IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'approche de Google dans le remplacement des cookies tiers à des fins publicitaires attire l'attention des régulateurs antitrust
Qui cherchent à savoir comment le secteur de la pub en sera affecté

Le , par Stéphane le calme

135PARTAGES

8  0 
Il y a un an, Google a annoncé son intention de bloquer les cookies tiers à des fins publicitaires dans son navigateur Chrome pour accroître la confidentialité des utilisateurs. Au cours des deux derniers mois, Google a publié plus de détails, ce qui a conduit la concurrence sur le marché de la publicité en ligne à se plaindre de la perte de l'outil de collecte de données. La décision de Google de supprimer les cookies tiers a déjà suscité de multiples poursuites antitrust et une enquête du Congrès américain. Les questions des enquêteurs du ministère américain de la Justice ont porté sur la manière dont les politiques de Chrome, y compris celles liées aux cookies, affectent les secteurs de la publicité et des actualités, ont déclaré quatre personnes.

Durant l'édition 2019 du Chrome Dev Summit à San Francisco, Google a présenté sa vision pour le Web. L'éditeur a évoqué plusieurs éléments parmi lesquels le développement de Privacy Sandbox, un environnement sécurisé pour le contenu qui protège la vie privée des utilisateurs.

« Après un dialogue initial avec la communauté Web, nous sommes convaincus qu'avec une itération et des commentaires continus, des mécanismes de protection de la vie privée et des normes ouvertes comme le Privacy Sandbox peuvent soutenir un Web sain et financé par la publicité d'une manière qui rendra les cookies tiers obsolètes. Une fois que ces approches auront répondu aux besoins des utilisateurs, des éditeurs et des annonceurs, et que nous aurons développé les outils pour atténuer les solutions de contournement, nous prévoyons d'éliminer progressivement la prise en charge des cookies tiers dans Chrome. Notre intention est de le faire d'ici deux ans. Mais nous ne pouvons pas y arriver seuls, et c'est pourquoi nous avons besoin de l'écosystème pour s'engager sur ces propositions. Nous prévoyons de commencer les premiers Origin Trials d'ici la fin de cette année, en commençant par la mesure de conversion et en poursuivant par la personnalisation ».

En somme, Google prévoit dans un délai de deux ans (à compter de janvier 2020) de bloquer un moyen courant pour les entreprises de suivre les internautes dans son navigateur Chrome, ce qui aura des conséquences sur le fonctionnement du Web, tandis que l'entreprise tente de répondre aux demandes de confidentialité accrues des utilisateurs. Le plan de Google consiste à empêcher les éditeurs de logiciels publicitaires et d'autres organisations de connecter leurs cookies de navigateur à des sites Web qu'ils n'exploitent pas.

Le 8 janvier, l'Autorité britannique de la concurrence et des marchés a lancé une enquête pour savoir si les propositions de Google visant à remplacer les cookies tiers, grâce à un projet que Google a baptisé Privacy Sandbox, « pourraient amener les dépenses publicitaires à se concentrer encore plus sur l'écosystème de Google aux frais de ses concurrents », selon une annonce de la CMA au sujet de l'enquête.

La décision de Google de désactiver le cookie tiers a également été citée comme des exemples de comportement anticoncurrentiel lors de récentes poursuites antitrust contre l'entreprise. Une action antitrust multiÉtats déposée en décembre a affirmé que Google utilise son « énorme avantage informationnel de manière stratégique pour nuire à tout éditeur qui refuse d'utiliser ses intermédiaires ». Une autre action antitrust récente intentée au nom d'éditeurs a affirmé que la décision de Google en matière de cookies était « l'exclusion ». Les législateurs fédéraux ont également souligné les préoccupations antitrust concernant les plans de cookies tiers de Google dans un rapport 2020 du sous-comité de la Chambre des États-Unis sur l'antitrust.

Les enquêteurs du ministère américain de la Justice cherchent à savoir si Google utilise Chrome, qui détient 60 % du marché mondial, pour réduire la concurrence en empêchant les sociétés de publicité concurrentes de suivre les utilisateurs via des cookies tout en laissant des échappatoires pour collecter des données avec des cookies, des outils d'analyse et d'autres sources, ont indiqué des sources.

Les dernières conversations, qui n'ont pas été signalées précédemment, sont un signe que les responsables suivent les projets de Google sur le marché mondial de la publicité en ligne, où lui-même et le n° 2 Facebook Inc contrôlent environ 54 % des revenus.

L'enquête publicitaire pourrait ne conduire à aucune action en justice.

Le gouvernement enquête sur les activités de recherche et de publicité de Google depuis la mi-2019 et, en octobre dernier, il a poursuivi Google pour avoir prétendument utilisé des tactiques anticoncurrentielles pour maintenir la domination de son moteur de recherche. Il a continué à sonder les pratiques publicitaires de Google.

Les enquêteurs ont également demandé à leurs rivaux s'ils avaient rencontré un comportement similaire ou pire que les accusations axées sur la publicité que les procureurs généraux du Texas et d'autres États avaient lancées contre Google dans un procès en décembre dernier, ont indiqué les sources.


La réaction de la concurrence et de Google

Dans le cadre de son initiative Privacy Sandbox, Google a proposé une collection évolutive de méthodes de ciblage et de mesure des annonces pour remplacer les cookies tiers. Le projet sandbox est ouvert à la participation d'autres sociétés de technologie publicitaire qui peuvent participer via un forum en ligne, le Worldwide Web Consortium. Cependant, les fournisseurs de technologie publicitaire et les éditeurs se méfient de l'ouverture réelle de Google à leur participation.

« Privacy Sandbox tente de remplacer une technologie ouverte et interopérable par une technologie contrôlée par Google », a écrit James Rosewell, directeur de Marketers for an Open Web, un groupe dont les plaintes contre Google ont contribué à déclencher l'enquête CMA. « Cela forcera davantage de spécialistes du marketing à entrer dans leur jardin clos et signifiera la fin du Web indépendant et ouvert ». Rosewell est PDG de 51 Degrees, une société de technologie de publicité et d'édition mobile.

Google a défendu ses initiatives dans le secteur des annonces, affirmant qu'il aidait les entreprises à se développer et protégeait la vie privée des utilisateurs contre les pratiques d'exploitation.

Une porte-parole a souligné que l’alternative aux cookies pourrait permettre aux entreprises de cibler des groupes de consommateurs sans identifier les individus, entre autres propositions. « Nous ne remplacerons pas les cookies tiers par des méthodes alternatives pour suivre des personnes individuelles sur le Web », a-t-elle déclaré.

Si le ministère de la Justice poursuit pour conduite liée à la publicité, il pourrait intenter une nouvelle action en justice ou se joindre à l'affaire du Texas, a déclaré l'une des sources. Mais les experts en litige antitrust ont déclaré que le ministère avait également encore le temps de modifier sa plainte existante pour y inclure les problèmes de technologie publicitaire.

Google a limité la collecte et l'utilisation de données dans plusieurs de ses services. Les modifications apportées à Chrome toucheraient les sociétés de technologie publicitaire qui utilisent des cookies pour collecter l'historique de visionnage des internautes afin de leur diriger des annonces plus pertinentes.

« Nous ne pensons pas que le suivi des individus sur le Web résistera à l'épreuve du temps alors que les problèmes de confidentialité continuent de s'accélérer », a déclaré Jerry Dischler, vice-président de Google chargé des services publicitaires, lors d'une conférence de l'industrie la semaine dernière.

Mais les plus petits rivaux rejettent la logique de confidentialité utilisée par les grandes entreprises telles que Google et Apple Inc pour restreindre le suivi, car elles continueraient à collecter des données précieuses et pourraient potentiellement capturer encore plus de revenus publicitaires.

« Il y a une militarisation de la vie privée pour justifier les décisions commerciales qui consolident le pouvoir de leur entreprise et désavantagent le marché plus large », a déclaré Chad Engelgau, directeur général de l'unité de données publicitaires d'Interpublic Group of Companies Acxiom.

Source : Reuters

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de smarties
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 14/04/2021 à 11:26
Allez-vous vous retirer si vous vous rendez-compte que vous faites partie du test de FloC ? Si oui, choisirez-vous un autre navigateur ou allez-vous désactiver les cookies tiers ?
Cela fait quelques mois que je cherche à réduire mon emprunte numérique. Donc mon téléphone, ma tablette sont sous FireFox.
De plus je conseille à mon entourage d'installer FireFox car il y uBlock Origin de disponible sur Android
6  1 
Avatar de Steinvikel
Membre expert https://www.developpez.com
Le 20/04/2021 à 14:42
FLoC échange le suivi des utilisateurs individuels et le fingerprinting contre une identification de groupe (cohorte) basée sur des historiques de navigation similaires des membres de ce groupe.
Qu'est-ce qui garanti que seul l'identifiant de cohorte sera communiqué, et rien d'autre ?
Est-ce que l'utilisation d'une pub' basé uniquement sur l'identifiant de cohorte (sans aucune autre donnée communiquée) rend vulnérable à toutes les dérives exposées plus tôt : non-confidentialité liés aux publicités comportementales, discrimination, ciblage prédateur, etc. ?
5  0 
Avatar de kain_tn
Membre expert https://www.developpez.com
Le 29/04/2021 à 10:26
Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message

« Le résultat est donc que github.com, instagram.com et amazon.com pourraient choisir de ne pas participer, mais la grande majorité du Web ne le fera pas. Je prédis qu'au moins la moitié de toutes les pages Web chargées par les utilisateurs n'auront pas cet en-tête », a-t-il conclu. Et vous, qu’en pensez-vous ?
Le gars n'a visiblement pas suivi les déclarations de Wordpress sur le sujet.

Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message

Que pensez-vous de la décision de GitHub ?
C'est une très bonne décision car elle va dans le sens des utilisateurs.

Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message

Pensez-vous que la majorité des pages Web auront cet en-tête pour bloquer FLoC ?
Ce serait chouette. À titre personnel, je vais pousser dans cette direction.
4  1 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 15/04/2021 à 5:58
Citation Envoyé par matmoul Voir le message
Si vous voulez vous fondre dans la masse, c'est Win10 + Edge...

J'ai été dégoutté lorsque j'ai tester mes traces fingerprint avec mon ArchLinux et mon Firefox...

J'avais un identifiant unique car personne n'utilisait la même configuration que moi. :-(
En effet pas besoin de revenir sous windows. Tu as des extensions qui permettent à ton browser de se faire passer pour un autre.
2  0 
Avatar de melka one
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 19/04/2021 à 0:03
Que pensez-vous de FloC ?

FLoC ne partage pas votre historique de navigation avec Google ou qui que ce soit.
pour pouvoir ciblé la pub il faut bien que floc communique ?
2  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 19/04/2021 à 6:38
Citation Envoyé par emilie77 Voir le message
On est sur que tous les cookies ne sont pas pire que floc?
Oui et non. Les cookies sont un mécanisme côté serveur qui nécessite de mettre en place une infrastructure complexe et pas parfaite. De plus ils sont de plus en plus bloqués par défaut. Un système de traçage côté navigateur n'est pas précis au site près, mais prend bien en compte tout ton historique.

Citation Envoyé par melka one Voir le message
Que pour pouvoir ciblé la pub il faut bien que floc communique ?
L'idée c'est qu'il communique juste le groupe auquel tu appartiens, pas l'intégralité de ton historique.
2  0 
Avatar de matmoul
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 14/04/2021 à 21:21
Si vous voulez vous fondre dans la masse, c'est Win10 + Edge...

J'ai été dégoutté lorsque j'ai tester mes traces fingerprint avec mon ArchLinux et mon Firefox...

J'avais un identifiant unique car personne n'utilisait la même configuration que moi. :-(

C'est pas pour autant que je suis retourné sur Windows mais faite un petit test :
https://firstpartysimulator.net/

Et le wikipedia sur le device finger print :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Empreinte_digitale_d%27appareil
1  0 
Avatar de emilie77
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 18/04/2021 à 22:47
On est sur que tous les cookies ne sont pas pire que floc?
1  0 
Avatar de kain_tn
Membre expert https://www.developpez.com
Le 11/06/2021 à 13:04
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

Que pensez-vous de FLoC ?
Comme dit plus tôt dans ce thread et dans d'autres sur le sujet, FLoC est une cochonnerie sans nom. Sous prétexte d'anonymat (on voit bien au contenu de l'article qu'il s'agit d'un faux prétexte), un GAFAM nous montre une fois de plus qu'il préfère le traçage et le fichage du public.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

Êtes-vous surpris de voir la situation évoluer dans ce sens ?
Non, absolument pas. Tout le monde l'a vu venir. Leur argument de la protection de l'anonymat ne tient pas, surtout quand il est agité par une société aussi avide de données personnelles!

Il y a quand même une phrase qui me choque:
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
[...]dans l'espoir de contourner la disparition imminente des cookies.[...]
Les cookies ne vont pas disparaître! Ils sont utilisés pour autre chose que de la pub, et Chrome a beau avoir de très grosses parts de marché, ce n'est pas Internet.

Si vous tenez un minimum à votre vie privée et à celle de vos proches, boycottez Chrome ainsi que le moteur de recherche de Google (sur votre PC et sur votre smartphone). Préférez-leur d'autres navigateurs (avec le même moteur si c'est ça qui vous dérange) et moteurs de recherche. Plus haut dans le thread, il y a aussi un bout de code PHP pour virer FLoC des sites Wordpress. Favorisez ce genre d'initiatives sur vos sites personnels.
1  0 
Avatar de Waikiki
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 26/06/2021 à 22:46
Pour laisser aux gens le temps nécessaire pour l'oublier afin de l'abandonner définitivement discrètement ?
1  0