IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un débris provenant du lancement d'un satellite par SpaceX s'écrase sur une ferme à Washington
L'objet récupéré appartient au deuxième étage de la fusée Falcon 9 lancée le 4 mars

Le , par Bill Fassinou

548PARTAGES

10  0 
En temps normal, lors de la rentrée atmosphérique, toutes les pièces inutilisables d'une fusée brûlent au-dessus de l'océan, mais il y a une semaine, un débris d'une fusée de SpaceX n'a pas subi le même sort et a atterri sur une propriété privée à Washington. Le bureau du shérif du comté de Grant a annoncé que l'objet récupéré est un récipient sous pression composite suremballé, ou COPV, appartenant au deuxième étage de la fusée Falcon 9 qui a décollé le 4 mars du Centre spatial Kennedy de la NASA, en Floride, pour une mission baptisée Starlink 17.

La rentrée atmosphérique et la désintégration de l'étage supérieur d'une fusée Falcon 9 de SpaceX ont créé un spectacle de feu dans le ciel du nord-ouest du Pacifique il y a un peu plus d'une semaine, mais tous les débris n'ont pas brûlé lors de la descente. Au moins un gros morceau de la fusée, un COPV (Composite overwrapped pressure vessel – récipient de matériaux composites sous pression suremballé) d'environ 1,5 m de long, est tombé sur une propriété privée dans le sud-ouest du comté de Grant, dans le centre de l'État de Washington. Les COPV sont des composants standard des fusées Falcon 9.



Ils sont conçus pour contenir l'hélium qui est utilisé pour pressuriser les réservoirs de propergol. Les COPV sont des candidats probables pour survivre à la rentrée dans l'atmosphère, car ils sont relativement légers et résistants à la chaleur. Le bureau du shérif a déclaré dans un tweet avoir rendu le débris à SpaceX. Le propriétaire, qui a dit aux autorités qu'il ne voulait pas être identifié, a trouvé le COPV errant, à peu près de la taille et de la forme d'un sac de frappes lourd, dans sa ferme. Kyle Foreman, porte-parole du bureau du shérif, a déclaré que le propriétaire a signalé la présence du débris lors d'un appel téléphonique.

Un sergent a été dépêché le lundi 29 pour vérifier. « Le bureau du shérif l'a vérifié lundi, et le personnel de SpaceX est venu mardi pour le récupérer », a déclaré Foreman. Le bureau du shérif n'a pas eu connaissance d'autres rapports sur des débris de fusée tombés et a indiqué qu'il considérait l'affaire comme close. « SpaceX a récupéré un récipient sous pression recouvert d'un matériau composite lors de la rentrée de la fusée Falcon 9 la semaine dernière. Il a été trouvé sur une propriété privée dans le sud-ouest du comté de Grant cette semaine », a écrit le bureau du shérif du comté de Grant dans un communiqué sur Twitter.

Il a ajouté qu'il ne fournirait pas l'emplacement exact ou le nom de l'homme dont la propriété est tombée dessus. « Médias et chasseurs de trésors : nous ne divulguons pas de détails. Le propriétaire veut simplement qu'on le laisse tranquille », a déclaré le bureau du shérif dans son tweet. Mais qu'est-ce qui a causé ce dérèglement ? En effet, bien que la fusée Falcon 9 ait réussi à mettre en orbite 60 satellites Starlink le mois dernier, le deuxième étage de la fusée ne s'est pas désorbité correctement après la mission.

Le deuxième étage est la partie supérieure de la fusée Falcon 9, plus petite, qui se sépare du propulseur principal pour amener les satellites sur l'orbite prévue. Alors que le propulseur principal revient sur Terre pour un atterrissage (pour une réutilisation future), une fois que le deuxième étage a rempli son rôle dans la mission, il est soit détruit intentionnellement, soit laissé en orbite. En général, il effectue une "combustion de désorbitation" qui envoie le vaisseau sur une trajectoire sûre pour se consumer dans l'atmosphère au-dessus de l'océan Pacifique. Mais cette fois, quelque chose a mal tourné.

Selon les analystes, « il n'y avait pas assez de propergol après ce lancement pour allumer le moteur Merlin et terminer la combustion ». « Le propergol a donc été évacué dans l'espace, et le deuxième étage a été réglé pour effectuer une rentrée plus incontrôlée dans l'atmosphère ». Ainsi, au lieu de brûler au-dessus de l'océan, l'étage de la fusée a fini par se briser dans le ciel au-dessus du nord-ouest du Pacifique. Cela a engendré un spectacle de feu dans le ciel qui était visible non seulement à Washington, mais aussi dans les États voisins et dans certaines parties du Canada, juste après 21 heures, le jeudi 25 mars.



Notons que le propergol est un produit de propulsion, constitué d'un mélange de comburant et de combustible, les ergols. Jonathan McDowell, astrophysicien au Centre d'astrophysique Harvard-Smithsonian et fin observateur de l'espace, a suivi de près l'évolution du deuxième étage et a déclaré que sa rentrée n'était pas une surprise, mais que le moment et le lieu de cette rentrée constituaient une énigme. « Le fait que l'étage n'ait pas été désorbité sous contrôle le 4 mars est un peu une énigme, il semble que quelque chose ait mal tourné, mais SpaceX n'a rien dit à ce sujet », a déclaré McDowell.

« Toutefois, les réentrées de ce type se produisent toutes les deux semaines. Il est juste inhabituel que cela se produise au-dessus d'une zone densément peuplée, simplement parce que cela représente une petite fraction de la Terre ». Par ailleurs, certaines sources indiquent que le COPV de Washington n'est pas le seul débris d'une fusée à avoir atterri sur le sol américain ces dernières semaines. Une véritable tempête de débris se serait abattue sur les installations de SpaceX à Boca Chica, au Texas, mardi, lorsqu'un prototype de Starship a explosé en plein vol lors de sa tentative d'atterrissage.

Cela marque la quatrième explosion consécutive d'un prototype d'une fusée martienne dans le cadre de la campagne d'essai rapide du Starship d'Elon Musk. La fusée d'essai, haute de 16 étages, a réussi à s'envoler à plus de 10 km dans les airs, mais son retour a été un "échec" total et a entraîné la perte de toutes les données d'essai de la mission. De même, il semblerait que l'incident du mois dernier n'est pas la première fois qu'un réservoir COPV est à l'origine d'un incident de fusée.

Il y a cinq ans, une anomalie du pas de tir qui a entraîné la perte d'une fusée Falcon 9 et de sa charge utile de plusieurs millions de dollars a été attribuée à une brèche dans le COPV. Cette anomalie a conduit à une nouvelle conception du réservoir afin de le rendre plus robuste et, sans doute, plus apte à survivre à la rentrée dans l'atmosphère.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

SpaceX reçoit l'autorisation de commencer à fournir l'Internet Starlink en France, alors qu'Elon Musk affirme que les débits Internet de Starlink vont doubler cette année pour atteindre 300 Mb/s

Des astronomes appellent à une action en justice contre la pollution lumineuse de SpaceX, craignant que l'afflux de satellites sur l'orbite terrestre ne rende les observations plus difficiles au sol

Même si SpaceX essaie de noircir les satellites Starlink pour réduire leur luminescence, ils peuvent toujours perturber l'astronomie, selon une étude de l'American Astronomical Society

SpaceX prévoit connecter son réseau Internet par satellite, Starlink, aux véhicules en mouvement : des voitures, aux camions, en passant par les avions à réaction et aux navires

SpaceX cherche à construire des satellites Internet Starlink de nouvelle génération, d'après des offres d'emploi publiées sur sa page dédiée au sujet

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 07/07/2022 à 6:59
Citation Envoyé par DannyK Voir le message
Il y a surtout beaucoup de mauvaise compréhension et de jalousie de la part de ses détracteurs.
Il y a autant d'aveuglement de la part de ses détracteur que de la part de ses supporters. Oui Space X et Tesla ont de grosses réussites à leurs actif qu'il serait idiot de nier. Mais oui la plupart des déclaration de Musk au grand public ne sont que des fables pour faire rêver, irréalistes en l'état.
Ce qu'il envisage n'est pas forcément impossible dans la théorie, mais il saute beaucoup d'étapes entre ce qu'il présente dans ses plans et ce qu'il est actuellement capable de réaliser. Au niveau des délais, et de la capacité de moyens à mobiliser, les ordres de grandeur ne sont pas bons.

Citation Envoyé par DannyK Voir le message
Ne pas comprendre que coloniser Mars est une priorité, c'est tout de même hallucinant.
Ce qui est hallucinant c'est de ne pas comprendre que ça ne l'est pas. Aller sur Mars pour de faire de l'exploration et même y installer des bases pour élargir notre appréhension de de l'univers, c'est très intéressant. Mais croire que ça pourrait augmenter les chances de survie de l'humanité, c'est une grossière erreur.
La Terre restera infiniment plus habitable que Mars, même avec toute la pollution dont l'homme est capable ou un impact de météorite tueuse.

Les colonies Martiennes seront au mieux dépendantes de la Terre pour des siècles, mais plus probablement pour toujours. Donc le point non négociable avant de pouvoir coloniser Mars, c'est d'avoir une Terre qui va bien, et pas l'inverse.

Citation Envoyé par DannyK Voir le message
Mais cela ne changera rien au fait que vivre sur Terre et uniquement sur Terre est une chose très dangereuse, nous jouons avec le fil du rasoir.
Certes, si c'est pour aller sur Mars et y perdurer les erreurs humaines, autant ne pas y aller, mais à ce compte là, autant détruire la terre tout court.
Mais pourquoi les humains seraient meilleurs sur Mars que sur Terre ? Bien évidement que les humains sur Mars auront les même problèmes sociétaux que sur Terre et quelque milliers d'autre en plus parmi lesquels, la gravité, la pression, l’atmosphère, la disponibilité des ressources les plus basiques, ...

Citation Envoyé par DannyK Voir le message
Toutes les formes de vies, tendent à évoluer et survivre et aller coloniser une planète n'est qu'un processus de survie naturel.
Sauf que la nature pousse les espèces à s'installer dans les endroits où une espèce peut prospérer. Il n'y a rien de connu a l'heure actuelle sur Mars qui pourrait pousser des colons a prospérer. Ceux qui s'y installeront vivront sous perfusion de la Terre pour des siècles au minimum.

Citation Envoyé par DannyK Voir le message
On peut passer 2000 ans à s'extasier sur mars et analyser ses roches, mais ça ne changera jamais rien au fait que c'est un cailloux géant, plus proche du soleil que notre planète et dont en réalité, il n'y a rien d'autre à faire dessus que l'aménager pour pouvoir y habiter.
Mars est situé après la Terre par rapport au Soleil. Là on vois qu'il vous manque vraiment les notion de base de l'astronomie. Ça explique votre manque d'appréciation des grandeurs et de la complexité de la colonisation martienne. Ça n'est pas grave, mais vous devriez vraiment vous documenter un minimum, auprès de sources sérieuses, avant de vous avancer avec autant de conviction sur ce genre de sujet.

Citation Envoyé par DannyK Voir le message
Les formes de vies ont besoin d'adapter leur environnement si elles ne peuvent pas s'adapter pour pouvoir vivre : Mars à la condition idéale qu'elle est littéralement faite en l'état, pour être adaptée.
Sauf que vous n'avez pas idée de la difficulté pour l'homme d'adapter la surface martienne. Les plans de Terraformation de Mars, même les plus optimistes, ne feront pas de miracles. A supposer des avancées technologiques dont on est actuellement incapables, et des moyens d'action fabuleux à l'échelle planétaire, qui paraissent inenvisageable, on pourrait au mieux rendre la planète rouge habitable quelques milliers d'années en libérant toutes les ressources aqueuses disponibles pour créer une atmosphère qui finirait a terme soufflée par les vents solaires, après cela Mars serait un caillou aride pour l'éternité. Comparé à la Terre qui abrite la vie depuis quelques milliard d'années et devrait pouvoir le faire encore pour à peu près autant, il n'y a pas photo.

Citation Envoyé par DannyK Voir le message
Au delà du fantasme de la science fiction que la majorité d'entre nous avons, de vouloir explorer l'espace, le réchauffement climatique, la montée des extrêmistes religieux, des pensées sectaires type "Woke", de la surpopulation, ... démontre qu'il est plus que temps d'aller sur Mars afin de désengorger la planète, car, il faut être honnête, ce n'est pas en mangeant des graines et en refusant d'avoir des enfants ou en ayant 1, alors qu'en contre partie la très grande majorité de la population mondiale se reproduit avec des idées contraires à l'intellect, que nous pourrons réellement faire progresser l'humanité tant techniquement, que socialement.
La colonisation de Mars n'est une solution pour rien de tout ça. Si on arrive pas a résoudre ces problèmes sur Terre, ça sera encore pire sur Mars :
  • Même lorsque l'on aura brulé les deniers gisements de charbon, pétrole et gaz disponibles, les conditions de vie sur Terre seront toujours infiniment plus accueillantes que sur Mars.
  • Les problèmes politico-religieux seront encore plus critique sur Mars au vu des conditions extrêmes. L'accès aux ressources difficile ne manquera pas d'engendrer des tensions, sans compter que les colonies dépendront forcément de la politique terrienne qui peut simplement les condamner à mort si elle stoppe un ravitaillement hors de prix.
  • La surpopulation, elle sera encore plus critique sur Mars où la vie sera limitée a des installations de survie dont l'espace sera forcement très contraint. Une politique de contrôle des naissance serait clairement obligatoire pour ne pas que ça tourne à la catastrophe.
  • Quant a la production agricole elle sera terriblement difficile donc l'utiliser pour de l'élevage comme sur Terre, n'y comptez pas trop. Si vous tenez à manger de la viande tous les jours, clairement, restez sur Terre.
6  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/05/2021 à 11:03
Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
Techniquement, c'est pire que ça, La HADOPI ne surveille pas les téléchargements. Ce sont les ayants droits qui le font. Ils scrutent les réseau P2P, récupérent les IP trouvées, isolent les françaises et demandent à la HADOPI de poursuivre. La HADOPI demande alors aux FAI qui avait telle IP à telle heure et poursuit le malheureux.

Ce qui mène à un truc débile : seules les mégas sociétés de prod peuvent se permettre cette veille du réseau, alors que ce sont celles qui souffrent le moins du téléchargement vu qu'elles sont déjà rentables sans. Les petits producteurs et petits artistes, eux, sont protégés légalement avec cette solution, mais pas du tout protégés en réalité.

Même si c'était les FAI qui eussent surveillé le réseau, Je pense qu'on ne serait pas passé à côté d'une Haute Autorité pour harmoniser et contrôler tout ça, ne serai-ce que pour fournir un cas de recours et aux particuliers, et aux ayants droits...
Le bilan de la HADOPI est catastrophique ! 82 millions d'euros investis pour 87 000 euros d'amendes ! Tout ça pour que quelques multinationales qui font tout pour ne pas payer leurs impôts s'en mettent toujours plus dans les fouilles au détriment total des artistes et des intermittents.
Bref, une loi exemple de la bêtise du néo-libéralisme qui prend l'argent des contribuables pour toujours plus de bénéfices des sociétés privées qui ne respectent pas les lois !

M. Macron, vous cherchez à faire des économies ? Supprimez la HADOPI, ça sera toujours ça de gagner !
5  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 04/06/2021 à 16:51
Citation Envoyé par SimonKenoby Voir le message
Quite a subventionner pour quoi ne pas subventionner un operateur local afin de déployer la fibre?
L'idéal serait que ce soit un opérateur public, pour garder la maîtrise des infra-structures. Mais, chut, j'ai employé un mot honnis "public", dans la société Néo-Libérale c'est un mot interdit. Il faut donner de l'argent public à des sociétés privées (à fond perdu) plutôt que d'investir dans ce qui pourrait être rentable pour la société (et vendre ce qui est à l'État et qui rapporte)
5  0 
Avatar de Adelindw
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 13/12/2021 à 22:40
Bonjour,

Premier point, sans starlink je ne pourrai vous communiquer mon avis.
En Belgique, 50.000 ménages en zone blanche, quatre personnes par ménage = 200.000 Belges en zone blanche.
L'opérateur historique me proposai simplement de payer 130.000€ HTVA pour avoir une connexion fibre...
Je ne connais pas le nombre de ménage en zone blanche en France, merci à ce cinglé de Elon de penser à eux à moi.
Il est tout aussi fou de penser que certaines personnes trouvent que starlink ne servirai qu’en Afrique et donc à rien.. et d'ailleurs pourquoi l'Afrique ne pourrai avoir internet?
La critique est facile, mais les opérateurs historiques ont eu 200 ans pour déployer leur réseau avec l'argent publique.. sauf qu'ils ne sont pas arrivés chez moi!
Alors oui, heureusement, un capitaliste pur et dur a eu un rêve fou et m'a fourni internet haut débit pour 99€ par mois, dans mon pays développé qui pense d'ailleurs faire des lois inscrivants l'accès à internet comme un droit universel de l'homme. Cela ne manque pas d’ironie.. pour mon état actionnaire majoritaire de l’opérateur historique..
La différence majeure en le capitaliste Elon et le capitaliste historique est que le second s'est protégé depuis des décennies derrières des monopoles d'états sans penser à faire évoluer son réseau vers moi. Je ne comptais pas car il n'y avait pas d'autres choix pour moi. La meilleure façon de capitaliser était donc de ne fournir qu'a ceux qui habitent en zone urbaine et périurbaine, sans autres investissements... les états étaient contents, les dividendes et cours de bourse augmentaient et les oubliez, sacrifié sur l'hôtel de la bourse n'avaient pas d'action sur le cours de bourse des opérateurs historiques.
Même à 200€ par mois, je garderai ELON sur mon toit, lui a pensé à moi quand j’avais besoin d’un service. Ce capitaliste me fourni un service social incontournable en ces heures de confinement ou le contact avec l’état se fait via internet exclusivement et cela ne manque pas d’ironie encore une fois !

Merci, merci, merci et encore merci à ELON !
5  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 09/07/2022 à 7:28
Clairement, le prix est adapté a la clientèle visée.
5  0 
Avatar de Christian_B
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 06/04/2021 à 11:48
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ouais l'écologie est à la mode en ce moment. Ça fait parti des thèmes promus par le système (féminisme, antiracisme, écologie), ces sujets sont là pour créer des divisions dans le peuple. (c'est un leurre, une diversion)
Le système veut éviter que les gens se rassemble autour d'un vrai thème fédérateur, comme il y a eu avec "Nous sommes les 99%" d'Occupy Wall Street ou les Gilets Jaunes en France (il y a avait des femmes, des hommes, des riches, des pauvres, des citadins et des ruraux, des gens de toutes les origines).
Je pense qu'il ne faut pas confondre les opportunistes dont je parlais avec ceux qui se préoccupent effectivement de problèmes bien réels. Même si parfois il n'est pas tout à fait évident de faire le tri.
Par exemple ce n'est pas parce que certains font semblant de s'intéresser à l'écologie que des problèmes comme le changement climatique ne sont pas réels et avec des effets dangereux de plus en plus visibles dès maintenant. Les travaux du GIEC par exemple sont tout à fait sérieux. C'est un manque de discernement de les confondre avec telle déclaration inconséquentes ou malhonnêtes de certains personnages en vue.

On ne peut pas simplifier sans risque une situation très complexe et faire comme si un problème, aussi essentiel soit-il comme celui des énormes injustices et des souffrances qu'elles entraînent, justifiait d'en nier d'autres pourtant importants aussi par leurs effets.
Il est faux qu'ils soient "promus par le système". Il se contente de reprendre ces thèmes et de les déformer tout en cherchant à minimiser leur impact politique et économique quand ce n'est plus possible de les ignorer. Accessoirement le pouvoir politique peut aussi (non sans mal ni contradictions) essayer les instrumentaliser mais cela ne les fait pas disparaître.

Par exemple Macron, perturbé par la remise en cause de son pouvoir, a inventé cette pseudo-démocratie-directe des conventions citoyennes sans statut légal.
Il a réagi de façon étonnamment imprudente et stupide en promettant "d'adopter sans filtre" les conclusions de la Convention sur le climat. Il a sans doute sous-estimé les capacités et le sérieux de ces gens tirés au sort (qu'il méprisait) et des climatologues qui les ont informés. Il s'est déconsidéré et ridiculisé en se contredisant, d'abord de façon assez grossière et quasi trumpienne. Il s'est tiré un coup de bazooka dans la jambe, voire plus haut
6  2 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/05/2021 à 7:15
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
« La seule limitation est la forte densité d'utilisateurs dans les zones urbaines »
Souvent dans les villes il y a la fibre optique qui arrive, donc il y a peu de chance que beaucoup d'utilisateurs du service internet de Starlink soit dans la même zone urbaine.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Début janvier, Bruxelles a commandé une étude de faisabilité à de grands noms européens comme Airbus, Thalès, Orange ou Eutelsat pour concevoir un service d’Internet satellitaire européen destiné à stimuler l’économie digitale et réduire la fracture numérique. La nouvelle initiative qui vise à renforcer la souveraineté digitale de l’Europe est annoncée alors que SpaceX entend proposer à long terme un accès généralisé à l'Internet par satellite via son service Starlink.
Premièrement on doit parler d'économie numérique et de souveraineté numérique (un peu comme on parle de fracture numérique), sinon on parle de doigt et ça ne veut rien dire. (ça me fait rigoler d'être chiant sur le vocabulaire, mais ça fait pas marrer tout le monde )

Les gens qui observent le ciel la nuit vont être fâchés après l'UE. Comme si il n'y avait pas déjà assez de satellites en orbite… Il y a déjà des gros projets d'internet par satellite :
- Starlink
- Projet Kuiper
- OneWeb (SoftBank, Virgin et Qualcomm)
Si chacun envoi 42 000 satellites, ça va être le bordel, il ne manquerait plus que la Chine fasse pareille.
4  0 
Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 11/05/2021 à 9:20
Citation Envoyé par MarieKisSlaJoue Voir le message
Si par fracture digital tu comprends fracture du doigt c'est que tu es clairement concerné par la fracture digital
Que comprendre avec "empreinte digitale" du coup ?

Pour moi digital n'est pas un terme technique mais purement marketing, et je n'aime pas l'idée que les publicitaires influent notre société au point de changer le sens des mots.
Ceci dit, cela en dit long sur notre époque.
4  0 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 14/05/2021 à 10:00
Citation Envoyé par ManOfStyle Voir le message

Il y a que les citadins pour croire que la fibre est la solution et est obligatoirement évidente.
je suis à la campagne et je crois que la fibre est la solution et devrais etre obligatoire sur 100% du territoire !

je me plains pas car il y'a 2ans orange à mis un dslam à 5km de chez moi, je suis à 20mbits au lieu de 1mbits youhou ! donc y'a pire que moi.
mais clairement je rêve d'avoir la fibre, les offres par satellite ne m'intéresse pas.
l'offre par satellite en vrai c'est bien pour les nomades, je vivrais dans un camping car ou je serais forain, l'offre m'intéresserais.

parce que a ce tarif je crois pas que cela va intéressé les pays pauvres, ou alors on peut imaginer des villages isolées payer 1 seul abonnement, mais je crois pas qu'un berger du zoulou peut se payer 100€ d'internet/mois déja que beaucoup de Français ne peuvent pas se le permettre.

dommage que l'offre ne marche pas sur smartphone, je pense que ca intéresserais des millions de personne un "smartphone satellite". Les offres actuel c'est des vieux et gros téléphones utile uniquement pour prévenir les secours ou recevoir la météo, en payant 5€ le sms
fini les forfait limité à l'étranger, fini les zones blanche des qu'on quitte les villes, que l'on soit en trek au tibet, en secours humanitaire dans un village au fin fond de l'Afrique, paumé dans l'Amazonie ou en antarctique on pourras contacter ces proches. Ce serait plutot cool.
Dommage qu'il faille une grosse parabole de 60cm

si la parabole pouvais etre miniaturisé dans une antenne de smartphone, beaucoup de personne qui voyage souvent serait intéressé je pense.
4  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 14/05/2021 à 15:11
Sauf que le déploiement de la fibre est plus compliqué que le bon vieux fil de cuivre, je serais très surpris que l'on soit au niveau d'ici cinq ans et même dix.
4  0