pas. Les sociétés de localisation peuvent travailler avec des données provenant de capteurs GPS, de signaux Bluetooth et d'autres sources. La qualité dépend des paramètres du téléphone et du fait qu'il soit connecté à un réseau Wi-Fi ou à une tour de téléphonie mobile. Des questions telles que la population et la densité des bâtiments peuvent parfois jouer un rôle dans la qualité des données.

Une source a fourni au New York Times un ensemble de données, suivant les smartphones de milliers de partisans de Trump, de manifestants et de passants à Washington, D.C., le 6 janvier, alors que le rassemblement politique de Donald Trump se transformait en une violente insurrection.

« Ces données comprenaient des informations remarquables : un identifiant unique pour chaque utilisateur, lié à un smartphone. Cela a rendu encore plus facile la recherche de personnes, puisque l'identifiant prétendument anonyme pouvait être comparé avec d'autres bases de données contenant le même identifiant, ce qui nous permet de compléter en quelques secondes les vrais noms, adresses, numéros de téléphone, adresses e-mail et autres informations sur les propriétaires de smartphones ». Ces identifiants, expliquent les auteurs, sont appelés identifiants de publicité mobile, et ils permettent aux entreprises de suivre les personnes sur le web. « Ils sont censés être anonymes, et les propriétaires de smartphones peuvent les réinitialiser ou les désactiver complètement. Nos conclusions montrent que la promesse de l'anonymat est une farce », pouvait-on lire dans un article datant de février.


Un homme de l'Indiana accusé d'être un membre fondateur du groupe d'extrême droite les Oath Keepers, Jon Schaffer, a plaidé coupable d'être entré dans le Capitole alors qu'il portait un gilet tactique et était armé d'un spray anti-ours. Il a accepté de coopérer avec les enquêteurs.

Les procureurs ont déclaré lors des audiences de la Cour la semaine dernière qu'ils proposeraient bientôt des accords de plaidoyer à quatre hommes accusés d'avoir agressé des policiers. L'un d'eux, Patrick McCaughey, a été accusé d'avoir utilisé un bouclier antiémeute de la police pour pousser le policier du Capitole Daniel Hodges et pour le coincer entre le bouclier et une porte de la terrasse inférieure ouest de l'immeuble.

Dans une vidéo largement vue, Hodges semble crier de douleur. Mais lors de l'audience de la semaine dernière à Washington, le juge de district américain Trevor McFadden a déclaré que les procureurs n'avaient pas allégué que Hodges avait été blessé. Le juge a déclaré que les avocats de la défense ont cité une interview dans laquelle Hodges a déclaré qu'il criait pour signaler aux autres policiers qu'il était piégé.

« Il me semble que l'accusé essayait de se frayer un chemin à travers les officiers avec d'autres émeutiers pour entrer dans le Capitole, plutôt que d'essayer de blesser ou d'attaquer les officiers », a déclaré le juge.

Lors d'une autre audience, des avocats du gouvernement ont déclaré avoir entamé des discussions de plaidoyer avec Kevin Seefried du Delaware, qui a été photographié à l'intérieur du Capitole tenant un drapeau confédéré, et son fils, Hunter.

Le FBI a publié 353 images sur son site Web, sollicitant l'aide du public pour identifier les personnes au Capitole le 6 janvier, avec une priorité de trouver ceux qui ont attaqué des policiers. Les images 106 et 134 impliquent des attaques contre deux policiers de DC qui ont été traînés sur les marches du Capitole. L'un d'eux a été frappé avec une perche. Et l'image 300 montre une personne qui semble jeter un morceau de bois contre une fenêtre du Capitole.

Les responsables du FBI à Washington recherchent toujours l'aide publique pour identifier la personne qui a posé deux bombes artisanales au siège séparé des partis nationaux républicain et démocrate. Les appareils ont été placés la nuit avant l'émeute.

Ils n'ont pas explosé, mais les enquêteurs affirment qu'ils étaient tout à fait capables de causer des dégâts importants.

Source : FBI

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 20/03/2023 à 23:18
Le retour de Trump vu par ses sympathisant :



Et par ses adversaires :

4  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 12/02/2024 à 18:11
En fait c'est simple de détecter un deepfake de Joe Biden ; s'il ne fait pas d'erreur ou de confusion de son discours, c'est que c'est un deepfake .

5  1 
Avatar de virginieh
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 13/02/2024 à 13:38
Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
Ce pays a surtout atteint un niveau d’abstention est de désintérêt pour la politique très élevé, probablement parce que les gens on vraiment la sensation d'un foutage de gueule généralisé.
En quoi il diffère du notre du coup ?
4  0 
Avatar de pcdwarf
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 14/06/2021 à 13:58
Qu'on aime trump ou pas, je trouve cette suspension scandaleuse.
Elle démontre que les grands acteurs du numérique ne sont pas aussi neutres qu'ils le prétendent.
3  0 
Avatar de Jules34
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 18/02/2022 à 14:43
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Clearview AI est une start-up qui a mis au point Clearview, une application de reconnaissance faciale. Sur son site, l'entreprise indique que c'est un nouvel outil de recherche utilisé par les organismes judiciaires pour identifier les auteurs et les victimes de crimes. « La technologie de Clearview a aidé les forces de l'ordre à traquer des centaines de criminels en général, notamment des pédophiles, des terroristes et des trafiquants sexuels ».
je me suis arrêté la. Quand on vous explique qu'il faut dix milliards de tronche pour coincer des "centaines de criminels" il faut fuir en courant. Mention spéciale pour les pédophiles et les trafiquants sexuels, qui sont pour certains tous notoirement connus. Quelle arnaque. Le truc ne va servir qu'a arrêter des écologistes et des activistes, et a des choses bien pire dans les pays moins démocratiques que les notres.

La belle affaire.

Comme l'a noté le Post, « Clearview a construit sa base de données en prenant des images à partir de réseaux sociaux et d'autres sources en ligne sans le consentement des sites Web ou des personnes photographiées. Facebook, Google, Twitter et YouTube ont exigé que l'entreprise cesse de prendre des photos de leurs sites et supprime celles qui ont été précédemment prises. Clearview a fait valoir que sa collecte de données est protégée par le premier amendement ».
C'est incroyable ce qu'il se passe dans notre dos...
3  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 13/02/2023 à 8:08
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Tout le monde fait bien la différence entre musulman et islamiste.
Tout le monde sais faire la différence mais certains se délectent d'en faire l'amalgame.
Et se délectent encore plus de dénoncer le racisme de ses opposants quand ils dénoncent l'amalgame fait.

Quelles sont les réponses du RN pour les retraites?
1. Des propositions faites par la gauche depuis des années (surtout quand elle n'est pas au pouvoir je le concède bien volontiers)
2. Arrêtez l'immigration
3. Faites des gosses

C'est marrant les points 2 et 3 me rappellent la réponse à un complotisme bien connu : le grand remplacement.
Tout ceci me rend bien complotiste anti-RN

Ceci dit je comprend la position tout sauf Macron, même si ce n'est pas la mienne.
4  1 
Avatar de phil995511
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 05/06/2023 à 14:40
Sont ils en cours de rachat par Elon Musk (rires) ??
3  0 
Avatar de mith06
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 06/06/2023 à 8:59
J'ai lu la news ce week-end : les américains gueulent comme des putois sur cette décision de Google et appellent au boycott de YouTube. A l'heure des fakes générées par les ia de tout poil, cela me semble peu judicieux d'autoriser le débat sur ce sujet sensible qui a déjà fait beaucoup trop de morts.
Je suis bien d'accord il faut protéger les gens, en interdisant les débats sur les sujets trop sensibles. C'est pour leur bien.
4  1 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 04/06/2021 à 17:12
À l'avenir, les politiciens Libéraux qui pensent exactement comme nous seront traités mieux que tout le reste... Voila je crois que là ça se rapproche plus de la réalité 😎
3  1 
Avatar de pierre-y
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 05/06/2021 à 8:34
Il faudrait déja que facebook trait de manière égale tout le monde. C'est tres loin d'être le cas.
2  0