IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Incendie OVH : plus d'un millier de sauvegardes ne seront probablement pas récupérables
Admet OVHcloud

Le , par Stéphane le calme

371PARTAGES

9  0 
C'est sur twitter qu'Octave Klaba, fondateur et président d'OVH, a annoncé l'évolution des travaux de son entreprise. Cette fois-ci, une mauvaise nouvelle pour certains de ses clients : ils ne seront pas en mesure de récupérer leurs sauvegardes.

Le problème se situe au niveau de l’option payante de backup automatisé pour les VPS et les instances Public Cloud (PCI). Elle dépend du service de stockage objet (PCS). Ce dernier se trouvait dans le datacenter SBG3 à 99,5 %. Le reste était hébergé dans SBG2, que l’incendie a détruit. Est alors étudiée la possibilité de reconstituer les données. Étant donné que les fichiers sont chiffrés, l'exercice s'avère impossible s'il manque ne serait-ce qu'une infime partie. C'est le cas pour 1235 sur 19 486 sauvegardes. Octave Klaba explique :

« 0,5 % des serveurs ont été détruits. Nous avons vérifié et reconstruit les données, mais nous ne pouvons pas récupérer toutes les données. Il s’agit d’une petite partie ; nous n'avons pas trois copies puisque les trois copies étaient sur 0,5 % des serveurs. Des 1 235 sauvegardes sur 19 486 sauvegardes, 6 %, soit une petite partie du fichier, n’y sont pas. Étant donné que tous les fichiers sont chiffrés, nous ne pouvons pas reconstruire partiellement les 1 235 sauvegardes avec les données dont nous disposons. Nous continuons à vérifier, mais ..: /

« Toutes les 18 251 sauvegardes (VPS / PCI) sont en cours ».


Concernant les sauvegardes valides, la remise en service VPS a débuté ce jeudi 1er avril. OVHcloud compte les fournir « prêts à l’emploi » à partir de la dernière sauvegarde. Toutefois, l'hébergeur prévient que la récupération est susceptible de durer plusieurs jours. Pour mémoire, un serveur privé virtuel (VPS, pour Virtual Private Server) est un serveur dédié virtualisé. Contrairement à un hébergement web (dit mutualisé) où la gestion technique est prise en charge par OVHcloud, c'est vous qui administrez totalement votre VPS.

Au tweet « Ils sont probablement en train de créer un script qui pourra reconstruire les VPS à l'identique en termes d'IP et de configuration similaire et qui y remontera le dernier backup disponible (la veille de l'incendie donc), plus rapide (sur la totalité) et fiable que manuellement », OVHcloud Task Force Tech a répondu : « C'est ça, l'idée est de pouvoir reconstruire les VPS de SBG2 qui avaient des backups automatiques à partir du dernier backup, de la façon la plus rapide et industrialisée possible ».

Sur l’offre PCI, la mise à disposition des backups a démarré ce 31 mars dans une nouvelle région OpenStack. Il revient aux clients de recréer des instances à partir du manager ou de l’API.

Concernant la récupération des serveurs, OVHCloud a fait une mise à jour. Conformément à sa politique de transparence vis-à-vis de ses clients, l'entreprise a communiqué sur ses plans d'action en cours. Voici la situation actuelle :
  • SBG1 : les serveurs de SBG1 sont inspectés, nettoyés et éventuellement réparés à Croix. Certains ont été renvoyés sur le site de Strasbourg et sont en cours de reconnexion. Les premiers racks sont en service depuis jeudi 1er avril. Les opérations se poursuivront pendant une semaine. Le site SBG1 est en cours de démantèlement.
  • SBG 2 : des services équivalents dans d'autres datacenters sont proposés à tous ses clients, et OVH les accompagne par des solutions alternatives.
  • SBG3 est opérationnel : à ce jour, 95 % des services VPS et 99 % des services Bare Metal Cloud, Public Cloud Instance et Public Cloud Storage ont été mis à disposition des clients. Le service vRack a également été restauré.
  • Il y a eu un dysfonctionnement sur l'équipement énergétique du SBG3 jeudi 1er avril aujourd'hui vers 6 heures du matin, sans conséquence sur le service. Ses équipes ont mis en place les contrôles nécessaires et poursuivi les opérations sur site.
  • SBG4 est opérationnel : 100% des serveurs Bare Metal Cloud sont à la disposition des clients.

Sources : Octave Klaba, OVH

Et vous ?

Hébergez-vous des données ou sites sur OVHcloud ? Avez-vous été impacté par cet incendie ?
Si oui, faites-vous partie des clients dont les services ont été restaurés ?

Voir aussi :

OVHcloud lance le processus d'une éventuelle introduction en bourse selon un porte-parole de l'entreprise
Capgemini et OVHcloud signent un partenariat mondial pour permettre aux organisations de mener leur transformation dans le cloud de manière sécurisée et apporter des solutions cloud robustes
OVHcloud s'associe à Orange Business Services afin d'accompagner les projets de migration et de transformation vers le cloud OVHcloud dans « une approche multifournisseur »
OVHcloud s'associe à IBM et Atempo pour offrir aux organisations européennes une solution de stockage dans le cloud souveraine et compétitive, partenariat basé sur les solutions de stockage sur bande

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 07/05/2021 à 11:47
Le plan d’OVH commence par les sauvegardes internes. « Bien sûr, OVH dispose de sauvegardes internes pour tous les services, pour nos besoins internes », a déclaré Klaba. « Et nous avons décidé de mettre à niveau la façon dont nous effectuons les sauvegardes internes ». Certaines sauvegardes étaient dans le même centre de données, tandis que d'autres étaient dans des centres de données distants. L'opérateur propose désormais de créer une région de quatre centres de données où il hébergera des sauvegardes internes physiquement séparées des régions opérationnelles.

À l'avenir, a-t-il dit, « nous allons créer une région avec quatre centres de données en dehors de tous nos centres de données. Et c'est là que nous placerons toutes les sauvegardes internes. Ce sera donc totalement en dehors de tous nos centres de données dans une autre région ».
Pourquoi encore tout regrouper dans une même région et ne pas répliquer géographiquement un peu partout ?
5  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 02/04/2021 à 12:37
Pas de sauvegardes ailleurs, pas de redondance sur un autre site
La redondance existe sur certaines offres, si l'utilisateur prend un service non redondant, ou ne prend pas l'option, c'est sa responsabilité.

Pour les sauvegardes, si celle-ci sont contractuelles, OVH est en faute si impossibilité d'y accéder. Je parlais auparavant de co-responsbilité, perso, je ne ferais pas entièrement confiance en une sauvegarde proposée par l'hébergeur, j'en ferais une secondaire, peut-être moins fréquente.



  • Nettoyage des serveurs à la main .... c'est bien pour la planète mais ça fait un peu bricolage. z'étaient pas assurés ?

L'assurance va rembourser les dégâts, et après expertise, en attendant il faut bien réactiver les services. A ton avis qu'est ce qui prend le moins de temps ? Nettoyer une machine avant de la redémarrer ou en mettre une nouvelle en service, réinstaller le système, les applicatifs, restaurer les données.

Mais ce qui me semble être un vrai bricolage, c'est toute la construction de ce datacentre, à commencer par le bâtiment.
C'est que démontre les faits, les DC à coté n'ont pas ou peu été impacté en terme de dégâts, uniquement par la coupure de courant et ses conséquences (redémarrage progressif avec les risques de merdes au démarrage). Un truc novateur à l'époque, du DC en container, devient un boulet.
3  0 
Avatar de Patator5
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 10/04/2021 à 22:56
Bonjour je viens de recevoir un mail de la part d’ovh qui m’annonce que mes données sont non récupérable alors que j’avais souscrit toutes les options possibles. Je songe à entamer des procédures judiciaires contre eux. Des avis?
3  0 
Avatar de gabriel21
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 13/04/2021 à 14:58
Citation Envoyé par GAYOT Voir le message
"Heureusement gratuit..." quelle blague... Et qui fournit l'argent à l'état??? Le con-tribuable et leurs enfants (par le biais de la dette). C'est bien le drame de toutes ces administrations irresponsables. Désolé... Je sais que ce n'est pas le sujet mais je ne pouvais pas laisser passer ça...
Pour le système Louvois, j'étais à l'époque concerné et j'ai suivi l’affaire avec beaucoup d'intérêt. Le problème n'a pas été le système de calcul en soit, mais la qualité des données qui lui ont été fourni. La marine, dont je faisais partit, n'a pas eu beaucoup de problème de fait de test beaucoup plus poussé que d'autre armée. Même si à l'époque, j'ai bien rigolé quand la simulation de paye signalait 60 jour à la mer au mois de février.
Les principaux problèmes qui ont été rencontrés :
- un nombre extrêmement élevé de primes différentes ( +2000 par armée)
- des conditions différentes pour l'obtention de ces primes d'une armée à l'autre. Et comme nous disait un de nos profs (civil) informatiser un bordel, vous aurez un bordel informatisé qui plantera encore plus vite, vu que l'informatique est rapide et bête.
- le non contrôle des dossiers par le système : problème rencontré notamment par l'armée de terre, qui fut celle qui fut le plus impacté pour la raison bête et méchante que la solde était géré par des civils de la défense qui ont tous été reclassé et envoyé dans une autre unité. Certains parlementaires de la commission mixte ont parlé de sabotage, bien que le mot n'a pas été retenu dans le compte tendu. L'armée de terre n'a pas fait de simulation avant de passer sur Louvois, là où la Marine a fait 3 tests.
3  0 
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 13/04/2021 à 17:47
Citation Envoyé par petitours Voir le message
Alors là j'en doute. La sécurité est une affaire d'investissement (d'argent) et dans le monde concurrentiel des hébergements où le coût est critère principal il serait totalement naïf de penser que les autres font bien plus.
Vous vous leurrez visiblement, je ne connais aucun autre hébergeur français stockant ses serveurs dans des containers métalliques sur des ports, exposés aux intempéries et à la malveillance, et dont les datacenters brûlent.

Et beaucoup ont perdu leur sauvegardes stockées dans le même secteur que les serveurs, pas seulement les gagne petits avec des hébergements à 2€ .

Citation Envoyé par petitours Voir le message

Sélection de vos hébergeurs... La base de la base est que les données ne soient pas au même endroit que la sauvegarde. Garantir ça chez le même hébergeur est suicidaire car vous ne maitrisez rien, quoi que vous garantisse/promette le prestataire. Confier la sauvegarde à un autre prestataire est intrinsèquement un moyen de garantir que la sauvegarde est autre part. Ça me parait la base de la base.
D'ailleurs les sauvegardes il n'y en a pas qu'une normalement.
Et ne pas oublier qu'une sauvegarde ça se vérifie, rien de pire que de constater que la sauvegarde a un soucis le jour où on en a besoin ( dit celui qui perdu des trucs à cause de ça )
Non, le B.A.BA est la distanciation des sauvegardes, pas des données. 95% des PME confient leur données à un unique hébergeur et rappatrient leurs données pour un archivage sur site et en coffre fort, nul besoin de faire appel à un n-ième intermédiaire dont on ne sera jamais sur.
Et la sauvegarde n'est pas uniquement les données mais également les applications, la documentation, la RH, les emails ... votre code-source est dans un Subversion, mais ce Subversion est-il sauvegardé ? peut-il être restauré ?
Votre base SQL est sauvegardée quotidiennement sous forme binaire .. mais peut-elle être restaurée, je veux dire réellement ?
Essayez de survivre à une perte de vos codes sources comme cela est arrivé à un prestataire du gouvernement de Lousiane pour lesquel je suis intervenu et qui n'avait plus que les sites web sous forme de binaires compilés : seuls les .css étaient lisibles et je peux vous garantir qu'il était très très mal .

Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message
Quel est le nom de cette appli ?
Il s'agissait de SIRHEN, la 3eme tête de l'hydre après Louvois et SIRH. Nous en avions discuté avec un des protagonistes.

Citation Envoyé par GAYOT Voir le message
C'est bien le drame de toutes ces administrations irresponsables
S'il n'y a pas de responsabilités, il n'y a pas de responsable, déjà qu'il n'y a pas de coupables. On peut faire toutes les conneries qu'on veut sans être inquiété.
Evidement après, il n'y a pas plus dargent et les gens se fâchent et vont tout bruler dans la rue ... mais bon
4  1 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/05/2021 à 16:27
Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
Le nombre de serveurs complètement détruit sans récupération de données, c'est peanuts en terme de nombre de serveurs chez eux, mais bonjour les dégâts, ne serait-ce qu'en terme de bad buzz
C'est un peu réducteur comme façon de voir les choses, c'est pas ce que tu penses si tu fais parti des gens (c'est pas mon cas je précise) qui ont commandé un serveur et une option sauvegarde, pensant naïvement qu'on pouvais faire confiance à OVH, et que par conséquent à cause de ça certains ont du déposer le bilan et parfois leur vie est quasiment foutue.

C'est comme si tu écris façon Donald Trump que "le Covid c'est rien vu le peu de mort au regard de la population totale", mais si tu as perdu des membres de ta famille à cause du covid tu penses différemment.

Comme j'ai déjà écrit plus haut pour ma part je pense qu'avoir renommé toute leur offre en "OVHCloud" pour être à la mode Marketing, alors qu'ils vendent juste des serveurs en Toc dans un container pourri, sans aucune sécurité, et avec une sauvegarde non distante sur le même site, ce qui est non seulement une faute lourde, mais pire encore c'est une offre qui n'a rien à avoir avec le cloud, c'est pire que du low cost c'est du casse gueule suicidaire, pour moi c'est de la publicité mensongère et ils sont très lourdement coupables d'avoir entubé leurs clients avec du vent. J'espère qu'ils seront condamnés pour ça et que ça servira de leçon aux autres.
3  0 
Avatar de Patator5
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 26/05/2021 à 18:21
Je suis dans la même position que vous. Des années de données et de facture à reprendre, une comptabilité à reprendre de zéro, ovh n’a absolument rien pu nous retrouver alors que toutes les options de sauvegarde avait été souscrite.
3  0 
Avatar de Materiaux A
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 26/05/2021 à 18:30
Bonjour

Si vous voulez vous joindre a notre action, (on sera plus fort ensemble que chacun de son côté) merci de m'envoyer votre numéro de portable pour que nous puissions en discuter 5 minutes.
Pour notre part, la requête est prête et sera lancé la semaine prochaine
3  0 
Avatar de petitours
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 12/04/2021 à 21:15
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
rassurez-vous ils sont tous meilleurs qu'OVH
Alors là j'en doute. La sécurité est une affaire d'investissement (d'argent) et dans le monde concurrentiel des hébergements où le coût est critère principal il serait totalement naïf de penser que les autres font bien plus.

Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
il ne faut jamais laisser ses données dans les mains de l'hébergeur, afin de ne pas en être pris de court en cas de catastrophe ou de conflit.
Ça oui, confier à son hébergeur à 2€ la responsabilité de garantir la sécurité des données (le seul truc vraiment précieux) est une erreur majeure qui n'est pas du fait de OVH.

Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Songez-y lors de la sélection de votre prochain hébergeur
sélection de vos hébergeurs... La base de la base est que les données ne soient pas au même endroit que la sauvegarde. Garantir ça chez le même hébergeur est suicidaire car vous ne maitrisez rien, quoi que vous garantisse/promette le prestataire. Confier la sauvegarde à un autre prestataire est intrinsèquement un moyen de garantir que la sauvegarde est autre part. Ça me parait la base de la base.
D'ailleurs les sauvegardes il n'y en a pas qu'une normalement.
Et ne pas oublier qu'une sauvegarde ça se vérifie, rien de pire que de constater que la sauvegarde a un soucis le jour où on en a besoin ( dit celui qui perdu des trucs à cause de ça )
2  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 07/05/2021 à 8:18
Je pense qu'ils ont mis de gros moyen pour régler le problème, qui aurait pu être évité.

le fait qu’un des DC n'était pas complètement autonome énergétiquement, que le système de lutte incendie ne semble pas être à la hauteur du besoin. Tout ceci n'aurait été qu'un problème technique (conséquent) si il y avait eu une vraie redondance, même non automatique. C'est d'autant plus dommage qu'ils avaient les moyens techniques et humains de faire autrement.

Leur plan d'hyperrésiliance n'est que positif. Pour rappel : les services grand-public mutualisés intègrent des sauvegardes automatiques gratuites pour le contenu FTP (donc les sites web), les bases MySQL, sans parler ici de leur fiabilité matérielle (sauvegarde sur autre site ou non) . Les offres professionnelles, couteuses, intègrent cela sous forme d'options. L'inverse m'aurait paru plus logique, après c'est pas complètement dénué de sens, le grand-public ayant moins d'autonomie technique.
De mon coté j'ai constaté sur le terrain des probs uniquement sur les services non grand-public, donc plus c'est cher moins bien ça marche. L'offre mails de base a été impactée une journée, les offres type Exchange ou mail pro, plus couteuses, ça a duré plus longtemps. Quelques sites HS un certain temps car sur des serveurs dédiés à SBG (mais sans réel impact dans le contexte pour les clients concerné dans mon cas : exemple sites non marchand).

Le nombre de serveurs complètement détruit sans récupération de données, c'est peanuts en terme de nombre de serveurs chez eux, mais bonjour les dégâts, ne serait-ce qu'en terme de bad buzz. Je ne suis pas sûr qu'OVH doive payer des dommages-intérêts par rapport à la situation, aux contrats, peut-être que leur assurance payera. De toute façon ça prendra du temps, et ne rendra ni les données ni la perte d'exploitation.

Je pense qu'ils s'en remettront, mais il va falloir du temps.

Pas dit que les autres auraient fait mieux. En 2015, un DC de Google s'est pris la foudre en Belgique. Bilan : perte de 0,000001 % de données définitives sur des instances compute Engine (donc dédié aux professionnels), et dans les jours suivants : 5% des disques du DC concerné ont connu des erreurs I/O. Les opérations de restauration n'ont pas permis d'atteindre 100%. 0,000001 % est encore une fois un chiffre ridicule, mais chez Google, vu la volumétrie en terme d'hébergement, de traffic, de nombre de DC, de volume de données, c'est pas la même que chez OVH. Et on en a à peine parlé.
2  0