IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le monde connaît une pénurie de puces sans précédent, a déclaré lors du SEMICON China, Zhou Zixue,
Président de SMIC, le plus grand fabricant de puces en Chine

Le , par Bill Fassinou

74PARTAGES

8  0 
Ces dernières années, le monde est confronté à une grande pénurie de puces qui ralentit plusieurs secteurs d'activité. Cela a suscité beaucoup de craintes et plusieurs gouvernements mettent en place des politiques visant à renverser la vapeur. À l'occasion du SEMICON China, un événement dédié à l'industrie des semi-conducteurs qui se tient chaque année en Chine, Zhou Zixue, président de la Semiconductor Manufacturing International Corp (SMIC), a qualifié cette pénurie de "sans précédent". En outre, l'Association chinoise de l'industrie des semi-conducteurs devrait collaborer avec les États-Unis pour accélérer la sortie de crise.

La Chine est qualifiée de marché de pointe pour les semi-conducteurs

Le SEMICON China est un salon international consacré à la technologie des semi-conducteurs, qui a lieu une fois par an à Shanghai. Depuis sa création en 1988, il est devenu le salon le plus grand et le plus complet de l'industrie des semi-conducteurs en Chine, qui cartographie l'ensemble de la chaîne de valeur en commençant par la conception au développement jusqu'au produit fini. Lors de la cérémonie d'ouverture de l'événement ce mercredi, Zhou Zixue, un haut fonctionnaire de la China Semiconductor Industry Association (CSIA), a présenté son analyse sur la crise qui secoue actuellement le secteur.



« Si vous êtes un acteur expérimenté, vous vous souviendrez qu'en 1999, cette industrie a connu une crise similaire, mais d'une moindre ampleur », a déclaré Zhou. En effet, la Chine est le premier acheteur mondial de semi-conducteurs, mais la production nationale de puces est marginale. Elle ne peut répondre qu'à moins de 20 % de la demande du pays alimentée par les applications de smartphones, d'électronique grand public, de véhicules électriques et d'intelligence artificielle. Selon la CSIA, les ventes en Chine ont néanmoins augmenté de 17,8 % en 2020 par rapport à l'année précédente.

En raison de cette croissance, les revenus de l'industrie chinoise des puces ont atteint 891,1 milliards de yuans (141 milliards de dollars). D'autre part, Wu Hanming, doyen de l'École de micronanoélectronique de l'Université de Zhejiang, a déclaré que la production de circuits intégrés de la Chine ne pouvait répondre qu'à 15,7 % de la demande nationale en 2019 et la capacité répondra à environ 20,7 % de la demande en 2024. « Il y a une pénurie de puces sans précédent en Chine », a déclaré Zhou, ajoutant qu'une coopération internationale est le seul moyen de résoudre ce problème.

« Nous devons approfondir notre coopération, nous devons accorder plus d'attention à l'innovation. Ce n'est qu'en faisant cela que notre industrie pourra maîtriser les défis auxquels nous sommes confrontés », a-t-il ajouté. Par ailleurs, les analystes estiment que l'interdiction stricte des technologies américaines peut également aggraver la pénurie, car elle bloque l'entrée en Chine d'équipements de pointe pour la fabrication de puces. Les dirigeants des géants mondiaux des équipements pour semi-conducteurs, dont Applied Materials, Tokyo Electron et ASML, ont prononcé des discours en ligne en raison de la pandémie.

Ils ont qualifié la Chine de marché "de pointe" pour les puces, avec des demandes diversifiées et en croissance rapide. L'événement, qui attire 1 100 exposants pour une surface d'exposition de 84 500 mètres carrés, se termine vendredi.

La CSIA va collaborer avec les États-Unis pour trouver une solution

Alors que les États-Unis ont récemment annoncé vouloir créer une chaîne d'approvisionnement "sans la Chine" pour soutenir les industries des puces, des batteries et des minéraux des terres rares, la CSIA a annoncé jeudi que les deux pays vont quand même collaborer pour rapidement trouver une solution à la crise. La CSIA a en effet déclaré sur son site Web qu'il avait accepté de travailler avec son homologue américain sur les questions liées aux puces, un exemple rare de coopération bilatérale dans un domaine qui est devenu un point focal des tensions entre Washington et Pékin.

Dans son communiqué, la CSIA a indiqué qu'elle allait former un groupe de travail avec l'Association de l'industrie des semi-conducteurs (SIA-Semiconductor Industry Association) basée à Washington. À cet effet, dix entreprises de puces de chaque pays se réuniront deux fois par an pour discuter de politiques allant de la limitation des exportations à la sécurité de la chaîne d'approvisionnement et à la technologie de chiffrement. Les actions des entreprises chinoises impliquées dans l'industrie des puces ont progressé après la publication de la déclaration sur le site Web de la CSIA.

Les actions de la Semiconductor Manufacturing International Corp. (SMIC) ont augmenté de 12 %. De même, les actions de Hua Hong Semiconductor Ltd. et Shanghai Fudan Microelectronics Group Co. ont bondi d'au moins 13 % et 14 % respectivement. L'association américaine, qui représente des entreprises telles qu'Intel Corp. et Qualcomm Inc., a déclaré que le groupe de travail avait été créé pour partager des informations publiques concernant des questions commerciales générales. « La SIA s'engage à travailler avec le gouvernement américain dans le but commun d'améliorer la compétitivité des semi-conducteurs américains tout en protégeant la sécurité nationale », a déclaré l'organisation dans un communiqué.

Des sources ayant connaissance des discussions ont déclaré que le gouvernement américain n'était pas impliqué dans le groupe de travail et l'une d'entre elles a indiqué que les réunions ne comprendraient pas de dirigeants d'entreprise, mais seraient plutôt dirigées par des experts techniques. La SIA et la CSIA sont membres du Conseil mondial des semi-conducteurs et entretiennent des discussions régulières. L'avenir de l'industrie des semi-conducteurs devient un enjeu majeur dans les relations tendues entre les États-Unis et la Chine.

Dans un discours prononcé la semaine dernière, le Premier ministre Li Keqiang a promis que son pays allait augmenter les dépenses et stimuler la recherche dans les puces de pointe et l'IA, car la Chine cherche à réduire sa dépendance aux technologies américaines. Elle importerait pour 300 milliards de dollars de semi-conducteurs par an. Aux États-Unis, l'ancien président Donald Trump a pris des mesures pour limiter la croissance des champions nationaux chinois tels que Huawei Technologies Co. et SMIC. Depuis son entrée en fonction en janvier, l'administration du président Joe Biden a signalé qu'elle prévoyait de conserver une position ferme à l'égard de Pékin.

Biden a déclaré que la technologie était un domaine clé de la concurrence stratégique entre les deux pays. Selon un responsable de la Maison-Blanche, les États-Unis pensent que la Chine cherche à réduire l'avantage technologique dont jouit depuis longtemps l'Amérique et à s'imposer comme le leader mondial dans les technologies et les industries du futur. Pour aider à soutenir le leadership des États-Unis, l'administration Biden s'est engagée à faire des investissements majeurs dans la recherche et le développement scientifique et technologique, la fabrication avancée et la sécurité de la chaîne d'approvisionnement.

Source : SEMICON China 2021

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

La pénurie mondiale de puces menace la production d'ordinateurs portables, de smartphones et autres, la constitution de réserves par Huawei citée parmi les causes de cette pénurie

La pénurie de GPU est si grave que des pays entiers ne reçoivent que 20 unités par mois, la demande de semi-conducteurs actuellement supérieure à la production n'aidant pas

Les États-Unis et leurs alliés vont construire une chaîne d'approvisionnement technologique sans la Chine pour soutenir les industries des puces, des batteries et des minéraux des terres rares

Samsung et TSMC s'ouvrent sur leurs futurs processus de fabrication de semiconducteurs, avec une ligne du temps jusqu'en 2020

La Chine injecte 2,2 milliards de dollars dans une entreprise locale de fabrication de puces, alors que Washington tente de couper Huawei des fournisseurs mondiaux de semi-conducteurs

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de gros_rougeot
Membre actif https://www.developpez.com
Le 18/03/2021 à 11:06
Et l'Europe dans tout ça ? Nous allons encore nous lamenter sur notre sort "les Américains sont trop méchants", "les Chinois sont trop méchants". Et mettre en place des commissions d'expert de très haut niveau (payés grassement) chargées de trouver des solutions à l'horizon 2100.
8  0 
Avatar de Kulvar
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 18/03/2021 à 11:39
Quand la bulle Bitcoin éclatera, les mineurs vont arrêter de dépenser des fortunes pour s'accaparer toute la production.
1  1 
Avatar de Fagus
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 19/03/2021 à 13:26
Citation Envoyé par gros_rougeot Voir le message
Et l'Europe dans tout ça ? Nous allons encore nous lamenter sur notre sort "les Américains sont trop méchants", "les Chinois sont trop méchants". Et mettre en place des commissions d'expert de très haut niveau (payés grassement) chargées de trouver des solutions à l'horizon 2100.
L'Europe sait ce qui est bon.

L'Europe finance certains projets à condition explicite que ce soit des joint-ventures avec la Chine (comme ça ils peuvent acquérir le peu de techno qu'ils n'ont pas déjà). Futé, hein ?
0  0