IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google recrute Uri Frank, un cadre de longue date d'Intel, pour diriger sa division des puces personnalisées
Pour accélérer les innovations de Google Cloud en matière d'infrastructure informatique

Le , par Bruno

162PARTAGES

3  0 
Google Cloud engage un vétéran d'Intel pour diriger sa division des puces personnalisées. En recrutant Uri Frank, cadre de longue date d'Intel, pour conduire le projet, l’entreprise redouble d'efforts dans son approche des puces personnalisées. Le vétéran d'Intel occupera le poste de vice-président de l'ingénierie pour la conception des puces pour serveurs chez Google.

« L'avenir du cloud computing est brillant, et il évolue rapidement. Alors que nous continuons à travailler pour répondre aux demandes informatiques du monde entier, nous sommes aujourd'hui ravis d'accueillir Uri Frank en tant que vice-président de l'ingénierie pour la conception des puces de serveurs », a déclaré Amin Vahdat, vice-président de l'infrastructure des systèmes chez Google, dans un billet de blog annonçant l'embauche.

« Uri apporte près de 25 ans d'expérience dans la conception et la livraison de processeurs personnalisés, et il nous aidera à constituer une équipe de classe mondiale en Israël. Nous nous tournons depuis longtemps vers Israël pour des technologies inédites, notamment Waze, Call Screen, la prévision des inondations, des fonctionnalités à fort impact dans Search, et les outils de migration vers le cloud de Velostrata, et nous sommes impatients de renforcer notre présence dans ce pôle d'innovation mondial », a ajouté Vahdat.


« Je suis ravi d'annoncer que j'ai rejoint Google Cloud pour diriger la conception du silicium de l'infrastructure. Google a conçu et construit certains des systèmes informatiques les plus grands et les plus efficaces au monde. Depuis longtemps, les puces personnalisées constituent un élément important de cette stratégie », a écrit Frank sur LinkedIn. Le dernier poste de Frank chez Intel Corporation était celui de vice-président d'entreprise du groupe d'ingénierie de conception.

Frank dirigera la division des puces personnalisées en Israël dans le cadre de Google. Comme il l'a dit dans son annonce sur LinkedIn, rejoindre une entreprise qui a une longue histoire de construction de silicium personnalisé est un grand progrès. « Google a conçu et construit certains des systèmes informatiques les plus grands et les plus efficaces au monde. Pendant longtemps, les puces personnalisées ont été un élément important de cette stratégie. Je suis impatient de faire grandir une équipe ici en Israël tout en accélérant les innovations de Google Cloud en matière d'infrastructure informatique », a écrit Frank.

L'histoire de Google en termes de construction de ses propres puces remonte à 2015, lorsqu'elle a présenté au public l'unité de traitement Tensor (TPU). Sans les TPU, l'offre de nombre de nos services, tels que la recherche vocale en temps réel, la reconnaissance d'objets photographiques et la traduction linguistique interactive, ne serait tout simplement pas possible. En 2018, elle a lancé les unités de traitement vidéo (VPU) et en 2019, nous avons dévoilé OpenTitan, le premier projet open source de racine de confiance en silicium. En 2015, nous avons présenté l'unité de traitement Tensor (TPU) à nos clients.

Google prévoit désormais de ne plus acheter de composants de cartes mères auprès de plusieurs fournisseurs, mais de construire ses propres unités de système sur puce personnalisées. Notons qu’un system on a chip (SoC) ou système sur une puce est un circuit intégré qui rassemble les principaux composants d'un ordinateur sur une seule puce électronique. Il réunit sur un même circuit intégré un processeur, de la mémoire, une puce graphique, des modules de communication sans fil et parfois des capteurs.

« Chez Google, l'informatique se trouve à un point d'inflexion important. Jusqu'à présent, la carte mère était notre point d'intégration, où nous composions les processeurs, le réseau, les périphériques de stockage, les accélérateurs personnalisés, la mémoire, tous provenant de différents fournisseurs, en un système optimisé. Mais cela ne suffit plus : pour obtenir de meilleures performances et consommer moins d'énergie, nos charges de travail exigent une intégration encore plus poussée dans le matériel sous-jacent », écrit Vahdat dans le post.

« Au lieu d'intégrer des composants sur une carte mère où ils sont séparés par des fils de plusieurs centimètres, nous nous tournons vers des conceptions de systèmes sur puce (SoC) où plusieurs fonctions se trouvent sur la même puce, ou sur plusieurs puces dans un seul boîtier. En d'autres termes, le SoC est la nouvelle carte mère », a-t-il également mentionné dans le post. Si Google a été le premier à s'engager dans le mouvement "Build Your Own Chip", d'autres grandes entreprises comme Amazon, Facebook, Apple et Microsoft ont également commencer à construire leurs propres puces personnalisées pour répondre aux besoins spécifiques de chaque entreprise et donner un contrôle plus précis sur la relation entre le matériel et le logiciel.

« Nous achetons lorsque cela a du sens, nous construisons nous-mêmes lorsque cela est nécessaire et nous visons à créer des écosystèmes qui profitent à l'ensemble de l'industrie », conclut Vahdat.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Google Cloud propose à ses clients de choisir un data center "sans émission de carbone", un nouvel indice leur donne un meilleur aperçu de la manière dont ils atteignent leurs objectifs

Veeam étend son partenariat avec Google Cloud, améliore son offre d'accompagnement pour le cloud public grâce à Veeam Backup for Google Cloud et renforce ainsi son engagement envers le cloud hybride

Google Cloud Platform afficherait désormais de meilleures performances que Microsoft Azure et AWS, selon un rapport de Cockroach Labs

Google et Intel mettent en garde contre un bogue de sécurité sous Linux qui permet d'exécuter un code malveillant via Bluetooth, Intel recommande une mise à jour vers la version 5.9 du noyau

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !