GRATUIT

Vos offres d'emploi informatique

Développeurs, chefs de projets, ingénieurs, informaticiens
Postez gratuitement vos offres d'emploi ici visibles par 4 000 000 de visiteurs uniques par mois

emploi.developpez.com

Android trop cher et trop fragmenté ?
Les développeurs pourraient être lassés de la plate-forme, d'après IDC

Le , par Hinault Romaric, Responsable .NET
La croissance d'Android sur le marché des smarphones a permis au système d'exploitation mobile de détrôner iOS dans plusieurs pays et d'être adopté comme plate-forme de développement principale par de nombreux développeurs.

Avec sa version 3.0 (Honeycomb), la plate-forme mobile s'est même lancée à la conquête du marché des tablettes.

Mais Android pourrait ne plus rencontrer le même succès auprès des développeurs.

Un récent sondage mené par Appcelerator et le cabinet de recherche IDC montre que l'intérêt des développeurs pour l'écosystème Android serait au « point mort ». en cause, le prix trop élevés des tablettes Android et le problème récurent de fragmentation de l'OS.

L'étude révèle que l'intérêt des développeurs pour les smartphones Android aurait chuté de deux points (85 %), et celui pour les tablettes sous l'OS de Google de trois points (71%). Coup d'arrêt ou simple pause après une augmentation de douze points au premier trimestre 2011 ? L'avenir le dira.

« Après le CES (NDR : salon incontournable sur les nouveautés technologiques), il y avait beaucoup d'excitation autour des tablettes sous Android », explique Scott Schwartzhoff, vice-président Appcelerator. « Mais après la sortie des premières modèles, les développeurs ont constaté des prix plus élevés que prévus. C'est un facteur majeur dans la baisse de leur enthousiasme ».

De fait, les Samsung Galaxy Tab et autres Xoom Motorola sont commercialisée à des prix assez élevés. Parmi les 71% des développeurs intéressés par les tablettes Android, seuls 51% souhaiteraient par exemple développer pour le dispositif Galaxy Tab.

La fragmentation de l'OS est également un sérieux problème : 2/3 des sondés ont déclaré qu'elle était leur principale préoccupation.



Cette frustration des développeurs Android profite évidemment à son concurrent direct, iOS. 91% des développeurs interrogés déclarent être « très intéressés» par la création d'applications pour l'iPhone, et 86% par le développement d'applications pour l'iPad.

Pour mémoire, un récent sondage du cabinet d'analyse Braid Reserach avait également révélé que 87% des développeurs Android étaient préoccupés par la fragmentions et 56% trouvaient même qu'il s'agissait d'un véritable problème.

La prochaine version d'Android (3.1), qui sera peut-être dévoilée lors des Google I/O le mois prochain, devrait refaire l'union entre les versions pour smartphones et celles pour tablettes de l'OS.

Mais pourra-t-elle diminuer les craintes des développeurs et relancer leur intérêt? Rien n'est moins sûr.

Des craintes et une perte d'intérêt qui doivent cependant être modérés. L'étude n'a été menée qu'auprès de 2 760 développeurs, tous utilisateurs d'Appcelerator. Un échantillon intéressant, mais peut-être pas le plus représentatif.

Source : AppCelerator

Et vous ?

Que pensez-vous de cette étude ? Etes-vous également préoccupé(e) par ces facteurs ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de octal octal - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 27/04/2011 à 14:33
Citation Envoyé par lequebecois79  Voir le message
le programmeur doit tenir compte de ça

après si le developpeur n'est pas en mesure d'analyser le marché...


justement si, c'est pour cela qu'ils y en a de plus en plus qui quittent Android et iOS (++Android). Le problème c'est qu'il n'y a pas de solution à ce problème! donc les gens se contentent des seules solutions sur place, à savoir la fermeture et l’herméticité d'iOS.
Avatar de ninfomane ninfomane - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 27/04/2011 à 14:49
Je développe sous Android depuis déjà 1 an. Bien que la seule application que je développe me le permet, j'essais d'utiliser le minimum de fonctionnalités farfelues.
Mes écrans sont des listes simples. Je ne mets pas de styles particuliers (laissant place au skin paramétrés dans l'appareil).
La seule grosse différence notable pour le moment est la diversité des résolutions d'écrans et de l'expérience utilisateur des différentes surcouches constructeurs.
Si le développeur iOS n'a pas a se soucier de ce genre de problème, l'utilisateur non plus ; et vice-versa. Si le développeur Android rencontre un problème dû a la diversité, l'utilisateur doit le comprendre (surtout si il s'agit de ROM customisée au quel cas c'est un utilisateur encore plus averti).
Le reste n'est donc que communication !
Avatar de tittoto tittoto - Membre du Club https://www.developpez.com
le 27/04/2011 à 15:05
Citation Envoyé par ninfomane  Voir le message
Si le développeur Android rencontre un problème dû a la diversité, l'utilisateur doit le comprendre (surtout si il s'agit de ROM customisée au quel cas c'est un utilisateur encore plus averti).
Le reste n'est donc que communication !

+ 1 !

+ 1 aussi sur le fait d'éviter d'utiliser des fonctionnalités farfelues ou venant de sortir... ce qui est bien dommage, car on a beaucoup de fonctionnalités intéressantes dans les dernières versions que l'on ne peut pas utiliser sans priver tous les users ayant une version <..
Avatar de octal octal - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 27/04/2011 à 16:43
Citation Envoyé par ninfomane  Voir le message
Si le développeur Android rencontre un problème dû a la diversité, l'utilisateur doit le comprendre

Vous pouvez toujours rêver dans le beau monde de bisounours. Dans la réalité, cela n'est jamais vrai. Le client s'en fiche pas mal de comprendre la diversité du matériel, et 90% des clients ne sont pas des technologue, madame Michou ne sait même pas ce qu'est Android (à part celui qu'elle a pu voir dans un film peut être).
Le client veut quelque chose qui marche et qui lui rend service, si votre application marche pas, VOTRE APPLICATION MARCHE PAS, c'est tout. Pour le client il s'en foue.
Et si je parle de client, je ne parle pas des informaticiens ou électroniciens, ... je parle de Monsieur tout le monde qui représente 80% min des clients potentiels.
Avatar de Se7h22 Se7h22 - Membre actif https://www.developpez.com
le 27/04/2011 à 16:46
Citation Envoyé par octal  Voir le message
Vous pouvez toujours rêver dans le beau monde de bisounours. Dans la réalité, cela n'est jamais vrai. Le client s'en fiche pas mal de comprendre la diversité du matériel, et 90% des clients ne sont pas des technologue, madame Michou ne sait même pas ce qu'est Android (à part celui qu'elle a pu voir dans un film peut être).
Le client veut quelque chose qui marche et qui lui rend service, si votre application marche pas, VOTRE APPLICATION MARCHE PAS, c'est tout. Pour le client il s'en foue.
Et si je parle de client, je ne parle pas des informaticiens ou électroniciens, ... je parle de Monsieur tout le monde qui représente 80% min des clients potentiels.

C'est clair, mais en même temps c'est qui donne l'excitation de faire quelque-chose de parfait

Ou pas...
Avatar de ranouf ranouf - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 27/04/2011 à 18:16
Et windows phone 7?
Avatar de Yolteotl Yolteotl - Membre du Club https://www.developpez.com
le 27/04/2011 à 18:56
Citation Envoyé par octal  Voir le message
Vous pouvez toujours rêver dans le beau monde de bisounours. Dans la réalité, cela n'est jamais vrai. Le client s'en fiche pas mal de comprendre la diversité du matériel, et 90% des clients ne sont pas des technologue, madame Michou ne sait même pas ce qu'est Android (à part celui qu'elle a pu voir dans un film peut être).
Le client veut quelque chose qui marche et qui lui rend service, si votre application marche pas, VOTRE APPLICATION MARCHE PAS, c'est tout. Pour le client il s'en foue.
Et si je parle de client, je ne parle pas des informaticiens ou électroniciens, ... je parle de Monsieur tout le monde qui représente 80% min des clients potentiels.

Oui mais madame Michou ne va pas s'amuser à modifier la ROM de son smartphone. Si le problème découle de l'application elle même, c'est de la faute du développeur qui se doit de le corriger. Si le problème découle d'une ROM bidouillé, le problème vient du consommateur (qui n'est pas une Mme Michou mais déjà un bon bidouilleur).
Avatar de ninfomane ninfomane - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 28/04/2011 à 9:02
Citation Envoyé par octal  Voir le message
Vous pouvez toujours rêver dans le beau monde de bisounours. Dans la réalité, cela n'est jamais vrai. Le client s'en fiche pas mal de comprendre la diversité du matériel, et 90% des clients ne sont pas des technologue, madame Michou ne sait même pas ce qu'est Android (à part celui qu'elle a pu voir dans un film peut être).
Le client veut quelque chose qui marche et qui lui rend service, si votre application marche pas, VOTRE APPLICATION MARCHE PAS, c'est tout. Pour le client il s'en foue.
Et si je parle de client, je ne parle pas des informaticiens ou électroniciens, ... je parle de Monsieur tout le monde qui représente 80% min des clients potentiels.

Ce que je veux dire, c'est que si une application utilise une fonctionnalité spécifique à certains téléphones alors l'utilisateur doit être avertis qu'il ne l'a peut-être pas. Dans ce cas, il y a deux choses à faire. D'une part, le développeur doit mentionné la restriction et d'autre part, l'utilisateur se doit de se renseigner. Je pense d'ailleurs que la zone de description de l'application sur l'Android Market est très utile pour ce genre d'avertissement.

Bon, il est vrai que l'Android Market pourrait proposer des critères pour les applications afin d'éviter l'affichage des applications qui ne pourraient fonctionner sur son appareil.
Avatar de iznogoudmc iznogoudmc - Membre habitué https://www.developpez.com
le 04/05/2011 à 9:25
Ils ont raison, cela se voit à la croissance de l'Android Market, comparée à celle de l'App Store !

Hein ? Comment ? Android Market croit plus vite ? AH MINCE !
Avatar de briegel briegel - Membre régulier https://www.developpez.com
le 08/05/2011 à 20:46
Bon, certes, mais appCelerator entend résoudre le problème de la fragmentation grâce à son projet Titanium, donc ils posent la question et apportent la réponse en même temps : c'est du marketing, non ?
Avatar de Viish Viish - Rédacteur https://www.developpez.com
le 09/05/2011 à 0:03
Mon point de vue (de développeur) est que la fragmentation n'est pas un réel problème comparé aux interfaces personnalisées des fabriquants, modifiant considérablement le rendu de certaines applications et les rendant par la même occasion caduques.
Offres d'emploi IT
Responsable protection des données H/F
Safran - Ile de France - Magny-les-Hameaux (78114)
Expert décisionnel business intelligence H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)
Spécialiste systèmes informatiques qualité et référent procédure H/F
Safran - Ile de France - Colombes (92700)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil